Vous êtes sur la page 1sur 22

Première Année Master :

Comptabilité, Contrôle et Audit

Retraitements
d’homogénéité
Réalisé par : - Samir ZINE
Année universitaire :2017-2018
- Oumaima ARAZNi
- Abdellah KARYM
- Oussama ENNAZI

Encadrée par : Mme Khadija OUBAL


Plan :

 Introduction
 Définition de retraitement
 Les Objectifs des retraitements
 Les retraitements comptables liés à la consolidation
 Conclusion
Définition:

On appelle « retraitements » l’ensemble


des écritures comptables passées au
niveau d’une même entité,
préalablement à sa consolidation, pour
corriger ses comptes et les mettre en
conformité par rapport aux règles
d’évaluation et de présentation
définies par le groupe.
Selon La Norme IAS 27 :

« Les états financiers consolidés doivent être préparés en


utilisant des méthodes des comptables uniformes pour des
transactions et autres événements semblables dans des
circonstances similaire »

La Norme IAS 25 :

« Si une entité du groupe utilise des méthodes comptables


différentes de celles adoptées dans les états financiers
consolidés pour des transactions et des événements
semblables dans des circonstances similaires, les ajustements
appropriés sont apportés à ses états financiers dans le cadre
de la préparation des états financiers consolidés »
Les Objectifs :
Les retraitements opérés ont pour buts :

 D’éliminer les conséquences des échanges qui ont


pu se faire entre les sociétés du groupe.
 D’homogénéiser les pratiques comptables des
déférentes sociétés.
 De ne faire apparaitre que l’aspect économique des
transactions.
 D’éliminer les détentions des titres des sociétés entre
elles.
Retraitements d’homogénéité : exemple de
retraitement d’un plan d’amortissement

Application 1

La société F1 est consolidée par intégration


globale au sein du groupe ALPHA. Cette société
a acquis au début de l’exercice N-1 une
immobilisation pour une valeur de 200 000 HT. Ce
bien est amorti linéairement sur 5 ans alors que
les normes du groupe imposent un
amortissement linéaire sur 10 ans.
TAF : présenter les écritures de retraitement au 31
décembre N-1 et au 31 décembre N.
Corrigé

linéaire 5ans linéaire 10ans Différe ID


nce
Année
Amt ∑ amt VNA Amt ∑ amt VNA

N-1 40000 40000 160000 20000 20000 180000 20000 6000

N 40000 80000 120000 20000 40000 160000 20000 6000

Au 31/12/N-1 : la réduction du montant des dotations aux amortissements


conduit à majorer le résultat de l’exercice N-1 d’un montant net d’impôt
de : 20 000 * 70% = 14 000 et de faire apparaître une imposition différée
passive (dette d’impôt) de 20 000 * 30% = 6 000.
Au 31/12/N : la réduction du montant des dotations aux amortissements
conduit à majorer le résultat de l’exercice N-1 d’un montant net d’impôt
de : 20 000 * 70% = 14 000 et les réserves (résultat N-1) d’un montant de
20 000 * 70% = 14 000 et faire apparaître une imposition différée passive
(dette d’impôt) de 40 000 * 30% = 12 000.
Ecriture au bilan 31/12/N-1

Amortissement 20000
Résultat F1 14000
Impôt différé Passif 6000

Ecriture au C.P.C 31/12/N-1

Résultat Globale 14000


Impôt sur les bénéfices 6000
Dotations aux Amt 20000
Ecriture au bilan 31/12/N

Amortissement 40000
Résultat F1 14000
Réserve F1 14000
Impôt différé Passif 12000

