Vous êtes sur la page 1sur 35

Corrigé examen 2

ECO 1502B
Automne 2015
Université d’Ottawa
1) Les ménages sont contraints d’effectuer des
arbitrages parce que :
A. l’accès aux biens est limité en raison de leur
rareté.
B. les biens sont abondants dans une société de
consommation.
C. les revenus des ménages sont limités.
D. Les réponses A et C sont vraies.
E. Les réponses B et C sont vraies.
Question 1
2) Dans un pays, une hausse du PIB réel sur une
période de 4 ans signifie :
A. que les agents économiques de ce pays disposent
de plus de richesses.
B. que l’inflation a augmenté dans ce pays.
C. que les agents économiques de ce pays disposent
de moins de richesses.
D. Les réponses A et B sont vraies.
E. Les réponses B et C sont vraies.

Question 2
3) Selon la loi de l’offre et de la demande, toutes
choses égales par ailleurs, une hausse des revenus
entraîne :
A. une baisse sur la courbe de demande.
B. un déplacement de la courbe de demande vers la
gauche.
C. une hausse sur la courbe de demande.
D. un déplacement de la courbe de demande vers la
droite.

Question 3
4) Parmi les éléments suivants, lequel est considéré
comme une « défaillance de marché » ?
A. Un vol dans un magasin.
B. Un marché contrôlé par le crime organisé.
C. Un réseau de fils électriques à haute tension
dans un pays.
D. B et C sont des défaillances de marché.
E. A, B et C sont des défaillances de marché.

Question 4
5) Une hausse de salaire pour un travailleur :
A. implique une hausse du coût de renonciation
aux loisirs pour ce travailleur.
B. implique une baisse du coût de renonciation
aux loisirs pour ce travailleur.
C. n’a pas d’influence sur le coût de
renonciation aux loisirs pour ce travailleur.

Question 5
6) Parmi les affirmations suivantes, laquelle est vraie en ce
qui concerne la loi de l’offre et de la demande ?
A. Ce sont les quantités demandées qui fixent les prix sur un
marché.
B. Ce sont les quantités offertes qui fixent les prix sur un
marché.
C. Sur un marché, lorsque les principes de la concurrence
sont respectés, les quantités offertes ont tendance à être
égales aux quantités demandées.
D. Sur un marché, lorsque les principes de la concurrence
sont respectés, les prix proposés par les offreurs ont
tendance à être proche des coûts de production.
E. Les réponses C et D sont vraies.

Question 6
7) Vous voulez calculer le PIB de 2014 du Canada à partir des
revenus. Vous disposez des données suivantes pour l’année
2014 : les salaires et traitements, les impôts indirects, les
profits et intérêts. Quelle donnée de l’année 2014 vous
manque-t-il pour calculer le PIB ?
A. Les investissements.
B. La provision pour consommation de capital.
C. La consommation.
D. Les dépenses du gouvernement.
E. Les exportations nettes.

Question 7
8) A propos du calcul du PIB, laquelle des
affirmations suivantes est vraie ?
A. La valeur des logements neufs achetés durant
l’année est incluse dans le calcul du PIB.
B. La valeur des logements d’occasion achetés
durant l’année est incluse dans le calcul du PIB.
C. L’achat d’un logement par un ménage est
considéré comme un investissement dans le calcul
du PIB.
D. Les réponses A et C sont vraies.
E. les réponses A, B et C sont vraies.

Question 8
9) Parmi les propositions suivantes, laquelle est la
plus proche de la réalité ?
A. Le PIB de l’Ontario représente 10% du PIB du
Canada.
B. Le PIB de l’Ontario représente un peu plus du 1/3
du PIB du Canada.
C. Le PIB de l’Ontario représente près de la moitié du
PIB du Canada.
D. Le PIB de l’Ontario représente 70% du PIB du
Canada.

