Vous êtes sur la page 1sur 33

Encadré Par :

Mr EL HASSAN TAACHA

Réalisée par :
AMMAR Ikram
ZIRRAD Youssef
LAHMAR Salma
ELMESSAOUI Hicham
MCHAKHCHEKH Nouhaila
BENNADI Taha
ABKAR Hajar
Plan :
 Introduction
 Revenus des capitaux mobiliers :
 Champ d’application de la retenue à la source .
 Produits exonères de la retenue à la source .
 Le fait générateur de la retenue à la source .
 La liquidation de la retenue à la source .
 Profits de cession de valeur mobilières et autres titres de capital
et de créances :
 Champ d’application
Calcul de l’impôt sur profits de cession de valeurs mobilières
et autres titres .
Le fait générateur .
 Etude de cas .
LES REVENUS DES CAPITAUX
MOBILIERS :

Champ d’application de la retenue à la source :


La retenue à la source va s’appliquer aux :

Les produits de Les produits à


nature variable revenue fixe .
Produits de nature variable :

Il s’agit des produits des actions, parts sociales , et les revenus


assimilés versés ou mis à la disposition des personnes imposable à l’
impôt sur le revenu . Ces produits ,tels qu’ils sont définis par le CGI
proviennent essentiellement de la distribution des bénéfices, ils
comprennent notamment :
 les dividendes et les produits de participation distribués par les
sociétés;
 Les sommes distribuées provenant du prélèvement sur les
bénéfices pour l’amortissement du capital et le rachat d’actions;
 Le boni de liquidation ;
 Les produits distribués en tant que dividende ;
 Les réserves mise en distribution .
Les produits à revenue fixe
Les revenus fixe de placement comprennent :
 Les intérêts et autres produits des obligations et autres titres
d’emprunt émis par les personnes morales ou physiques , des bons de
caisse, des bons de trésor, des certificats de dépôt, des bons de
sociétés de financement …;
 Les primes de remboursement payé au porteurs des mêmes titres ;
 Les intérêts des créances hypothécaires, privilégiés ou chirographaires,
des cautionnements ou dépôt des sommes d’argent à vue ou à
échéance fixe ;
 Les intérêts sur prêts consentis par l’intermédiaire d’organismes
bancaires et de crédit par des personnes physiques ou morales
relevant de l’IR d’autres personnes ;
 Les intérêts sur prêts et avances consentis par des personnes
physiques ou morales .
Les produits exonérés de la retenue à
la source :

Les produits
exonérés

Produits des actions Produits de


ou parts sociales et placement à
revenus assimilés revenu fixe
Les produits exonérés de la retenue
à la source :
Exonérations des produits des actions ou parts sociales et
revenus assimilés :
 Les produits des actions ou parts sociales et revenus assimilés versés à
l’Etat et aux collectivités locales ;
 Les sommes prélevées sur bénéfices et versées pour le rachat
d’actions par les sociétés concessionnaires de services publics ou
communaux ;
 Les produits des actions appartenant à la Banque Européenne
d’Investissement suite aux financements accordés par cette banque
aux investisseurs marocains ou européens à condition qu’il s’agisse de
programmes approuvés par le gouvernement du Maroc ;
 Les dividendes distribués par les banques Offshore à leurs actionnaires
;
 Les dividendes distribués par les holdings Offshore à leurs actionnaires
au prorata du chiffre d’affaires correspondant aux prestations de
services exonérées .
Exonération des produits de placement à revenu fixe :
Cette exonération concerne :
 Les intérêts des livrets de caisse d’épargne servis à des personnes
physiques ;
 Les intérêts d’emprunt en devises servis à des non-résidents
puisqu’ils sont soumis à la retenus sur les produits bruts ;
 Les intérêts versés sur les placements effectués en devises
convertibles auprès des banques Offshore ;
 Les intérêts verses aux organismes bancaires et de crédit dans le
cadre de leur activité professionnelle ;
 Les intérêts servis au titulaire d’un « plan épargne logement » s’ils
remplissent certaines conditions .
 Les intérêts servis au titulaire d’un « plan d’épargne éducation »
lorsqu’ils remplissent 3 conditions .
Le fait générateur

 Le fait générateur de la retenue à la source est constitué par


l’encaissement des produits, leur mise à disposition ou leur
inscription au compte du bénéficiaire .
 Le terme encaissement s’identifie au paiement effectif des produits
imposables soit sous forme d’argent soit sous forme d’avantage
quelconque consenti au bénéficiaire .
La liquidation de la retenue à la
source
La retenue à la source :
Consiste à faire prélever un montant par Les intermédiaires financiers
qui gèrent en comptes des valeurs mobilières pour le compte des
personnes physiques et qui sont tenus de retenir à la source l’IR. Ces
intermédiaires doivent aussi verser cet impôt à la caisse du receveur de
l’administration fiscale .
La base imposable :

