Vous êtes sur la page 1sur 33

KHATIRI Salma

HACHEM Meryem
permet sous différentes formes, de préserver la
construction d’un bâtiment en le protégeant des intempéries et
des diverses sollicitations climatiques.

La première fonction d’un revêtement d’étanchéité est d’être


imperméable et de le rester quelles que soient les sollicitations
auxquelles il est soumis.
 Sa compatibilité avec les déformations prévisibles de la
structure de l’immeuble.
 Sa résistance
 Sa facilité et fiabilité de pose et d'entretien.
 Sa facilité de contrôle au niveau de la mise en œuvre.
 Son esthétique.
 Son respect de la sécurité vis à vis de la pose.
 Son obligation d'assurer une étanchéité à l'eau, à l'air, à la
vapeur.
 Son obligation de confort acoustique et thermique.
 Sa facilité et fiabilité de pose et d'entretien.
 Les revêtements d’étanchéité sont classés en
deux catégories selon les matériaux utilisés :
Les matériaux de type traditionnel tels que les produits noirs,
asphalte et feutres ou chapes de bitume armé.
1. L’asphalte coulée: c’est un produit fini constitué d’un
mélange À chaud en proportion variable de : l’ensemble
‘bitume filler’ constitue le mastic, tandis que le sable et les
gravillons composent le ‘squelette’ minéral de l asphalte
coulé.
2 . Les bitumes armés : Les bitumes armés sont des
membranes constituées d’une armature traitée en usine par
imprégnation . Elles améliorent le comportement de la feuille
d’étanchéité face aux contraintes de fissuration, de déformation,
de poinçonnement, de vieillissement ainsi que sa résistance
thermomécanique.

Technique de pose des


bitumes armé Papier bitumé
armé
Les matériaux non traditionnels Les matériaux non traditionnels
ne sont pas traités par la normalisation. Il convient donc de tenir
compte des Avis Techniques émis à leur sujet ou des
informations fournies par les fabricants
 Les bitumes modifiés :
 Les membranes monocouches :
Les membranes monocouches sont des membranes à base de
résines thermoplastiques
technique de pose

Membrane d’étanchéité
 La mousse de polyuréthanne projetée :
La mousse de polyuréthanne est un mélange de
deux composants liquides, une résine et un
catalyseur de réaction qui assure l’expansion
lors de la projection du produit

 Les étanchéités liquides


Les systèmes d’étanchéité liquide (SEL) sont des
émulsions ou des solutions à base de résines
polymérisantes appliquées directement sur le
chantier
 Étanchéités synthétiques (ou hauts
polymères) :
Pas de risque d’inflammabilité pendant la pose.
Ils dureraient plus longtemps et seraient
insensibles aux rayons UV et aux autres
facteurs climatiques.

 Membranes d‘étanchéité avec cellules


photovoltaïques intégrées :

Pour produire de l'énergie solaire sur des


toitures plates, vous pouvez installer des
panneaux photovoltaïques placés dans un
certain degré d'inclinaison.
Peuvent se placer dans n'importe quel sens.
Ne nécessitent aucune construction sous-
jacente adaptée.
N'occupent pas de place.
Sont circulables.
Pour jouer pleinement son rôle, le revêtement d’étanchéité
doit répondre à plusieurs critères de qualité, qui sont,
entre autres :
 L’imperméabilité à l’eau ;
 L’élasticité, la souplesse à froid et la tenue à la chaleur ;
 La résistance à la fissuration du support, au
poinçonnement statique et dynamique, à la compression ;
 La tenue aux racines ;
 La stabilité dimensionnelle ;
 La résistance au vieillissement ;
 Le bon comportement au feu ;
 Les facilités de réparation ;
La pose en indépendance: dans laquelle le film
étanche repose sur son support sans aucune liaison grâce à
l’interposition d’un écran d’indépendance.

Terre Dalles sur plots Gravillons

1-Support
2-Pare vapeur
3-Isolant thermique
4-Ecran d'indépendance(VV)
5-Revêtement d’étanchéité (2 couches)

Fig.1: Technique de pose en indépendance.


 La pose en adhérence: dans laquelle le film étanche
est lié au support sur toute sa surface à l’aide d’une
couche d’enduit à chaud ou par collage.

Soudage au chalumeau Soudage au chalumeau


sur 1ère couche Soudage au chalumeau sur
isolant "soudable"
 La pose en semi-indépendantes : est un
système mixte, avec des liaisons ponctuelles au support ;
il est employé lorsqu’il n’est pas possible d’effectuer une
pose en adhérence.

Fig.1: la composition de la pose en semi-


indépendance
L’étanchéité avec protection rapportée :
Dans le cas des terrasses inaccessibles, la protection est
assurée par une couche en gravillons roulés d’une
épaisseur minimale de 4 cm(protection meuble)
 Dans le cas des terrasses accessibles, la protection est
obtenue :
soit à l’aide d’une dalle en béton coulée en place et
fractionnée à intervalles réguliers
soit de dalles préfabriquées en béton ou en pierre, de
carrelage ou de dalles béton sur plots

Dalle préfabriqué

Répartiteurs
pression
 L’étanchéité auto protégée :
Elle est revêtue sur la surface exposée d’un film métallique
(aluminium ou cuivre) ou d’une couche à base de granulats
minéraux colorés ou de paillettes d’ardoises.
 Au droit des relevés d’étanchéité:
- décollements ou fissurations de relevé.
 Les points particulier :
(Pour notre cas, nous avons optés pour une toiture en béton armé qui
se fait généralement sur une structure portante.)
Pour mieux assurer l'étanchéité, la structure, comportera un
dispositif spécial composé de :
 La forme de la pente : (1,80KN/m2.)
 L'étanchéité :
 (Un enduit de planéité : 0,3KN/m2
L'étanchéité multicouche : 0,12KN/m2.)
 La protection. (0,18KN/m2.)

