Vous êtes sur la page 1sur 15

Biomérieux Danone:

Structure d’actionnariat et décisions


financières
Par NARANJO Arnaud

1
Structure
I. Structure de l’actionnariat
1. Biomérieux
2. Danone
3. Analyse comparative
II. Politique de financement et structure financière
1. Biomérieux
2. Danone
3. Analyse comparative
III. Politique de dividendes
1. Biomérieux
2. Danone
3. Analyse comparative
IV. Synthèse 2
I. Structure de l’actionnariat :
Biomérieux
• Un actionnaire principal: famille Mérieux (58,9%)
 Capital constant et actionnaire majoritaire (% capital et % droits de vote)
 Stabilité de l’actionnariat
• Groupe M. Dassault: actionnaire important et durable (cfr % droits de vote)
• Quelques investisseurs « éclatés »: 34,9%
• % constant
• Un peu plus volatile (% droits de vote)
• Peu d’actions auto-détenues
• Ne servent pas à être annulées et ↗ participation des actionnaires (nbre constant)
• Droits de vote double si action détenue depuis ≥ 5 ans

3
I. Structure de l’actionnariat :
Danone
• Capital très éclaté
• Beaucoup d’actionnaires:
• 2009 aucun actionnaire > 5%
• ↗ nombre d’actions
• 81,8% du capital au main de petits actionnaires
• Et en ↗
• Diminution de l’autodétention

 Structure actionnariale très éclatée et exposée aux OPA!

5
I. Structure de l’actionnariat :
Analyse comparative

Biomérieux Danone
Type d’actionnariat Familial Eclaté

Actionnaires majoritaire Holding Mérieux: 58,9% Aucun (max 4,2%)

Autres actionnaires Groupe M. Dassault: 5,1% +/- 80% aux mains de petits actionnaires
Divers: 34,9%
Avantages Vision à long terme /
Stabilité
Réputation et image de la société
Inconvénients/risques Le risque d’être un frein à la croissance ne Risque d’OPA
semble pas être le cas de Biomérieux

7
II. Politique de financement et structure financière:
Biomérieux
1. Structure financière
• ↗ des capitaux propres: via ↗ des réserves
• ↗ du capital sans apport
• Vu que nbre de titres est constant, la valeur du titre ↗
• Renforce la crédibilité de l’entreprise
• Permet de financer sa croissance
• Participations dans d’autres entités en ↗ (Δ part du groupe/total)
• Endettement net faible
• Grâce à trésorerie importante bien qu’en ↘
• 2008: Endettement un peu plus élevé (lien avec investissements)
• En lien avec les investissements
• Résultats de l’ensemble en ↗ 8
II. Politique de financement et structure financière:
Biomérieux
2. Politique de financement
• CAF :
• ↗ 14% (2009)
↗ du CAF > à l’ ↗ du CA  ↗ du RN > ↗ du CA
• ↗ 32% (2008)
• Ratio de remboursement: 49,1/204,2 = 0,24 (idéal 2-3)
• Flux liés aux investissements:
• Entreprise qui investit de manière constante +/- 10% du CA (production 2/3 et R&D 1/3)
• Encaissement suite à la rationalisation (10.2; 7.5; 8 Mio d’€)
• 2009: ∑ CF Invest; CF Fin. – CF activité = -10,7 Mio d’€
∆ Trésorerie = -10,7 Mio d’€
 Financement par la trésorerie
10
II. Politique de financement et structure financière:
Biomérieux
2. Politique de financement
• Flux liés au financement:
• Remboursement/Diminution de la dette ( 2008-2009)
• ↗ du capital
• Dividendes payés
3. Conclusion
• L’entreprise se finance en utilisant les CF issus de son exploitation
• Et est près peu endettée
• Biomérieux privilégie l’auto-financement : Pecking order theory

