Vous êtes sur la page 1sur 156

I.

Objectif pédagogique global,


Renforcer les capacités des participants sur les
stratégies de gestion de la2relation communautaire en
entreprise minière (EM)
II. Objectifs opérationnels
1. Maitriser les concepts et enjeux de la gestion de la
relation communautaire (GRC) en entreprise minière
2. Connaitre les bases et les fondement de GRC en EM
3. Maitriser le cadre légal et règlementaire de la GRC en
4. entreprise minière
5. Avoir une vue d’ensemble sur les missions et
attributions du département de GRC en entreprise
minière
6. Avoir une vue d’ensemble sur les rôles des différents
partenaires à la GRC en entreprise minière
7. Savoir identifier les opportunités d’emploi local et les
avantages sociaux le long du cycle minier 26/03/2019
7. Savoir identifier et hiérarchiser les préoccupations et
attentes des communautés riveraines
8. Maitriser les procédures de traitement
3 des plaintes et
des réclamations des communautés et des partenaires
9. Maitriser les techniques d’information, de
sensibilisation et d’éducation des communautés
10. Maitriser les techniques de mise en place d’un système
de veille et d’alerte communautaire
11. Maitriser les techniques de prévention et de gestion
des conflits et des violences d’origine communautaire
12. Maitriser les technique d’élaboration d’un plan
d’actions de GRC
13. Maitriser les techniques de suivi-évaluation d’un plan
d’actions de GRC en entreprise minière
14. Maitriser la procédure de gestion quotidienne de la
relation communautaire en entreprise minière
26/03/2019
Module 1: Concepts et enjeux de la GRC en
entreprise minière
4

1.1. Notion de gestion de la relation communautaire


La gestion de la relation communautaire désigne
l’ensemble des actions devant être mise en œuvre
par l’entreprise minière dans le but de favoriser la
compréhension mutuel, stimuler la confiance et le
soutien des communautés riveraines.

1.2. Notion de communauté riveraine


La communauté riveraine est constituée de
l’ensemble de personnes susceptibles d’être
affectées par les activités du projet minier.
26/03/2019
1.3. Les bases de la relation communautaire
1. Respect des coutumes, traditions et mœurs des
communautés locales
5
2. Minimisation des impacts des activités sur la société
et la biodiversité
3. Promotion de l’honnêteté et de la confiance mutuelle
avec les leaders des communautés
4. Mise en place un cadre de concertation et de dialogue
entre la compagnie et la communauté
5. Promotion des initiatives locales à travers la
coopération et la participation communautaire
6. Sensibilisation et information des communautés des
différentes initiatives entreprises en leur faveur
7. Promotion du perfectionnement et l’emploi local
8. Accès faciles à l’équipe dirigeante de l’entreprise
minière pour les leaders des communautés
9. Formation du personnel sur la politique de GRC
l’entreprise
10. Traitement efficace des réclamations et des litiges
26/03/2019
10. Mise a jour continue de la politique de la relation
communautaire a travers le monitoring
1.4. La GRC comme facteur de légitimité légale
6
La relation communautaire repose également sur des actions
de développement communautaire préconisé par le
législation minière du pays. A cet égard, elle est accroit le
degré de la légitimité légal.
1.5. La GRC comme facteur de légitimité sociale
La légitimité sociale ne sera acquise que si les attentes des
communautés sont satisfaites à travers les actions du projet
minier. Par fois, les attentes des communautés vont même au
delà des dispositions du code minier. D’où l’importance d’une
gestion efficiente et optimisée de la relation communautaire
1.6. La GRC comme facteur de mutualisation d’intérêts
Parfois les objectifs des projets miniers peuvent aller en
contre sens des intérêts des communautés. Dans ce cas c’est
par le dialogue et la concertation qu’il trouveront une solution
mutualisée.
26/03/2019
1.7. La GRC comme facteur de respect
Dans la plupart des cas, les promoteurs miniers gagnent
l’estime et le respect des 7 communautés lorsqu’ils
arrivent à tenir compte de leurs préoccupations et
attentes pendant l’exercice de leurs missions.
Ainsi, le niveau de respect et d’estime communautaire
dépendra dans une large des capacités de l’entreprise
minière d’identifier et de tenir compte des attentes et
préoccupations des communautés riveraines.
1.8. La GRC comme facteur de promotion du
développement
communautaire
A travers leurs efforts de raffermissement de la relation
communautaire, les entreprises minières contribuent
dans une large mesure a la promotion du développement
local dans les zones minières. Ces actions de
développement vont de la création de l’emploi à la26/03/2019
1.9. La GRC comme élément de responsabilité
environnementale
Dans la plupart des cas, 8 la réhabilitation et la
révégétation des sites miniers se trouvent dans centre
des préoccupations des communautés. Ainsi, en
satisfaisant cette préoccupation à travers les actions de
la relation communautaire les entreprises auront rempli
une des exigences de la responsabilité
environnementale.

1.10. La GRC comme élément de responsabilité sociétale


Le principe de responsabilité sociétale encourage les
entreprises de prendre en compte les préoccupations
sociales des communautés riveraines. Etant donnée
que la gestion de la relation communautaire repose sur
la satisfaction mutuelle des intérêts de la communauté
et ceux des entreprises minières, la GRC est belle est
bien un élément de responsabilité sociétale, 26/03/2019
1.11. La GRC comme gage de paix, de sécurité et de
sureté
Un climat d’entente, d’harmonie,
9
de confiance et
de respect est synonyme de paix et de quiétude.
Par contre, la non acceptation et le manque de
confiance et de respects sont synonymes
d’inquiétude, de provocation, de litige, de sabotage
et de violence.

1.12. La GRC comme facteur de croissance


Assez souvent, les conflits et violences se soldent
non seulement par des atteintes d’intégrité
physique graves mais aussi sources de longs et
parfois couteux procès. Au cas où le juge requiert
un arrêt du travail, ceci pourrait entrainer une non
seulement une baisse du chiffre d’affaire, mais
aussi une détérioration de l’image et de la
notoriété de l’entreprise vis-à-vis des partenaires.
26/03/2019
Module 2: Le cadre légal et règlementaire de la GRC en Guinée
2.1. Le code forestier
2.1.1. Domaines de recours au code forestier
10
o Défrichage et coupe de bois pour l’exploration (forage et
excavation)
o Défrichage et coupe de bois pour le traçage des routes et
des pistes
o Défrichage et coupe de bois pour la construction des sites
o Défrichage et coupe de bois pour la construction des
mines
o Défrichage et coupe de bois pour la construction des
infrastructures communautaires
o Défrichage et brulure pour l’exploitation du sol et du sous-
sol
2.1.2. Les potentiels belligérants dans l’exploitation
forestière
o Les élus locaux
o Les représentants de l’Etat
26/03/2019
 Les notables des villages
 Les ONG
 Les organisations de la société civile
2.1.3. Les dispositions essentielles pour le chargée de la
RC
o Les domaines forestiers classés de l’Etat
 Forêts classées par décret
 Exploitable seulement par l’administration forestière
ou un de ses délégués avant déclassement
o Les domaines forestiers non classés de l’Etat
 Terrains n’ayant pas encore fait l’objet d’un
décret ou arrêté de classement
 Exploitables conformément à l’arrêté conjoint
Ministère des finances et Ministère en charge des
forets après acquisition d’un permis de coupe26/03/2019
o Le domaine forestier des collectivités: communes,
districts, villages
12
 Forêts classées par arrêtés du ministère en charge
des forets
 Exploitables par les collectivités et leurs
mandataires
o Le domaine forestier privé
 Terrains appartenant à des personnes
physiques ou morales reconnus au moyens des
actes administratifs tels que les permis de
coupe
o Le cadastre forestier du Ministère en charge des forêts
 Décrets de classement de terrains forestiers dans le
domaine forestier de l’Etat
26/03/2019
 Arrêtés de classement de terrains forestiers dans le
domaine forestier des collectivités dé- centralisées
districts et villages 13

 Décrets et arrêtés de déclassement ou de révision de


décrets ou d’arrêtés de classement de terrains forestiers
 Contrats de gestion forestière portant sur le domaine
forestier classé de l’Etat et des collectivités
décentralisées, districts et villages
 Documents relatifs aux forêts privées

o Les axes de protection du domaine forestier


 Surexploitation
 Surpâturage
 Incendies et Brûlis

26/03/2019
 Défrichements abusifs
 Introduction d’espèces inadaptées
 Fixation des sols en pente
14
 Protection des terres et les ouvrages contre l’érosion
hydrique ou éolienne
 Protection des sources et les cours d’eau
 Lutte contre la désertification
 Protéger une espèce rare ou un biotope fragile
 Préserver le milieu naturel en général.

o Les interdictions dans le domaine forestier


 Déplacer, briser, détruire ou enlever les bornes servant à
délimiter le domaine forestier
 Dégrader les terres comprises dans le domaine forestier
 Enlever les souches d’arbres ou d’arbustes sans
autorisation
26/03/2019
 Faire paître les bêtes dans les jeunes pousses résultant
d’une exploitation ou d’un incendie
 Mutiler, couper, abattre ou d’enlever
15 des arbres sans
autorisation
 Exercer des droits d’usage autres que ceux autorisés
Accomplir illégalement tout acte susceptible de nuire au
domaine forestier.
Exercice 1
1. Connaissant le cadastre forestier de la zone Tinguilinta-
Sangaredi, nommez, localiser et classifiez verbalement
les terrains existantes. A rappeler que la forêt est toute
étendue ouverte d’arbres dont les dimensions sons au
moins supérieures ou égales à 5000 m2.
2. Quelles précautions allez vous observer afin de mettre le
GAC à l’abri des litiges et conflits relatifs à l’exploitation
du domaine forestier.
26/03/2019
2.2. Le code de protection de l’environnement
2.2.1. Concepts généraux 16

o Notion d’environnement

 Ensemble des éléments naturels et artificiels ainsi que

des facteurs économiques, sociaux et culturels qui


favorisent l’existence, la transformation et le
développement du milieu, des organismes vivants et des
activités humaines
o Notion de pollution