Question 9
10) Soit les données suivantes concernant un pays :
2012 2013 2014
PIB nominal 850 $ 1 200$ 1 460$
PIB réel 1 120$ 1 120$
L’année de référence est 2012.

Le déflateur du PIB pour l’année 2014 est :


A. 77.
B. 82.
C. 122.
D. 130.
E. On ne peut pas calculer le déflateur du PIB pour 2014 parce qu’on ne
connaît pas le PIB réel de 2012.

Question 10
11) Vous disposez des informations suivantes en ce qui
concerne un pays : PIB nominal de 2013 = 1500 millions de
dollars, PIB nominal de 2014 = 1700 millions de dollars.
Vous pouvez en conclure :
A. que la richesse à la disposition de la population a
augmenté de 2%.
B. que la richesse à la disposition de la population a
augmenté de 13%.
C. que la richesse à la disposition de la population a
augmenté de 20%.
D. On ne peut rien conclure sur l’augmentation réelle de la
richesse parce qu’on ne connaît pas l’inflation.

Question 11
12) Si un constructeur automobile japonais
augmente le prix de ses voitures fabriquées au
Japon et vendues au Canada, cette
augmentation sera enregistrée :
A. par l’IPC et par le déflateur du PIB.
B. par l’IPC mais pas par le déflateur de PIB.
C. par le déflateur du PIB mais pas par l’IPC.
D ni par le déflateur du PIB, ni par L’IPC.

Question 12
13) Soit les données suivantes, l’IPC 2012 = 125,
l’IPC 2013 = 131, l’IPC 2014 = 142. Quelle est
l’affirmation vraie ?
A. L’inflation a été plus forte en 2013 qu’en 2014.
B. L’inflation en 2013 est égale à l’inflation en 2014.
C. L’inflation a été plus forte en 2014 qu’en 2013.
D. Les données ne permettent pas de faire des
comparaisons entre l’inflation de 2013 et celle de
2014.

Question 13
14) Le panier de biens qui sert au calcul de l’IPC est :
A. un panier qui est composé de l’ensemble des biens
vendus sur le territoire.
B. un panier dont la composition est ajusté tous les
six mois, en fonction de l’évolution de la
consommation des ménages.
C. un panier qui exclut la consommation de tabac.
D. un panier qui mesure la consommation d’un
ménage moyen.
E. Aucune de ces réponses.

Question 14
15) En matière d’inflation, l’indice de référence :
A. est un indice qui est calculé en faisant la moyenne
entre l’IPC et le déflateur du PIB.
B. est un indice qui corrige les biais liés au calcul de
l’IPC.
C. est un indice qui est calculé par l’Université de
Chicago. Cet indice est plus précis que celui de
Statistique Canada.
D. est un indice qui exclut, dans le calcul de
l’inflation, quelques produits dont les prix peuvent
varier à court terme.

Question 15
16) Dans le calcul de l’IPC, le relevé du prix des
biens s’effectue toujours dans les mêmes magasins.
Ce phénomène :
A. a pour conséquence que l’IPC a tendance à
surestimer l’augmentation des prix.
B. a pour conséquence que l’IPC a tendance à sous-
estimer l’augmentation des prix.
C. s’appelle un biais de substitution des produits.
D. Les réponses A et C sont vraies.
E. Les réponses B et C sont vraies.

Question 16
Tableau 1 Le calcul du coût du panier
Composition d'un panier (1 appartment x 1500$) + (50 hamburgers x
1 appartement en location, 50 hamburgers, 10 places de 2012 3,8$) +(10 cinémas x 9$) $ 1 780,00
cinéma (1 appartment x 1550$) + (50 hamburgers x
2013 3,95$) +(10 cinémas x 9,5$) $ 1 842,50
Le relevé du prix des biens (1 appartment x 1600$) + (50 hamburgers x
Une location Une place 2014 4,2$) +(10 cinémas x 9,5$) $ 1 905,00
Un hamburger
Année d'appartement de cinéma Le calcul de l'indice des prix (IPC base 2012)
2012 $ 1 500,00 $ 3,80 $ 9,00 2012 (1780$/1780$)x100 100
2013 $ 1 550,00 $ 3,95 $ 9,50 2013 (1842,5$/1780$)x100 103,5
2014 $ 1 600,00 $ 4,20 $ 9,50 2014 (1905$/1780$)x100 107,0

