Vous êtes sur la page 1sur 24

Les constituants du syntagme

nominal
Le déterminant
Plan

• Section 01: Généralités


• Section 02: L’article
• Section 03: Le déterminant numéral
• Section 04: Le déterminant possessif
• Section 05: Le déterminant démonstratif
• Section 06: Le déterminant relatif
• Section 07: Le déterminant interrogatif/exclamatif
• Section 08: Le déterminant indéfini
Section 01: Généralité
• Le déterminant est un mot qui varie en genre et en
nombre.
• Il reçoit, par le phénomène de l’accord, le genre et le
nombre du nom auquel il se rapporte.
• Le déterminant se joint à un nom pour l’actualiser
(Faire passer du système de la langue à la réalité
observable de la parole, du discours), pour lui
permettre de se réaliser dans une phrase, par exemple
dans la fonction sujet.
• Valeur: généralisante (un homme, une femme)
/spécifiante en position attribut ou d’apposition: Tu
seras un homme / une femme.
• Le déterminant transforme n’importe quel mot,
n’importe quel élément (syntagme, lettre, etc.) en
nom:
– On a compté les peut-être.
– Vos g ressemblent à des…..

• Le déterminant permet de distinguer les noms qui ne varient


pas en genre et en nombre: Un élève, une élève.

•Les déterminants ont une place fixe + pas de degré + ne peut


être un nom ou un adverbe.
Espèces de déterminants
• Le déterminant minimal est l’article, les autres
ajoutent une indication supplémentaire:
– Localisation: démonstratif. (ce, cet, cette, ces)
– Un rapport avec qqn, qqch: possessif. (atone: ma vs
tonique (la mienne)
– Un nombre: numéral (cardinal : deux; ordinal: deuxième)
– Un quantité imprécise: indéfini (certain, aucun, autre)
– Une question sur le nom: interrogatif. (quel..)
– Un sentiment à propos du nom: exclamatif (quel…)
– Une reprise du nom : relatif. (quel, lequel, duquel…)
NB: Adjectifs non qualificatifs.
Combinaison de déterminants

• Non: Article, possessif, démonstratif, interrogatif,


exclamatif, relatif.

• Oui: Numéraux et certains indéfinis (quelques,


tout): ces quelques fleurs, mes trois amis.
Place du déterminant
• Avant le nom: Trois enfants.

• Avant l’épithète : Trois jeunes enfants.


Répétition du déterminant dans la
coordination
• Oui: Voici des fleurs, des feuilles et des branches.
• Une bonne et une mauvaise nouvelle.

• Non:
– Nom désigne un seul être: ce collègue et ami. J’ai
rencontré deux collègues et amis.
– Noms forment un tout étroitement uni, surtout dans
des expressions traditionnelles: Les officiers, sous-
officiers et soldats. Leurs amis et connaissances. Les
arts et métiers.
• J’ai rencontré une femme maigre et rousse vs j’ai
rencontré une femme maigre et une rousse.
Accord des déterminants

• Ma sœur, mes frères, ce palais, cette chemise.


Section 02:
I. L’article (défini, indéfini)
• L’article défini s’emploi devant le nom (le soleil, la clé)
• Formes simples: Le / La  Les. « Les z(enfants) » +
l’homme (élision)
• Formes contractées: précédé d’une préposition (à, de) :
– à+le = au
– à + les = aux
– de + le = du
– de + les = des
– Ancien article ès = en + les (docteur ès sciences)
NB: pas de contraction pour les noms de familles : La
psychologie de la foule de Le Bon.
- L’auteur du Bourgeois gentilhomme.
II. L’article indéfini et l’article partitif
• L’article indéfini: des noms inconnus, qui ne
sont pas identifiés:
– Une personne te demande.
– Âgé de cinquante et des années.
• L’article partitif: article indéfini + désigne une réalité non
nombrable, non comptable: Boire du lait, avoir du courage,
manger du cheval (la viande du cheval).
• Masculin: Boire du lait (le lait)
•Féminin: Boire de l’eau (une eau)
•Pluriel: j’ai mangé des pommes (une pomme, la pomme)
•Une épithète: De bons fruits / j’ai joué de bonne musique.

• Adverbes de degré: assez, beaucoup, combien, moins, plus, trop, etc. +


DE : Il a beaucoup de chance. Il y a trop de malheurs.

•Fome affirmative en forme négative: Il boit du lait, il ne boit pas de lait


/ il y a un enfant, il n’y a pas d’enfant.
III. Absence de l’article (noms
communs vs noms propres)
NOMS COMMUNS:
• Avec un nom apposé: Le roi, père de la nation,…….
• Avec un nom attribut: Son fils est avocat.
• Devant un nom en apostrophe: Ami, je t’aime pour ton
caractère sérieux.
• Devant un nom servant de complément de
caractérisation: Une table de marbre.
• Expressions figées: avoir faim, rendre justice,..
• Style proverbial: Noblesse oblige, blanc comme neige,
• Phrases averbales (inscription, titre, adresse): Maison à
vendre, Précis de politique, Monsieur Dupont, rue du
Commerce.
NOMS PROPRES:
• Noms de personnes: J’ai rencontré Jean, Le Bon,
Lebon.
• Noms de villes: J’ai visité Kénitra / Le Havre.
• Noms d’îles: Malte, SAUF: la Corse, la Sardaigne,
etc.
• Noms d’astres: Mars, SAUF: la terre, la lune, le
soleil.
• Article défini: Le subtil Ulysse. (Il y a beaucoup
d’autres exceptions……..) p884: Bon usage.
• La France, L’Amérique…… (article défini)
Section 3: Le déterminant numéral
• Il exprime de façon précise le nombre des
êtres ou des choses désignés par le nom.
Cardinal: un, deux, trois, quatre
Formes simples: Un/une, deux, trois,…
Forme complexes: vingt-deux, trois cents, quatre-
vingts.
Ordinal: premier, deuxième, troisième, …
Les cardinaux: Forme complexe
• Addition
– Trait d’union: - de 100 ou « et »: soixante-dix-neuf;
vingt et un.
• Multiplication: toujours un « - »: quatre-vingts.
•Vingt et cent prennent un s quand ils terminent le numéral
cardinal. / invariabilité de mille./ vingtième et centième
invariables.

