Vous êtes sur la page 1sur 29

Master : E.S.G.

Exposé sous le thème :

LA REPRISE D’ENTREPRISE

Réalisé par :
•Mr. RIHI Smail Encadré par :
•Mlle. EL YOUSFI Berri •Mr. BENCHEKARA.
Auparavant, l’entrepreneuriat était étroitement associé à la
création d’entreprise (Bruyat, 1993),

En 2001, Ucbasaran, Westhead et Wright relevaient


différentes stratégies de démarrage d’entreprise : ex nihilo;
héritage de l’entreprise familiale et la reprise d’entreprise.

En 2005, Verstraete et Fayolle incluaient la reprise dans l’un


des paradigmes de l’entrepreneuriat.

Progressivement, le «repreneuriat» s’impose donc comme


une pratique entrepreneuriale tant par la communauté
scientifique que professionnelle.
Dans ce sens lorsque on envisage le démarrage d’une activité
indépendante, il n’est question que de « création », au sens strict
du terme. L’on passe ainsi trop souvent une autre voie,
intéressante à bien des égards, celle de la reprise.

En effet, au-delà d’une possible économie de formalités de


création (et coûts associés), il peut être tentant de reprendre une
activité existante, organisée, disposant d’une base clientèle, d’une
infrastructure…
Mais si cette solution présente d’indéniables atouts, elle
comporte également une multitude de risques propres. Il
conviendra dès lors de procéder avec méthode si l’on souhaite
s’épargner les déconvenues.
Comment réussir une reprise d’entreprise?

Pour sécuriser et réussir une reprise d’entreprise, il convient


de s’y prendre correctement à travers des étapes bien
déterminées.

Surmonter les difficultés liés à la reprise d’entreprise.

Suivre des conseils favorisant la réussite de l’opération.


A- Les étapes clés d’une reprise d’entreprise :
1. Définir le profil type de l’entreprise à reprendre
2. Rechercher des opportunités de reprise
3. L’analyse de l’entreprise visée
4. L’évaluation de l’entreprise à reprendre
5. Le plan de reprise de l’entreprise
6. Les négociations
7. La vente proprement dite et l’éventuelle phase de transition

B- Les difficultés liées à la reprise et conseils à suivre:


1. Les difficultés de la reprise d’entreprise
a. l'asymétrie d'information
b. Difficultés juridiques
c. Difficultés financières
d. Difficultés humaines et social
2. Conseils à suivre:
a. Apports des conseillers
b. Une bonne évaluation et négociation
c. Maitrise du volet juridique
A- Les étapes clés d’une reprise d’entreprise:

1. Définir le profil type de l’entreprise à reprendre:

Pour cela, il faut notamment définir :

Le secteur d’activité recherché,

La zone géographique d’implantation de l’entreprise,

La taille de l’entreprise (en chiffre d’affaires, en nombre de salariés…),

Le type d’entreprise : start-up, entreprise familiale, entreprise avec une


bonne notoriété, entreprise en difficulté, entreprise en reconversion…
2. Rechercher des opportunités de reprise:

La recherche d’entreprise à reprendre est assez complexe, les chefs


d’entreprises qui envisagent de céder leur affaire restent souvent discrets
sur leurs intentions. L’accès aux informations est donc compliqué.

C’est souvent grâce à son réseau professionnel que l’on parvient à trouver
une opportunité de reprise, et il existe également des réseaux spécialisés
dans la mise en relation vendeur/acquéreur.

Le repreneur est rapidement trouvé lorsque l’entreprise est intéressante, il


faut donc être réactif et à l’affût.
Source: Baromètre de la transmission des entreprises au Maroc, Novembre 2011
3. L’analyse de l’entreprise visée:

Présentation détaillée de l’activité de l’entreprise et de ses perspectives


d’avenir,

Points forts et les points faibles de l’entreprise ?

Clientèle de l’entreprise ? est-elle diversifiée ? les relations sont-elles


contractualisées sur du long terme, du court terme ?

Le niveau d’activité est-il en déclin, stable ou en croissance ?


3. L’analyse de l’entreprise visée (suite):

Le chiffre d’affaires de l’entreprise ? les outils de production ?