Ecriture au C.P.C 31/12/N

Résultat Globale 6000


Impôt sur les bénéfices 14000
Dotations aux Amt 20000
Retraitements Fiscaux : Cas
d’amortissement dérogatoire

application

La société Y est consolidée par intégration


globale au sein du groupe X. Cette société a
acquis au début de l’exercice N-1 une
immobilisation pour une valeur de 400 000 (HT).
Elle décide de l’amortir selon le système dégressif
sur 5 ans , alors que les normes du groupe
imposent un amortissement linéaire sur la même
durée.
Travail demandé: Passer les écritures de
retraitement Au 31/12/N-1 et 31/12/N, le taux de
l’IS est de 30%
Amortissement dérogatoire : Corrigé

dégressif linéaire Différe ID


nce
Année
Amt ∑ amt VNA Amt ∑ amt VNA

N-1 160000 160000 240000 80000 80000 320000 80000 24000

N 96000 256000 144000 80000 160000 240000 16000 4800


Ecriture au bilan 31/12/N-1

Amortissement dérogatoire 80000


Résultat Y 56000
Impôt différé Passif 24000

Ecriture au C.P.C 31/12/N-1

Résultat Globale 56000


Impôt sur les bénéfices 24000
Dotations aux Amt 80000
Ecriture au bilan 31/12/N

Amortissement 96000
Résultat Y 11200
Réserve Y 56000
Impôt différé Passif 28800

Ecriture au C.P.C 31/12/N

Résultat Globale 11200


Impôt sur les bénéfices 4800
Dotations aux Amt 16000
 Cas des stocks
Application :

Tableau d’état des stocks :

Evaluation

Stock initial Stock final

Selon les 1000 2000 CMUP


pratiques de
filiale
Selon les 1200 2300 FIFO
normes de
groupe
Déférence 200 300
d’évaluation
Stock initial
Bilan 31/12

Variation des stocks 200

réserves 130

pour une décomposition

Stock 200

réserves 200

Variation des stocks 200

stock 200
Stock final

Bilan 31/12

stock 300

variation des stocks 300

Incidences fiscale

Impôt sur les bénéfices 105

dettes ID 105
Le retraitement optionnel : cas
de crédit-bail

Application
La société F3 est consolidé par intégration globale au sien
de groupe ALPHA .cette société a acquis en crédit au début
de l’exercice N un matériel d’une valeur de 10000 dont la
durée de vie est estimée à 5 ans .les redevances annuelles
payables à terme échu le 31 décembre de chaque année
s’élèves à 3500 .la durée du contrat est de 3 ans .l’option
d’achat s’élève à 1725

N .B : la société F3 est une filiale en France ou le taux de l’IS


est de 1/3.

TAF
Présenter les écritures de retraitement au 31 décembre N+1
Corrigé :

 Il est nécessaire de calculer le taux actuariel de l’emprunt fictif pour


déterminer la charge d’intérêts fictifs. Le taux actuariel d’un emprunt
de 10000, amorti en 3 annuités de 3500, versées en fin de période, est
voisin de 10%. Le tableau ci-dessous résume les calculs financiers des
trois premières échéances.

Emprunt fictif

Échéance principale intérêt Annuité


= Loyer

31-1-N- 2500 1000 3500


31-12-N+1 2570 745 3500

31-12-N+2 4750 475 5225


Au bilan il convient de :
L’inscription de l’immobilisation à l’actif et de l’emprunt au passif pour leurs valeurs
initiales ;
La constatation des remboursements d’emprunts déjà effectués : ces
remboursement ont été enregistrés dans les comptes sociaux en qualité de charges
.cette comptabilisation doit être constaté en majorant les réserves un montant net
d’impôt de 2500*66*2/3=1667
Et le résultat pour un montant de 2750*66*2/3=1833
Ces corrections conduisent à constater une imposition différée passive de
(2500+2750)=1750
Constatation d’un amortissement de 10000*20%=2000 au titre de N et de N+1 et
un impôt différé actif de (2000+2000)*33*1/3=1333
Ecriture bilan 31/12/N+1

matériel 10000
10000
Emprunt

Emprunt 5250

Réserves F3 1667
Résultat F3 1833
IDF 1750
Ecriture au C.P.C 31/12/N

charges d'intérêt 750


résultat global 1833
impôt sur les bénéfices 917
3500
Redevance

Dotation aux amt. 2000

Résultat globale 1333


Impôt sur les bénéfice 667
Merci de
votre
Attention
Pierre de nous enrichir par vos
questions et remarques