Vous êtes sur la page 1sur 19

CONSTRUCTION

METALLIQUE II

ENSAO 2018-2019
 Chapitre 1: Généralités et terminologies d’une charpente métallique

 Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3


 Chapitre 3: Effets du vent sur les constructions selon le NV65

 Chapitre 4: Classification des sections transversales selon l’Eurocode 3

 Chapitre 5: Justification des sections transversales selon l’Eurocode 3

 Chapitre 6: Les phénomènes d’instabilité élastiques selon l’Eurocode 3

 Chapitre 7: Conception et calcul des assemblages boulonnés

 Chapitre 8: Les assemblages par soudure

 Chapitre 9: Résistance des structures au feu

 Chapitre 10: Fatigue

 Projet de fin du module: Conception et dimensionnement d’un hangar métallique


Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
I) Analyse des structures en acier
1) Définitions
Les actions: Les forces ou les couples appliquées à une construction, dus au charges
extérieures (Permanentes ou d’exploitation).

Les sollicitations: Les efforts (Effort normal, effort tranchant) et les moments (Moment
fléchissant, moment de torsion) calculés à partir des actions par des méthodes
appropriées.

Les combinaisons d’actions : Un ensemble constitué par des actions considérées


simultanément et permet de vérifier la fiabilité de la structure par rapport à l’état
limite.

Les états limites: Un ensemble d’états pour lesquels il convient de justifier la fiabilité d’une
structure , on distingue 2 états limites : ELU et ELS.
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
I) Analyse des structures en acier
2) États limites
Selon la fiabilité de la structure on distingue les états limites de calcul:

États limites ultimes:


 Ruine par dépassement des contraintes admissibles.
 Ruine par instabilité de forme.
 Ruine par formation des rotules plastiques.
 Ruine par rupture fragile.

États limites de service:


 Déformations affectant l’esthétique ou l’utilisation efficace de la structure.
 Les vibrations et sollicitations (Comme source de gène et de non confort).
 Fissurations.
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
I) Analyse des structures en acier
3) Comment conduire à un calcul de structure
 Modélisation de la structure en choisissant le modèle conforme à l’utilisation
déjà définie.
 Définition des différentes actions agissant sur les structures ainsi que leurs
modes de représentation.
 Définition des états limites contre lesquels on veut se prévenir.
 Vérification et contrôle des effets dus aux actions.
4) Analyse des structures en masse
Vérifier la résistance des sections transversales et la stabilité des éléments requièrent que
la distribution des sollicitations à l’intérieur de la structure soit connue au préalable.
Les sollicitations dans une structure peuvent être déterminées à partir:
 Soit une analyse global élastique.
 Soit une analyse global plastique (Avantages de l’EC3). Alors que l’AGE peut
être utilisée dans tous les cas, l’AGP ne peut l’être que si à la fois les sections
transversales des éléments et leurs caractéristiques mécaniques satisfaisant à un
certain nombre de conditions qui sont:
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
I) Analyse des structures en acier
4) Analyse des structures en masse
1) La contrainte de rupture en traction fu doit être supérieure de 20% au moins à la limite
d’élasticité fy: fu ≥ 1.2fy.
2) L’allongement à la rupture εu doit être supérieure à 15% : εu ≥ 0.15

3) L’allongement à la rupture εu (Correspondant à fu) doit être supérieure à 20 fois


L’allongement εy (Correspondant à fy) : εu ≥ 20 εy.

NB: Les trois nuances d’acier (S235, S275, S355) les plus utilisés en construction
métallique répondent à ces conditions.
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
1) Actions sur les structures
Actions permanentes:
 Poids propre
 Action de la précontrainte
 Déformations imposés à la structure
 Déplacement différentiel des appuis
Actions variables
 Charges d’exploitation
 Charge du vent
 Charge de la neige
 Actions du gradients thermique
 Actions pendant la construction
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
1) Actions sur les structures
Actions accidentelles:
 Séisme
 Explosions
 Chocs de véhicules
 Les incendies
Ce dernier type d’action est rarement pris en compte, uniquement s’il est spécifié sur le
cahier des charges du marché de consultation.
2) Combinaisons des actions
D’après l’Eurocode 1, les bâtiments peuvent être vérifiés à l’aide des combinaisons
d’actions suivantes:
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
2) Combinaisons des actions
Combinaisons à l’ELU
1er cas : une seule charge variable

