Vous êtes sur la page 1sur 33

LES BARRAGES

BOYER Raphaël
HAJJI Younes
LAVIALLE David
2007/2008
Sommaire

 INTRODUCTION

 ETUDES GEOTECHNIQUES ET TRAVAUX DE


PREPARATION

 TYPES DE BARRAGES ET CONSTRUCTION

 AUSCULTATION

 CONCLUSION
Introduction
Contexte d’utilisation

 Réserve d’eau potable

 Régulation du cours des fleuves/torrents (éviter les


inondations, favoriser les irrigations)

 Production d’électricité
Études Géotechniques
 Analyse hydrologique: débits, crues du cours d’eau

 Analyse géologique : forme de la vallée, volume


d’eau

 Analyse géotechnique :
 Mécanique : résistance à la compression,
granulométrie,..
 Hydraulique : teneur en eau, perméabilité..

Connaître avec exactitude la nature du sol, site adéquate


Reconnaissances géotechniques
LES SONDAGES:

• PUITS A LA PELLE MECANIQUE


• CAROTTAGES
(nature et état des matériaux, profondeur des couches)

LES ESSAIS MECANIQUES

• ESSAIS PENETROMETRIQUES (propriétés mécaniques, dureté,..)


• ESSAIS PRESSIOMETRIQUES (pression limite, classement des sol)
• ESSAIS AU SCISSOMETRE (cohésion non drainée, résistance au cisaillement)

LES ESSAIS DE LABORATOIRE

•OEDOMETRE (indice de compression,et de consolidation)


•APPAREIL TRIAXIAL (pression interstitielle, déplacement vertical induit)
•BOITE DE CISAILLEMENT (déplacements horizontaux/ verticaux induits)
oedomètre

pénétromètre
Boite de cisaillement

Appareil triaxial

Scissomètre
LES TRAVAUX DE PREPARATION
 La mise hors eau :

 Batardeau (digues provisoires)

 Canal de dérivation

 Excavation

Certains travaux d’excavation, relèvent d’un


 Fondations exploit technique (terrains très pentus,
nécessité de respecter la stabilité des
rives,…) : barrage voûte
Les types de barrages
 I)Les barrages en remblais
 En terre
 En enrochement

 II)Les barrages en béton


 Le barrage Poids
 Le barrage à contreforts
 Le barrage à voûtes
•I)Les barrages en remblais
Le barrage terre
 Ce sont des digues

 Technique de construction:
 Éléments utilisés:Noyau,Flancs

 Avantages:
 Stabilité

 Inconvénients:
 nécessité de compacter
En enrochements
Dans le même esprit que le barrage terre.

 Constitué:

 Éléments étanche (noyau ou


masque amont)
 Éléments résistant et stable
En argile roche
Argile + roche

Méthode de drainage dans les trois types de barrages en remblai


II)Les barrages béton
Le barrage poids
Technique de construction:
 Béton compacté au rouleau (BCR)

P
 Avantages:
 Mise en place béton R
p(h)

 Inconvénients:
 Coûteux en béton
Le barrage à contreforts
 Dit « barrage poids évidé »

 Technique de construction:
 Contreforts ajoutés

 Avantages:
 Conduction des efforts
 Économie de béton p(h)

 Inconvénients: construction sur roche


P
R
Le barrage à voûtes
Technique de construction:
 Coffrage auto grimpants
 Emploi de gros granulats
et retardateurs de prise

 Avantages:
 Conduction des efforts
p
 Inconvenients:
 Vallées d’appuis de chaque coté
O
R R
L’ AUSCULTATION DES
BARRAGES

S’assurer de la solidité des ouvrages.

Choix de paramètres physiques caractérisés par leur


représentativité et la possibilité de les mesurer.
Ce suivi à 2 objectifs:
• aider à la surveillance immédiate : ils doivent détecter rapidement
une évolution pour donner l’alerte,
• améliorer la connaissance du comportement du barrage et son
évolution pour détecter, à temps, les dérives dangereuses à long
terme.
Pour détecter les anomalies de comportement (variations
irréversibles), on doit donc corriger des variations dites « réversibles » dues:
-à la charge hydraulique,
-aux conditions climatiques.
(mesures à « conditions identiques »)

C’est sur la base de ces résultats que des interventions


pourront être envisagées pour la sécurité de l’ouvrage.
Les mesures des fuites.

Des infiltrations se produisent au travers du corps du barrage


et du rocher de fondation, celles-ci sont captées par le réseau de
drains.

Les mesures de fuites (déversoirs) et l ’analyse de leur


variation constituent un point essentiel de la surveillance de
l’ouvrage.
Les mesures piézométriques.
Fuites

Baisse Hausse

Colmatage du fond de la Augmentation du drainage.


retenue par dépôts Prévoir un suivi des
Baisse alluvionnaires entraînement des matériaux.
Piézométrie

Situation favorable. Situation à surveiller.


Dégradations de capacités Décolmatage du fond de
de drainage par colmatage. retenue: dégradation de
Prévoir curage drains ou l’étanchéité.
Hausse création drains
supplémentaires.

Situation défavorable. Situation défavorable.

La piézométrie et le débit de fuites sont deux éléments de surveillance indissociables.


Les pendules.

Sur le principe du fil à plomb, les


pendules permettent de mesurer les
déplacements du barrage

- vers l ’amont ou l ’aval


- vers les rives

Il y a deux types de pendules.


Pendule inversé:
Pendule direct:
Planéité et nivellement.

Ces méthodes topologiques sont utilisées pour mesurer les déplacements du


barrage par rapport à des points fixes.

Elles sont utilisées en complément des mesures pendulaires qui permettent


des mesures plus fréquentes.

Pilier de planimétrie.
Principe d ’un réseau
de planimétrie:

Piliers « mobiles »
(stations intermédiaires
permettant de viser des
cocardes)

Piliers fixes (servent


de base)
Ex: rocher
Mesure de fissures en trois dimensions.

Fissure à
surveiller

Le Vinchon
Il existe d ’autres dispositifs d ’auscultation du comportement mécanique:

• les extensomètres mesure des contraintes internes grâce à la fréquence


de résonance des fils noyés dans le béton.

• les fils de fondation mesure l ’évolution de fissures non accessibles

• les inclinomètres contrôle des glissements de terrain

Grâce à ces dispositifs


d ’auscultation, toute anomalie peut
être décelée à temps et on peut donc
prévoir les interventions utiles pour
garantir la sécurité.
Conclusion
• bonnes études
• choix du barrage
• respect des méthodes de construction
• bon suivi

Eviter tout risque d’accident et


Garantir la sécurité des
populations en aval.
Ça s’est mal passé…

Catastrophe de Mal-passet en 1959


Questions ?