Vous êtes sur la page 1sur 44

Le contrat Opérateur - Contracteur

• Le contrat est le lien opérationnel, financier et juridique qui


lie l’opérateur (le maitre d’œuvre) et l’entreprise de forage
(le contracteur).

• Le contrat est constitué du corps même du contrat et


d’annexes qui en font partie à part entière.

• Le chef de chantier, représentant de l’entreprise de forage

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
sur le rig, est en charge d’en assurer l’application, tant des
points de vue opérationnel, sécurité, personnel et
équipement que des points de vue relationnel et financier.

SEC - DB – 30/08/06
Attentes au niveau du contrat vis-à-vis du Chef de chantier

• Chargé de la mise en œuvre du contrat, le chef de chantier


se doit d’en connaître les termes, clauses et conditions à
tout niveau concernant les opérations. (y compris les
annexes).
• Ceci ne concernera pas certaines clauses financières,
telles les clauses de révision de prix, de facturation, par
exemple, ou les conditions d’assurance, qui relèvent du
siège et du management, mais il se doit de connaître
parfaitement toutes les règles régissant :
– Les opérations

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Les pénalités
– Les fournitures contractuelles
– Les relations entre opérateur et contracteur
– ….

SEC - DB – 30/08/06
Le contrat

• L’étude est basée sur le contrat en régie entre Sonatrach


et ENTP.

• Il est clair qu’en cas d’un contrat avec un autre opérateur


le principe même de l’étude du contrat reste identique.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
Le contrat

• Le contrat est constitué du corps même complété par des


annexes qui sont partie intégrante du contrat et donc à
connaître au même titre que celui-ci.

• En préambule, les termes employés dans le contrat sont


parfaitement définis de façon à ce que leur emploi ne
suscite aucune ambigüité.

• La première étape du chef de chantier sera donc de bien

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
s’assurer de la connaissance et de la compréhension de
ces différents termes, par une lecture attentive et des
questions à son superintendant si nécessaires.

SEC - DB – 30/08/06
2 : Les annexes à connaître

Annexe N° Contenu
1 et 2 Classification des appareils de forage et WO
3 et 3bis Spécifications techniques des appareils de forage
4 Spécifications techniques des appareils de WO
5 Composante des camps
6 Composante des équipes
7 Répartition des responsabilités opérationnelles
8 Nomenclature et type de tarification des opérations
9-10-11-12 Responsabilités-distribution et moyens lors des DTM
13 Procédure de réception d’un appareil par l’opérateur
14 Qualification du personnel
15 Polices d’assurance

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
16 Stocks stratégiques sur chantier
19 Pénalités applicables en cas de manque de personnel
20 Pénalités applicables en cas de manque de matériel
21 Tarif de prestations annexes remboursables au contracteur
22 Tarif remboursement matériel perdu ou endommagé dans le puits
24 Tarif de prestations d’hôtellerie
SEC - DB – 30/08/06
3 : L’équipement contractuel

• Il s’agit de considérer l’équipement contractuel (qui est en


général en annexe).

• C’est un point essentiel dont le chef de chantier doit


absolument s’inquiéter à tout moment. L’opérateur est en
droit d’exiger que tout ce matériel contractuel soit présent
sur chantier et en état de fonctionnement.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• Annexes à considérer : voir tableau page suivante.

SEC - DB – 30/08/06
3 : L’équipement contractuel

Annexe N° Contenu

1 et 2 Classification des appareils de forage et WO

3 et 3bis Spécifications techniques des appareils de forage

4 Spécifications techniques des appareils de WO

5 Composante des camps

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
16 Stocks stratégiques sur chantier

20 Pénalités applicables en cas de manque de matériel

SEC - DB – 30/08/06
3 : L’équipement contractuel

• Dans le cadre de ce contrat, deux choses à noter :

– Il concerne tous les rigs d’ENTP contractés par Sonatrach. Il


faut donc se rapporter à l’annexe 1 ou 2, classification des
appareils de forage et de work over, pour déterminer la
classe de l’appareil, puis à l’annexe 3 ou 3bis ou 4 pour
trouver la liste d’équipement contractuel suivant la classe.

– Il comporte de plus, en annexe 3, une liste d’équipement


commun à tous les appareils de forage, une liste
d’équipements optionnels et une autre de matériel mis à

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
disposition de l’opérateur contre rémunération. Ces
équipements ne sont pas gérés par le chef de chantier, mais
à lui de savoir qu’ils existent et de vérifier leur disponibilité.

