Vous êtes sur la page 1sur 21

Marché boursier

Organisation et fonctionnement

Présentation Faculté des sciences,


juridiques, économiques et sociales.
Université Hassan II

Marché boursier 01 février 2010


1
Organisation et analyse

 Principales réformes
 Organisation
 Analyse du marché

Marché boursier 01 février 2010


2
Le marché financier avant 1993

Infrastructures de marché peu développées

 Marché non organisé et non structuré;


 Prépondérance des opérations hors marché central;
 Réglementation insuffisante;
 L’intermédiation boursière relevait du monopole du
secteur bancaire et y représentait une activité marginale.

Marché boursier 01 février 2010


3
Le marché financier après 93
Phase I: Réformes de 93 Phase II: Réformes de 96

 Privatisation et modernisation de la  Dématérialisation des titres et création


gestion de la bourse; du dépositaire central Maroclear ( Banque
centrale des titres);
 Création des sociétés de Bourse;
 Mise en place d ’un système de
 Mise en place du CDVM;
règlement-livraison simultané;
 Création des OPCVM.
 Informatisation de toute la chaîne de
Phase III: Réformes 2004 traitement des ordres;

 Renforcement des pouvoirs de  Création d’un fonds de garantie


contrôle du CDVM; clientèle.

 Nouvelle structuration de la côte;

 Libéralisation de la concurrence
entre les SDB par le déplafonnement
du taux de commissions.

Marché boursier 01 février 2010


4
Les intervenants

Epargnants

Placent leur épargne


Ministère
Sociétés des Finances
de bourse
OPCVM Définit cadre légal
Intermédiaires pour (gérés par les Et agrée les acteurs
les transactions en bourse sociétés de gestion)

Banques Bourse
CDVM
Dépôts titres et espèces

Autorité de contrôle

Maroclear
Entreprises
Banque centrale des titres

Emettent des titres

Marché boursier 01 février 2010


5
Les intervenants
La bourse de Casablanca Les sociétés de Bourse

Statut Statut
S.A  S.A
Capital détenu à parts égales par les sociétés de  Capital minimum entre 1,5 et 5 millions de dirhams
bourse en fonction du périmètre d’activité
Missions Missions

 Assurer la cotation et enregistrer les transactions;  Exécuter les transactions sur les valeurs mobilières.
 Diffuser les cours de bourse;  Démarcher la clientèle
 Calculer et diffuser les indices;  Conseiller la clientèle:
 Organiser la compensation et la garantie de  Proposition de portefeuille-type
bonne fin des opérations;
 Assurer la garde des titres;
 Organiser et prononcer les introductions en
 Analyse et recherche:
bourse.
 Réalisation de notes de recherche
 Diffusion de l ’information financière
 Gérer des portefeuilles de valeurs pour le compte de
la clientèle en vertu d'un mandat;
 Assurer la contrepartie;
 Assister les personnes morales voulant s’introduire
en bourse;
 Animer le marché des valeurs mobilières inscrites à
la cote de la Bourse des Valeurs en vue de faciliter la
cotation et assurer la liquidité.

Marché boursier 01 février 2010


6
Les intervenants
Le CDVM Le dépositaire central - Maroclear

Statut Statut

 Établissement public doté de la  S.A ayant le monopole de la conservation


personnalité morale et de l’autonomie centralisée des titres
financière

Missions Missions

 Veiller au respect de la réglementation  Conserver les comptes titres de ses affilés


régissant le marché financier; (les banques, les sociétés de bourse, les
OPCVM et les émetteurs) et assurer la
 Veiller au bon fonctionnement du marché circulation des titres et leur administration;
financier en assurant la transparence,
l'intégrité et la sécurité;  Assurer la gestion du système de
règlement - livraison des titres.
 Protéger l'épargne investie en valeurs
mobilières ou tous autres placements réalisés
par appel public à l'épargne;

 Veiller à l'information des investisseurs sur


les valeurs mobilières.

