Vous êtes sur la page 1sur 5

Réalisation d’un dosage en retour,

aussi appelé titrage indirect


Exemple de la vitamine C
On fait réagir une certaine quantité de diode, en excès,
avec la vitamine C que l’on veut doser.

n diode excès
n diode initial
n diode consommé
n vitamine C
On dose « classiquement » l’excès de Thiosulfate
de
diode par une solution de thiosulfate sodium
de sodium :

On obtient la valeur de ndiode excès

n diode excès
D’après cette réaction :

vitamine C diode
La vitamine C et le diode réagisse mole à mole donc :
n vitamine C n diode consommé
Comme on connaît la quantité de diode introduit initialement,
il ne reste plus qu’à effectuer une soustraction pour obtenir :
nvitamine C = ndiode consommé = ndiode initial – ndiode excès

La vitamine C a été
n diode excès dosée en retour
n diode initial
n diode consommé
n vitamine C
EN RÉSUMÉ
Etape 1 : on fait réagir un réactif B (nB initial) en excès avec la
molécule A que l’on veut doser
Etape 2 : On dose l’excès du réactif B par un réactif que l’on
utilise classiquement (on utilise du thiosulfate pour doser du
diode). On obtient nB excès
Etape 3 : On trouve la quantité de matière de B consommée
en réalisant la soustraction :
nB consommé = nB inital – nB excès
Etape 4 : En regardant l’équation de la réaction entre A et B,
on relie la quantité de matière de A à doser et la quantité de
matière de B qui a été consommé :
Par exemple : Si A + B = C + D alors nA = nB consommé
Si A + 2B = C + D alors nA = (1/2)*nB consommé
Si 3A + 2B = C + D alors nA = (3/2)*nB consommé
...
Intérêts d’un dosage en retour :
Si le dosage direct de X par Y est compliqué et que le dosage de
Y par Z est plus simple, on préfère faire un titrage en retour .

Si le dosage direct de X par Y ne permet pas un repérage de


l’équivalence (absence de couleur, pas d’indicateur coloré),
on utilise un réactif Z comme intermédiaire.