Le calcul du taux d'inflation


2013 ((103,5-100)/100)x100 3,5
2014 ((107-103,5)/103,5)x100 3,4
17) En vous référant au tableau 1 et en prenant pour base l’année 2012, parmi les pourcentages suivants,
lequel est le plus proche du taux d’inflation en 2014 ?
A. 2,9%.
B. 3,3%.
C. 4%.
D. 7%.
E. On ne peut pas répondre à cette question parce que les données sont insuffisantes.
Si, en arrondissant, vous avez pris 104 comme indice pour 2013 => le taux d’inflation est de 2,88%,
proche de 2,9%. Quelques-uns ont aussi arrondi le taux d’inflation en 2014 à 4%.
Tout le monde, quelque soit la réponse donnée, à 3 points pour cette question. Les 3 points sont
inclus dans le bonus.

Question 17
Tableau 1
Composition d'un panier Le calcul de l'indice des prix (IPC base 2012)
1 appartement en location, 50 hamburgers, 10 places de 2012 (1780$/1780$)x100 100
cinéma 2013 (1842,5$/1780$)x100 103,5
2014 (1905$/1780$)x100 107,0
Le relevé du prix des biens
Une location Une place
Un hamburger Quelque soit la façon dont vous avez arrondi
Année d'appartement de cinéma
2012 $ 1 500,00 $ 3,80 $ 9,00 les résultats la réponse B est toujours la plus
2013 $ 1 550,00 $ 3,95 $ 9,50
2014 $ 1 600,00 $ 4,20 $ 9,50 proche.

18) En vous référant au tableau 1 et en prenant pour base


l’année 2012, l’indice des prix en 2013 est de :
A. 100.
B. 104.
C. 107.
D. 111.
E. On ne peut pas répondre à cette question parce que les
données sont insuffisantes.
Question 18
Tableau 1
Composition d'un panier Le calcul du taux d'inflation
1 appartement en location, 50 hamburgers, 10 places de 2013 ((103,5-100)/100)x100 3,5
cinéma 2014 ((107-103,5)/103,5)x100 3,4

Le relevé du prix des biens Si vous avez pris 104 comme indice pour 2013, alors
Une location
Un hamburger
Une place l’inflation a été de 4% en 2013 et 2,8% en 2014 et les
Année d'appartement de cinéma autorités monétaires ont atteint leur objectif en 2014
2012 $ 1 500,00 $ 3,80 $ 9,00
mais pas en 2013 => Tout le monde, quelque soit la
2013 $ 1 550,00 $ 3,95 $ 9,50
réponse à 3 points pour cette question. Les 3 points
2014 $ 1 600,00 $ 4,20 $ 9,50
sont inclus dans le bonus.
19) En vous référant au tableau 1 et en prenant pour base l’année 2012, les autorités
monétaires de ce pays avaient annoncé en 2012 : « pour les années 2013 et 2014,
notre objectif est un taux d’inflation de 3% ». Parmi les propositions suivantes,
laquelle est conforme à cette annonce ?
A. Les autorités monétaires ont atteint leur objectif en 2013 et en 2014.
B. Les autorités monétaires ont atteint leur objectif en 2013 mais pas en 2014.
C. Les autorités monétaires ont atteint leur objectif en 2014 mais pas en 2013.
D. Les autorités monétaires n’ont pas atteint leur objectif en 2013 et en 2014.
E. On ne peut pas répondre à cette question parce que les données sont insuffisantes.

