Vous êtes sur la page 1sur 19

Remontée anormale et répétée

,permanente ou intermittente du
contenu gastrique acide ou alcalin dans
l’œsophage, provoquant des
symptômes et/ou des lésions lorsque leur
durée et fréquence augmente.
Eléments anti reflux:
1) Anatomiques:
 Moyens de fixité de l’œsophage distale en intra-
abdominal:
-membrane phrèno-œsophagienne
-ligament gastro-phrénique
-méso œsophage primitif
-faux vasculaires(coronaire stomachique,
hépatique)
 Barrières anatomiques:
-angle de his
-valvule de VON GUBBAROF
-lasso de ALLISSON
2) Physiologiques:
 Clearance œsophagienne
 SIO +++
 Vidange de l’estomac
 Pression abdominale.
La défaillance des mécanismes
anatomiques et physiologiques anti
reflux=>contact durable de l’acide ou
de l’alcalin avec la muqueuse
œsophagienne=>modification
architecturale de la muqueuse
œsophagienne
Quelque soit la nature du reflux; les lésions sont
fonction de la durée de contact
CONSEQUENCES DU REFLUX:
a. Œsophagite de reflux
b. Œsophagite peptique
c. Ulcère peptique de l’œsophage: unique
d. Sténose peptique
e. Complication: perforation; médiastinite;
colonisation microbienne
f. Endobrachyœsophage
g. Dégénérescence
 Symptômes classiques digestifs:
•Pyrosis
•Régurgitations
•Syndrome postural
 Symptômes atypiques:
1-Digestifs: Dysphagie (autres: éructations,
hoquet, hyper salivation, odynophagie,
hémorragie digestive)
2-Extra Digestifs: manifestations ORL,
pulmonaires.
 Parfois totalement asymptomatique
A. ENDOSCOPIE O.G.D: Evoque le diagnostic,
sans le poser
Classification de SAVARY-MILLER:
 Stade❶:érosions non confluantes.
 Stade❷:érosions larges confluantes
 Stade❸:érosions circonférentielles
 Stade❹:ulcère et/ou sténose
La BIOPSIE: recherche une éventuelle
dégénérescence+diagnostic
l’endobrachyœsophage
B.MANOMETRIE: Etudie la pression du SIO
(Intérêt dans le contrôle pot-opératoire)
C.PH METRIE: méthode de référence pour
confirmer le diagnostic
Intérêt: RGO à symptomatologie atypique
RGO asymptomatique
échec thérapeutique
D.SINTIGRAPHIE ŒSOPHAGIENNE: utilisée si PH
métrie normale
E.TRANSIT OGD: pas d’intérêt diagnostic,
recherche une hernie hiatale, une sténose
peptique.
 Sténose peptique
 Ulcère œsophagien
 Hémorragie digestive
 Endobrachyœsophage
 Brachyœsophage
BUT: •supprimer les facteurs favorisants
•renforcer les mécanismes anti reflux
•réduire l’agressivité du RGO
•évite les complications et les récidives
METHODES:
1. Mesures hygiéno diétetiques
2. Médicaments
3. Traitement endoscopique: dilatation
pneumatique pour les sténoses peptiques
4. Chirurgie.
1) Procédés de reposition anatomique:
-Intervention de LORTAT-JACOB
-Intervention de HILL
2)Procédés valvulaires:
①Intervention de BELSEY:par voie
thoracique, invagination de
l’œsophage dans la partie haute de
l’estomac
②Intervention de NISSEN+++
 LE NISSEN: fundoplicature totale circulaire
 Variantes du NISSEN:
-ROSSETI
-Floppy NISSEN (calibrée par une bougie)
-Demeester (slipped NISSEN) ,calibrage par
une grosse sonde gastrique , qui associe
une réduction de la hauteur de la
valve(2cm),une fixation de celle-ci au bord
droit et gauche de l’œsophage.
 Complications:
En per-op: risque de plaie œsophagienne
ou de lésion splénique
En post-op:-dysphagie transitoire
-le gaz bloat syndrome décrit
par Woodward
-rarement migration de la
fundoplicature dans le thorax
③ Intervention de TOUPET:fundoplicature
postérieur
④Hémivalve antérieur:DOR(180°)

3)-Intervention indirectes:
diversion duodénale .
 Le traitement du RGO est médical
 La chirurgie est indiquée devant l’échec
du traitement médicale bien conduit et
devant la présence de complications;
La fundoplicature de NISSEN est de
première intention.
 Le traitement chirurgical = seul
traitement agissant sur l’histoire naturelle
du RGO
 Les résultats des différents procédés sont
semblables à court et moyen terme
 La chirurgie cœlioscopique du RGO =
GOLD STANDARD
 Les indication opératoires doivent être
judicieuses.