 Enduit (0,30 KN/m2.)

 Plancher ( 2.85 KN /m2 )


Un joint d'étanchéité est un dispositif assurant l'étanchéité, c'est-
à-dire évitant les fuites de fluide (liquide ou gaz) entre un milieu
intérieur et un milieu extérieur, par exemple au niveau
d'un raccord de robinetterie (fixe ou mobile).
 ils permettent de faire face aux changements climatiques et à
la dilatation thermique.
 Ils peuvent également réduire et compenser en partie les
conséquences des tassements
différentiels des fondations engendrées par les forces
verticales et horizontales.
 Ils limitent le phénomène de retrait du béton (retrait
thermique et hydraulique) lors de son séchage.
 Ils sont employés pour réduire les conséquences sur les
ouvrages des vibrations provoquées par la circulation des
machines et des véhicules.
 ils permettent d'atténuer la déformation des ouvrages sous
l'effet de la pression exercée par le vent.
 la distance entre les joints doit être inférieure à environ 24
à 36 fois l'épaisseur de la dalle, mais sans dépasser 4,5 m.
 la rainure des joints doit avoir une profondeur minimale du
¼ de l'épaisseur de la dalle
 chaque dalle entre les joints doit être la plus carrée possible :
le ratio longueur/largeur doit être inférieur à 1.5.
 les intersections en T doivent

être évitées, car une fissuration


aléatoire traverse fréquemment
la dalle suivante.
 longueur et hauteur de la paroi .
 dimensions et configuration de la façade .
 situation et dimensions des baies .
 épaisseur de la paroi externe .
 manière dont la paroi est appuyée .
 différence entre les charges supportées par la paroi interne et
la paroi externe .
 ensoleillement plus ou moins intense .
 teinte plus ou moins foncée de la surface de la façade .
 dimension de l'avant-toit .
 conditions climatiques .
 orientation de la façade .
a - joint de dilatation:

Le joint de dilatation concerne l'espacement entre deux


parties d'un ouvrage et son rôle est de permettre à chacune
des parties d'avoir des mouvements indépendamment de
l'autre.
Le joint de dilatation permet de réduire les effets de la
dilatation en cas de fortes chaleurs, ou ceux du retrait en cas
de températures basses.
Principe de fonctionnement
b- Joint de retrait :
 Joint dont la fonction est de reprendre le retrait lié à la prise
du matériau, en concentrant la fissuration sur la ligne de
faiblesse structurelle qu'il forme, il est réalisé soit par
réservation avant le coulage (baguette), soit par scellement de
profilés perdus dans le support.

Joint de retrait scié ou prémoulé


 Principe de fonctionnement :
c - Joint de rupture :
 Joint de structure ménagé entre deux parties distinctes d'une
même construction, afin que les divers mouvements de
chacune d'elles ne soient pas transmis à l'autre.

Principe de fonctionnement
d -Joints de construction :

Les joints de construction sont réalisés lors d'un arrêt


prolongé du bétonnage.
1. Mastic bitumineux pour jointement ou réparation
étanches :
Produit prêt à l'emploi à base de bitume modifié par ajout
d'élastomères. Applicable sur tout support vertical ou horizontal,
sec, humide ou immergé. Permet la réparation ou l’étanchéité de
joints, le rebouchage de fuites et tous travaux sur étanchéité
bitumineuse (collage du revêtement bitumineux, fixation des
solins, des bandes d’égouts, etc.).
2. Mastic élastomère silicone de 1ère catégorie :
Mastic applicable sans primaire sur béton, verre, aluminium,
acier inox ou galvanisé, laiton, bois traité, céramique, PVC,
polystyrène, etc. Conçu pour l'étanchéité des joints en
préfabrication lourde, maçonnerie traditionnelle et
préfabrication légère (menuiserie, bardage, façades rideaux,
façades panneaux), et le collage de matériaux soumis à des
vibrations.
3. Joint d’étanchéité à forte plasticité :
Mastic d’étanchéité prêt à l’emploi à base de bitume et
d’élastomères souples renforcés de fibres. Pour calage de
couvercles de tampon de voirie, chambre télécom, avaloirs ou
grilles, reprofilage de joint isolant collé, traitement de
fissures de cuvelage, obturation de joints étroits en façade ou
en toiture. Adhère sur matériaux bitumeux, béton, zinc,
fibro-ciment ou métal sauf polyéthylène, polymères fluorés et
bois. Antivibratoire, imperméable et résistant aux
températures de –20 à +80°C
 Dans une construction, l’étanchéité reste l’une des conditions
primordiale et nécessaire pour assurer un maximum de
sécurité et de confort.
 C’est pourquoi elle doit être mise en place suivant les
règles de l’art et doit bien respecter les conditions de pose de
manière à assurer le maximum de fonctionnalité au niveau de
l’imperméabilité et la protection des toitures-terrasses qui
sont soumises aux variations de températures et aux rayons
ultraviolets ainsi qu’aux autres agents atmosphériques et
bien d’autres fonctions pour une étanchéité en bonne et due
forme

Vous aimerez peut-être aussi