Vous êtes sur la page 1sur 9

Quels budgets pour les

départements à l’horizon
2015 ?
Prospectives financières

Alain Guengant
Directeur de recherche CNRS - CREM-Université de Rennes I
Guy Gilbert
Professeur - ENS Cachan

Assemblée des Départements de France (ADF)


Avignon – 20 octobre 2010
ADF prospectives - 2010 1
Budgets des départements
2009
un modèle budgétaire singulier
Des dépenses souvent rigides
– sociales
– de gestion
– investissement (entretien et
maintenance)

Des ressources cycliques…


– droits de mutation
….ou peu dynamiques
– compétences transférées

Un pouvoir de taux réduit de moitié


à partir de 2011
– limité à la taxe foncière bâtie

ADF prospectives - 2010 2


Quels futurs (2011-2015)?
• Une prospective par département puis consolidée

• Un scénario au « fil de l’eau » (I)

– Prospective 2011-2015 à partir des comptes 2009 et des prévisions


2010, après réforme de la TP et gel des dotations
– Bouclage sur l’emprunt
– Quel effet sur l’équilibre budgétaire annuel et la solvabilité financière ?

• 5 scénarios alternatifs : des balises pour l’action

– II. Accroissement des recettes


– III. Réduction de l’investissement
– IV. Economies de gestion
– V. Gel des dépenses sociales par bénéficiaire
– VI. Combinaison des quatre actions

ADF prospectives - 2010 3


I. « Le fil de l’eau » : un scénario impossible
L’épargne se tarirait ; un département sur deux serait en
déséquilibre dès 2013 et deux sur trois en 2015

Prolongationdelacroissancepasséedes dépensesenvaleur, destauxdela taxefoncièresur les


propriétésbâtiesaprèsla réformedelataxeprofessionnelleet gel des dotationsdel'Etat horsFCTVA
20,00%

15,00%

10,00%

5,00%
%
b
g
p
n
e
r
td
u
T

a
x

0,00%

-5,00%
2009 2010
ADF prospectives
2011
- 2010
2012 2013 2014
42015
II. L’accroissement des recettes, seul, maintiendrait
le niveau de l’épargne, mais un département sur
deux serait en déséquilibre
en 2015
Doublement de lahausse des tauxdelataxe foncière bâtie à6%par anet indexation des
dotationssous enveloppe del'Etat sur l'indicedeprixàlaconsommation des ménages
20,00%

15,00%

10,00%

5,00%
%
p
d
b
g
u
n
T

e
a
x
r
t

0,00%

-5,00%
2009 2010
ADF prospectives
2011
- 2010
2012 2013 2014
52015
III. Une réduction vigoureuse de l’investissement ne
parviendrait pas à enrayer le déséquilibre dans la moitié
des départements
en 2015
Décroissance en valeur des dépenses d'équipement de -5,00%par an
et des subventions d'équipement versées de -20,00%par an
20,00%

15,00%

10,00%

5,00%
%
b
g
p
n
e
r
td
u
T

a
x

0,00%

-5,00%
2009 2010 2011
ADF prospectives 2012
- 2010 2013 2014 62015
Tauxd'épargnebrute Nombre dedépartements en déséquilibreannuel exposésàun risque d'insolvabilité financière
IV. Des économies de gestion ne suffiraient pas,
seules, à enrayer le déséquilibre pour un
département sur deux en 2015

Economies de gestion par la diminution de -1%par an de l'intensité dela récurrence


des équipements en fonctionnement
20,00%

15,00%

10,00%

5,00%
%
g
p
b
n
u
r
td
T

ea
x

0,00%

-5,00%
ADF prospectives - 2010 7
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
V. Le gel des dépenses sociales par bénéficiaire
préserverait la capacité d’épargne mais maintiendrait un
département sur trois en déséquilibre en 2015

Gel en valeur des prestations par bénéficiaire des aides sociales


20,00%

15,00%

10,00%

5,00%
%
b
g
p
n
e
r
td
u
T

a
x

0,00%

-5,00%
ADF prospectives - 2010 8
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
VI. Seule, la combinaison des quatre mesures restaurerait
la capacité d’épargne, l’équilibre budgétaire et la solvabilité
financière des départements en 2015

Décroissanceen valeur des dépenses d'équipement de -5,00%et des subventions d'équipement verséesde -20,00%
par an, économies de gestion, gel en valeur des aidessociales par bénéficiaire, accroissement desrecettes
30,00% 1

9
25,00%

20,00%
7

6
15,00%

10,00%
4
%
b
g
p
n
ed
u
T

a
x

3
r
t

5,00%

0,00%
1

-5,00% 0
2009 2010 ADF prospectives
2011 - 2012
2010 2013 2014 9
2015