Vous êtes sur la page 1sur 32

Traduction par le Réseau nigérien The World Bank Group

de suivi et évaluation (ReNSE) Carleton University


Western Michigan University

International Program for Development Training

Le renforcement des capacités pour


l’évaluation des actions de développement

Module 4. Les questions d’ évaluation

Mai 2003
Module 4: Vue d’ensemble

 L’identification des questions pour l’évaluation


 L’identification et l’implication des parties prenantes
 La cartographie des concepts
 Des types de question
 Des liens:
 Les politiques et les questions
 Les actions et les questions
La planification de l’évaluation

 Identifier les questions


 Sélectionner un plan de travail adapté
 Sélectionner les mesures et les critères
 Elaborer une stratégie de collecte de données
 Identifier la stratégie d’analyse de données
 Réviser et tester le plan de travail
Identifier les questions

 Quelle sorte d’évaluation a été commanditée?


 Où est située l’évaluation dans le cycle du projet?
 Comment seront utilisés les résultats?
 Qu’est-ce qui est de plus important?
Considérer:

 Des objectifs au niveau national/sectoriel ont-ils été


définis?
 Des promesses politiques qui prévoient une
performance améliorée de la part du gouvernement
ont-ils été faites?
 Les données qui proviennent des sondages publics
ont-ils indiqué des préoccupations spécifiques?
 Les prêts provenant de l’aide internationale sont-ils
conditionnés par l’atteinte d’objectifs spécifiques?
 Existent-t-il des textes juridiques?
Les sources d’aide

 Des documents de projet/programme


 Des responsables de projets/du gouvernement,
des ONGs
 Des bénéficiaires des programmes
 Des experts
 D’autres études
Identifier les questions: d’autres études

 Quelles sont les questions posées par des études


antérieures?
 Qu’est-ce qu’ils en ont appris?
 Quelles méthodes ont été appliquées?
 Y a-t-il des contacts utiles?
Demandez aux parties prenantes:

Groupe-cible: des bénéficiaires Des responsables


directs Des donateurs
Des bénéficiaires indirects Des responsables supérieurs
Des chargés de programmes de l’organisation
Des responsables du Des responsables bénévoles
gouvernement
Le personnel du programme Des groupes communautaires
Des planificateurs Les participants du programme
Le conseil des directeurs
Pourquoi impliquer les parties prenantes?

 Pour leur fournir des renseignements


 Pour encourager un sens de propriété du projet
 Pour promouvoir un sens de propriété et l’acceptation
des résultats
 Pour améliorer la compréhension du programme et
les défis auxquels le programme fait face
 Pour améliorer la compréhension des défis de
l’évaluation de programme
Les intérêts différents

 Le responsable du programme: pour montrer


sa bonne gestion du programme
 Les clients du programme: pour fournir une
rétroaction qui entraînera des améliorations
 Le public ou le donateur: pour s’assurer de la
valeur de son investissement
Il faut impliquer les parties prenantes

 Quels sont les processus à utiliser pour impliquer les


parties prenantes?
 Des visites sur le terrain et des réunions entre les
parties prenantes
 Des sous-comités
 Des groupes ciblés

 Des évaluations participatives: inclure les participants


dans la planification, la conduite et la compréhension
des évaluations
La cartographie des parties prenantes

 «Un processus en groupe qui permet à tout le monde


de s’exprimer et de faire considérer ses idées »

 Générer des idées


 « Brainstorm » ou faire un diagramme d’affinité

 Valider
 Grouper des idées et ensuite les hiérarchiser
par importance
Les défis que confrontent le facilitateur

 L’évaluateur sert de facilitateur:


 Assure que tout le monde puisse contribuer
 Ne cherche pas à influencer les décisions ni de
présenter son avis personnel

 En outre, son rôle est de:


 Etablir les règles d’engagement
 Gérer des points de vue divers
 Gérer des conflits
 Parvenir à une entente
Mozambique: L’identification des parties
prenantes

 Le manque d’unité au sein du gouvernement étant un


facteur important,
 La décision a été prise de créer un comité national
d’examen de l’exécution

 Les parties prenantes ont été identifiées:


 Les responsables de la Banque
 Les responsables du gouvernement
 Les ministères clés
 Limitées à ceux liés aux projets de la Banque
Mondiale
Mozambique: L’élaboration de l’agenda
 La tenue d’un atelier pour le comité national
d’examen de l’exécution
 60 participants (des différents groupes de parties
prenantes)
 La technique s’agissait d’un processus avec
facilitateur pour l’élaboration de l’agenda et
l’identification des questions

 L’agenda a été élaboré et les questions ont été


identifiées:
 Le rôle des agences d’exécution
 Les responsables du gouvernement
 Les ministères clés
 D’autres acteurs liés aux projets de la Banque
Mondiale
Mozambique: le dialogue
Types de questions

 1. Des questions descriptives:


– « Qu’est-ce qui existe?»