 Actions pouvant défavorablement le milieu profitable a

l’homme
26/03/2019
 Actions préjudiciables pour la santé, la sécurité, le bien-être
de l’homme, de la flore et de la faune, ou les biens collectifs et
individuels. 17
o Notion de polluant
 Tout rejet solide, liquide ou gazeux, tout déchet, odeur,
chaleur, son, vibration, rayonnement susceptible de
provoquer une pollution
o Notion d’installation
 Toute source fixe susceptible d’être génératrice d’atteinte à
l’environnement, quels que soient son propriétaire ou sa
destination.
2.2.2. Domaines de recours au code de protection de
l’environnement dans la GRC
 Forage
 Excavation
 Construction des routes
 Transport sur des routes poussiéreuses
 Excavation
26/03/2019
 Dégradation des pentes naturelles
 Usage des produits chimiques pour le traitement des
produits 18

 Utilisation de l’eau dans le processus d’exploitation


 Rejet des fumés et des polluants dans l’atmosphère
 Utilisations des explosifs
 Génération des bruits et des vibrations
 Gestion des déchets et des eaux usées
2.2.3. Les dispositions essentielles du code de l’environ.
Protection du sol et du sous-sol
 Lutte contre la dégradation des ressources rares,
renouvelables et non renouvelables
o Protection des eaux continentales
 Consommation abusive
 Gaspillage 26/03/2019
o Pollution (souillure
o Protection des eaux marines
 Interdiction d’immersion et d’incinération dans les eaux
19
maritimes de substances de toute nature susceptibles:
 de porter atteinte à la santé de l’homme et aux
ressources maritimes biologiques
 de nuire aux activités maritimes, y compris la navigation
et la pêche
 de dégrader les valeurs d’agréments et le potentiel
touristique de la mer et du littoral.
o Protection de l’air
 Interdiction de porter atteinte à la qualité de l’air ou de
provoquer toute forme de modification de ses
caractéristiques susceptibles d’entraîner un effet
nuisible pour la santé publique ou les biens
 Interdiction d’émettre dans l’air toute substance
polluante, fumées, poussières ou gaz toxiques, corrosifs
ou radioactifs, au delà des limites admises 26/03/2019
o Protection des établissements humains: villes, villages, etc
 Terrains à usage récréatif
 Zones d’espaces verts
o Protection de la faune et de la20flore
 Les espèces animales et végétales protégés
 Les conditions de l’introduction d’espèces pouvant porter
atteinte aux espèces protégées ou à leurs milieux
particuliers
o Gestion des déchets
 Eaux usées
 Effluents gazeux
 Epaves maritimes
 Rejets ou immersion en provenance de navires
o Gestion des substances chimiques nocives et dangereuses
 Matières et objets explosibles
 Gaz comprimés, liquéfiés ou dissous sous pression
 Matières liquides inflammables
 Matières solides inflammables
 Matières sujettes à l'inflammation spontanée
 Matières qui au contact de l'eau dégagent des gaz
inflammables 26/03/2019
 Matières comburantes
 Peroxydes organiques
 Matières toxiques 21

 Matières infectieuses
 Matières radioactives
 Matières corrosives
Les bruits et les rayonnements
 Les vibrations
 Bruits assourdissants
 La chaleur
 La lumière intense
Les normes admissibles
 Poussière: 500 particules de 5 microns par cm3 d’air.
Exercice 2
Enumérez les différentes mesures envisagées par le GAC
pour minimiser l’impact du projet sur l’eau, l’air, le sol et la
faune. 26/03/2019
2.3. Le code foncier et domanial
2.3.1. Axes de recours au code foncier et domanial
 Obtention des titres et concessions minières
22
 Rachat des titres et concessions minières
 Compensation des habitations
 Relocalisation et réinstallation
 Achat des terres pour la construction des sites
 Expropriation potentielle
2.3.,1. Des dispositions essentiels du code foncier et domanial
Seules les personnes ci après sont considérées propriétaires:
 Les titulaires d’un titre foncier
 Les titulaires d’un livret foncier
 Les titulaires d’un permis d’habiter
 Les titulaires d’une autorisation d’occuper
 Les occupants de bonne foi justifiant d’une occupation paisible
et continue
26/03/2019
o Les détenteurs «coutumiers» pourraient être considérés
comme « occupants de fait » et en conséquence pourraient
effectivement invoquer à 23leur profit la condition de
l'occupation prolongée de terres, à condition de faire
validation par une enquête publique, d’une possession utile
(mise en valeur selon les usages locaux).
o Condition d’expropriation
o Condition de cession,
Exercice 3
Enumérez les différents axes de recours au code civil et
domanial en matière de gestion de la relation communautaire
2.4. Le code des collectivités:
2.4.1. Les domaines de recours du code de collectivités
 Obtention des permis, autorisations et actes administratifs
 Partenariat au développement socio-économique des
communautés

26/03/2019
2.5. L’arrêté conjoint Ministère environnement et
Ministère des finances du 13 Mai 2010
o Taux de redevances sur les24produits issus de l’exploitation
du domaine forestier:
 Bois d’énergie
 Bois de services
 Bois d’œuvre
 Produits secondaires de la foret
 Redevances de défraichissaient
o Taux de redevance de défrichement
 Construction des infrastructures routières
 Chemins de fers
 Carrières minières
 Agrégats
 Barrages hydroélectriques
26/03/2019
o Redevance d’exploitation de superficie
o Droit de timbre de certificat d’origine
o Prix de délivrance d’agréments d’exploitant forestier
o Prix de délivrance d’agréments 25 d’exploitant artisanal
o Prix de carte professionnelle d’exploitant industriel
o Autorisation de prospection forestière
Exercice 4
Dégagez l’importance de l’arreté conjoint Ministère
environnement et Ministère des finances du 13 Mai 2010
dans l’exercice du métier de gestion de la relation
communautaire
2.6. Politique opérationnelle OP 4.12 de la Banque
Mondiale
o Proprietaries terriens
o Propriétaires coutumiers de terres
o Occupants de terre informels
o Exploitants de terre
o Propriétaires de bâtiments non permanents
o Propriétaires de bâtiments permanents
o Propriétaires des puits, cultures, annuelles et pérennes
o Assistance a la réhabilitation des revenus et restauration
des niveaux de vie
26/03/2019
o Groupes vulnérables
o Plaintes
o Consultation
o Coûts de réinstallation 26
o Réhabilitation économique
o Suivi et évaluation des procédures d’insertion et de
réhabilitation
2.7. La Société Financière Internationale (SFI) en matière
de durabilité sociale et environnementale
o Critère de Performance 1: évaluation et système de
gestion sociale et environnementale
o Critère de Performance 2: Main-d’ceuvre et conditions de
travail
o Critère de performance 3: Prévention et réduction de la
pollution
o Critère de performance 4: Hygiène, sécurité et sûreté
communautaire
26/03/2019
o Critère de Performance 5: Acquisition des terres et
déplacement forcé
o Critère de Performance 6: Conservation
27 de la biodiversité et
gestion durable des ressources naturelles
o Critère de Performance 7: Populations Autochtones
o Critère de Performance 8: Héritage culturel

Exercice 5
Dégagez les mesures d’atténuation des problèmes
d’hygiène, sécurité et sûreté communautaire

2.8. Le code minier


o Atténuation des impacts sociaux et environnementaux
o La convention et développement locale
o Création d’emplois
o Délocalisation
o Réhabilitation et révégétation des sites
26/03/2019
2.9. Le code pénal.
o Abandon des ordures ou déchets toxiques
o Injures, injures, diffamation, outrage
o Conditions de collecte et 28de gestion des ordures
o Pénétration dans les établissements scolaires
o Atteinte volontaire ou involontaire à la vie ou à des
animaux
o Coups, blessures, sévices
o Atteinte a l’intégrité physique
o Tortures et actes de barbarie
o Menaces
o Violences
o Les agressions et harcèlement
o Les discriminations
o Sabotage
o La corruption et le trafic d’influence
2.10. Les coutumes et les mœurs des terroirs
o Les doyens des villages
o Les chefs des clans
o Les chefs des familles
o La gestion coutumière des terres
o Les modes d'accès aux terres 26/03/2019
o Les propriétaires coutumiers
Module 3: Missions, attributions et modes d’actions du
département de GRC en entreprise minière
3.1. Identifier et délimiter la zone
29 communautaire
 Zones impactées par les poussières
 Zones impactées par les rejets des gaz dans l’air
 Zones impactées par les rejets des substances dans les
aux de surface
 Zones impactées par les rejets des substances dans les
eaux souterraines, nappe phréatique
 Zones impactées par la pollution du sol
 Zones impactées par la dégradation du sol
 Zones impactées par la dégradation de la phone/flore
 Zones impactées par les bruits et les vibrations
 Zones impactées par les rayonnements
électromagnétiques
 Zones impactées par la pollution de l’air
26/03/2019
 Zones économiquement impactées
 Zones culturellement impactées
 Zones d'exploitation
 Zones impactées par la pénurie
30 d’eau
Exercice 6:
Faites la présentation de l’espace communautaire du
GAC.
3.2. Identifier les différents partenaires à la relation
communautaire
 Employés
 Elus locaux
 Leaders des communautés
 ONGs évoluant dans la zone
 Organisations de la société civile
 Les défenseurs de l’environnement
 Groupements de jeunes
 Groupements de femmes
 Fonctionnaires de l’Etat
26/03/2019
 Promoteurs de l’hygiène et de la santé
 Défenseurs des droits de l’homme
 Partis politiques 31
 Organisations religieuses
 Associations de ressortissants
 Medias
 Les groupes de médiation villageoise
Exercice 7:
Organisation et fonctionnement des groupes de médiation des
villages