Marché boursier 01 février 2010


7
Modes de financement de l’économie
Intermédié : par les banques Désintermédié : par le marché
financier

Epargnants Epargnants
Institutionnels Institutionnels

Dépôts

Système bancaire Placements


directs
Crédits

Etat Etat
Entreprises Entreprises

Sélection des placements, risques et Sélection des placements, risques et


rentabilité assumés par le système rentabilité assumés par l’épargnant
bancaire

Marché boursier 01 février 2010


8
Le financement par les marchés

Compagnies d’assurances
Épargnants Caisses de retraite

OPCVM

Marché boursier, marché des bons du Trésor, marché de la


dette privée, autres marchés…

Etat Entreprises

=> Nécessité d’une information permettant de choisir

Marché boursier 01 février 2010


9
Circuit des transactions

Département Clients réseau


Clients directs Information de
Analyse & Recherche Banque
la clientèle

Ordres groupés

Salle des marchés


Back-Office Middle-Office
Trader Actions

Transmission Dénouement

Service
Dépositaire central
Négociation

Exécution

Enregistrement
Bourse de Casablanca

Marché boursier 01 février 2010


10
Critères d’introduction en bourse

Marchés Actions
Marché Obligations
Marché Principal Marché Développement Marché Croissance
Profil des entreprises Grandes entreprises Entreprises de taille moyenne Entreprises en forte croissance
Capitaux propres minimum 50 MMAD Pas de limite fixée Pas de limite fixée
Chiffre d'affaires minimum Pas de limite fixée Plus de 50 MMAD Pas de limite fixée
Nombre d'exercices certifiés 3 2 1 2
Comptes consolidés X Facultatif Facultatif X
Nombre de titres minimum à émettre 250 000 actions 100 000 actions 30 000 actions
Montant minimum à émettre 75 MMAD 25 MMAD 10 MMAD 20 MMAD
Convention d'animation Facultative 1 année 3 années
Maturité minimale 2

Marché boursier 01 février 2010


11
Contexte Général de la Bourse
Contexte économique Marché boursier

- 2008 - 2008
• PIB: + 5.6% contre 2.5% en 2007; •Capitalisation boursière: -9% à 533
• Inflation: 3.9% contre 2% en 2007; milliards de Dirhams;
• Dette / PIB : 47.3% •Volume: -36.7% à 201.6 milliards de
• Croissance bénéficiaire en baisse de 3% dirhams;
• Indice: -13.48% à 10 984.29 points pour
le MASI et -13.41% pour le MADEX à
9061.02 points;
• Rendement: 3.6%
• PER: 17.7
• Pay out: 76.8%
- 2009 - Au 31 décembre 2009
• PIB: autour de 5%;
• Inflation: 2.1% en août 2009; • Capitalisation boursière: -4.29% à 508.9
• Encours dette intérieure: 258 Mrds MAD à milliards de Dirhams;
fin décembre • Volume: 110.7 milliards de dirhams
• Encours dette extérieure: 72.8 Mrds à fin (-45.2%);
septembre. • Indice: -4.92% pour le MASI à 10443.81
• Croissance bénéficiaire au S1 2009 en points et -6.58% pour le MADEX à
baisse de 1.1% (hors éléments 8464.67 points;
exceptionnels) et estimée à 15% en 2009. • Rendement: 4.67%
• PER: 16.42

Marché boursier 01 février 2010


12
Indicateurs boursiers
Evolution du volume des transactions

Evolution de la capitalisation boursière

586.33
533.33
508.9
En Mrds MAD

417

252
207

115 105 116


87

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Marché boursier 01 février 2010


13
Indicateurs boursiers
Evolution du MASI
12,695

10,984 10,776
9,479

En points
5,539
4,522
3,995 3,944
3,569
2,980

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Evolution de la performance du MASI

71.14%

32.31% 33.92%

22.49%
14.67%

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

-10.68% -4.92%
-13.48%
-17.88% -16.48%

Marché boursier 01 février 2010


14
Indicateurs boursiers
Ratio de liquidité
41.67%

37.80%

28.14%

14.87%

10.15% 10.49%
7.42% 7.36%

10.60%

5.66%
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Nombre des sociétés cotées