Personnel de l’entreprise, des postes stratégiques, de l’organigramme…

Pourquoi l’entrepreneur envisage de céder son entreprise ? quand


souhaite-il vendre ?

le rôle du dirigeant au sein de l’entreprise ? son importance vis-à-vis des


partenaires ?

Après réflexion, une première opinion sur la cible potentielle est effectuée.
4- L’évaluation de l’entreprise à reprendre:

Un audit d’acquisition est réalisé et un cabinet d’audit mandaté par


l’acquéreur intervient la plupart du temps si le projet est important.

L’audit d’acquisition permet au repreneur :

D’obtenir l’avis d’un tiers de confiance et de confronter ses informations


avec celles issues du rapport d’audit,

De détecter les risques liés à l’opération de reprise afin de prendre une


décision en connaissance de cause,

D’examiner les données comptables et financières de l’entreprise cible,

Et en cas de besoin d’auditer certaines processus opérationnels (chaîne


de production, circuit de distribution…).
4- L’évaluation de l’entreprise à reprendre (Suite) :

Les conclusions de l’audit d’acquisition doivent permettre au repreneur


de décider de poursuivre ou non les négociations avec le cédant et
d’avoir sa propre estimation de la valeur de l’entreprise ciblée.

Les faiblesses pointées lors de la réalisation de l’audit d’acquisition


pourront servir d’arguments dans les négociations liées au prix de vente
et des solutions devront être prévues dans le plan de reprise pour les
contrecarrer.
5. Le plan de reprise de l’entreprise:

Le montage juridique de l’opération de reprise:


présenter les principales caractéristiques de l’opération : forme juridique,
composition de l’actionnariat, capital social, rôle de chaque associé…
Ensuite, il conviendra d’apporter des précisions notamment au niveau:

Des modalités du rachat : paiement immédiat, paiement échelonné,


clause à respecter…

Du sort des dettes actuelles de l’entreprise,

Du sort de l’éventuel compte courant d’associé du cédant,

Des garanties actuelles sur les actifs,

De la garantie d’actif et de passif dans le cadre de la cession…


5. Le plan de reprise de l’entreprise (suite):

Le plan opérationnel de reprise et la stratégie:

Détaille la stratégie que le repreneur souhaite mettre en place suite au


reprise. On y retrouve notamment :

Partie commerciale,
Partie consacrée à la production,
Partie consacrée aux investissements,
Partie consacrée aux approvisionnements,
Partie consacrée au personnel,
Partie consacrée aux dépenses.
5. Le plan de reprise de l’entreprise (suite):

Le montage financier de l’opération de reprise:

Il s’agit d’expliquer comment financer l’opération d’acquisition et


l’éventuel plan de développement :

Apports en capital et en compte courant d’associé prévus,


Entrée d’investisseurs dans l’entreprise,
Emprunts bancaires,
Aides et subventions…
5. Le plan de reprise de l’entreprise (suite):

Le prévisionnel de la reprise d’entreprise:

Afin de traduire financièrement le plan de reprise, un prévisionnel doit


être établi à travers :

Les données du dernier arrêté comptable,

Un bilan et un compte de résultat prévisionnel,

Plan de financement et un tableau de trésorerie mensuel


doivent au minimum être établis à cette occasion..
5. Le plan de reprise de l’entreprise (suite):

Se faire accompagner sur une reprise d’entreprise:

Il peut être intéressant de se faire accompagner par un expert-comptable


dans le cadre de l’élaboration du plan de reprise et de l’audit d’acquisition.
6. Les négociations :

Dans cette étape, le repreneur ne doit pas se précipiter. Il faut prendre


le temps de réfléchir et solliciter l’avis d’un ou plusieurs professionnels
(expert-comptable, avocat…) avant de se prononcer.
7. La vente proprement dite et l’éventuelle phase de transition:
Réalisation des démarches liées à la cession: signature de la vente,
réalisation des formalités, déblocage des fonds et paiement du prix, entrée
en fonction…

Souvent, une phase de transition est prévue entre le repreneur et le cédant


afin que le changement s’opère en douceur et que le nouveau chef
d’entreprise ait le temps de prendre ses marques.
B- Les difficultés liées à la reprise et conseils à suivre:

