Vous êtes sur la page 1sur 13

Sujet: L’impact du nouveau management public sur l’évolution de la

théorie financière

Master : économie et évaluation des politiques publiques

Réalisé par: ECHALA Hamza Encadré par: Pr Hassan EL ARAFI


AMAL Hamza
Problématique

 comment changer la mesure de la performance des organisations publiques par les moyens
à une mesure par les résultats ?
Plan

 Contexte historique
 Apports, principes et prérequis du nouveau management public
 Les défis du nouveau management public
 Conclusion
Contexte historique

 Au début des années 1980, de nombreux pays ont du faire face à une crise financière
caractérisée par un important déficit public et un endettement accru. Dans ce contexte, pour
atténuer ce déficit ,des solutions ont été envisagées en terme de management.
 Apports, principes et prérequis du nouveau management
public

 Apports du nouveau management public


 Managerialisme :la réalisation de la performance nécessite d'abord la maîtrise du coût des actions
publiques.
 Responsabilisation se concrétise par la volonté d’introduire dans les administrations publiques une
culture de performance et l’instauration des pratiques de management pertinentes.
 Contractualisation: l’orientation actuelle s’intéresse davantage à intégrer les organisations publiques dans
des réseaux d’acteurs multiples. Les administrations publiques se trouvent dans la possibilité de signer
des contrats avec le secteur privé.
 Apports, principes et prérequis du
nouveau management public
 Principes du nouveau management public
 Le NMP fait référence à sept principes (Hood, 1995) :
 la décomposition du secteur public en unités stratégiques organisées par produit
 l’introduction d’une compétition entre organisations publiques mais aussi entre
organisations publiques et privées
 une plus grande utilisation des techniques managériales issues du secteur privé
 une utilisation des ressources plus disciplinée et parcimonieuse et une recherche active de
moyens alternatifs de production à moindre coût
 un mouvement vers un contrôle des organisations publiques par des managers visibles
exerçant un pouvoir discrétionnaire
 un mouvement vers l’adoption de standards de performance plus explicites et mesurables
(ou plus contrôlables)
 la mise en avant de la mesure du résultat.
 Apports, principes et prérequis du
nouveau management public

 pré-requis du nouveau management public

 Pré-requis1: le transfert de technicité de gestion suppose une relative simplicité


 Les outils utilisés sont des techniques complexes et non standardisées
 Les attentes vis-à-vis ces outils dans les organisations publiques peuvent être variées
 Apports, principes et prérequis du
nouveau management public
 Pré-requis2: les contextes dans lesquels les outil importés sont simples.
 Le NMP a des objectifs vagues, multiples voire même contradictoire.
 On doit choisir le meilleur moment pour instaurer ces règles.

 Pré-requis3: le transfert de connaissances est simple


 instauration des techniques de nouveau management public ne nécessite pas des moyens
financiers et humains.
 Apports, principes et prérequis du
nouveau management public
 Pré-requis4:le transfert est volontaire de la part du pays qui applique une bonne pratique.
 Le transfert peut être imposer par une autorité supérieur ou dominante
 Une bonne imitation des expériences des autres ce qui permet d’accroitre la légitimité.
 Un organisme professionnel décrète que des processus particuliers devraient être organisés
d'une certaine manière
 Apports, principes et prérequis du
nouveau management public
 Pré- requis 5: le transfert se déroule entre un exportateur et un importateur en direct
 Il existe plusieurs acteurs pour transférer les bonnes pratiques a savoir : le personnel des
organisations internationales…
 Les défis du nouveau management public

 La difficulté de passage d’un système wébérien à un système NMP du jour au lendemain


 L’introduction de nouveau management public nécessite des moyens financiers .
 le paradoxe de la concentration du pouvoir par sa décentralisation
 le nouveau management public doit faire face des phénomènes de corruptions .
 Les défis du nouveau management public

 La difficulté d’application du NMP dans les pays en développement, en raison de leur


environnement et du contexte auquel ils font face.
 le besoin et l’intensité du NMP ne sont pas identiques pour l’ensemble du secteur public.
 L’existence d’une tradition de secret et de confidentialité, opposées aux exigences de
transparences qui s’appliquent aux entreprises privées
 Conclusion

 La finalité du NMP n’est pas de faire disparaître les services publics mais de les
perfectionner (Bartoli, 2005)