 2. Des questions normatives:


– « Qu’est-ce qui devrait exister? »

 3. L’impact ou des questions sur la cause/effet:


– « Qu’est-ce que cela peut changer?»
Des questions descriptives

 Cherchent à comprendre ou à décrire un programme


ou un processus
 Présentent une photo de ce qui existe
 Questions de journaliste:
– Qui, quoi, où, quand, comment et combien?
Des questions descriptives

 Qui sont les bénéficiaires du programme?


 Quels sont les caractéristiques du programme?
 Où est-ce que le programme a été mis en œuvre?
 Quand est-ce que le programme a été mis en œuvre?
 Comment les participants considèrent ce
programme?
 Combien coûte ce programme?
Des questions descriptives

 Peuvent servir pour décrire:


les inputs, les activités, les produits,
les moyens, les activités, les résultats
Des questions normatives

 Comparent ce qui existe avec ce qui devrait exister


 Demandent: « faisons-nous ce que nous devrions
faire? »
 Demandent: « avons-nous atteint notre cible? »
Des questions normatives

 Peuvent servir pour répondre aux questions sur les


inputs et les produits s’il y a une cible
 Avons-nous dépensé autant que prévu dans le
budget?
 Avons-nous atteint l’objectif d’admettre 5 000
élèves par an?
 Avons-nous vacciné 80% d’enfants comme prévu?
 Avons-nous drainé 100 000 ha l’année dernière?
Des questions normatives

 Qu’est-ce qui se passe s’il n’y a pas d’objectifs


spécifiques?
– Vous devez clarifier les critères à utiliser
– Il y aura toujours un certain degré de subjectivité
– Il se peut que d’autres ne soient pas d’accord avec
vos idées sur ce qui doit exister
Des questions sur l’impact ou
la cause-effet

 Des questions sur l’impact ou la cause


– Déterminent l’effet d’un programme

 Le modèle de réalisations du programme


– Détermine les réalisations et les impacts d’un
programme spécifique
Les effets et les impacts

 Ils s’étendent sur des périodes différentes


 Les effets: ce sont des changements plus immédiats
 Les impacts: ce sont des changements à plus long
terme
– L’atteinte des effets
– L’appréciation finale
Des questions sur les effets/impacts

 Les participants du programme disposent-ils de


nouvelles compétences?
 Sont-ils arrivés à accéder à des postes mieux payés?
 Le niveau de pauvreté a-t-il été réduit?
Les questions et la politique
 La politique:
– Assurer les soins sanitaires préventifs à tous les
enfants
 La finalité:
– Réduire la mortalité chez les nourrissons et les
enfants en âge pré-scolaire
 Des questions d’évaluation:
– Quel pourcentage d’enfants a reçu des soins
sanitaires préventifs l’année dernière?
– Ce pourcentage a-t-il augmenté depuis l’année
d’avant?
– Le taux de mortalité a-t-il diminué?
Les questions et les actions

 L’action:
– Vacciner tous les enfants de moins de cinq ans
dans trois départements du pays
 Questions d’évaluation:
– Quel pourcentage d’enfants ont été vaccinés
l’année dernière?
– Ce pourcentage a-t-il augmenté sur celui de
l’année dernière?
Les questions et les liens

 Si l’évaluation a démontré que très peu d’enfants ont


été vacciné:
– Est-ce un problème de mise en œuvre?
– La modification à apporter à l’action
 Si les évaluations ont démontré que la majeure partie
d’enfants a été vacciné mais que les taux de mortalité
restent inchangés:
– Est-ce la théorie qui n’est pas bonne?
– La modification à apporter à la politique
Les questions et la politique
 La politique:
– Assurer dans les écoles secondaires
l’enseignement des connaissances et des
compétences demandées par le marché du travail
 La finalité:
– Assurer l’accès des étudiants diplômés à des
postes de rémunération plus intéressantes
– Réduire la pauvreté
 Des questions d’évaluation:
– Les étudiants ont–ils été préparés dans les écoles
secondaires pour les postes offerts sur le marché
de travail local?
– Les étudiants diplômés ont-ils accès à des postes
de compétences supérieures et de rémunération
intéressante?
Les questions et les actions
 L’action:
– Fournir un programme d’enseignement des compétences
demandées sur le marché de travail dans trois écoles
secondaires dans trois villes différentes
 Les questions d’évaluation:
– Quelles sont les différences entre ces programmes et les
programmes en vigueur dans les autres écoles?
– Quel pourcentage de diplômés a accédé à des postes de
compétences supérieures et de rémunération plus intéressante
par rapport aux diplômés des écoles traditionnelles?
– Les diplômés des écoles ayant des programmes qui visent le
marché de travail gagnent-ils des salaires plus élevés en
moyenne que les diplômés des écoles ayant des programmes
traditionnels?
Les questions et les liens

 Si l’évaluation ne démontre aucune différence entre


les postes et les salaires des diplômés des
programmes différents:
– Est-ce un problème de mise en œuvre?
• La modification à apporter l’action
– Est-ce la bonne théorie?
• La modification à apporter à la politique