11
II. Politique de financement et structure financière:
Danone
1. Structure financière
• ↗ Capitaux:
• Emission de nouvelles actions
• Primes d’émission
• Droits préférentiels (4 nouvelles / 17 anciennes)
• ↘ Dettes financières:
• Via rachat d’obligation (TBC)
• Influence sur flux de trésorerie de financement (décaissement)
• Idéalement à continuer…

12
II. Politique de financement et structure financière:
Danone
2. Politique de financement
• Marge brut d’autofinancement ≈ CAF
• 2007: 12302 / 1430 = 8.6 (idéal 2-3)
• 2008: 12087 / 1699 = 7.1
• 2009: 7660 / 2092 = 3.6  Influence de la ↘ dettes
• On constate une amélioration après des années de risques de non remboursement
• Les investissements ont un effet sur l’endettement (en 2007 surtout)
• L’augmentation de capital permettra:
• Réduire la dette
• Facilité la croissance: financement de petites/moyennes acquisitions (2008 et 2009)
• ↗ trésorerie
13
II. Politique de financement et structure
Biomérieux Danone
Evolution des capitaux propres En augmentation via les réserves En augmentation via émission de nouvelles
actions
ROE 2007: 98,1/601,3= 0,16 2007: 4438/9100= 0,48 en ↘
RN/Capitaux propres 2009: 148,2/806,4= 0,18 2009: 1521/13309= 0,11 cession des biscuits

Dettes Fin./Capitaux propres (<1) Très Faible 2007: 12.302/9.100 = 1,35


2009: 49,1/806,4 = 0,06 2009: 7660/13309 = 0,57
Endettement net/Résultat op. cour 2007: -15/167= -0,09 2007: 11261/1696= 6,63
(<4) 2009: 2,1/213,3= 0,009 2009:6562/2294= 2,86
Résultat Ops/Frais finan. Nets 2007: INFINI car frais = 0 2007: 1546/175= 8,83
(>3) 2009: 203,7/2,5= 81.5 2009: 2511/264= 9,5
Ratio d’autonomie financière 2007: 601,3/998,4= 60% 2007: 9100/27.576= 33%
Capitaux propres/Total bilan(> 25%) 2009: 806,4/1259,7= 64% 2009: 13309/26.873= 49,5%

Mode de financement Auto-financement Théorie de l’Agence


(Théorie) Théorie du financement hiérarchique
14
III. Politique de dividendes:
Biomérieux
• Taux de distribution:
• 36.000.000 ÷ 148.200.000 : 24,29%
• Faible pour une entreprise mature (≈50%)
• Dividende constant ≈ 25%
• ↗ du dividende/action grâce ↗ du RN
• Biomérieux utilise un ratio de distribution « cible »
• Lissage du dividende

15
III. Politique de dividendes:
Danone
• Taux de distribution:
564.000
• 2007: = 13%
4.338.000
617.000
• 2008: = 41,4%
1.491.000
776.000
• 2009: = 51% (moyenne européenne : 45%)
1.521.000
• Tx de distribution en ↗ ↗ ↗
• Dividende constant
• Politique favorable aux actionnaires et ce malgré ↘ cours de bourse (crise 2007)
• Si Danone veut ↗ fonds propres (et ↘ dettes) elle doit attirer les investisseurs
• Le dividende doit être un indicateur de « performance »
16
III. Politique de dividendes:
Analyse comparative

Biomérieux Danone
Taux de distribution ≈ 25% et constant En ↗
51% en 2009
Evolution du dividende ↗ grâce à l’↗ du Résultat net Constant ≈ 1,20€/Action
Si ↘ = mauvais signal!
Théorie retenue ratio de distribution « cible » Dividende comme signal
Théorie du signal

17
IV. Synthèse

Biomérieux Danone
Actionnariat Familial Eclaté
Nbre d’actions constant Nbre d’actions en ↗
Structure financière Endettement faible Endettement élevé mais en ↘

Politique de financement Priorité à l’auto-financement Endettement


Augmentation de capital par émission
Dividendes Tx de distribution constant et faible Tx de distribution en ↗
Dividende en ↗ en fonction du RN Dividende constant
Théorie du signal

18