Vous êtes sur la page 1sur 28

Pédagogie de la traduction et de

l’autorévision : une question de


complémentarité
Renata Georgescu
Université “Babeş-Bolyai”
Département LEA
Cluj-Napoca
ROUMANIE
Points de départ de nature générale

• - « le mastère ne nous a pas préparés à ce


type de discours »

• - « traduire n’est pas trahir mais


négocier » (afin de reproduire le même effet)
Umberto Eco, Dire presque la même chose
Points de départ de nature spécifique

• Sur les deux semestres de traductions


spécialisées, combien de temps accorder à la
« théorie » de la révision?

• Quel serait le moment optimal pour parler de


la révision?
Horguelin & Brunette

• « La révision, au sens où nous l’entendons, se


définit essentiellement comme l’examen
attentif d’un texte dans le but de le rendre
conforme à des critères linguistiques et
fonctionnels reconnus. »
Horguelin & Brunette (1998). Pratique de la révision, p. 3.
H. Lee

Révision de la traduction (révision bilingue) :


• examen, par un traducteur ou un réviseur
connaissant la langue de départ, d’un texte
traduit pour le rendre conforme aux besoins
et aux attentes du destinataire.
Lee, H. (2006). Révision: définitions et paramètres, p. 414.
EN 15038
• réviser
- examiner une traduction pour vérifier son adéquation
avec l'objet convenu, comparer le texte source (2.13)
et le texte cible (2.15) et recommander des mesures
correctives
(2.10)
• relire
- examiner un texte cible (2.15) pour vérifier son
adéquation avec l'objet convenu et avec les
conventions inhérentes au domaine et pour
recommander des mesures correctives
(2.8)
Révision/Autorévision
• Réviseur ≠ traducteur • Réviseur = traducteur

• Procédure à respecter • Procédure à respecter-


(EN15038) auto-imposée (MAIS…)

• Adéquation du texte • Adéquation texte source-


traduit par l’intermédiaire texte-cible
du texte source

• Recommandation • Autocorrection
mesures correctives
Objectifs didactiques
- enrichir le vocabulaire
- apprendre à justifier les choix linguistiques
dans la phase d’autorévision
- apprendre à respecter les consignes
- inculquer le sentiment de responsabilité
envers le client
- former de futurs traducteurs-réviseurs aptes à
répondre aux besoins du marché
Stratégies didactiques
• le raisonnement à voix haute (THINK ALOUD
protocol)
« demander au traducteur d’exprimer à voix haute
toutes les pensées qui lui viennent à l’esprit»
Dancette, J.&Ménard, N, (1996).Modèles empiriques et expérimentaux en traductologie : questions
d’épistémologie, Méta, 41(1), p. 142.

• demander aux étudiants d’exploiter au maximum


la synonymie, l’antonymie, la périphrase dans tous
les registres de langue
Interventions didactiques
• suggestions terminologiques, syntaxiques et
stylistiques

• indiquer des pistes mais permettre aux


étudiants de choisir la meilleure solution
(débats, jeux de fausses pistes)
On vérifie

Vu que, dans la plupart des cas, les erreurs


commises par les étudiants sont de nature
lexicale,
syntaxique,
stylistique,
on vérifie (EN 15038) l’adéquation de ces
éléments
Pour Horguelin&Brunette
1) exactitude (fidélité au sens) ;
2) correction (respect du code linguistique) ;
3) lisibilité (facilité de la compréhension) ;
4) adaptation fonctionnelle (prenant en compte
registre, tonalité, destinataire) ;
5) rentabilité
Pour H. Lee
1) Transfert : le message du texte original est-il
bien transmis ?
2) Norme linguistique : l’usage de la langue
d’arrivée est-il respecté ?
3) Lisibilité : le texte est-il cohérent, logique et
lisible ?
4) Adaptation fonctionnelle : le texte prend-t-il
en compte la finalité et le destinataire ?
Les étudiants veilleront
à ce que leur traduction soit
• lisible (décodage du message) ;

• accessible (adapter le vocabulaire spécialisé


en fonction du public cible; relecture par des
tiers)

• acceptable (répondre aux attentes du public)


L’enseignant s’assure du respect des
normes de rédaction règles typographiques
recommandées
• Dimension de la page • espace insécable avant ;
! : ? », après « , et avant
et après les quadratins
• Marges : haut/bas, – et demi-quadratins –
gauche/droite

• pas de blanc après ( [ et


• Polices, interligne, style après ] )
L’enseignant insiste sur

• le respect des diacritiques


Éléments vérifiés
Le traducteur vérifie « si le sens a été rendu avec exactitude, s’il subsiste
des omissions ou des erreurs et si les consignes de traduction ont été
dûment respectées. »

Le traducteur opère « toutes les modifications qui s’imposent. »

L’autorévision « peut se faire quand la traduction du texte entier est


considérée comme terminée ou en cours de route, en relisant très
attentivement et en confrontant avec le texte source les passages plus
difficiles ou qui ont suscité des doutes ou qui n’ont pas été suffisamment
clairs quant à la meilleure solution de traduction. »