1.35Gmax+Gmin+1.5Q
Avec: Gmax = action permanente défavorable
Gmin = action permanente favorable

2 ème cas: plusieurs charges variables

1.35Gmax+Gmin+1.35∑Qi
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
2) Combinaisons des actions
Combinaisons à l’ELS
1er cas : une seule charge variable

G+Q
2 ème cas: plusieurs charges variables

G+0.9∑Qi

NB: Les éléments de la structures seront vérifiés selon les deux types de
combinaisons.
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
3) Valeurs limites de déformations
L’EC3 recommande les limites suivantes:

 Toitures en général : f < L/200

 Planchers en général: f < L/250

 Planchers supportant des poteaux: f<L/400

 Poteaux de portique en général: Δ < L/300

 Poteaux et portiques avec pont roulant: Δ < L/500

L : La plus grande portée

Δ : Le déplacement en tête de poteau


Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
4) Classification des sections transversales
Les sections transversales des profilés de construction peuvent être considérés comme
constitués d’un ensemble de parois distinctes:

Paroi interne: Par exemple les âmes des poutres

Paroi en console: Par exemple les semelles des profils ouvert et les ailes des cornières

L’EC3 classe les sections selon :

 L’élancement

 La résistance de calcul (Limite d’élasticité)

 Capacité de rotation plastique et le risque du voilement local

Il définit ainsi 4 classes de sections transversales.


Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
4) Classification des sections transversales
 Classe 1: Section transversale pouvant atteindre la limite plastique sans risque de
voilement locale et possédant donc une capacité de rotation importante.

 Classe 2: Section transversale pouvant atteindre la limite plastique sans risque de


voilement local mais avec une capacité de rotation limitée.

 Classe 3: Section transversale pouvant atteindre la résistance élastique mais non la


résistance plastique vue le risque du voilement local.

 Classe 4: Section transversale ne pouvant pas atteindre la résistance élastique vue le


risque du voilement local.
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
4) Classification des sections transversales
Les différents parois comprimées d’une section transversale (âme ou semelle)
sont souvent de classe différentes. La classe de la section sera, en ce cas, la
classe la plus haute (La plus défavorable).
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
5) Caractéristiques des sections transversales
 Section brute: les caractéristiques de la section brute sont déterminées à l’aide des
dimensions nominales sans déduction des trous éventuels..

 Section nette: Air nette d’une section transversale est égale à son aire brute diminuée
des aires des trous..
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
6) Facteurs partiels de sécurité
Les efforts de calcul sont affectés à un facteur de sécurité γM dont les valeurs sont les
suivantes:

Calcul des sections transversales

 Section brute de classe 1, 2, 3: γM0 = 1

 Section brute de classe 4 : γM1 = 1.1

 Section nette au droit des trous : γM2 = 1.25

 Calcul des pièces à l’instabilité élastique (Flambement, déversement, voilement) :


γM1= 1.1
Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
6) Facteurs partiels de sécurité
Calcul des Assemblages

 Assemblage par boulon non précontraint :

Sollicité en cisaillement : γMB = 1.25

Sollicité en traction: γMB = 1.5

 Assemblage par boulon précontraint :

ELU : Trous à tolérance normale γMS = 1.25

Trous oblongs : γMS = 1.4

ELS : γMS = 1.1


Chapitre 2: Bases de Calcul du règlement Eurocode 3
II) Généralités sur les bases de calcul de
l’EC3
6) Facteurs partiels de sécurité
Calcul des Assemblages

 Assemblage par soudures :

Acier S235: γMw= 1.25

Acier S275: γMw= 1.3

Acier S355 : γMw= 1.35

Fdimensionnement = Fcalcul * γM