SEC - DB – 30/08/06
3 : L’équipement contractuel

• En annexe 5, s’assurer que le camp est conforme à la liste


contractuelle.
• L’annexe 16 définit le stock minimum à avoir sur chantier
en pièces de rechange stratégiques, mais aussi en
équipement , tant au niveau forage que mécanique ou
électrique : s’assurer des stocks avec les responsables en
charge.
• L’annexe 20 définit les pénalités applicables en cas de
manque de matériel : bien comprendre que toute pénurie

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
représente un manque à gagner à considérer comme une
dépense. (calculer quelques valeurs de façon à avoir des
ordres de grandeur)

SEC - DB – 30/08/06
4 : Le personnel contractuel

Annexe N° Contenu

6 Composante des équipes

14 Qualification du personnel

19 Pénalités applicables en cas de manque de


personnel

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
4 : Le personnel contractuel

• Sur la base de l’annexe 6, le chef de chantier doit


s’assurer de la présence effective sur chantier du
personnel contractuel.
• Sur la base de l’annexe 14, le chef de chantier doit
s’assurer de la qualification en matière de prévention
d’éruption pour les postes clés (à jour), et en matière de
soudure pour le(s) soudeur(s).
• L’annexe 19 définit les pénalités applicables en cas de

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
manque de personnel : bien comprendre que toute
absence représente un handicap opérationnel et un
manque à gagner à considérer comme une dépense.

SEC - DB – 30/08/06
5 : Les responsabilités opérationnelles

• Se référer à l’annexe 7 qui définit les responsabilités du


contracteur et de l’opérateur pour toutes les opérations ainsi
que pour la fourniture d’équipement standard ou spécial ou
fourniture de service. La partie payeur est aussi à regarder,
mais le plus important est d’abord de bien posséder la
connaissance de ce qui est de la responsabilité du chantier.
Il y a toujours moyen de discuter qui paye, même après
l’achat, mais on ne peut manquer à ce dont on est

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
responsable.

SEC - DB – 30/08/06
6 : Tarification des opérations

• L’annexe 8 donne une liste des différentes opérations ainsi


que de leur tarification. Le plus important est de bien
regarder et analyser tout ce qui n’est pas rémunéré ou
limité en rémunération dans le temps (cf. arrêt mécanique),
ce sur quoi on n’a pas le droit de « se louper ». Le reste
servira essentiellement lors du rapport journalier et de la
signature des attachements pour facturation.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
7 : Les DTM

• Les annexes 9 - 10 - 11 – 12 traitent des DTM.


– L’annexe 9 donne la répartition des responsabilités entre
l’opérateur et le contracteur sur certains points particuliers
liés aux DTM.
– L’annexe 10 définit les groupes d’appartenance des
appareils.
– Les annexes 11 et 12 définissent les moyens minimum à
mettre en œuvre tant en matériel qu’en personnel suivant les
groupes et distances de DTM.
• Le DTM étant au forfait est un point particulièrement
sensible à considérer avec soin.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• Cf. L’approche du DTM en livret 2 de formation de chef de
chantier.

SEC - DB – 30/08/06
8 : La procédure de réception d’un appareil

• Cette procédure annexe 13, est particulièrement


importante à bien connaître et maitriser. C’est elle qui
permettra de reprendre le forage après DTM, c’est elle qui
d’une manière générale confirme que le chantier satisfait
l’opérateur et qu’il autorise le rig à travailler normalement
dans le cadre du contrat. Répétitive, elle doit être
parfaitement maitrisée par la chef de chantier.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
9 : les autres annexes

• Annexe 15 : pour info


• Annexe 21 : prestations annexes à facturer éventuellement.
A voir avec le superintendant.
• Annexe 22 : à considérer lors de problèmes liés au puits et
émission d’attachements spécifiques pour endommagement
ou perte d’équipement. A voir avec le superintendant.
• Annexe 24 : tarif des prestations d’hôtellerie. À connaître et
appliquer pour la signature des attachements, en fonction de

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
la zone d’activité.

SEC - DB – 30/08/06
10 : Le corps du contrat

• Une fois les définitions assimilées, les annexes vues, dans


leur esprit au moins, on peut regarder les points les plus
importants de ce contrat.

• Le chef de chantier se doit de bien assimiler ces points et


de les avoir en mémoire. C’est sur cette base qu’il gérera
son chantier et pourra anticiper et prévoir.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
Le contrat

• ENTP s’engage à effectuer dans les règles de l’art et


conformément aux pratiques généralement admises dans
l’industrie pétrolière internationale, tous les travaux que
lui confiera Sonatrach.