3.3. Recenser hiérarchiser les préoccupations et attentes


des communautés
 Développement social
 L’accès aux soins de santé
 L’accès à l’eau potable
 L’accès à l’emploi 26/03/2019
 Sauvegarde des héritages culturels
 Sauvegarde des sources de revenues
 Dégradation de l’environnement
32 et de la biodiversité
 Infrastructures sociaux de base
Exercice 8:
Selon vous, quelles sont les préoccupations majeurs des
communautés en cette phase d’exploration.

3.4. Evaluer les biens tangibles et intangibles


 Evaluer les terres cultivables
 Les terrains non cultivés
 Les habitations
 Les activités commerciales
 Les activités artisanales
 Les cultures annuelles
 Les cultures pérennes

26/03/2019
3.5. Evaluer les impacts environnementaux et sociaux
 Impacts sur la faune
 Impacts sur la flore
 Impacts sur le sol 33
 Impacts sur l’air
 Impacts sur le bien être social

3.6. Gérer les litiges et les réclamations


 Les plaintes
 Les réclamations
 Les litiges

3.7. Identifier les opportunités d’emplois


 Opportunités durant la phase d’exploration
 Opportunités durant la phase de construction
 Opportunités durant la phase d’exploitation
 Opportunités durant la phase de réhabilitation

3.8. Piloter les opérations de délocalisation et de compensation


 Compensation
 Installation
 Délocalisation
 Suivi et intégration 26/03/2019
3.9. Gérer les relations communautaires
 Niveaux de satisfaction et de soutien des communautés;
 Information
34
 Communication

3.10. Veiller au respect des règles et règlements


 Les dispositions du code des collectivités
 Les dispositions du code minier
 Les dispositions du code forestier
 Les dispositions du code foncier et domanial
 Les dispositions du code foncier rural
 Les arrêtés et décrets

3.11. Gérer le plan d’actions de GRC


 Les objectifs
 Les stratégies
 Les chronogrammes
 Le suivi-évaluation
26/03/2019
Structure organisation du département RCG

35

26/03/2019
Les attributions
Le chef du Département RC et G
36
 Elaborer les politiques de gestion de la relation
communautaire et gouvernementale
 Planifier et coordonner les activités des divisions
relations communautaires et gouvernementales
 Elaborer les rapports d’activités en direction de son
chef hiérarchique
Le Chef de disvision relations communautaires
 Planifier et coordonner les activités des sections
relevant de sa division
Le Chef de section cartographie et planification
 Border et cartographier les espaces
26/03/2019
 Identifier et décrire les ressources en eaux
existantes dans l’espace communautaire,
 Identifier les faunes et la 37
flore de l’espace
communautaire,
 Identifier les habitants et les habitations existantes,
 Identifier et décrire les terres valorisées et non
valorisées ainsi que leurs propriétaires,
 Décrire les infrastructures et les sites culturels
existants,
 Identifier les infrastructures de base existantes,
 Identifier l’impact des activités du GAC sur le sol de
l’espace communautaire (érosion, intoxication, …),

26/03/2019
 Identifier l’impact des activités du GAC sur les valeurs
sociales des communautés telles que déplacement humain
et relocalisation, perte d’accès à l’eau potable, impact sur
les moyens d’existence, impact 38 sur la santé publique, ….
 Apporter des suggestions et recommandations dans le
sens de minimiser les menaces identifiées
 Dresser des rapports périodiques en direction du chef de
la division relations communautaires
Le Chef de section communication et veille
 Organiser des consultations périodiques en partenariat
avec les élus locaux et représentants des communautés
afin d’identifier les attentes et les aspirations des
communautés
 Mesurer le degré de satisfaction des communautés vis-à-
vis des actions du GAC Promouvoir le soutien et l’adhésion
de la communauté aux activités du GAC
 Gérer la relation entre le GAC et les medias
 Dresser des rapports périodiques à l’intention de son n
chef de division 26/03/2019
 Identifier et décrire les communautés directement
affectées par les activités du GAC
39
 Organiser des consultations périodiques en partenariat
avec les élus locaux et représentants des
communautés afin d’identifier les attentes et les
aspirations des communautés
 Mesurer le degré de satisfaction des communautés vis-
à-vis des actions GAC
 Promouvoir le soutien et l’adhésion de la communauté
aux activités du GAC
 Gérer la relation entre le GAC et les medias
 Dresser des rapports périodiques à l’intention du
directeur de la relation communautaire

26/03/2019
Le Chef de section avantages sociaux
 Identifier les opportunités d’emploi pour la main d’œuvre
locale 40
 Promouvoir le développement durable des espaces
communautaires par le biais des activités génératrices de
revenues
 Coordonner la mise en place des services de base telles
que la construction d’écoles, des postes de santé,
protection de l’environnement et autres.
Le Chef de section compensation et relocalisation
 Organiser des consultations publiques pour l’élaboration
des programmes de compensation, de réinstallation et de
relocalisation
 Elaborer des plans de relocalisation
 Coordonner la mise en œuvre des programmes de
relocalisation
 Gérer les cas de conflits 26/03/2019
Le Chef de section plaintes et réclamations
 Réceptionner les cas de plaintes, de la réclamation ou des
conflits, 41
 Analyser les plaintes ou les réclamations,
 Chercher à trouver un compromis ou dans le cas échéant,
 Porter les cas devant le comité de médiation,
 Coordonner la résolution des réclamations par le comité de
médiation
 Publier les accords et les verdicts éventuels du comité de
médiation,
 Exécuter les instructions du comité de médiation
Le Chef de section planification et veille gouvernementale
 Analyser le cadre légal et règlementaire de la gestion de la
relation gouvernement
 Elaborer et piloter le plan d’actions de relation gouvernementale

26/03/2019
Le Chef de section monitoring
 Veiller a ce que les activités du GAC soient
42
réalisées

Le Chef de section liaison


 Assurer la liaison entre la communauté et les institutions
gouvernementales
 Réceptionner et traiter les courriers en provenance
 des institutions de la gouvernance minière
Veiller a la bonne relation entre les services étatiques et
la compagnie
Le comité de médiation
 Assurer l’arbitrage entre la compagnies et les plaignants
26/03/2019
Module 4: Les rôles des partenaires à la relation
communautaire
4.1: Les employés 43

o Comportement idéal
 Observation de la politique communautaire de
l’entreprise
o Rôles négatifs
 La non observation de la politique
communautaire de
l’entreprise
o Axes d’amélioration
 Renfoncer la capacité des employées en matière
de GRC
 Assurer le monitoring de leur comportements
professionnels
26/03/2019
4.2. Les élus locaux
o Rôles positifs
 Eclairer la vision des communautés sur la nature et la
44
diversité du potentiel minier guinéen
 Sensibiliser les communautés sur les bénéfices liés à
l’exploitation minière dans le pays
 Sensibiliser les populations sur leurs devoirs vis-à-vis
des exploitants miniers
 Faire connaitre les dispositions du cadre légal
 Veiller au respect des dispositions du cadre légal
o Rôles négatifs
 Corruption
 Laxisme
 Indifférence
o Axes d’amélioration
 Renfoncer la capacité des élus locaux sur leurs
missions et attributions en matière de gestion de la
26/03/2019
relation communautaire
4.3. Les leaders des communautés
Rôles positifs
o Aider à la formulation des préoccupations des
45
communautés
o Aider à la définition et a la priorisation des attentes
o Participer a la sensibilisation des communautés
o Assurer l’interface entre l’entreprise et les
communautés
o Rôles négatifs
o Intoxication
o Laxisme
o Indifférence
o Provocation
o Sabotage
o Axes d’amélioration
o Renfoncer la capacité sur les rôles des leaders
communautés
o Elargir leurs horizons sur les avantages du partenariat
entre les entreprises minières et les communautés
26/03/2019
4.4. ONG et organisations de la société civile
Rôles positifs
 Participer à l'identification et à l’évaluation des besoins des
46
communautés
 Participer au renforcement des capacités humaines main
d’œuvre locale
 Participer au renforce au renforcement des capacités
institutionnelles
 Initier des projets de développement communautaire
 Contribuer à la recherche des ressources financières
 Participer au suivi-évaluation