Question 19
20) Parmi les affirmations suivantes, laquelle est la plus conforme avec la
situation du Canada en ce qui concerne l’inflation depuis 2009 ?
A. Les autorités monétaires ne parviennent pas à remplir leur objectif en
matière d’inflation parce que la crise de 2009 a entraîné une hausse des prix
difficile à maitriser.
B. Les autorités monétaires parviennent à remplir leur objectif en matière
d’inflation, même si la tendance à la hausse des prix est forte depuis la crise
de 2009.
C. Les autorités monétaires parviennent à remplir leur objectif en matière
d’inflation, et la tendance à l’augmentation des prix reste faible.
D. Les autorités monétaires ne parviennent pas à remplir leur objectif en
matière d’inflation, et le Canada connait une période de déflation depuis la
crise de 2009.

Question 20
21) Jane dépose de l’argent dans une banque qui lui paye un taux
d’intérêt nominal de 3% par an. Si le taux d’inflation annuel est
de 4%, alors à la fin de l’année :
A. Jane a 3% d’argent en plus, et la quantité de biens et services
qu’elle peut acheter augmente de 3%.
B. Jane a 3% d’argent en plus, mais la quantité de biens et
services qu’elle peut acheter diminue de 1%.
C. Jane a 3% d’argent en plus, et la quantité de biens et services
qu’elle peut acheter augmente de 1%.
D. Jane a 4% d’argent en plus, et la quantité de biens et services
qu’elle peut acheter diminue de 3%.

Question 21
22) Parmi les propositions suivantes, laquelle s’applique le
mieux à la théorie de la croissance endogène :
A. la croissance économique n’est possible que s’il y a
fermeture des frontières pour rattraper le retard économique.
B. la croissance économique est limitée par la croissance de la
population.
C. la croissance économique à long terme dépend
principalement des inventions réalisées par des savants.
D. la croissance économique dépend, pour une part, de la
croissance de la connaissance et des efforts de recherche et
développement.

Question 22
23) Parmi les propositions suivantes, laquelle
correspond à « l’effet de rattrapage » :
A. Toute augmentation des prix conduit à une
augmentation des revenus.
B. La croissance est plus rapide dans certains pays
émergents que dans les pays développés.
C. Toute augmentation de la productivité entraîne une
augmentation de la croissance économique.
D. La croissance économique entraîne une
détérioration de l’environnement.

Question 23
24) Parmi les éléments suivants lequel peut permettre une
augmentation de la productivité ?
A. Un investissement dans de nouvelles machines réalisé par
une entreprise.
B. L’augmentation du niveau d’éducation de la population dans
un pays émergents.
C. Le financement par un gouvernement de laboratoires de
recherche.
D. Toutes ces mesures peuvent permettre une amélioration de
la productivité.
E. Aucune de ces mesures ne permet une amélioration de la
productivité.

Question 24
25) Parmi les énoncés suivants, lequel est faux ?
A. On peut toujours augmenter la productivité en
ajoutant du stock de capital à l’économie.
B. Le niveau de vie d’un pays et sa productivité sont
intimement liés.
C. La productivité peut se mesurer par la production
réalisée en une heure de travail.
D. Une augmentation de la productivité peut être
utilisée pour augmenter la production ou pour
augmenter le temps libre.

Question 25
26) La croissance économique du Canada depuis le
début des années 1950 s’explique principalement
par :
A. l’augmentation du taux d’activité des femmes.
B. l’augmentation du taux d’activité des hommes.
C. l’augmentation de la productivité du travail.
D. la diminution de la durée annuelle de travail.

