Vous êtes sur la page 1sur 24

NORMES QUÉBECOISES

D’ENTRETIEN ET DE
RÉHABILITATION DES
AÉROPORTS ET DES
HÉLIPORTS

Faustin Habiyaremye, ing., M. Sc.

CAQ MANIWAKI 2008


PLAN DE PRÉSENTATION
INTRODUCTION

PROCESSUS DE NORMALISATION AU MTQ

CONTENU DE LA NOUVELLE ÉDITION

STUCTURE D’UNE NORME D’ ENTRETIEN

EXEMPLE D’UNE NORME DE RÉHABILITATION

CONCLUSION

2
Introduction

3
Pourquoi des normes d’entretien
des aéroports et des héliports
au Québec?
• L’utilisation des normes permet aux différents acteurs du
milieu aéroportuaire de bénéficier d’une expérience
inestimable.

• Les normes offrent des solutions efficaces en matière de


qualité, de coûts et d’atteinte des objectifs.

• Le partage des connaissances et de l’expertise favorise


l’évolution des pratiques et l’atteinte des objectifs de
performance et d’uniformité.

• La publication des normes permet d’intégrer formellement


toutes les nouvelles pratiques.

4
Processus de normalisation au
Ministère
Étapes du processus
d’approbation
Unité responsable
ou groupe technique Sous-ministre Publication

(spécialistes du domaine) adjointe

Comité ministériel de
Table de normalisation
(spécialistes et utilisateurs) normalisation
(gestionnaires du Ministère)

5
Processus de normalisation
au Ministère
L’approche intégrée de normalisation

Distingue 3 niveaux d’information:

 Le contenu normatif
 Le contenu réglementaire fédéral
 Le complément à la norme (exemples,
explications ou autres options?)

6
Approche intégrée
de normalisation

Contenu normatif

Complément à la
norme

Contenu
réglementaire
fédéral

Reférence au cont.
réglementaire

7
La nouvelle édition des normes
Aéroports et Héliports

8
Les normes contenues dans la
nouvelle édition
Cadre Légal
Normes d’entretien
 Entretien des surfaces et du système de drainage (14)
 Entretien d’hiver (3)
 Entretien de la signalisation, du marquage et de l’éclairage
(4)
 Entretien des équipements (3)

Normes des travaux majeurs et réhabilitation


 Conception du balisage aéroportuaire (1)
 Réhabilitation des aires de mouvement (2)

Normes d’exploitation
 Norme d’exploitation (1)

9
Modifications principales

 Nouvelle structure et nouvelle numérotation des normes

 Réécriture de chaque norme afin de l’adapter au contexte


aéroportuaire en intégrant les pratiques du milieu
aéroportuaire

 Mise en œuvre de l’approche intégrée de normalisation qui


distingue les trois niveaux d’information

 Insistance sur la sécurité des opérations en créant deux


sections distinctes, « Organisation du travail et
sécurité » et « Opérations et vérifications », afin de
décrire l’organisation du travail, d’insister sur la sécurité de
l’opération ainsi que la clarté dans les opérations
de mise en œuvre.

10
Modifications principales

Accent sur la sécurité des opérations


 Avant de commencer les opérations, tenir une
réunion préparatoire avec tous les intervenants
 Les équipes de travail doivent être familières avec
les règles de sécurité côté piste
 Demander une autorisation de circuler sur l’aire de
mouvement avant toute opération
 Obligation d’installer une signalisation temporaire

11
Structure type d’une norme
d’entretien aéroportuaire
 Objet
 But
 Références
 Seuils d’intervention
 Matériaux
 Organisation du travail et sécurité
 Opérations et vérifications
 Niveau de qualité

12
Exemple d’une norme de
réhabilitation

13
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
Techniques de réhabilitation
A . Réhabilitation B. Réhabilitation en
en surface profondeur
Recyclage à froid (en Retraitement en place
place ou au central) (avec ou sans
stabilisation)
Recyclage à chaud (en Isolation thermique
place ou au central)
Réparation ponctuelle Reconstruction
de fissures

14
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
 But

• Conserver ou ramener les surfaces de l’aire de


mouvement dans les limites de tolérance définies
pour la sécurité des manœuvres des aéronefs au sol
et la conservation des chaussées par l’utilisation de
techniques courantes de réhabilitation.

15
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
Seuil d’intervention

• Surface de roulement qui présente des défauts de


portance, de planéité, de glissance ou d’intégrité
de la surface pouvant nuire aux types d’aéronefs
utilisant l’aérodrome

• Modifications des types d’avions ou de l’avion


critique

• Fissuration, décollement, désenrobage et


ressuage

16
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
 Seuil d’intervention (suite)

• Orniérage de 10 mm et plus

• Mauvaise évacuation des eaux, pentes insuffisantes,


présence des films d’eau à la surface (étendues, épaisseur
et localisation) pouvant occasionner l’aquaplanage

• Présence de débris provenant de la détérioration des


chaussées sur une piste accueillant des avions à
turboréacteurs ou à turbopropulseurs susceptibles d’aspirer
ces débris

17
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
 Seuil d’intervention (suite)

• Plaintes des pilotes

• Indice de confort au roulement (IRI) sur une


surface en enrobé égal ou supérieur à 2,7 pour les
pistes et à 3,6 pour les voies de circulation

• Résultats des essais de portance différents de


l’indice de résistance structurale (PLR) indiqué
dans le Manuel d’exploitation d’aéroport (MEA)

18
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement

19
A2102 Réhabilitation
des aires de mouvement

20
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
Niveau de qualité
A. Pour une piste en enrobé

• La texture superficielle doit être d’une profondeur moyenne de 1 mm, avec


une surface uniforme, sans ségrégation ni ressuage.

• L’uni de surface, dont l’unité de mesure est l’IRI (International Roughness


Index), doit être au maximum égal à 1,7 m/km.

• La couche de resurfaçage et, surtout, les joints transversaux doivent


respecter l’écart de tolérance de 3 mm mesuré avec la règle de 3 m.

• La surface doit être exempte de tout détritus pouvant être arraché, poussé
et aspiré par les hélices ou les turbines.

• Les lieux doivent être propres.

21
A2202 Réhabilitation
des aires de mouvement
Niveau de qualité
B. Pour une piste en gravier
• Surface de roulement uniforme et dure

• Efficacité du drainage

• Conformité des pentes longitudinales et transversales de la piste avec les


exigences et recommandations de la section 3.1.2 du TP 312F

• Conformité de la pente transversale de l’accotement avec les exigences et


recommandations de la section 3.1.5 du TP 312F

• Compactage adéquat

• Propreté des lieux

22
CONCLUSION

23
Merci

Questions?
24