L’autorévision « est une partie intégrante de la traduction et n’exclut


pas la révision effectuée par un collègue (le principe des quatre yeux).
Demander l’avis d’un réviseur toutes les fois que cela est possible! Mais
n’envoyer jamais la traduction au réviseur sans avoir effectué sa propre
vérification! »
Vérifications recommandées
1. le titre du document

2. la concordance avec les modèles, les textes standard et le Guide


stylistique

3. la cohérence terminologique

4. l’intégralité du texte traduit : nombre de paragraphes, nombre


d’éléments dans des énumérations ou des listes, nombre de notes de
bas de page

5. l’orthographe
3.2.2 Compétences professionnelles des traducteurs
EN 15038

Les traducteurs doivent posséder au moins les


compétences énumérées ci-dessous.
• a) Compétence de traduction : compétence
permettant de traduire des textes au niveau requis.
Elle comprend la capacité à évaluer les problèmes de
compréhension et de production d'un texte,
l'aptitude à réaliser le texte cible conformément à
l'accord client-PST (voir 4.4) et à motiver les choix
effectués.
Compétence linguistique et rédactionnelle dans
la langue source et dans la langue cible
• compétence incluant l'aptitude à comprendre
la langue source et la maîtrise de la langue
cible. La compétence rédactionnelle requiert
la connaissance des conventions
intertextuelles pour la plus grande palette
possible de textes de langue courante et de
langue spécialisée, et comprend l'aptitude à
appliquer cette connaissance à la production
de textes.
Compétence en recherche, acquisition et
traitement de l'information

• compétence incluant l'aptitude à acquérir de


manière efficace les connaissances linguistiques
et spécialisées supplémentaires nécessaires à la
compréhension du texte source et à la production
du texte cible. La compétence en recherche
requiert également de l'expérience dans la
manipulation des outils de recherche et l'aptitude
à élaborer des stratégies appropriées pour une
exploitation efficace des sources d'information
disponibles.
Compétence culturelle
• compétence incluant l'aptitude à exploiter les
informations relatives aux particularités
locales, aux normes comportementales et aux
systèmes de valeurs qui caractérisent les
cultures source et cible.
Compétence technique
• compétence incluant les aptitudes et le savoir-
faire nécessaires à la préparation et à la
production professionnelles de traductions.
Cette compétence comprend l'aptitude à
utiliser les ressources techniques définies en
3.3.
Compétences professionnelles du réviseur

• Le réviseur doit posséder les compétences


définies en 3.2.2. Il convient également qu'il
ait une expérience de traduction dans le
domaine considéré.
2010/0208 (COD) 2010/0208 (COD)
Proposition de Propunere de
RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL REGULAMENT AL PARLAMENTULUI EUROPEAN ȘI
AL CONSILIULUI
modifiant la directive 2001/18/CE en ce qui concerne la de modificare a Directivei 2001/18/CE în ceea ce
possibilité pour les États membres de restreindre ou privește posibilitatea statelor membre de a
d’interdire la culture d'OGM sur leur territoire
restricționa sau de a interzice cultivarea de OMG-
uri pe teritoriul lor
(Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE) (Text cu relevanță pentru SEE)
LE PARLEMENT EUROPÉEN ET LE CONSEIL DE L'UNION PARLAMENTUL EUROPEAN ȘI CONSILIUL UNIUNII
EUROPÉENNE, EUROPENE,
vu le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, et având în vedere Tratatul privind funcționarea
notamment son article 114, […], Uniunii Europene, în special articolul 114 […],
vu la proposition de la Commission européenne, având în vedere propunerea Comisiei Europene,
vu l'avis du Comité économique et social européen[12], având în vedere avizul Comitetului Economic și
Social European[12],
vu l'avis du Comité des régions[13], având în vedere avizul Comitetului Regiunilor[13],
après transmission de la proposition aux parlements după transmiterea propunerii parlamentelor
nationaux, naționale,
statuant conformément à la procédure législative hotărând în conformitate cu procedura legislativă
ordinaire[14], ordinară[14],
considérant ce qui suit: întrucât:
(4) Dès lors qu'un OGM a été autorisé à la culture conformément à la législation applicable de l'Union et qu'il satisfait, pour la variété qui doit être placée sur le marché, aux exigences de la législation de l'Union relative à la commercialisation de semences et de matériels de multiplication végétale, les États membres ne sont plus habilités à interdire, à restreindre ou à (4) Odată ce un OMG este autorizat în scopul cultivării în conformitate cu cadrul juridic al UE privind OMG-urile și este conform, în ceea ce privește soiul care urmează să fie introdus pe piață, cu cerințele legislației UE privind comercializarea semințelor și a materialului săditor, statele membre nu sunt autorizate să interzică, restricționeze sau împiedice libera
entraver sa libre circulation sur leur territoire en dehors des conditions définies par la législation de l'UE. sa circulație pe teritoriul acestora, cu excepția condițiilor definite de legislația UE.