Question 26
27) Parmi les propositions suivantes, laquelle correspond le mieux à la
notion « d’état stationnaire » ?
A. « L’état stationnaire » décrit la situation des pays en développement qui
ne parviennent pas à décoller économiquement.
B. « L’état stationnaire » décrit la situation d’une économie où les marchés
sont à l’équilibre.
C. « L’état stationnaire » décrit la situation des pays qui ont une baisse de
leur stock de capital ce qui entraîne un ralentissement de la productivité de
la main d’œuvre.
D. « L’état stationnaire » décrit la situation des pays où la croissance du PIB
n’est pas suffisante pour faire face à la dépréciation du capital.
E. Aucune de ces réponses.

Question 27
28) Parmi les éléments suivants, lequel peut être
considéré comme du capital humain ?
A. Le temps de loisirs dont bénéficie la population
d’un pays.
B. La capacité des salariés d’une entreprise à utiliser
le matériel informatique.
C. Les vêtements de travail sécuritaires fournis par
une entreprise à ses salariés.
D. Le matériel informatique à la disposition du
personnel dans une entreprise.

Question 28
29) Parmi les affirmations suivantes laquelle est
fausse ?
A. Le propriétaire d’une obligation obtient un revenu
fixe appelé intérêt.
B. Le propriétaire d’une action obtient un revenu
variable appelé dividende.
C. Le rendement d’une obligation émise par un
gouvernement est toujours supérieur à celui d’une
obligation émise par une entreprise privée.
D. Les réponses B et C sont fausses.
E. Les réponses A, B et C sont vraies.

Question 29
30) Parmi les propositions suivantes, laquelle est en
accord avec la théorie des anticipations rationnelles ?
A. La meilleure rentabilité d’un placement est assurée
avec un portefeuille contenant peu de produits
financiers.
B. La crise financière de 2008 s’explique par des
mécanismes spéculatifs.
C. Les propositions A et B ne sont pas en accord avec
la théorie des anticipations rationnelles.
D. Les propositions A et B sont en accord avec la
théorie des anticipations rationnelles.

Question 30
31) Toutes choses égales par ailleurs, si le
gouvernement diminue ses dépenses de 20 milliards
de dollars et que les consommateurs augmentent
leur consommation de 20 milliards, alors laquelle
des propositions suivantes est vraie ?
A. Il y a un accroissement de l’épargne publique.
B. Il y a un accroissement de l’épargne privée.
C. Il y a une baisse de l’épargne publique.
D. Il y a un accroissement de l’épargne nationale.

Question 31
32) Soit une action dont on anticipe un dividende de
5$, une valeur de revente de 60$ et à laquelle on
applique un coefficient de compensation de 0,7. A
partir de quel prix il n’est plus intéressant d’acheter
cette action ?
A. 40$.
B. 44$.
C. 46$.
D. 48$.

Question 32
33) Selon le modèle d’offre et de demande des fonds prêtables
du manuel, lorsqu’après une période de déficit budgétaire, un
gouvernement parvient à avoir des excédents budgétaires cela
entraîne :
A. une augmentation du taux d’intérêt réel et une augmentation
des quantités de fonds prêtables échangés.
B. une augmentation du taux d’intérêt réel et une diminution des
quantités de fonds prêtables échangés.
C. une diminution du taux d’intérêt réel et une augmentation des
quantités de fonds prêtables échangés.
D. une diminution du taux d’intérêt réel et une diminution des
quantités de fonds prêtables échangés.

Question 33
34) Selon le modèle d’offre et de demande des fonds prêtables
du manuel, toutes choses égales par ailleurs, si un
gouvernement augmente les impôts à la consommation, on peut
s’attendre à ce que :
A. La courbe d’offre de fonds prêtables se déplace vers la droite
et que le taux d’intérêt réel baisse.
B. La courbe d’offre de fonds prêtables se déplace vers la droite
et que le taux d’intérêt réel augmente.
C. la courbe de la demande de fonds prêtables se déplace vers
la droite et que le taux d’intérêt baisse.
D. la courbe de la demande de fonds prêtables se déplace vers
la droite et que le taux d’intérêt augmente.

Question 34

Vous aimerez peut-être aussi