• Les noms numéraux: Million(s) et milliard(s).


Les adjectifs numéraux
• Ils indiquent le rang: deuxième, vingtième..

• Adjectifs de multiplication: double, triple,


quadruple, quintuple, sextuple, septuple,
octuple, nonuple, décuple, centuple,……

• Bi-, tri- (bimensuel…..


Section 4: Le possessif
• Il indique que les choses ou les êtres désignés par le nom ont une
relation avec une personne grammaticale: celui qui parle, celui à
qui l’on parle, celui ou ce dont on parle: ma voiture, ta voiture, sa
voiture.
• Il varie: L’arbre a perdu ses feuilles, les arbres ont perdu leurs
feuilles.
– Mon, ma, mes. (mon bureau (M), mon, ton, son erreur (F))
– Ton, ta, tes.
– Son, sa, ses.
– Notre voiture, nos voitures.
– Votre, vos
– Leur, leurs (J’ai lavé leur(s) voiture(s)), Pronom: « je leur parle du cours)
–Le possessif est agglutiné dans : monsieur, madame, mademoiselle.

• Quand le rapport est clair, on remplace le possessif: il ferme les


yeux, j’ai mal à la tête.
• J’ai beaucoup aimé Paris et j’en admire les monuments.
Section 05: Le déterminant
démonstratif
• Le déterminant démonstratif détermine le
nom en indiquant la situation dans l’espace
(geste) de l’être ou de la chose désignés, ou
parfois en les situant dans le temps ou dans le
contexte.
– Donnez-moi ce livre.
– Les moissons sont belles cette année.
– Il posa cette simple question: « ……. »
Formes

• Simples: ce garçon, cet arbre, ce héros, cette


maison, ces enfants, ces tables.
• Renforcées: ce livre-ci; ce livre-là. (Ce
marchand de viande là).
• Fonction de localisation: c’est un déictique.
• Fonction anaphorique: Ali est venu. Cette
personne………, ladite personne……
• Fonction cataphorique: Elle prononça ce mot:
Section 06: Le déterminant relatif
• Le déterminant relatif détermine le nom en indiquant
que l’on met en relation avec ce même nom déjà
exprimé ou suggéré dans la phrase la proposition qui
suit : Dans le délai de trois jours, à partir de la
notification qui lui aura été faite de sa nomination,
lequel délai sera augmenté d’un jour………….
• Il appartient à la langue écrite, surtout juridique et
littéraire.
• Masculin singulier: lequel, auquel, duquel
• Féminin singulier: laquelle (à laquelle, de laquelle)
• Masculin pluriel: lesquels, auxquels, desquels
• Féminin pluriel: lesquelles, auxquelles, desquelles.
Section 07: le déterminant interrogatif et
exclamatif
• Le déterminant interrogatif s’emploie quand on pose une
question à propos du nom qu’il détermine: C’est quel jour ton
mariage? Quel fou exigerait des hommes qu’ils soulèvent des
montagnes?
- L’interrogatif « quel » s’emploie comme attribut et n’a
plus la nature de déterminant, mais celle d’adjectif: Quelle
(femme) est cette femme? QUEL/QUELLE/QUELS/QUELLES.

• Le déterminant exclamatif s’emploie quand on exprime un


sentiment vif (admiration, étonnement, indignation, etc.) à
propos de la réalité désignée par le nom que détermine
l’exclamatif: Quel chemin il a fait depuis le Japon !
• Il peut être attribut: Quelle fut ma surprise quand il
m’annonça son mariage !
Section 08: Le déterminant indéfini
• Des mots variés indiquant, soit une quantité non
chiffrée, soit une identification imprécise (quelque,
je ne sais quel, etc.) ou même un refus
d’identification (certain, tel).
• Déterminants proprement dits: aucun, certain,
chaque, différents, divers, maint, nul, plusieurs,
quelque, tel, tout.
– Autre, même, quelconque ne suffisent pas à déterminer
le nom puisqu’ils ne s’emploient pas sans déterminant.
Ils sont considérés comme des adjectifs indéfinis.
• Déterminants indéfinis occasionnels:
A. La plupart des adverbes de degré suivi de « de »:
…assez d’hommes, …autant d’hommes, il n’est guère
de passion sans lutte, tant de, passablement de,
médiocrement de… énormément de….bien des
défauts…peu de…………..tout plein de….

B. on ne sait quel….n’importe quel--- (verbe)

C. Au bout de x années. Énième fois (n)