• Le présent contrat est en régie simple. L’opérateur est


donneur d’ordre, le contracteur fournit les hommes et les
moyens et est rémunéré au temps passé sur une base de

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
tarif journalier (sauf pour les DTM, voir plus loin).

SEC - DB – 30/08/06
Droits et Obligations du client

Droits :
• Réception technique de l’appareil (cf. annexe 13).
• Modification du programme des travaux.
• Qualification professionnelle du personnel (cf. annexe 14).
• Remplacement du personnel de l’entrepreneur :
– Après concertation avec le chef de chantier.
• Inspection des moyens matériels déployés par

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
l’entrepreneur.

SEC - DB – 30/08/06
Droits et Obligations du client

Obligations :
• Désigner son représentant sur site, pour diriger le chantier.
• Donner, par écrit en principe, toutes les consignes…
• Etablir un plan de sécurité et mettre en œuvre les moyens
préconisés par ce plan.
• Réaliser les travaux de génie civil et entretenir la voie
d’accès et les plateformes .
• Alimentation en eau du chantier
– Ceci pourra le déléguer au contracteur, ainsi que l’entretien qui

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
y est lié, contre rémunération.
• Remettre au moins 15 jours à l’avance le programme écrit lié
au prochain puits.
• Organiser une réunion dite « pre-spud meeting ».
SEC - DB – 30/08/06
Droits et Obligations du client

Obligations :
• Assurer la surveillance géologique et le mud logging.
• Assurer les services spécialisés tels cimentation, logging…
• Diriger toutes les opérations spéciales telles
instrumentation, déviation…
• Décider des mesures à prendre à l’approche du gisement, en
contrôler l’exécution.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• Prendre en charge le volet protection de l’environnement.
• Obtenir les accords officiels nécessaires à l’abandon d’un
puits.

SEC - DB – 30/08/06
Droits et Obligations de l’entrepreneur

Droit :

• Etre rémunéré pour tout travail effectué à la demande du


client (rémunération en accord avec le contrat).

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
Obligations de l’entrepreneur

Obligations :
• Coopérer avec les sous traitants du client.
• Désigner son représentant sur chantier et le responsable du
camp. Représenter le client en cas d’absence momentanée.
• Mettre à la disposition du client un appareil équipé
conformément à l’annexe 3 ou 4.
• S’assurer, à tout moment, de la bonne marche de tous les
éléments constitutifs de l’appareil.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• Fournir la documentation et les schémas contractuels.

SEC - DB – 30/08/06
Obligations de l’entrepreneur

• Fournir la documentation et les schémas contractuels


actualisés :
– Plan de masse de l’appareil
– Schéma de mise à la terre
– Diagramme circuit BP eau industrielle et boue
– Diagramme circuit HP boue
– Diagramme système traitement des solides
– Schéma du choke manifold

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Schéma BOP stack + connexions
– Diagramme circuit commandes BOP

SEC -
Obligations de l’entrepreneur

Obligations (suite) :
• Personnel
– Personnel en accord avec la liste contractuelle (cf. annexe 6)
– Informer le client de tout mouvement du personnel.
– Remplacer sous 72 h une personne exclue sur faute lourde ou
sous 1 semaine pour tout autre remplacement sous peine de
pénalités (cf. annexe 19).
– Assurer la formation permanente de son personnel.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Fournir au client, à sa demande, du personnel supplémentaire.

SEC - DB – 30/08/06
Obligations de l’entrepreneur

Obligations (suite) :
• Logistique
– Réseau radio.
– Transport de son personnel et de son matériel et à sa demande
du matériel du client entre base ou chantier et chantier.
– Gérer sur chantier les consommables fournis par le client.
– Assurer, sans frais, l’entretien courant des véhicules du client.
– Assurer, si possible, la maintenance du matériel client, contre

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
rémunération.

SEC - DB – 30/08/06
Obligations de l’entrepreneur

Obligations (suite) :
• Intendance
– Camp : 4 chambres cadre + 2 chambres à 2 lits gratuites + 4
chambres cadre louées. Affectation par le client.
– Maintenance du camp et des cabines client sans frais.
– Nourriture pour 8 personnes sans frais, et paiement pour les
personnes en plus de ces 8.
• Pièces de rechange et fournitures

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Stock suffisant sur chantier et base HM pour une maintenance
de bonne qualité.
– Fournitures courantes approvisionnées régulièrement.

