Vous êtes sur la page 1sur 15

Chapitre 5:La classification

périodique
Comment classe-t-on les
éléments?
Introduction:

• Le TP a été construit en tenant compte des


propriétés chimiques des éléments, à partir
d’observation et d’expériences.
• Origine: MENDELEIV( chimiste russe 1834-
1907) en 1869 il établit un tableau dans lequel il
range 66 éléments en lignes et colonnes en
fonction des analogies et par ordre croissant des
masses atomiques.
Il a laissé des cases vides pour des éléments à
découvrir afin de respecter les analogies des
colonnes.
Activité:
• Rappeler comment sont classés les
éléments dans le TP?
• Ecrire la configuration électronique des 18
premier élément du TP.
• Quelles nouvelles analogies existent entre
la configuration électronique et
l’organisation du TP?
1.La classification périodique
actuelle.
• Elle repose sur la structure électronique
des atomes.
• Les éléments sont classés par Z croissant
• Une nouvelle ligne pour chaque nouvelle
couche: c’est une période.
• Une même colonne contient des éléments
ayant le même nombre d’électrons de
valences: ils appartiennent à une même
famille.
• Dans une colonne les éléments constituent un groupe
avec des analogies de propriétés.
• Dans le sens horizontal les propriétés progressent

• 1.1. Les métaux et non métaux.

• A gauche et au centre les métaux:


– Tous solides dans les conditions normales sauf le mercure (Hg)
– Caractère commun:
– Conduisent le courant électrique et donnent des cations
• Sur la droite les non-métaux
• Se sont des isolants et donnent des anions.
1.2. Les familles chimiques
• Les alcalins: die Alkalimetalle
– Première colonne; 1 électron de valence; métaux très
réactifs, dans la nature sous forme de cation
• Les alcalino-terreux: die Erdalkalimetalle
– Deuxième colonne; 2 électrons de valence
• Les halogènes: die Halogene
– Avant dernière colonne; 7 électrons de valence,
réagissent facilement avec de nombreux métaux,
donnent des anions.
• Les gaz rare: die Edelgasse
– Dernière colonne :8 électrons de valence, pas de
réactivité, gaz monoatomique
2. Classification périodique et
configuration électronique.
• La case du TP occupé par un élément est
caractéristique de la nature s,p,d ou f du
niveau auquel se trouvent ses électrons
de plus haute énergie.
• Le TP traduit à la fois la règle de
Klechkowski et le principe d’exclusion de
Pauli.
• On peut délimiter 4 blocs d’éléments:
• La place dans le TP permet de retrouver la configuration
• Ex: Sb Z=51 3ème éléments du bloc p de la 5ème période
donc 3 électrons au niveau 5p.
Le gaz rare précédent est le Kr d’où une structure
[Kr] 5s24d105p3.
• On peut directement lire la structure
• Ex: Fe,Br
• Fe: [Ar] 4s²3d6.
• Br:[Ar] 4s²3d104p5.
• L’intérêt principal du TP est de donner très facilement la
configuration de la couche de valence.
3. Caractères dépendants de la
position de l’élément dans le T.P.
• 3.1. Le rayon atomique.
• On considère l’atome comme
une sphère compactes et
imperméable.
• Donc le rayon d’un atome est
ramené au rayon d’une
sphère.
• Les valeurs sont répertoriées
dans les tables.
• Mais on trouve une correspondance entre
l’évolution de leur valeur et la place dans leTP.
• Le R.A. diminue dans une période et augmente
brusquement au début de la nouvelle période.
• Le R.A augmente dans une colonne.
3.2. L’énergie d’ionisation et affinité
électronique
C’est l’énergie nécessaire à la formation
respectivement d’un cation et d’un anion.

L’évolution de l’E.I. et AE
• augmente le long d’une période
• diminue dans une colonne
3.3. L’électronégativité

• Caractérise la
tendance d’un atome
à former un ion.
• L’électronégativité est
d’autant plus grande
que l’élément à • L’électronégativité:
tendance à conserver • augmente dans une
ses électrons et à en période.
capter d’autres. • diminue dans une
colonne
3.4. Le rayon ionique
• La formation d’un ion s’accompagne d’une
importante variation de volume donc du
rayon
• Les cations sont moins gros que les
atomes dont ils dérivent.
• Les anions sont plus gros que les atomes.
• L’évolution dans le TP est la même que
celle du rayon atomique.