Rôles négatifs
 La non participation a l’identification et à l’évaluation des
besoins des communautés
 La non contribution au renforcement des capacités
humaines et professionnelles de la main d’œuvre locale
 L’intoxication
 La politisation de leurs missions 26/03/2019
o Axes d’amélioration
 Renforcer les capacités sur les missions et attributions des
ONG et OSC en relation communautaire
47
4.5. Défenseurs de l’environnement
Rôles positifs
 Participer a l’évaluation des impacts environnementaux
des activités minières
 Participer à la définition des modalités d’atténuation des
impacts sur l’environnement
 Participer a la réhabilitation des sites miniers
Rôles négatifs
 Laxisme
 Intoxication
 Provocation
o Axes d’amélioration
 Renforcer les capacités sur les missions et attributions des
défenseurs de l’environnement
26/03/2019
Module 5: Opportunités d’emploi local et répercussion
sociale durant la phase d’exploration
5.1. Les opportunités d’emploi 48
 Assistant aux travaux sur le terrain
 Conditions d’exercice
 Être en assez bonne forme physique, capable
de lire et d’écrire
 Aide-foreur
 Conditions d’exercice
 Être en assez bonne forme physique, capable
de lire et d’écrire
 Capable d’utiliser une hache, une machette,
une
scie à chaîne
 Aide de cuisinier
 Conditions d’exercice
 Capable de travailler dans une cuisine avec de
26/03/2019
la nourriture
 Cuisinier
 Conditions d’exercice
Etre capable de cuisiner,
49 de planifier des repas et
de diriger une cuisine
 Responsable logistisque du camp
 Conditions d’exercice
Etre capable d’organiser l’ entrée et la sortie de
marchandises, de combustible, d’échantillons, etc.,
capable de lire et d’écrire
 Assistant géophysique
 Conditions d’exercice
Être en assez bonne forme physique, bon en calcul,
connaissances en informatique
 Camionneur
 Conditions d’exercice
Permis de conduire (pour la conduite de camions)
26/03/2019
Manœuvre en terrassement
 Conditions d’exercice
Avoir permis de faire fonctionner une ou plusieurs
machines requises – chargeuse
50 frontale, bulldozer,
rétrocaveuse, débusqueuse.
 Mécanicien
 Conditions d’exercice
Etre expérience avec moteur à essence ou diesel
 Soudeur
 Conditions d’exercice
Etre capable de bien faire de la soudure
 Charpentier/menuisier
 Conditions d’exercice
Etre capable de travailler le bois
 Contrôleur environnemental
 Conditions d’exercice
Capable de lire et d’écrire, être en assez bonne forme
physique
26/03/2019
 Technicien de surface
 Conditions d’exercice
Capable de nettoyer les camps,51 les baraquements, les
tentes
5.2. Les répercussions sociales durant la phase d’exploration
o Nature des répercussions sociales
 Moins de temps consacré aux activités traditionnelles
 Les travailleurs sont séparés de leurs familles pendant
plusieurs jours ou semaines
 Des problèmes conjugaux peuvent surgir
 Possibilité de rencontrer de nouvelles personnes
o Solutions envisageables
 Planification des activités en fonction des horaires de
travail
 Création de groupes ou de programmes de soutien pour
atténuer les problèmes familiaux
26/03/2019
5.3. Répercussions économiques de la phase exploratoire
Nature des répercussions économiques
 Des possibilités de formation
52 et de développement
des compétences
 Agrandissement de l’ écart entre les personnes
employées et celles au chômage
 Départ des membres de la communauté avec des
emplois bien payés
 Pouvoir d’achat accru
 Hausse des achats auprès des entreprises et
fournisseurs locaux, au bénéfice de l’ économie locale

Solutions envisageables
 Mise en évidence de modèles de comportement
positifs au travail dans la communauté
26/03/2019
 Établissement ou encouragement à l’ établissement de
programmes d’intervention et de groupes de soutien en
toxicomanie 53
 Préparation et communication d’une liste de biens et
services (type, qualité et quantités) requis pour éviter
les malentendus et encourager l’achat sur place
 Incitation à la mise sur pied de petites entreprises,
d’organismes de formation et de soutien
5.4. Répercussions culturelles de la phase exploratoire
Nature des répercussions culturelles
 Différences culturelles des travailleurs venus d’ailleurs
 Les nouvelles idées et technologies peuvent créer de
nouvelles possibilités, mais aussi perturber le mode de
vie traditionnel

26/03/2019
 Possibilité de perturbation des périodes de chasse et de pêche
en raison des activités d’exploration minérale
Solutions envisageables
 Séances de sensibilisation54 culturelle données par des
membres de la communauté afin que les personnes de l’
extérieur se familiarisent avec les valeurs et les traditions de la
communauté
 La société d’exploration réduit les activités aériennes ou sur le
terrain susceptibles de perturber la migration des oiseaux et
d’autres animaux
Exercice
Faites une description de démarche qu’un agent de relation
communautaire doit suivre afin d’embaucher un jeune aide-foreur
originaire d’un village riverain de GAC dans les deux cas ci-après:
1. Le jeune homme doit signer un CDD directement avec
GAC

26/03/2019
2. Le jeune homme doit être employé par une PME sous-
traitante de GAC
55

Module 6: Opportunités d’emploi local et répercussions


sociales durant la phase d’aménagement et de
construction

5.1. Les opportunités d’emploi


 Conducteurs de machinerie lourde
 Services d’entretien ménager
 Employés d’entrepôt
 Adjoints administratifs
 Coordonnateurs de sécurité
 Techniciens de l’ environnement
26/03/2019
6.2. Répercutions environnementales
Répercussion 1
56
Aménagement de routes d’accès et de lignes de transport
d’électricité, accès non contrôlé au site minier
Mesures d’atténuation correspondantes
Élaboration d’un plan afin de réduire la perturbation des
terrains attribuable aux routes
Installation de barrières de sécurité
Répercussion 2
Construction de bâtiments, d’ateliers, d’une usine de
traitement et d’un camp permanent
Mesures d’atténuation correspondantes 2
Prise en considération du point de vue des communautés
sur la conception et l’ emplacement des bâtiments
26/03/2019
Répercussion 3
Échantillonnage en vrac et importants programmes de
57
forage
Mesures d’atténuation correspondantes 3
Utilisation minimale des terres
Planification détaillée visant à minimiser la perturbation
des terres
Répercussion 4
Échantillonnage en vrac et importants programmes de
forage
Mesures d’atténuation correspondantes 4
Utilisation minimale des terres
Planification détaillée visant à minimiser la perturbation
des terres
26/03/2019
Répercussion 5
Stockage de combustible et de produits chimiques
Mesures d’atténuation correspondantes 5
 Respect des normes de stockage 58 de combustible
 Plans d’intervention en cas de déversement
 Programmes de gestion des combustibles
Répercussion 6
 Poussière des routes et des activités d’aménagement du site
Mesures d’atténuation 6
 Arrosage des routes pour réduire les émissions de poussière
Répercussion 7
Effets sur la qualité de l’ eau de surface et souterraine
Mesures d’atténuation 7
 Maîtrise du drainage
 Respect des normes d’évacuation des eaux usées
 Surveillance de la qualité de l’ eau
 Recherche d’autres sources d’eau
26/03/2019
Répercussion 5
Stockage de combustible et de produits chimiques
Mesures d’atténuation correspondantes 5
59
 Respect des normes de stockage de combustible
 Plans d’intervention en cas de déversement
 Programmes de gestion des combustibles
Répercussion 6
 Poussière des routes et des activités d’aménagement du
site
Mesures d’atténuation 6
 Arrosage des routes pour réduire les émissions de
poussière
Répercussion 7
Effets sur la qualité de l’ eau de surface et souterraine
Mesures d’atténuation 7
 Maîtrise du drainage
 Respect des normes d’évacuation des eaux usées
 Surveillance de la qualité de l’ eau
26/03/2019
 Recherche d’autres sources d’eau
Répercussion 8
 Animaux attirés par les déchets et la nourriture
 Animaux attirés par les déchets et la nourriture
60
 Perturbation des voies de migration en raison de la présence
humaine, du bruit des avions et des dynamitages
 Répercussions sur les poissons et les pêcheries

Mesures d’atténuation 8
 Programmes de gestion des déchets
 Utilisation des études environnementales préliminaires pour
comprendre le comportement de la faune dans le secteur
 Sensibilisation des employés et des entrepreneurs à leurs
responsabilités à l’ égard de la faune
 Protection des zones de frai et d’élevage de poissons
 Établissement de zones d’interdiction de pêche et de chasse

26/03/2019
Répercussion 9
 Perturbation de sites archéologiques et
patrimoniaux 61

Mesures d’atténuation 9
 Désignation et protection des sites
archéologiques et patrimoniaux
6.3. Répercutions sociales
Répercussion 1
 L’ investissement socialement responsable
volontaire de la société minière peut augmenter
les avantages localement; il est important que ces
avantages soient collectifs et qu’ils ne provoquent
pas la dépendance ni ne favorisent certains
groupes particuliers 26/03/2019
Mesures d’atténuation 1
 Voir à ce que l’investissement socialement responsable
se fasse avec la participation
62 pleine et transparente des
personnes visées
 Évaluer les priorités, les résultats anticipés et la
durabilité
 Travailler avec la dynamique changeante de la
communauté
6.4. Répercutions économiques
Répercussion 1
 Accroissement des occasions d’affaires
 Augmentation de la prospérité de la communauté
Mesures d’attenuation 1
 Améliorer les infrastructures communautaires, là où
c’est possible
26/03/2019
Répercussion 2
 Augmentation des possibilités de formation et de
développement des compétences
Mesures d’atténuation 2 63
 Mettre en évidence des modèles de comportement
positifs au travail dans la communauté
Répercussion 3
 Création de modèles de comportement positifs
 Agrandissement de l’écart entre les personnes
employées et celles au chômage
 La hausse des revenus dans la communauté peut
provoquer l’accroissement des problèmes sociaux
Mesures d’atténuation 3
 Organiser des ateliers sur la gestion du budget,
l’épargne, les services bancaires, etc.
 Etablir ou inciter l’établissement de programmes
d’intervention et de groupes de soutien en toxicomanie

