Vous êtes sur la page 1sur 9

1

φ est le nombre d’or !


La hauteur pour la grande pyramide de Gizeh, est de 148,5 m de hauteur, cette hauteur correspondant à peu près la
hauteur de la pyramide au moment de sa construction. La base, de 232 m, est mesurée sur un bâtiment dont on a retiré
les pierres de parement. Elle est donc un peu trop petite.
Avec l’hypothèse de H = 148,5 m, nous trouvons B = 233,5 m, soit 1,5 m de plus que la base actuelle de la pyramide.
Cela n’est pas choquant, compte tenu de l’enlèvement des pierres de parement.
Ainsi, le rapport entre la hauteur des triangles de la pyramide (188,9 m) / moitié de la base = φ, le nombre d’or.
Un autre rapport entre les dimensions est à noter : le rapport entre la base et la hauteur : 232 / 148 ,5 = 1,56 (environ),
ce qui est proche de la moitié de π.
En fait, nous avons exactement la moitié de π si la base est égale à 233,26 m, et l’on a exactement la moitié du nombre
d’or si cette base est égale à 233,49 m. Soit 23 cm de différence pour un monument de cette taille, ce qui est
négligeable.
Les Egyptiens avaient donc réalisé, dans la construction de la pyramide, une forme spéciale de quadrature du triangle.
Mais, pour la quadrature du cercle, c’est une toute autre histoire…
Bien que la manière de l’amener soit quelque peu discutable, l’information rapportée par les auteurs modernes pourrait
bien bien être exacte.
2 la statue d'Athéna Parthénon
3 Adolf Zeising appuie sa théorie sur des exemples naturels incontestables. Un tournesol présente une figure ou apparait la suite de Fibonacci,
ainsi que la spirale d’or
Dessin 4
Trace les ligne et l’ovale, triangle égyptien
Dessin 5
MODULOR DE Le Corbusier
Dessin 6Type des arcs
Dessin 8
Méthode de tracer d’un ovale
Dessin 9 division de cercle
Dessin 10 division de cercle