1. Les difficultés de la reprise d’entreprise:

a. l'asymétrie d'information:

Parfois l’entreprise à reprendre contient des vices cachés, que le


cédant cherche à dissimiler au repreneur, notamment le cas d’une
entreprise en difficulté.
1. Les difficultés de la reprise d’entreprise (suite):

b. Difficultés juridique:

Dans la reprise il se pose un problème de maitrise du volet juridique,


car le repreneur doit être conscient de tout les aspects ainsi que
maitriser le fond et la forme de la société à reprendre, un savoir en
matière de droit est indispensable afin de passer les contrats en
bonnes conditions et sans problèmes.
1. Les difficultés de la reprise d’entreprise (suite):

c. Difficultés financières:

Le danger le plus important, pour un repreneur potentiel, serait


d’acquérir une structure à un coût trop élevé, par rapport à
l’importance du stock, à la vétusté des locaux ou des équipements..

Il faut s’assurer de la fiabilité des chiffres clés, ainsi s’assurer du respect


des normes comptables lors le la vérification des données.
1. Les difficultés de la reprise d’entreprise (suite):

d. Difficultés humaines et social:

L’aspect humain ne doit pas être négligé, il est le pilier de réussite de


toute entreprise et moteur de son développement.

Le maintien des droits et obligations des salariés dans le cadre de la


reprise, s’avère parfois difficile notamment en cas d’une entreprise en
difficulté.
2. Conseils favorisant la réussite de l’opération:

a. L’apport des conseillers:

Dans le cadre d’une reprise d’entreprise, il existe un large éventail de


notion et de matières, Il est donc impératif de se faire assister par des
professionnels, qui aideront à bien analyser l’établissement qu’on
envisage d’acquérir.

L’expert comptable, afin d’analyser les bilans du vendeur potentiel et


pour pouvoir le solliciter sur les aspects comptables et fiscaux,

Le banquier, qui interviendra dans le montage du plan de financement


du Projet,

Le notaire qui répondra sur les aspects juridiques qui se posent..


Source: Baromètre de la transmission des entreprises au Maroc, Novembre 2011
2. Conseils favorisant la réussite de l’opération (suite):

b. Une bonne évaluation et négociation:

La reprise d’une structure doit permettre à l’acquéreur d’en tirer profit


et de pouvoir en vivre. Il est donc important d’apprécier l’évolution de
sa rentabilité, à partir de l’activité du cédant.

Il est fortement conseillé de demander au cédant les trois derniers


bilans (voir même les cinq derniers), les comptes de résultat et
s’assurer de la cohérence des documents par rapport à la réalité.

le nombre de salariés est cohérent…Compte tenu de la situation de


l’entreprise.

Exiger des documents tels que l’échéancier des dettes et des créances,
les relevés de banque, le carnet de commandes, les stocks…
2. Conseils favorisant la réussite de l’opération (suite):

c. Maitrise du volet juridique:

Pour les actes juridiques de la cession, Dès que le cédant et le


repreneur aboutissent à un accord, celui-ci doit être concrétisé par une
promesse de vente puis l’acte de vente en lui- même.

Ces actes établis devant un notaire doivent être étudiés avec le plus
grand soin.

Il convient d’être vigilant sur plusieurs points : Etudier les clauses des
actes de transaction qui doivent être précis et claire afin d’éviter tout
litige.
La reprise d’entreprise exige de prendre un maximum de précautions
afin de faire face à plusieurs surprises, sa réussite dépend dans une
grande partie du profil du repreneur et ses motivations.

Il n’existe pas de véritable marché de la transmission des entreprises


au Maroc, elle est plus subie (fatalité de la transmission familiale via
l’héritage) qu’un choix volontaire.
Bibliographie:

• Guide de la transmission des entreprises au Maroc, ANPME (Décembre


2011).
• Le baromètre de la transmission des entreprises au Maroc, ANPME et BDO
Novembre 2011
• Revue internationale; Bérangère Deschamps et Louise Cadieux, P.M.E., vol.
22, nos 3-4, 2009.
• Reprise d’une entreprise : aperçu rapide, Agence pour la création
d’entreprises, (01/02/2011)
• www.lecoindesentrepreneurs.fr
• www.apce.com

Vous aimerez peut-être aussi