Les taux de la retenue à la source :


Ces taux seront différents suivant qu’il s’agisse des produits des actions
ou parts sociales ou produits de placements à revenue fixe.
Retenue sur les produits des actions ou parts sociales et
produits assimilés :
 La retenue à la source sur les produits des actions ou parts
sociales et revenue assimilés est fixée au taux de 15 % sous
réserve de conventions fiscales internationales de non double
imposition ;
 La retenue de 15% est libératoire de l’IR ;
 Les revenus bruts des capitaux mobiliers de source étrangère
sont également soumise au taux de 15% libératoire .
Retenue sur les produits de placement à revenu fixe :

 30 % libératoire de l’IR en ce qui concerne les produits versé aux


personnes physiques, à l’exception de celle qui sont assujettis à l’IR
selon le régime du résultat net réel ou celui du résultat net simplifié .
 20% non libératoire, avec droit à restitution en ce qui concerne les
produits de placement à revenu fixe servis à des personnes soumises
à l’IR selon le régime du résultat net réel ou celui du résultat net
simplifié . Auquel cas , les bénéficiaires doivent décliner leurs identités
lors de l’encaissement des dits produits .
 15% libératoire de l’IR en ce qui concerne les revenus bruts des
capitaux mobilieres de source étrangère .
Personnes chargé d’opérer la retenue à la source :

La retenue à la source est opérée pour le compte du trésor public , au


moment de l’encaissement des produits, leur mise à disposition ou leur
inscription au compte du bénéficiaires.
Les personnes chargés d’effectuer cette retenue sont :
 Les sociétés débitrices ou les établissements bancaires chargés par
elle pour assurer le paiement des produits
 Les établissements bancaires chargés d’effectuer le transfert à
l’étranger des bénéfices des établissements des sociétés étrangères
établis au Maroc .
 Les comptables publics, les organismes bancaires et de crédit et les
entreprises qui servent les intérêts et autres produits similaires .
Exemple :
Un contribuable a réalisé pendant l’année 2016 les revenus ci-dessous. Il
n’a pas décliné son identité fiscale :

Intérêts créditeurs sur compte d’épargne 10 000

Dividendes d’action cotées en bourse 85 000

Dividendes d’action non cotées en bourse 50 000

Intérêts perçus sur un compte d’épargne logement 15 000


(épargne de 200 000 DH )

Intérêts perçus sur obligations (non nominatives) 40 000

Tantièmes ordinaires 20 000

Tantièmes spéciaux 30 000


Solution :
Calcul du montant des revenus des mobiliers nets imposables :
Eléments Montants
Intérêts créditeurs sur compte d’épargne Exonéré
Dividendes d’action cotées en bourse 85 000
Dividendes d’action non cotées en bourse 50 000
Intérêts perçus sur un compte d’épargne Epargne exonéré de
logement (épargne de 200 000 DH ) 200 000
Intérêts perçus sur obligations (non 40 000
nominatives)
Tantièmes ordinaires 20 000
Tantièmes spéciaux Considérés comme
revenu salarial
Les revenus des capitaux mobiliers nets 195 000 DH
s’élèvent à
Calcul de l’impôt :

Dividendes d’action cotées en 12750 Taux de15%


bourse
Dividendes d’action non cotées 7500 Taux de 15%
en bourse
Intérêts perçus sur obligations 12 000 Taux de 30%
Tantièmes ordinaires 3000 Taux de 15
%
L’impôt à payer 35250
Profits de cession de valeurs mobilières
et autres titres de capital et de créance
Champ d’application :
En plus des profits imposables, le texte régissant l’IR prévoit des
exonérations des opérations ayant un caractère social.
Profits imposables :
Il s’agit des profits annuels réalisés par les personnes physiques
résidents sur les cessions de valeurs mobilières et autres titres de
capital ou des créances émis par :
 les personnes morales de droit public ou privé, ayant leur siège ou
Maroc ou à l’étranger;
 les organismes de placement collectif en valeur
mobilières(OPCVM) ;
 les fonds de placement collectif en titrisation (FPCT) ;
 les organismes de placement de capital risque à l’exclusion des
sociétés prépondérances immobilière non cotées et des sociétés
immobilières transparentes ;
 les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) .
Personnes imposables :
Sont soumis à l’impôt sur le revenu des profits de cession de valeurs
mobilières et autres titres de capital et de créance réalisés par les
personnes physiques ayant leur résidence au Maroc agissant à titre
individuel .
Exonérations :
Sont exonérés de l’impôt :
 les profits ou fraction des profits sur cessions des valeurs mobilières
et autres titres de capital et de créance correspondant au montant
des cessions réalisées au cours d’une année civile, n’excédant pas le
seuil de 30000dh ;
 la dotation des valeurs mobilières et autres titres de capital et de
créance effectuée ascendants et descendants, entre époux, entre
frères et sœurs ;
 les profits de capitaux mobilières réalisés dans le cadre d’un plan
d’épargne en action ;
 les profits de capitaux mobilières réalisés dans le cadre d’un plan
d’épargne entreprise (PEE) .
Calcul de l’impôt sur profits de cession de
valeurs mobilières et autres titres