77 77

73

63

55 55
53 52 53
54

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Marché boursier 01 février 2010


15
Le marché en 2009
100,00

Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Phase 6 Phase 7 Phase 8

90,00
MASI
MADEX

80,00

70,00

02/01/2009
12/01/2009
22/01/2009
01/02/2009
11/02/2009
21/02/2009
03/03/2009
13/03/2009
23/03/2009
02/04/2009
12/04/2009
22/04/2009
02/05/2009
12/05/2009
22/05/2009
01/06/2009
11/06/2009
21/06/2009
01/07/2009
11/07/2009
21/07/2009
31/07/2009
10/08/2009
20/08/2009
30/08/2009
09/09/2009
19/09/2009
29/09/2009
09/10/2009
19/10/2009
29/10/2009
08/11/2009
18/11/2009
28/11/2009
08/12/2009
18/12/2009
28/12/2009
Phase 1: du début de l’année au 8 janvier 2009: Poursuite de la chute des indices (MASI: -11.07%, MADEX: -11.40%) causée par l’impact psychologique de la crise financière
internationale sur le marché boursier;

Phase 2: entre le 08 janvier et le 25 février: Importante progression des indices (MASI: +20.12% , MADEX: +20.62%), due à un mouvement de spéculation à la hausse sur
certaines valeurs à fort poids dans l’indice;

Phase 3: du 25 février au 24 Mars: Correction des indices relatant l’instabilité du marché ( MASI: -7.66% et MADEX: -8.07%);

Phase 4: du 24 Mars au 17 juin: Amélioration des deux indices suite à l’effet dividende (MASI: +.10.67%; MADEX: 10.62%);

Phase 5: du 17 juin au 15 juillet: Chute des deux indicateurs du marché accompagnée par de faibles volumes en raison de l’attente précédant l’annonce des résultats semestriels
(MASI:-6.01%; MADEX:-6.34%);

Phase 6: du 15 juillet au 20 octobre: Volatilité des indices attribuable dans un premier temps à la période estivale généralement caractérisée par de faibles mouvements; et dans un
second temps à l’annonce de résultats semestriels mitigés. Les deux indicateurs perdent ainsi au terme de cette période 0.20% pour le MASI et 1.20% pour le MADEX.

Phase 7: entre le 20 octobre et le 04 décembre: Forte baisse des deux indices boursiers de 9.13% pour le MASI et de 9.23% pour le MADEX, accentuée par le retrait des valeurs
CGI et BMCE de l’indice MSCI CEEMEA de Morgan Stanley concernant les pays émergents, produisant ainsi un effet boule de neige sur le reste des valeurs de la cote.

Phase 8: du 7 décembre au 31 décembre 2009: Reprise des deux indices boursiers de 3.71% pour le MASI et de 3.87% pour le MADEX, épongeant ainsi une partie de la perte
annuelle portée respectivement à -4.92% et à- 6.58% .

Marché boursier 01 février 2010


16
Le marché en 2009

Le marché boursier subit globalement une baisse des cours de bourse depuis mars 2008.
Actuellement ses principales caractéristiques sont les suivantes :

Par rapport à la valorisation et à la volumétrie :


- Le PER du marché reste élevé par rapport à d’autres places financières.
- Le manque de liquidité des titres. Celle-ci est bien en deçà des standards internationaux.
- La forte baisse de la demande.
- Une absence de régulation.
- L’inefficience du marché.

Concernant les investisseurs privés, force est de constater que :


- Leur structure est dominée par les spéculateurs, en l’absence de produits d’épargne longue
durée.
- Certains investisseurs particulier détiennent des portefeuilles actions avec des moins values
latentes et sont dans le besoin de liquidité monétaire.
- D’autres ont fait des arbitrages vers les DAT suite à leurs prises de bénéfices (après les
augmentations importantes de la Bourse durant les années 2006 et 2007).