26/03/2019
Répercussion 4
 Les communautés peuvent tirer avantage de la vente de
biens et services
Mesures d’atténuation 4 64

 Déterminer les biens et services requis par la société


minière
 Explorer la possibilité de partenariats et de renforcement
des capacités pour les petites et moyennes entreprises
Répercussion 5
 Les communautés peuvent tirer avantage de la vente de
biens et services
Mesures d’atténuation 5
 Déterminer les biens et services requis par la société
minière
 Explorer la possibilité de partenariats et de renforcement
des capacités pour les petites et moyennes entreprises

26/03/2019
Répercussion 6
 Différences culturelles des travailleurs venus d’ailleurs
 Perturbations du mode de65 vie traditionnel
Mesures d’atténuation 6
 Organiser des séances de sensibilisation culturelle
données par des membres de la communauté afin que
les personnes de l’extérieur se familiarisent avec les
valeurs et les traditions de la communautés
Répercussion 7
 Accroissement de la population par migration
 Changements culturels rapides
Mesures d’attenuation 7
 Établir des partenariats, promouvoir le développement
durable et la conservation du savoir traditionnel

26/03/2019
Module 7: Opportunités d’emploi local et répercussion
sociale durant la phase d’exploitation
7.1. Les opportunités d’emploi 66
 Mineurs
 Conducteurs de machinerie lourde
 Tuyauteurs
 Spécialistes en environnement
 Comptables
 Charpentiers/menuisiers
 Géologues
 Experts en sécurité
 Commis
 Essayeurs
 Camionneurs
 Électriciens
 Soudeurs
26/03/2019
 Arpenteurs
 Ingénieurs et techniciens
 Techniciens en instrumentation
67
 Administrateurs
 Techniciens de laboratoire
 Agents des relations communautaires
 Foreurs et dynamiteurs
 Mécaniciens
 Spécialistes des TI
 Techniciens en informatique
 Gestionnaires des ressources humaines
 Agents de sécurité
 Coordonnateurs de santé et sécurité
 Employés d’entretien
 Travailleurs de la construction 26/03/2019
 Ouvriers en terrassement
 Infirmières
 Avocats 68
 Préposés à la commercialisation
7.2. Les répercussions sociales
Nature des répercutions
 Moins de temps consacré aux activités traditionnelles
 Les travailleurs sont séparés de leurs familles pendant
plusieurs jours ou semaines
Mesures d’atténuations
 Planification des activités en fonction des horaires de
travail
 Mise en place de groupes ou de programmes de soutien
pour atténuer les problèmes familiaux causés par la
séparation
 Prise en compte de la nouvelle dynamique dans la
communauté
26/03/2019
7.3. Les répercussions économiques
Répercutions 1
 Accroissement des occasions
69 d’affaires

 Augmentation de la prospérité de la communauté


Actions correspondantes 1
 Amélioration des infrastructures communautaires, là où
c’est possible
Répercutions 2
 Hausse du niveau d’emploi
 Possibilités de formation et de développement des
compétences
 Création de modèles de comportement positifs
Actions correspondantes 2
 Mise en évidence de modèles de comportement positifs
au travail dans la communauté 26/03/2019
Nature des répercutions 3
 Hausse des revenus
 Agrandissement de l’écart entre les personnes
70
employées et celles au chômage
 L ’augmentation soudaine des revenus dans la
communauté peut entraîner une hausse de la
toxicomanie
Actions préconisées 3
 Établissement ou encouragement à l’établissement de
programmes d’intervention et de groupes de soutien en
toxicomanie
 Campagne d’information
Repercutions 4
 Économie basée sur les salaires
 Plus d’argent dans la communauté
 Prospérité des entreprises locales
 Amélioration de la situation financière des personnes
26/03/2019
Actions préconisées 5
 Répartition équitable des emplois entre toutes les
communautés 71

Répercutions 6
 Présence d’étrangers dans la communauté
 Augmentation de la population
 Financement accru des activités traditionnelles
 Pressions sur les services existants
 Aggravation des problèmes sociaux existants
Actions préconisées 6
 Séances de sensibilisation culturelle données par des
membres de la communauté afin que les personnes de
l’extérieur se familiarisent avec les valeurs et les traditions
de la communauté
 Appui et maintien des activités traditionnelles
26/03/2019
8.4. Les répercussions culturelles
 Réorientation vers les compétences
traditionnelles 72
 Acquérir des compétences, principalement grâce
aux aînés
Solutions préconisées
 Acquérir des compétences, principalement grâce
aux aînés

Module 9: Opportunités d’emploi local et


répercussions durant la phase de
fermeture et restauration
9.1. Les répercussions environnementales
Répercutions 1
 Stabilité à long terme des haldes de stériles et des
talus
 Ouvrages de confinement des résidus 26/03/2019
Actions préconisées 1
 Inspections annuelles jusqu’à ce que la stabilité définitive
soit démontrée 73

 Surveillance et entretien périodiques


Répercutions 2
 Drainage rocheux acide ou lixiviation des métaux
Actions préconisées 1
 Traitement de l’ eau

9.2. Les répercussions sociales


Répercutions 1
 Diminution des capacités de la communauté
 Perte de services sociaux
Solutions préconisées 1
 Trouver de nouvelles ressources et de nouveaux
moyens de mettre en valeur les capacités de la
communauté 26/03/2019
Exercice
 Expliquer la procédure
74
par laquelle vous
comptez créer et mettre a jour votre
base de données d’emploi local
 Une fois la base de donnée est mise en
place, dites en quelques mots ce que
vous devez faire afin d’harmoniser vos
efforts de promotion de l’emploi local et
les contraintes du département des
ressources humaines du GAC et celles
des différents sous-traitants
26/03/2019
Module 10: Identification des préoccupations et
attentes des communautés
10.1. Identification des partenaires et leurs profils
75
 Elus locaux
 Leaders des communautés
 ONG évoluant dans la zone
 Organisations de la société civile
 Les défenseurs de l’environnement
 Groupements de jeunes
 Groupements de femmes
 Fonctionnaires de l’Etat
 Promoteurs de l’hygiène et de la santé
 Défenseurs des droits de l’homme
 Partis politiques
 Organisations religieuses
 Associations de ressortissants
 Les communautés a la base
 Medias
 26/03/2019
10.2. Identification et réservation du local de concertation
 Hangars
 Place du village 76
 Place du marché
 Salle de conférence
 Restauration
 Hébergement
 Ecritoires
 Blocs notes
 Amplification sonore

10.3. Convoquer les concertations


 Lettres d’invitation
 Communiquées radiodiffusées
 Affiches
 Dates
 Lieux
 Motifs 26/03/2019
10.4. Ouvrir les consultations
Présentation du projet minier
 Expliquer le contexte et la raison d’être du projet
77
 Durée du projet
 Présenter les différentes phases du projet
 Présenter les contraintes techniques et
environnementales et sociales du projet
 Présenter les avantages sociaux du projet
 Présenter les intérêts économiques du projet
 Pressente les retombées économiques du projet
 Présenter les mesures d’atténuation des impacts
environnementaux et sociaux préconisées
 Présenter les mesures d’accompagnement socio-
économiques préconisées
Présentation de l’équipe de GRC
 Gestionnaires des préoccupations sociales
 Gestionnaires des préoccupations environnementales
 Gestionnaires des préoccupations économiques
26/03/2019
10.5. Conduire les consultations publiques
Enregistrer les préoccupations environnementales
 Dégradation et érosion78
 Acidification des sols
 Glissement de terrains
 Désertification
 Aridification
 Nuages de poussières
 Pollution des eaux de surface
 Pollution des eaux souterrains
 Pollution marine
 Pollution de l’air
 Déforestation
 Changement climatique
 Modification de la biodiversité
 Raréfaction des ressources naturelles 26/03/2019
 Enregistrer les préoccupations sociales
 Risques de santé
79
 Menace de la qualité de vie
 Pertes d’héritage culturel
 Dégradation des mœurs et des coutumes
 Enregistre les préoccupations économiques
 Perte des capacités d’irrigation
 Perte des capacités de transport fluvial et
lagunaire
 Perte des potentialités hydroélectriques
 Perte de surfaces agricoles
 Pertes de zones de pâturage
 Pertes d’espaces de commerce
 Perte d’emploi 26/03/2019
10.6. Identifier les attentes des communautés a travers des
enquêtes (interview, observation, questionnaire)
 Access à l’emploi 80
 Access à l’eau potable
 Access aux soins de santé
 Les opportunités de formation et de perfectionnement
 Les infrastructures sportives
 Les infrastructures de communication
 Les infrastructures de transport
 L’information
10.7. Encourager les communautés à suggérer des
solutions
 Solutions à long terme
 Solutions à moyen terme
 Solutions à court terme
26/03/2019
10.8. Analyser les données
 Préoccupations très récurrentes
81
 Préoccupations récurrentes
 Préoccupations peu récurrentes
 Préoccupations non récurrentes
 Attentes très récurrentes
 Attentes récurrentes
 Attentes peu récurrentes
 Attentes non récurrentes
 Solutions très récurrentes
 Solutions récurrentes
 Solutions peu récurrentes
 Solutions non récurrentes 26/03/2019
10.9. Définir les mesures alternatives et d’atténuation
des préoccupations
 Traitement d’effluents eaux usées
82
 Fosses septiques
 Micro-stations d’épuration et de traitement des
eaux usées
 Mécanisme de lutte contre la poussière
 Aérage
 Arrosage
 Captage de poussière
 Filtrage de poussière
 Gestion des déchets
 Collecte des déchets
 Enfouissement dans les décharges
 Incinération
 Bio-méthanisation
 Recyclage
 Réduction de quantité de déchets produites
 Réutilisation de certains produits qui pourraient être des
déchets 26/03/2019
 Recycler les matières premières
 Gestion des ressources naturelles
 Exploitation rationnelle des forets
83
 Exploitation rationnelle des eaux
• Protection des milieux et des espèces
 Etablir une liste des espèces animaux et végétaux à
protéger
 Créer des corridors biologiques
 Réduire les émissions de gaz
 Préconiser des équipements moins gourmands en
énergie
10.10. Revoir les dispositions du cadre legal et règlementaire
de la GRC
10.11. Elaborer le rapport de concertations
 Synthèse des préoccupations
 Mesures alternatives aux préoccupations
 Mesures d’atténuation aux préoccupations
 Solutions préconisées pour les différentes attentes 26/03/2019
10.12. Organiser la séance de restitution et de validation
publique
10.13. Mettre le rapport a jour en tenant compte des
critiques et suggestions 84
des partenaires
10.14. Elaborer le rapport de concertation final
10.15. Elaborer le plan d’actions de GRC en EM
10.16. Assurer le suivi-évaluation du plan d’actions
10.17. Assurer la gestion quotidienne (administrative) de la
RC