Détermination du profit imposable :


Le profit net de cession est :
En cas de cession de titres de même nature acquis à prix différents, le
prix d’acquisition à retenir est le cout moyen pondère desdits titres.
En cas de cession de valeurs mobilières et autres titres de capital et de
créance acquis par donation exonérée . le prix d’acquisition à considérer
est :
 Soit le prix d’acquisition de la dernière cession à titre onéreux ;
 Soit la valeur vénale desdites valeurs et titres lors de la dernière
mutation par héritage si elle est postérieure à la dernière cession.
Fait générateur de l’impôt

Le fait générateur de l’impôt est constitué par la réalisation des


opérations ci-après portant sur les valeurs mobilières et autres
titres de capital et de créance :
 la cession à titre onéreux ou gratuit a l’exclusion de la
donation entre ascendants et descendants et entre époux,
frères et sœurs ;
 l’échange considéré comme une double vente sauf en cas de
fusion ;
 l’apport en société d’actions ou de parts sociales.
Taux de l’impôt :
Les profits de cession des valeurs mobilières et autres titres de capital
et de créance sont soumis aux taux libératoires suivants :

15 % Pour les profits nets résultants des cessions :

 D’action ou parts d’OPCVM dont l’actif est investi en


permanence à hauteur d’au moins 60 % d’action :
 D’action cotées en bourse ;
 Le rachat ou le retrait des titres ou liquidation d’un plan d’épargne
en action avant la durée de 5 ans .
20 % Pour les profits nets résultants :
 Des cessions d’obligations et autres titres de créance ;
 D’actions non cotée en bourse et autres titres de capital ;
 Des cessions d’actions ou parts d’OPCVM autres que ceux dont
l’actif est investi en permanence à hauteur d’au moins 60%
d’actions ;
 Des cessions des valeurs mobilières émises par le fond de
placement collectif en titrisation (FPCT) ;
 Des cessions des titres d’organismes de placements en capital
risque (OPCR) ;
 Le taux de 20% s’applique également pour les profits bruts de
capitaux mobiliers de source étrangère.
Imputation :
Lorsque certaines cessions se soldent par des pertes , les moins-
values subies au cours d’une année sont imputables sur les plus-
values de même nature, réalisées au cours de la même année .
Pour les moins values qui subissent en fin d’année , elles sont
reportables sur l’année suivante .
A défaut de plus value ou en cas de plus value insuffisante pour
que l’imputation puisse être opérée en totalité, la moins-value , ou
le reliquat de la moins value, peut être imputée sur les plus-values
des années suivantes jusqu’à l’expiration de la quatrième année
qui suit la réalisation de la moins-value.
Exemple :
Au titre de l’exercice 2017 , Monsieur Ahmed déclare son profit
mobilier réalisé sur la cession des éléments suivants :
 Le 02 / 05 / 2014 : il a acquis 600 actions cotées au prix unitaire de
120 DH , 800 actions non cotées au prix unitaire de 140 DH et 30
obligations au prix unitaire de 25000DH , les commissions d’acquisitions
sont respectivement comme suit : 1% sur les actions cotées , 0,5%
pour les actions non cotées et 6000 pour les obligations .
 131/11/2017 Mr Ahmed cède 400 actions cotées au prix unitaire de
160 DH, 500 actions non cotées au prix unitaire de 200DH d et 20
obligations au prix unitaire de 38000 DH , les commissions de cession
sont respectivement comme suit :1,5% pour les actions cotées , 0,75%
pour les actions non cotées et 8500 pour les obligations
TAF :
Calculer l’IR à payer par Mr Ahmed
Solution :
Détermination du profit net imposable :