(5) L'expérience a montré que la question de la culture des OGM peut être mieux traitée par les États membres, au niveau central, régional ou local. Au contraire des questions relatives à la mise sur le marché et à l'importation d'OGM, qu'il convient de maintenir dans le domaine de compétences de l'Union afin de préserver le marché intérieur, il a été reconnu que la (5) Conform experienței dobândite, cultivarea OMG-urilor este un aspect care este abordat mai în profunzime de statele membre, fie la nivel central, fie la nivel regional și local. Spre deosebire de aspectele legate de introducerea pe piață și importul OMG-urilor, care ar trebui să fie în continuare reglementate la nivelul UE pentru a menține piața internă,
problématique de la culture des OGM comporte une forte dimension locale/régionale. Conformément à l'article 2, paragraphe 2, TFEU, les États membres doivent donc pouvoir adopter des règles concernant la culture d'OGM sur leur territoire après que leur mise sur le marché de l'Union a été légalement autorisée. » cultivarea a fost recunoscută ca fiind un aspect cu o dimensiune locală/regională accentuată. Prin urmare, în conformitate cu articolul 2 alineatul (2) din Tratatul privind funcționarea Uniunii Europene, statele membre ar trebui să poată adopta reguli privind cultivarea eficientă a OMG-urilor pe teritoriul lor după ce OMG-ul a fost autorizat în mod legal pentru
a fi introdus pe piața UE. »
(1) La directive 2001/18/CE du Parlement européen et du (1) Directiva 2001/18/CE a Parlamentului
Conseil du 12 mars 2001 relative à la dissémination volontaire European și a Consiliului din 12 martie 2001
d'organismes génétiquement modifiés dans l'environnement
privind diseminarea deliberată în mediu a
et abrogeant la directive 90/220/CEE du Conseil[15] et le
règlement (CE) n° 1829/2003 du Parlement européen et du
organismelor modificate genetic și de abrogare a
Conseil du 22 septembre 2003 concernant les denrées Directivei 90/220/CEE a Consiliului[15] și
alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement Regulamentul (CE) nr. 1829/2003 al Parlamentului
modifiés[16] établissent pour l'autorisation d'organismes European și al Consiliului din 22 septembrie 2003
génétiquement modifiés (OGM) un cadre juridique détaillé privind produsele alimentare și furajele modificate
pleinement applicable aux OGM destinés à la culture dans
genetic[16] stabilesc un cadru juridic cuprinzător
l'ensemble de l'UE, tels que les semences et autres matériels
de multiplication végétale (ci-après, «les OGM destinés à la
pentru autorizarea organismelor modificate
culture»). genetic (OMG-uri), care este în totalitate aplicabil
OMG-urilor care urmează a fi utilizate în scopul
cultivării în UE, ca semințe sau alt material săditor
(denumite în continuare „OMG-uri pentru
cultivare”).

(2) Dans le cadre de cette législation, les OGM destinés à la (2) În cadrul acestei legislații, OMG-urile pentru
culture font l'objet d'une évaluation de risques individuelle cultivare fac obiectul unei evaluări individuale a
avant que leur mise sur le marché de l'Union ne soit
riscurilor înainte de a fi autorizate pentru a fi
autorisée. L'objectif de cette procédure d'autorisation est de
garantir un niveau élevé de protection de la vie et de la santé
introduse pe piața Uniunii. Scopul acestei
humaines, de la santé et du bien-être des animaux, de proceduri de autorizare este de a garanta un nivel
l'environnement et des intérêts des consommateurs, tout en înalt de protecție a vieții și sănătății umane, a
assurant le bon fonctionnement du marché intérieur. sănătății și bunăstării animale, a intereselor
ecologice și ale consumatorilor, asigurând în
același timp funcționarea eficientă a pieței interne.
Conclusions
• La révision peut s’avérer indispensable,
nécessaire, recommandée
• La révision représente la recherche de la
qualité en traduction
• La fiabilité du traducteur peut trancher sur la
question de la révision
• Formons de bons traducteurs! (Ils seront de
bons réviseurs.)
Bibliographie
• Dancette, J.&Ménard. N, (1996). Modèles empiriques et expérimentaux en
traductologie : questions d’épistémologie, Méta, 41.(1)
• ECO, Umberto 2008. A spune cam acelaşi lucru. Experienţe de traducere,
Iaşi : Polirom
• GILE, Daniel 2005. La traduction. La comprendre, l’apprendre, Paris : PUF
• Horguelin, P. A., & Brunette, L. (1998). Pratique de la révision. Brossard
(Québec): Linguatech.
• Lee, H. (2006). Révision: définitions et paramètres. Meta, 51(2).
• LERAT, Pierre 1995. Les langues spécialisées, Paris : PUF
• ROBERT, I. (2012). La révision en traduction : les procédures de révision et
leur impact sur le produit et le processus de révision.
These_ISBN_20120425_BW.pdf, consulté le 7.08.2012
• http://halshs.archivesouvertes.fr/docs/00/38/32/66/PDF/TheseMorinHer
nandez.pdf, consulté le 9.08.2012