Exercice de consolidation
Elaborez une fiche de recensement
des préoccupations et attentes des
communautés en zones minières.
26/03/2019
E Guinea Alumina Corporation
Département communautés
A Fiche d’évaluation des préoccupations et attentes des
G 85
communautés

Prénoms et Noms:___________ ___Localité/village:____________


Profession:_____________
________Contact___________________
Appréciez l’urgence de vos préoccupations dans un échelle 1 2 3 4 5
de 1 à 5 avec 1 = pas urgent et 5 = très urgent
a Dégradation et érosion
b Acidification des sols
c Glissement de terrains
Appréciez l’urgence de vos attentes dans un échelle de 1 à 5 avec 1 2 3 4 5
1 = pas urgent et 5 = très urgent
a Emploi
b Eau potable
26/03/2019
Soins de santé
Module 11: Mécanisme de traitement des plaintes et des
réclamations
11.1. Objet 86
 Le traitement des réclamations est un facteur clef de
raffermissent du partenariat entre les entreprises minières
et les communautés.
11.2. Notion de plainte/réclamation
 La plainte/réclamation est une question, une préoccupation,
un problème ou une revendication (perçu(e) ou réel(le))
qu'un individu ou un groupe communautaire demande à une
entreprise ou à ses sous-traitants de traiter et de résoudre.
11.3. Principes généraux de traitement des litiges et des
réclamations
 Le processus de traitement des réclamations doit être
transparent, en harmonie avec la culture locale et menée
dans la langue appropriée.
26/03/2019
 Les voies de communication sont ouvertes pendant
toute la durée du processus et 3 mois après le
règlement du différend.
87
 Chaque membre ou groupe de la communauté aura accès
à la procédure de traitement des réclamations
 Toutes les plaintes et réclamations, qu'elles soient fondées
ou perçues, seront enregistrées dans le système
d'informations sur la gestion des questions sociales "Social
Management Information System".
 Toutes les réclamations méritent d'être discutées avec le
plaignant et méritent une visite sur place pour appréhender
par soi-même la nature du problème
11.4. Les potentiels plaignants
Les potentiels plaignants sont:
 La population directement affectée par le projet minier
 La société civile
 Les élus locaux
 Les leaders des communautés
 Les dirigeants des établissements scolaires 26/03/2019
 Les professionnels de santé
 Les dirigeants des PME
11.5. Procédures de traitement des réclamations
Le traitement d’une réclamation 88se fait en des étapes successifs:
Etape 1: Réception de la réclamation
 Les réclamations formulées oralement ou par écrit seront
reçues par tous les membres du personnel du projet, puis
transmises à l'équipe en charge de la relation communautaire
qui les enregistrera dans le formulaire standard de réclamation.
 La personne qui a reçu la réclamation devra s'assurer que le
nom du village, la date d'enregistrement, le nom du plaignant et
le nom de la personne qui a pris acte de la réclamation sont
bien notés.
 Si la réclamation est déposée directement auprès du personnel
de la relation communautaire, il convient alors d'enregistrer la
réclamation sur le formulaire standard de réclamation.
 Le formulaire standard de réclamation sera signé par le
plaignant et le réceptionniste, puis une copie sera remise au
plaignant, accusant ainsi réception de la réclamation.

26/03/2019
Etape 2: La visite de terrain
 Une fois la réclamation reçue et enregistrée le département de la
relation communautaire devra89 dépêcher un émissaire sur les
lieux afin de s’enquerir de la véracité et de la gravité de la
réclamation. Le but de la visite de terrain sera plus précisément:
o Déterminer la légitimité de la réclamation
o Prendre une photo et les coordonnées GPS des dégâts
o Prendre une photo de la personne qui a déposé la
réclamation.
o Examiner si réclamation peut être réglée immédiatement et
a l’amiable
o Proposer la date de la prochaine visite pour un traitement
définitif de la réclamation
o Enregistrer la visite dans le formulaire de réclamation ainsi
que dans le registre ou système de réclamation

26/03/2019
o Classer la réclamation selon le niveau de conséquences:
mineur, moyen, grave, majeur, catastrophique selon les
catégories de conséquences90en vigueur à GAC
Etape 3: Traitement de la réclamation
Réclamation 1
Récoltes endommagées par un véhicule ou autre machine
Solution préconisée
Indemnisation financière basée sur la surface détruite en
m², sur les prix du marché et sur les coûts de main
d'œuvre et d'outillage
Réclamation 2
Récoltes endommagées par le déversement de produits
chimiques ou d'huile
Solution préconisée
 Indemnisation financière basée sur la surface détruite en
m², sur les prix du marché et sur les coûts de main
d'œuvre et d'outillage.
26/03/2019
 GAC se doit de réhabiliter le site; si celui-ci est détruit de
façon permanente, remplacer le terrain par un autre
(indemnisation en nature) 91
Réclamation 3
Maisons ou autres immobilisations privées endommagées
Solution préconisée
 Remplacer le bien détruit (en nature)
 Réparer le bien détruit
 Fournir les matériaux (en nature) et les coûts de main
d'œuvre (en espèces) le cas échéant.
 Si le plaignant refuse l'indemnisation en nature,
envisager une indemnisation en espèces basée sur les
coûts de remplacement du bien.
Réclamation 4
Biens de la communauté endommagés (route,
infrastructure, …) endommagées
26/03/2019
Solution préconisée
 Remplacer le bien détruit (en nature).
 Réparer le bien détruit.
92
 Fournir les matériaux (en nature) et les coûts de main
d'œuvre (en espèces) le cas échéant.
 Aucune indemnisation financière, sauf pour les coûts de main
d'œuvre.
Réclamation 4
Patrimoine culturel endommagé
Solution préconisée
 Remplacer le site culturel
 Réparer le site culturel
 Coût de la cérémonie traditionnelle (le cas échéant).
 Si la communauté le désire alors que l'endroit est à risque,
GAC déplacera également le site
Réclamation 5
 Animal tué par un véhicule
Solution préconisée
 Indemnisation financière basée sur le prix du marché de
l'animal tué. 26/03/2019
Réclamation 6
 GAC et/ou ses sous-traitants emploient de la main
d'œuvre locale sans 93 se soumettre à l'approche
convenue avec les communautés
Solution préconisée
 Fournir des explications à la communauté lors d'un
forum (animé par RH)
 Discuter du problème avec les Ressources
Humaines et le sous-traitant.
Réclamation 7
 Les autorités locales se plaignent de ne pas avoir
d'informations sur le projet
Solution préconisée
 Leur fournir la documentation disponible pour le
public. 26/03/2019
Réclamation 8
 Des membres de la communauté se plaignent du
comportement d'employés du 94
projet.
Solution préconisée
 Lettre d'excuses et réprimande aux employés du projet
concernés par la plainte
Etape 4: Suivi et évaluation
 Entre deux et trois semaines après le traitement définitif de la
plainte, le responsable du département communauté rendra
visite au plaignant pour s'assurer que celui-ci est satisfait. La
visite sera enregistrée dans le système d'informations de
gestion des affaires sociales
11.6. Les formes possibles de traitement des conflits
 Entre le département Communauté et plaignant
 Via le comité de médiation du village
 Via arbitrage
 Au contentieux dans le cas extrême
26/03/2019
Exercice 11
95 vous lorsqu’une partie de
Quelles solutions préconisez
la communauté vous fait cas d’une érosion du sol et
d’apport de sédiment.