Pour les institutionnels :


- La réduction par les compagnies d’assurance de la poche actions dans leurs portefeuilles.
- Le niveau de couverture de leurs engagements varie en fonction de la structure de leurs
portefeuilles, sachant qu’ils avaient réalisé des opérations d’aller-retour en 2007 pour bénéficier
des abattements fiscaux (supprimés à partir de 2008) et augmenté les prix de revient de leurs
titres.

Marché boursier 01 février 2010


17
Le marché en 2009

Pour les investisseurs étrangers :


- Les investissements étrangers à la Bourse de Casablanca sont principalement stratégiques et
réalisés par des actionnaires de référence. Par conséquent, ils n’induisent aucune volatilité sur le
marché.
- 27.5% de la capitalisation de Casablanca était détenue par des investissements étrangers en 2008.

Pour certaines grandes capitalisations :


- Les risques importants des programmes de rachat.

Fiscalité :
- Une fiscalité raisonnable mais ne favorisant pas l’épargne longue.
- Les avantages fiscaux des placements long- terme des institutionnels ont été supprimés.

Dans un premier temps, jusqu’en septembre 2008, la correction était modérée par comparaison
aux principaux pays émergents où la chute des cours de bourse était plus violente.

En 2009, la baisse s’est poursuivie et a concerné globalement l’ensemble des sociétés cotées.

Marché boursier 01 février 2010


18
Contexte national

Les principaux indicateurs de la Loi de Finances 2010:

 Taux de croissance: 3.5%


 Taux d’inflation: 2%
 Déficit budgétaire: 4% du PIB
 Déficit du compte courant de la balance des paiements: 5.2% du PIB

Prévisions macro-économiques 2010:


 Reprise des activités non agricoles de 5.9% en 2010 contre de 1.6% en 2009
 Campagne agricole de 710 millions de quintaux durant la campagne agricole 2009/2010
 Accroissement des crédits à l’économie de 18%
 Accélération du rythme de la création monétaire à 13% (conséquence de la reprise économique nationale
attendue)
 Poursuite de la tendance baissière des avoirs extérieurs nets.

Marché boursier 01 février 2010


19
Contexte international
Les principaux risques:

 Importance des déficits et des dettes publics


- plans de relance budgétaire massifs mis en oeuvre pour soutenir la demande interne
- substitution de l’endettement public par l’endettement privé => renchérissement du coût de la dette
+ hausse des dettes.

 Réactivité des Banques Centrales


- confrontées non seulement à la réalité économique mais surtout aux anticipations des
investisseurs et des acteurs économiques sur la conjoncture.

 Faiblesse de la croissance
- croissance mondiale de 3% en 2010 après la contraction de -1% en 2009.
- modération de la contraction de la zone Euro (PIB -4,2% en 2009 et une reprise de 0.3% en 2010).
- signes manifestes de stabilisation de l’économie américaine (PIB -2.5% en 2009 et une reprise de
2,1 % en 2010).

Marché boursier 01 février 2010


20
Le marché boursier en 2010
Trois scénarii d’évolution:

S1
- Orientation globale à la baisse.
- Résultats annuels 2009 en ligne avec les prévisions mettant en évidence un impact limité de la
conjoncture sur l’économie marocaine.

S2
- Reprise du marché suite à un redressement économique et une amélioration des
résultats des sociétés cotées sur le S2 2009, le S1 2009 ayant déjà intégré les effets de la crise
internationale.
- Les résultats annuels sont en amélioration par rapport aux attentes.
- Stabilisation de la base d’investisseurs actifs sur le marché.
- Stabilisation de l’épargne investie dans le marché actions.

S3
- Ralentissement économique confirmé avec impact important de la baisse du PIB agricole sur
l’économie nationale.
- Correction du marché et baisse des cours à des niveaux de valorisation corrects mais qui ne
suffisent pas à inverser la tendance et déclencher l’attractivité des investisseurs.
- Résultats annuels 2009 en baisse.
- Réduction du flottant et baisse de la base des investisseurs particuliers.

Marché boursier 01 février 2010


21