Vous êtes sur la page 1sur 18

Etude par simulation électromagnétique 3D

d'antennes plasma
1

Réalisé par : Encadré par :


Seddik OUAGUENOUNE Annick PLAGELLAT
Sommaire
Qu’est-ce qu’un plasma ?

Propriétés du plasma

Antennes traditionnelles et à base de plasma

Antenne à étudier

2 Etude et conception 3D de l’antenne sur CST

Modifications de l’antenne 27 MHz

Conclusion et perspectives
Qu’est-ce qu’un plasma ?

3
Dans des conditions normales  Un gaz ne conduit pas l’électricité
Champ électrique faible  Gaz considéré isolant : pas d’électrons ou d’ions positifs
Fort champ électrique  Gaz suffisamment ionisé : fluide conducteur appelé plasma
Propriétés du plasma

Permittivité relative du plasma

𝝎 𝟐
𝒑
𝜺𝒓 = 𝜺′𝒓 − 𝒋 𝜺′′
𝒓 = 𝟏 −
𝝎(𝝎 − 𝒋𝝊)

Avec :

4
𝝎𝒑 La fréquence plasma qui représente le taux d’ionisation dans le plasma
𝝎 La fréquence de fonctionnement de l’antenne
𝝊 La fréquence de collision du plasma
Antennes traditionnelles et à base de plasma

 Dispositifs d’émission et de réception d’ondes électromagnétiques


 Constitué physiquement d’une ou plusieurs conducteurs
5  Dimensionnés pour émettre des ondes à une ou plusieurs fréquences
 Les tailles et formes de l’antenne varient selon le domaine
d’application
 Principalement utilisés en télécommunication civil, dans le spatial et
le militaire
Antennes traditionnelles et à base de plasma (2)

 Antennes plasma emploient le plasma au lieu du métal


6
 Reconfigurabilité en modifiant les propriétés du plasma
 Possibilité d’activation et de désactivation de l’antenne
Antenne à étudier

• Dispositif à plasma ayant fait l’objet de tests dans le groupe de recherche


• Tests effectués à 27 𝑀𝐻𝑧 pour une application médicale
 Etudier cette antenne, comprendre son fonctionnement et voir si elle rayonne à 𝟐𝟕 𝑴𝑯𝒛
Antenne à étudier(2)

8
 Tube en pyrex
 Plasma composé principalement d’argon
 Getter
 Spirales en métal allongés par deux brins
Etude et conception 3D de l’antenne sur CST
Contenu du tube de l’antenne
• Métal (Perfect Element
Conductor)
• Vide
• Plasma pour les propriétés
suivantes :
 Fréquence de collision à 109 et 5 ×

9 108 𝐻𝑧
 Fréquence plasma
1010 < 𝜔𝑝 < 59,4 × 1010 rad/s
Etude et conception 3D de l’antenne sur CST
Influence de la fréquence de collision

10

 Pas d’effet de la fréquence de collision : on la fixe à 109 𝐻𝑧 pour la suite


Etude et conception 3D de l’antenne sur CST
Influence de la fréquence de plasma

11

 Grande disparité en fonction de la fréquence plasma


Etude et conception 3D de l’antenne sur CST
Comparaison avec un tube vide et un tube rempli de métal

12

 Faibles valeurs d’ionisation  Vide


 Valeurs d’ionisation plus élevées  Métal
Etude et conception 3D de l’antenne sur CST
Etude du rayonnement

13

𝑐
• Mesure faite à 1 𝑚 sachant 𝑓 = 27 𝑀𝐻𝑧  𝜆 = = 11 𝑚
𝑓
 La mesure est en champ proche
Modifications de l’antenne 27 MHz
Diminution des brins

14

 Leger effet sur le coefficient de réflexion en basses fréquences


Modifications de l’antenne 27 MHz
Diminution des brins

15

 Pour 27 𝑀𝐻𝑧 l’antenne rayonne en champ proche, le signal ne se propage pas


 L’amplitude du champ est plus forte à la fréquence de résonnance 415 𝑀𝐻𝑧 où
l’antenne est mieux adaptée
Modifications de l’antenne 27 MHz
Augmenter le nombre de spirales

16

 Augmentation du nombre de spirales n’est pas la solution à notre problème


Conclusion et perspectives

Les simulations ont montré que l’antenne ne pouvait pas fonctionner


en champ lointain à 27 MHz

Mise en évidence du comportement de l’antenne en changeant


ces paramètres de matériaux ainsi qu’en opérant des
modifications matérielles.
17

En guise de perspective, on pourrait modifier l’écartement entre les


spirales tout en gardant le même nombre spirales
Merci de votre attention
18