26/03/2019
Solution Exercice 11
1. Réduire la zone dénudée par le défrichage progressif,
96 construction et les activités
juste avant les travaux de
minières
2. Re-végétaliser rapidement les zones exposées et les
stocks de terre végétale pour contrôler l'érosion
3. Placer les tas de terre de surface récupérée loin des
zones de risque d'érosion élevé
4. Construire des routes autant que possible le long des
voies actuelles
5. Établir un plan de suivi pour identifier rapidement les
problèmes potentiels d'érosion et mettre en œuvre des
mesures d'atténuation, le cas échéant
6. Établir une communauté végétale autosuffisante et
durable dans la zone post-minière. 26/03/2019
97

Exercice 12
Quelles solutions préconisez vous au cas où vous constaterez
un cas de perte de matière organique dans une exploitation
agricole donnée,

26/03/2019
Un élément de réponse pour l’Exercice 12
 Récupération sélective et conservation de la terre de
surface 98
 Réduire la durée de stockage de terre de surface
 Remplacement d'un profil de sol reconstitué, autant
que possible, avec les sols récupérés
 Incorporation de matières organiques dans la terre
végétale, y compris de matières organiques
compostées, de paillages et « engrais verts »
 Apport de nutriments et d’engrais dans les sols pauvres
en éléments nutritifs

Exercice 13
Quelles solutions envisagerez vous au cas où la
communauté vous faisait cas de décompactage du sol sur
une de vos pistes,
26/03/2019
Un élément de réponse pour l’Exercice 13
 Réduire au minimum la circulation des véhicules au cours
des activités de remise en état des sols, de remplacement
99
des sols et da remise en état
 Labourer en profondeur les sols réhabilités présentant des
problèmes potentiels de compactage avant le remplacement
de la terre végétale et la revégétalisation
 Le cas échéant, incorporer paille, déchets de bois et matières
organiques, dans les couches superficielles des sols
récupérés
 Revégétaliser avec des herbes, arbustes et arbres à
enracinement profond afin d’assouplir le compactage
Exercice 14
Quelles solutions envisagerez vous au cas où la
communauté vous faisait cas de rideau de poussières
se déferlant sur le trajet entre la carrière et le lieu de
déchargement.
26/03/2019
Un élément de réponse pour l’Exercice 14
 Encourager les chauffeurs a limiter leurs vitesse
100
 Traiter la surface de la route afin de limiter
l’émission. Une couche de charbon de charbon par
exemple,
 Arroger la piste quotidiennement la piste de façon
régulière

Exercice 15
Quelles solutions envisagerez vous au cas où la
population riveraine de votre carrière vous faisait cas
d’émission des bruits assourdissants et
insupportables,

26/03/2019
Un élément de réponse pour l’Exercice 16
 Utiliser un excavateur de surface ou tout autre
équipement qui permettra de101
réduire le forage et
l’abattage par explosif du minerai à proximité des zones
peuplées
 Équiper les véhicules du matériel de silencieux standard
et les maintenir en bon état
 Construire des structures et des bâtiments et placer les
stériles de façon à former un écran aux bruits générés
par les opérations minières,

Exercice 17
Quelles solutions préconiserez vous au cas où vous
notifierez une recrudescence des risques accrus
d'accidents et de lésions parmi les populations en raison
de l'amélioration du réseau routier et de l’augmentation de
la circulation
26/03/2019
Un élément de réponse pour l’exercice 17
 Organiser des campagnes de sensibilisation chez les
populations avoisinantes sur les risques liés à la circulation,
surtout pour les enfants d'âge102scolaire et les mères
 Respecter les limites de vitesse et sanctionner les personnes
en violation des limites de vitesse, y compris les cadres
supérieurs et les employés des entrepreneurs et sous-
traitants
 Appliquer une politique de tolérance zéro.
 Mettre en place une signalisation appropriée pour la
circulation des engins lourds et des véhicules d'escorte en
cas de besoin
 Restreindre au maximum la conduite de nuit
 Délimiter les « voies » piétonnes et cyclistes sur les lieux
problématiques identifiés ou construire des voies distinctes
 Former les conducteurs de construction en matière de
sécurité en mettant l’accent sur le respect des limites de
vitesse, les véhicules du projet de conflit et les
piétons/cyclistes
 Ériger des panneaux avertisseurs aux lieux de circulation
élevée de piétons et de cyclistes
26/03/2019
103

Exercice 18
Des membres de la communauté se plaignent du
comportement d'employés du projet

26/03/2019
Elément de réponse de l’exercice 18
Lettre d'excuses et réprimande aux employés du projet
concernés par la plainte. 104

26/03/2019
Module 12: Communication, information, éducation et
sensibilisation des communautés
12.1. Importance de la communication
105
 Informer les communautés et les partenaires des intentions
et des réalisations du GAC;
 Sensibiliser et éduquer la population sur les avantages
socio-économiques des projets miniers
 Promouvoir l’adhésion et le soutien des communautés aux
actions de l’entreprise minière;
 Promouvoir l’image de marque et la visibilité de l’entreprise
minière;
 Promouvoir une gestion saine et transparente de l’action
communautaire.
12.2. Les étapes de la communication en RC
 Identifier les axes de communication
 Formuler les objectifs de communication
 Elaborer le contenu du message
 Identifier les outils de communication
26/03/2019
 Identifier les stratégies permettant d’atteindre les objectifs
formulés
 Elaborer le plan de communication
106
 Mettre le plan de communication en œuvre;
 Assurer le suivi-évaluation du plan de communication
12.2. Les principaux axes de la communication en RC
12.2.1. Informer les communautés du processus minier et
de ses avantages
Phase d’exploration
o Les activités d’exploration minérale
 Prospection et exploration préliminaire
 Exploration détaillée
o Les avantages
 Avantages sociaux
 Avantages économiques
 Avantages technologiques 26/03/2019
o Les répercutions
 Environnementale
 Sociale 107
Phase de construction
o Les activités d’exploration minérale
 Prospection et exploration préliminaire
 Exploration détaillée
o Les avantages
 Avantages sociaux
 Avantages économiques
 Avantages technologiques
o Les répercutions
 Environnementale
 Sociale
o Les mesures d’atténuation préconisées
26/03/2019
Phase d’exploitation
o Les activités d’exploration minérale
108
 Prospection et exploration préliminaire
 Exploration détaillée
o Les avantages
 Avantages sociaux
 Avantages économiques
 Avantages technologiques
o Les répercutions
 Environnementale
 Sociale
o Les mesures d’atténuation préconisées
26/03/2019
Phase de réhabilitation
o Les activités d’exploration minérale
109
 Prospection et exploration préliminaire
 Exploration détaillée
o Les avantages
 Avantages sociaux
 Avantages économiques
 Avantages technologiques
o Les répercutions
 Environnementale
 Sociale
o Les mesures d’atténuation préconisées26/03/2019
12.2.2. Informer les communautés sur les droits, les
rôles et les responsabilités de chacun
o Les droits et devoirs des110communautés
o Les droits et devoirs des entreprises minières
12.2.3. Informer les communautés des réalisations du
GAC
12.2.4. Recenser et hiérarchiser les préoccupations
des communautés
12.2.4. Restituer des séances d’enquêtes et d’études
Exercice 19:
1. Elaborer le contenu d’un message d’éducation et de
sensibilisation des citoyens sur le processus minier, les
avantages, les répercussions et les mesures d’atténuation
envisagées éventuellement par GAC.
2. Choisir et justifier le moyen de communication
approprié 26/03/2019
Module 13: Prévention et gestion des conflits et des
violences d’origine communautaire
13.1. Notion de conflit
111
 Le désaccord n’est pas un conflit.
 On parlera de conflit, lorsqu’un individu ou un groupe
d’individu manifeste à l’égard d’un autre individu ou groupe
d'individus une intention hostile et une volonté d’agression, à
cause d’un droit à retrouver ou à maintenir à tore ou à
raison.
 Le conflit est chargé d'émotions telles que la colère,
la frustration, la peur, la tristesse, la rancune, le dégoût.
Parfois, il peut être fait d'agressivité et de violence.
13.2. Notion de violence
 la violence est l'utilisation intentionnelle de la force physique,
de menaces à l’encontre des autres ou de soi-même, contre
un groupe ou une communauté, qui entraîne ou risque
fortement d'entraîner un traumatisme, des dommages
psychologiques, des problèmes de développement ou un
décès. 26/03/2019
13.3. Conséquence des violences
o Sur les victimes
 Des blessures physiques 112 diverses: coupures,
brûlures, fractures, fausses couches, etc.;
 Problèmes de santé chroniques: trouble du
sommeil, problèmes gastro-intestinaux, perte
d’appétit, maux de tête, maux de dos, etc.;
 Troubles psychologiques: pertes de l’estime de soi,
dépression, stress, anxiété, attaques de panique,
désespoir, tentatives de suicide, etc.;
 Sentiment de peur ou d’impuissance, cauchemars,
évitement des gens et endroits associés au
traumatisme, irritabilité, hypervigilance, etc;
 Isolement social;
 Assassinat.