SEC - DB – 30/08/06
Obligations de l’entrepreneur

Obligations (suite) :
• Carburants et lubrifiants
– Approvisionnement régulier et fourniture à des tiers ou au
client à sa demande; rémunération contractuelle.
• Hygiène et sécurité
– Garantir la propreté du chantier.
– Garantir l’hygiène au niveau du camp + cabines sur chantier.
– Garantir le port des équipements individuels de sécurité.
– Maintenir l’équipement sécurité en état.
– Organiser régulièrement des exercices de sécurité.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– S’assurer de la tenue de briefings de sécurité au début de
chaque poste.
– En cas d’accident, apporter toute l’assistance nécessaire et
fournir immédiatement un rapport au client.

SEC - DB – 30/08/06
Obligations de l’entrepreneur

Obligations (suite) :
• Discipline
– Assurer la discipline générale du chantier.
– Faire respecter les consignes générales et celles édictées
par écrit par le client.
• Secret professionnel
– Tout le personnel est lié par le secret professionnel.
• Protection de l’environnement

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Programme pluriannuel de protection de l’environnement à
mettre en œuvre.
– Sensibiliser le personnel.
– Apporter son concours au client dans cette action

SEC - DB – 30/08/06
Obligations opérationnelles de l’entrepreneur

– Assurer le transport des cabines du client (rémunéré) et les


installer.
– Permettre au client d’utiliser gratuitement les moyens de
transport du rig; rayon de 10 km : gratuit, plus :rémunération.
– Effectuer les DTM, avec forage trous de service + mise en place
torche.
– Exécuter les travaux suivant programmes et consignes du client.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Appui logistique lors des opérations spéciales.

– Documents à fournir ou tenir à jour :

SEC - DB – 30/08/06
Obligations opérationnelles de l’entrepreneur

Documents à fournir ou tenir à jour

• Quotidiennement fournir :
– Rapport journalier d’activité.
– Fiche de poste de l’accrocheur.
– Diagrammes de mesure.
– Rapport de tubage, s’il y a lieu.
– Feuille d’attachement des travaux effectués
• Tenir à jour :

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Cahier de garniture.
– Cahier de maintenance des équipements clés

SEC - DB – 30/08/06
Obligations opérationnelles de l’entrepreneur

– Assurer le soudage des éléments de tête de puits à la demande


du client.
– Utiliser des tiges de forage avec TJ Smooth X ou similaires.
– Réceptionner avec le client le matériel de fond.
– Réceptionner, trier, classer, calibrer, mesurer et ranger dans
l’ordre de descente sur tréteaux les tubages.
– Nettoyer et protéger les filetages.
– Utiliser aux frais du client des protecteurs de tubage. (pénalités).
– Inspecter les éléments de garniture:
• Tiges : tous les 6 mois d’utilisation.
• BHA : toutes les 800 h d’utilisation ou fin de phase de forage, en

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
accord avec le client.
– Surveillance boue :
• Effectuer les mesures courantes et contrôle niveau bacs.
• Exécuter les traitements préconisés.

SEC - DB – 30/08/06
Obligations opérationnelles de l’entrepreneur

• Prévention et contrôle des venues


– Réagir suivant les règles de l’art en cas d’indice.
– Organiser des exercices sur chantier.
• Suivre les consignes pour échantillonnage des terrains.
• Le client peut demander, par écrit et suffisamment à l’avance
des modifications ou transformations sur chantier.
L’entrepreneur sera dédommagé des contretemps éventuels
mais les effectuera gratuitement.
• L’entrepreneur se doit d’assurer :
– La signalisation du chantier

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– La délimitation du chantier
– La fermeture du chantier
– Tenir le registre des visiteurs

SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel

• Ces dispositions ont pour but de :

– Faciliter l’exploitation des annexes.

– INDIQUER LES SOLUTIONS ADOPTEES PAR LES DEUX


PARTIES SUITE A CERTAINS PROBLEMES RENCONTRES
PAR LE PASSE.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel

A charge de l’entrepreneur
• Sureté au chantier :
– Périmètre délimité physiquement.
– Surveillance des accès au puits et au camp.
– Gardiennage.
– Frais inhérents à cette sous-traitance à charge du client.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel : DTM

Les DTM font l’objet d’une série de clauses particulières étudiées


ci-dessous.
• Préparation du DTM
– Reconnaissance du nouveau site par le client et l’entrepreneur
avec PV dans le but de lever tout problème constaté.
• Procédure de DTM
– Une procédure détaillée doit être rédigée, actualisée et appliquée.
– Les moyens minimum à mettre en œuvre sont indiqués en
annexes 11 et 12.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
– Le pré-DTM est impératif à l’intérieur d’un champ de
développement. Autrement il est fortement recommandé.
– Première phase de forage : peut commencer avant que le DTM soit
totalement achevé, sauf avis contraire du client.

SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel : DTM

Contretemps de DTM :
• Le contretemps de DTM est une circonstance imprévue
qui freine le déroulement normal de ce dernier. Les cas les
plus courants sont :
– Plateforme non livrée à temps ou non dégagée.
– Neutralisation d’un puits en vue d’un WO.
– Non disponibilité de produits ou autre élément nécessaire à
la fabrication de la boue de démarrage.
– Immobilisation exceptionnelle de l’équipe de transport.
– Fortes intempéries.
– Mise en sécurité du puits en vue du DTM de l’appareil utilisé.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• La rémunération de ce type de contretemps s’effectue sur
présentation de:
– Note adressée au client pour lui notifier le contretemps.
– Attachement du décompte du temps d’attente.
SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel : DTM

Intéressement à la performance des DTM :


• Le DTM s’effectue au forfait avec camp sur la base d’une
durée donnée dans le volume 1 de la liste des prix . Sans
camp, la durée est diminuée de 2 jours. Les DTM
exceptionnels sont à traiter au cas par cas.
• Un tableau indique le taux de bonus en cas de gain de
temps; ce bonus est à reverser en partie aux équipes.
• Un malus est prévu en cas de dépassement des durées
nominales de DTM. Il est plafonné.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• Bonus et Malus sont calculés à l’heure près.
• Des délais de route et de préparation sont prévus en cas
de DTM hors du champ de HM.

SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel : DTM

• Une clause prévoit la possibilité (et la rémunération dans


ce cas) de réquisitionner les moyens de l’entrepreneur.
• Prestations de maitrise d’œuvre par l’entrepreneur durant
le DTM.
– Réception de consommables pour le puits.
– Fabrication de la boue de démarrage.(rémunérée).
– Gerbage et stockage des tiges. (rémunérée au rythme de 15
tiges par heure).

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP

SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel : DTM

• Réintégration ou transfert de consommables non utilisés


sans frais de manutention mais transport rémunéré sur la
base du volume 4 de la liste des prix.

• Dégerbage d’une colonne de tubage, tubing… avec


fourniture à charge client s’il y a lieu.

• Nettoyage de la plateforme rémunéré par 1 jour en T3, sauf

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
produits ou tubage de poids > 10 t

SEC - DB – 30/08/06
Dispositions particulières à caractère opérationnel

• Réquisition de l’équipement d’un appareil en service.


– L’entrepreneur sera rémunéré pendant la suspension des
opérations en T2.
• Prestations « hors contrat ».
– L’entrepreneur fera de son mieux pour répondre à toute
sollicitation du client.
– En cas d’immobilisation de l’appareil du fait de l’inexécution
de ce type de prestation, la responsabilité de l’entrepreneur

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
ne pourra pas être engagée.

SEC - DB – 30/08/06
Qualité du service

Normes :
• Manœuvre de triples :
– en temps réel si vitesse > 600 m / Heure
– Base 600 m / h si vitesse inférieure, sauf consigne du client.
• Installation BOP et tête de puits et tests :
– La rémunération est basée sur le temps alloué par phase.

Phase de travail Temps (h)


24 inch 20

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
17 1/2 inch 18
12 ¼ inch 14
8 1/2 inch 12
6 inch 12
SEC - DB – 30/08/06
Qualité du service

• Manque de personnel :
– Pénalité suivant annexe 19 avec franchise de 48 h sur champ HM
et 72 h pour les autres chantiers.
• Equipements de mesure :
– En cas de mauvais fonctionnement de l’ enregistreur des
paramètres de forage, tableau de pénalités avec franchise.
• Moyens de transport et manutention :
– Non rémunération du moyen en panne avec franchise.
• Contrôle des solides :
– Au delà de 72 h de panne par mois, pénalité de 1% du T1 / jour.

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
• Rotation :
– Si la vitesse est limitée due à un problème mécanique, pénalités
de 1% du T1 / jour ou même arrêt sans rémunération.

SEC - DB – 30/08/06
Qualité du service

• Pompage :
– Si puissance réelle pompage < 80% puissance hydraulique,
pénalités de 1% du T1 / jour ou même arrêt sans rémunération.

• L’annexe 23 prévoit l’utilisation d’un formulaire pour évaluer


la qualité du service de manière trimestrielle. Il semble que
cette forme ne soit pas utilisée. L’idée est que les 2 parties

Training
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP
sont d’accord pour chercher à améliorer constamment la
qualité de service et l’évaluer.

SEC - DB – 30/08/06