Vous êtes sur la page 1sur 15

Diplôme : Master Spécialisé

Filière: Comptabilité, Contrôle et Audit


Matière :Comptabilité approfondie

La comptabilisation de l’acquisition des immobilisations par


crédit bail

Présenté par : Supervisé par :

SANYA EL Mahdi Pr : M,J,BENDRISS

BENOUNA Nada.

Année Universitaire : 2018/2019


le contrat de crédit bail

 Le contrat de crédit-bail constitue une opération de location assortie


d ’une promesse de vente du bien au locataire à l ’expiration de la
période du bail.
 Selon la norme marocaine, les immobilisations obtenues en crédit-bail
n’entrent pas dans le patrimoine de l’entreprise, ces actifs ne peuvent être
comptabilisés au bilan qu’à partir de la date de levée de l’option d’achat.
 Dans le cas de levée de cette option, le bien est inscrit en comptabilité
pour sa valeur fixée dans le contrat.
Début du contrat Fin de la période de location
Redevances crédit bail= Charges Prix de rachat

L ’entreprise utilise l ’immobilisation V0 à amortir


en tant que locataire L ’entreprise est propriétaire.

- Enregistrement des redevances crédit-bail en tant que charge de


location.
- Enregistrement du prix de rachat en tant que valeur d ’origine de
l ’immobilisation.
exemple

Une entreprise de travaux publics a acquis le 01/juillet 2008 un camion en


crédit-bail à conditions suivantes :
 Loyer mensuel de 14 000 DH HT payable à la fin de chaque mois.
 La durée du contrat est de 5 ans
 Le prix d’achat à la fin de la période est de 500 000 DH (valeur résiduel)
TRAVAIL À FAIRE
 Enregistrer au journal le versement de la 1ère redevance
 Enregistrer au journal l’écriture d’acquisition lors de l’option d’achat
Corrigé :

jj/mm/2008
6132 redevance de crédit-bail 1 4 000,00
34551 tva récuperable sur immoblisation 2800,00
5141 banque 1 6 800,00
31 /06/201 3
2340 materiel de transport 500 000,0
34551 tva récuperable sur immoblisation 100000,00
5141 banque 600 000,00
31 /1 2/201 3
DEA amort 50 000,00
(500 000/5=100 000*(6mois/12)) 50 000,00
amortisement mater transport
Exercice d’application N°2
Le 01/10/N, l’entreprise ABCD lève l’option d’achat d’un contrat de
leasing portant sur une machine-outil.

Montant de l’option est de 80 000 DH


Dépôt de garantie versé au départ du contrat est de 10 000 DH
Chèque pour la solde est de 70 000 DH
Le matériel sera amorti au taux linéaire de 10%

Corrigé :
2332 matériel et outillage 80 000,00
2486 depôt et cautionnementversés 10 000,00
banque 70 000,00
31 /1 2/N
6193 DEA des immobilisationscorp 2 000,00
28332 amortissement du matoutill 2 000,00
80 000 x 10% x 3/12
Cession d’un contrat de leasing
Le crédit-bail porte sur des montants très importants lorsqu’il s’agit en
général du leasing immobilier.
Un premier signataire d’un contrat de leasing serait très lésé si après le
paiement de plusieurs redevances, le bien reviendrait à la société de
financement.
En occident, le premier signataire peut céder son contrat à un remplaçant
qui lui paierait un prix et continuerait l’exécution du contrat envers la
société de leasing.

Transfert d’un contrat


de leasing

Le cédant: Le prix encaissé représente L’acquéreur se procure un droit à


une indemnisation contre les redevances comptabiliser en Droits et concessions.
payées . Produits non courant. Il peut l’amortir sur la durée restante
Cession d’un droit non comptabilisé. Jusqu’à la levée d’option.
Cession d ’un contrat de crédit bail en cours

Un contrat de crédit bail en cours peut faire l’objet d’un transfert de


propriété entre deux entreprises, sans l’intervention de la société de crédit
bail.
L’exemple qui va venir va nous éclaircir les différents cas de figure.
Exemple : la société « cola » a souscrit le 1er septembre N un
contrat de crédit bail relatif à un matériel de finition. Les redevances
s’élèvent à 9 000 DHHT payables en début de chaque mois durant 4 ans.
Le prix de la levée de l’option est fixé à 30 000 DH HT. La durée de vie du
matériel est estimée à 5 ans.
L’écriture du 1er septembre N est la suivante

Le 03 septembre N+2, ce contrat est cédé pour une valeur de 15 000 DH à la société
« Idrissi ». Les implications comptables sur les deux sociétés se présentent ainsi :
A/ lors du rachat du contrat
Chez l’acheteur du contrat, l’entrée de l’immobilisation doit être
comptabilisée à son prix d’acquisition au débit du compte « 2280 autres
immobilisations corporelles

Chez la société « Idrissi »


 Chez la société « Cola » :

En fin d’exercice, le prix d’acquisition du contrat est amorti sur la durée résiduelle de ce contrat ; soit 24 mois, ce
qui nous donne une dotation aux amortissements de :
15 000*4/24 = 2 500 DH.
L’annuité fiscale est pour autant différente de l’annuité comptable et elle est égale à :
15 000*4/36 = 1 666,67 DH, soit un montant de 833,33 DH à réintégrer de manière extracomptable.
Lors de la levée de l’option, le contrat de crédit bail acquis sera totalement
amorti puisque l’entreprise a pratiqué cet amortissement sur la durée
résiduelle du contrat.
A la fin de l’exercice N+4, les dotations aux amortissements seront
constatées de la façon suivante
 Enregistrement de l’immobilisation au bilan :
Merci de votre attention

14
Source
 Comptabilité générale approfondie(comptabilité et fiscalité en
interaction) ; Mohamed ABOU EL JAOUAD

 https://d1n7iqsz6ob2ad.cloudfront.net/document/pdf/538df4278162e.pdf
 forum.nse-ma.com/index2.php?option=com_content&do_pdf=1&id=305