Eléments Actions Actions non Obligations


cotées cotées
Prix de cession 160 200 38000
unitaire
*quantité vendue 400 500 20
=prix de cession 64000 100000 760000
-frais de cession 960 750 8500
-coût d’acquisition 48480 70350 506000
=profit net 14560 28900 245500
imposable
Détermination de l’IR dû :

Eléments Actions Actions non obligations


cotées cotées
Profit Net 14560 28900 245500
Imposable

*Taux 15% 20% 20%

= Impôt dû 2184 5780 49100


Etude de cas
Un contribuable , personne physique, a acquis en février 2017 les titres suivants :
4 Titres de créance négociables ( certificat de dépôt) émis par une banque
 Date d ’émission : le 01 janvier 2016
 Date d’échéance :le 31 décembre 2017
 Nominal : 250 000 DH
 Taux d’intérêt : 6%
 Commission d’acquisition : 0,2%
100 actions cotées de 325 DH l’action , commission d’acquisition 0.5%
86 part d’OPCVM de capitalisation à 1330 DH la part , commission 0.3%
 Au cours de l’année 2017 , les actions cotées lui ont rapportés un dividende de
24 DH par action ;
 En août 2017 le contribuable cède la moitié des actions cotées à 350 DH
l’action , les 4 certificats de dépôt ( le cours affiché est de 260 000 DH ) et 50
parts d’OPCVM à 1200 DH la part ;
 Les commissions sur cession sont de 1% pour les actions et les parts
d’OPCVM et 0.2% pour les obligations.
TAF :
Calculer l’impôt dû au titre de l’exercice 2017
Solution :
 Imposition des revenus :
Les dividendes : 100*24=2400
L’impôt retenue à la source=2400*15%= 360
 Imposition des profits :
I ) Les certificats de dépôt :
 Le coût d’acquisition = le prix d’acquisition + les frais
d’acquisition
Le prix d’acquisition= (4*250000)= 1000000
Les frais d’acquisition=1000000*0,2% = 2000
Le coût d’acquisition =1000000+2000 =1002000
 Le coût de cession = le prix de cession –les frais de cession
Le prix de cession =prix affiché – les coupons courus
Les coupons=(250000*7 /12 )*6% = 8750
Donc ,
le prix de cession = 260000- 8750= 251250
les frais de cession = le prix affiché * le taux (commission)
=(4*260000)*0,2% = 2080
Le coût de cession = (251250*4)-2080 = 1002920
le profit net = le coût de cession –le coût d’acquisition
=1002920-1002000 =920
L’impôt retenue à la source=920*20% =184
II ) Actions cotées :
 Le coût d’acquisition = le prix d’acquisition + les frais d’acquisition
Le prix d’acquisition = 50*325 =16250
Les frais d’acquisition =16250*0,5% = 81,25
Le coût d’acquisition = 16250+81,25 =16331,2
 Le coût de cession = le prix de cession – les frais de cession
Le prix de cession =50*350=17500
Les frais de cession=17500*1%=175
Le coût de cession =17500-175=17325
Le profit net= le coût de cession –le coût d’acquisition
= 17325-16331,25 = 993,75
L’impôt retenue à la source=993,75*15%= 149,06
III ) Actions d’OPCVM :
 Le coût d’acquisition = prix d’acquisition+les frais d’acquisition
=(50 *1330)+ (50*1330*0,3%)
= 66500+199,5 =66699,5
 Le coût de cession= le prix de cession –les frais de cession
= (50*1200)-(50*1200*1%)
= 60000-600 = 59400
Le Profit net = le coût de cession-le coût d’acquisition
=59400-66699,5 = - 7299,5
Tableau récapitulatif :
Revenus ou profits Montant Taux Impôt
Dividendes 2400 15% 360
Profit sur cession / 920 20% 184
certificats de dépôt
Profit sur 993,75 15% 149,06
cession/actions cotées
Profit sur cession pats -7299,5 _ _
d’OPCVM

Sur la catégorie des titres de capital (parts d’OPCVM et les actions cotées) le
contribuable a réalisé une moins- value de 7299,5 et une plus- value de993,75
il subsiste donc une moins- value de 6305,75 qui sera imputée sur les plus -
values des années suivantes .
Pour régulariser sa situation, le contribuable doit produire sa déclaration
avant le 1 er avril de l'année qui suit celle au cours de laquelle les cessions
ont été effectuées et la moins-value qui subsiste peut être imputée sur les
plus-values des titres de même nature des années suivantes jusqu'à
l'expiration de la quatrième année qui suit celle de la réalisation de la moins-
value.