Vous êtes sur la page 1sur 18

LA DIFFÉRENCE ENTRE

ANNULATION ,RÉSILIATION,
ET RÉSOLUTION CONTRAT
Réalisé par : AJJAN Aicha
Introduction
Annulation : à cause d'une condition essentielle non
remplie

l'annulation est l'anéantissement rétroactif d'un contrat dont l'une des conditions
essentielles de formation n'est pas remplie.
De la nullité des obligations (articles
306 à 310)
 Article 306 : L'obligation nulle de plein droit ne peut produire aucun effet, sauf la répétition de
ce qui a été payé indûment en exécution de cette obligation.
L'obligation est nulle de plein droit.
1° Lorsqu'elle manque d'une des conditions substantielles de sa formation ;
2° Lorsque la loi en édicté la nullité dans un cas déterminé.
 Article 307 :La nullité de l'obligation principale entraîne la nullité des obligations accessoires,
à moins que le contraire ne résulte de la loi ou de la nature de l'obligation accessoire.
La nullité de l'obligation accessoire n'entraîne point la nullité de l'obligation principale.

 Article 308 :La nullité d'une partie de l'obligation annule l'obligation pour le tout, à moins que
celle-ci puisse continuer à subsister à défaut de la partie atteinte de nullité, auquel cas elle
continue à subsister comme contrat distinct.
 Article 309 :L'obligation qui est nulle comme telle, mais qui a les conditions de validité d'une
autre obligation légitime, doit être régie par les règles établies pour cette obligation.

 Article 310 :La confirmation ou ratification d'une obligation nulle de plein droit n'a aucun
effet.
 Article 316: la rescision de l’obligation a pour effet de remettre les parties au même et
semblable état où elles étaient au moment où l’obligation a été constituée ,et de les
obliger à se restituer réciproquement tout ce qu’elles ont reçu l’une de l’autre en vertu ou
en conséquence de l’acte annulé ; en ce qui concerne les droits régulièrement acquis par
les tiers de bonne foi, on suit les dispositions spéciales établies pour les différents contrat
particuliers.
TYPES D’ANNULATION DU CONTRAT

Annulation Relative

Annulation absolu
La résolution du contrat: sanction du défaut d'exécution
d'une obligation

La résolution du contrat consiste en son anéantissement. Elle intervient lorsque les


obligations ressortant du contrat ont été :

 soit inexécutées ;

 soit mal exécutées.


 De ce fait elle doivent se restituer les prestations que chacune d'elles a reçues de
l'autre. Celle des parties au préjudice de laquelle le contrat a été résolu doit à l'autre
des dommages-intérêts compensatoires.
Résiliation : fin anticipée du contrat pour l'avenir
seulement

La résiliation est le moyen le plus courant et le plus simple de mettre fin au


contrat. On met fin à un contrat qui a produit des effets, soit pour convenance
personnelle, soit parce que l'un des cocontractants a manqué à l'une de ses
obligations.
De la résiliation volontaire
(articles 393 à 398)
 Article 393 :Les obligations contractuelles s'éteignent, lorsque, aussitôt après leur
conclusion, les parties conviennent d'un commun accord de s'en départir, dans les cas
où la résolution est permise par la loi.

 Article 394 :La résiliation peut être tacite; tel est le cas où, après une vente conclue,
les parties se restituent réciproquement la chose et le prix.
 Article 395 :La résiliation est soumise, quant à sa validité, aux règles générales des
obligations contractuelles.
Les tuteurs, administrateurs et autres personnes agissant au nom d'autrui ne peuvent
résilier que dans les cas et avec les formalités requises, pour tes aliénations, par le
mandat en vertu duquel ils agissent, et lorsqu'il y a utilité pour les personnes au nom
desquelles ils agissent.
 Article 396 :La résiliation ne peut avoir effet :
1° Si le corps certain qui a fait l'objet du contrat a péri, a été détérioré ou s'il a été
dénaturé par le travail de l'homme ;
2° Si les partielle peuvent, pour toute autre cause, se restituer exactement ce qu'elles
ont reçu l'une de l'autre, à moins, dans les deux cas précédents, que les parties ne
conviennent de compenser la différence.
Article 397 :La résiliation remet les parties dans la situation où elles se trouvaient au
moment de la conclusion du contrat.
Les parties doivent se restituer réciproquement ce qu'elles ont reçu l'une de l'autre en
vertu de l'obligation résiliée.
Toute modification apportée au contrat primitif vicie la résiliation, et la transforme en un
nouveau contrat.

Article 398 :La résiliation amiable ne peut nuire aux tiers qui ont acquis régulièrement
des droits sur les choses qui font l'objet de la résiliation.
Merci pour votre
attention