26/03/2019
o Sur la moralité
 Troubles psychologiques
o Perte de l'estime de soi
113
o Dépression
o Stress
o Anxiété
o Attaques de panique
o Désespoir
o Tentatives de suicide
 Symptômes du syndrome de stress post-traumatique
o Sentiment de peur
o Sentiment d’impuissance
o Cauchemars
o Evitement des gens et endroits associés au traumatisme
o Irritabilité
o Hyper-vigilance
 Fuite dans l'alcool, les drogues ou les médicaments.
 Isolement social
26/03/2019
o Conséquences de la violence sur les enfants et adolescents
exposés:
o Risque de blessures
o Problèmes affectifs et comportementaux
114
o Symptômes du syndrome de stress post-traumatique
 Crainte
 Irritabilité
 Cauchemars
 Explosions de colère
 Evitement des situations rappelant les actes de
violence vécus.
o Agressivité
o Hyperactivité
o Difficultés à se concentrer.
o Troubles d'apprentissage
o Décrochage scolaire.
o Fugues,
o Délinquance,
o Isolement
o Dépression
o Idées suicidaires 26/03/2019
o Sur la société et l'économie
 Absentéisme au travail
115

 Baisse de la productivité
 Licenciements
 Coûts associés à l'intervention policière
 Coûts associés aux services juridiques
 Coûts associés correctionnels
 Coûts associés aux services de santé
 Coûts associés aux services consultation
 Coûts associés aux maisons de transitions

26/03/2019
13.4. Les différences formes de violences
o Violences verbales
 Menaces 116
 Injures
 Sarcasmes (raillerie avec méchanceté)
 Critiques négatives
o La violence physique
 Coups de poing et de pied
 Gifles
 Contrainte physique
 Secouer
 Séquestrer
 Ecraser contre un mur
 Brûler
 Blessure
 Assassinat 26/03/2019
o La violence psychologique
 Dépréciation (rabaisser la valeur)
 Dénigrement
117
 Diminution de la personne
 Manipulation
 Faire perdre la confiance en soi
 Intimider
o La violence économique
 Empêcher la personne de disposer de son argent
 Empêcher la personne de s’acheter des biens
 Etre obligé de quémander même pour les choses
essentielles
 Le refus d’une promotion
 Le refus de vacances
 Proférer des menaces de licenciement
 Faire exécuter du travail supplémentaire sans
rémunération
26/03/2019
13.5. Mécanisme de prévention des conflits d’origine communautaire
o Les conflits d’origine informationnelle
 Les causes possibles des conflits informationnels
118
o Les communautés n’ont pas suffisamment bénéficié
d’information sur le projet
o Les communautés ont appris trop d’information divergentes
sur le projet
o Les actions de développement communautaires ont été
entreprises sans consultations préalables
 Les méthodes de prévention des conflits informationnels
o Préparer le contenu du message de façon concertée
o Harmoniser les points de vues et mettre les différents
communicateurs au même niveau d’information
o Elaborer un plan de concertation et de collecte d’information
efficace
o Faire recours a un médiateur pour aplanir les divergences

26/03/2019
13.5. Mécanisme de prévention des conflits d’intérêts
o Les causes possibles des conflits d’intérêts
 Les communautés ne bénéficient pas
119
substantiellement des retombées économiques
du projet minier
 Les investissements réalisés vont au contrecourant des
préoccupations et besoins des communautés
o Les méthodes de prévention des conflits d’intérets
 S’assurer que l’effort communautaire arrive effectivement
aux ayant droit
 S’assurer de l’adéquation entre les initiatives
communautaires entreprises et les préoccupations et
besoins des communautés
13.6. Mécanisme de prévention des conflits structurels
o Les causes possibles des conflits structurels
 Association des personnes n’ayant pas forcement les
mêmes besoins et préoccupations
 Integral reparation et de jouissance des biens acquis
26/03/2019
 Facteurs physiques et environnementaux intenables
o Méthodes de prévention des conflits structurels
 Structurer les besoins et les préoccupations
 Eviter toute discrimination
120 géographique ou

humaine
 Atténuer les impacts environnementaux
13.7. Mécanisme de prévention des conflits culturels
o Les causes possibles des conflits culturels
 La négligences des mœurs, coutumes et
valeurs locales
o Les méthodes de prévention des conflits culturels
 Se conformer aux mœurs, coutumes et
traditions des communautés
 Minimiser l’impact du projet sur le patrimoine
culturel de la communauté. 26/03/2019
13.8. Mécanisme de prévention des conflits relationnels
Les causes possibles des conflits relationnels
121
 L’existence des groupes rivaux au sein des communautés

 Le manque de communication

 Les comportements déplacés

 Les écarts de langage

 Le manque de courtoisie

o Les méthodes de prévention des conflits relationnels

 Eviter de nourrir une politique diviser pour régner

 Soigner le language

 Faire preuve de courtoisie

 Respecter la dignité humaine a tous les niveaux


26/03/2019
13.9. Mécanisme de résolution des conflits
Chercher à comprendre les causes du conflit
o Faits concrets 122

o Simplicité
o Objectivité
Exprimer son sentiment et ses émotions
o Joie
o Peur
o Tristesse
o Colère
Suggérer des solutions
o Clarté
o Pertinence
Tirer une conclure positive
26/03/2019
13.10. Les attitudes face au conflit
Le retrait ou déni
 Négligence en essayant 123
d’ignorer la situation.
 L’étouffement ou l’aplanissement de l’affaire pour
qu’il ne s’ébruite pas
La domination
 Tenter d’imposer une solution quand l’un des
protagonistes est une personne sur laquelle nous
avons une influence comme un fils ou un frère
Le compromis
 Chercher à contenter » toutes les parties
La collaboration
 Quand chacune de parties veut que la situation
change, elles voudront toutes faires des
concessions afin d’aboutir à une solution ou tout le
monde gagne (situation win - win).
26/03/2019
13.10. Les techniques de médiation
Définition
 Facilitation par une tierce personne d’un processus de
124
négociation entre différentes parties en conflit par la
proposition d’une solution
Le rôle du médiateur communautaire
 Instaurer et maintenir la communication entre les parties
pour leur permettre de dialoguer entre afin de trouver un
terrain d’entente
 Faciliter la recherche de solution entre les parties en
s’impliquant par des propositions de règlement
 Participer à l’application effective des solutions pour
garantir le rétablissement de la paix dans les cœurs et
dans les esprits.
 Assurer le suivi de la mise en œuvre des accords afin
d’apporter des corrections ou tirer la sonnette d’alarme si
le risque d’une remise en cause se faisait sentir.

26/03/2019
Les qualités d’un médiateur
 Franc
 Impartial
125
 Attaché à la paix
 Empathique
 Maître de soi
 Discret
 Patient
 Tolérant
 Avoir une très bonne capacité d’écoute
 Savoir communiquer
 Savoir analyser les informations reçues
 Savoir imaginer de nouvelles stratégies
 Savoir se mettre au dessus des préjugés, des
considérations personnelles
 Capacité d’interpréter les attitudes
 Avoir du tact
26/03/2019
Les étapes du processus de médiation
 Collecter les informations sur le conflit
126
 Elaborer des stratégies de médiation
 Organiser la rencontre de médiation

13.12. Le rôle de l’agent communautaire en cas de


conflit
 Réunir tous les éléments de preuve et les fournir au
 médiateur ou à l’avocat
 Suivre le cours de la procédure chez le médiateur, ou
chez l’avocat
 Représenter l’entreprise au tribunal en l’absence
d’avocat
26/03/2019
Module 14: Système de veille et d’alerte communautaire
14.1. Notion de système de veille
Un système de veille est un mécanisme
127 mis en place dans le
but de surveiller les perceptions, attitudes et comportements
des partenaires à la relation minière en vue d’anticiper toute
action ou comportement qui pourrait ternir la relation
communautaire.
14.2. Notion d’alerte
L’alerte est un processus permettant de prévenir les du
risque de déclenchement d’un conflit violent et de favoriser
une meilleure compréhension, chez ces responsables, de la
nature et des répercussions d’un tel conflit.
14.3. La démarche de la veille communautaire
Etape 1: S’enquérir du niveau de satisfaction des partenaires
par rapport à leurs préoccupations environnementales

26/03/2019
Exemple:
o Etes-vous satisfaits de notre méthode de gestion de la
dégradation des sols?
o Si non? 128

o Quelle sont vos doléances en la matière?


Etape 2: S’enquérir du niveau de satisfaction des partenaires
par rapport à leurs préoccupations sociales
Exemple:
o Etes-vous satisfaits de notre méthode de gestion de l’emploi?
o Si non?
o Quelle sont vos doléances en la matière?
Etape 3: S’enquérir du niveau de satisfaction des partenaires
par rapport à leurs préoccupations économiques
Exemple:
o Etes-vous satisfaits de notre méthode de gestion des
problèmes d’irrigation?
o Si non?
o Quelle sont vos doléances en la matière

26/03/2019
Etape 4: S’enquérir du niveau de satisfaction des partenaires
par rapport à leurs attentes
Exemple:
129
o Etes-vous satisfaits de notre méthode de gestion de l’accès
aux soins de santé?
o Si non?
o Quelle sont vos doléances en la matière

Etape 5: S’enquérir du niveau de satisfaction des partenaires


par rapport au traitement des réclamations
Exemple:
o Etes-vous satisfaits de notre méthode de traitement des
plaintes et réclamations?
o Si non?
o Quelle sont vos doléances en la matière

Etape 6: Mesurer le niveau de l’alerte


 Niveau de satisfaction [0; 30%] = Alerte rouge
 Niveau de satisfaction ]30; 60%] = Alerte jaune
 Niveau de satisfaction ]60; 100%] = alerte vert 26/03/2019
14.4. Exploiter le résultat
 Alerte rouge: Ceci signifie que la majorité de la
communauté est insatisfaite 130 des actions de

l’entreprise minière et il faut vite agir pour inverser la


tendance.

 Alerte jaune: Ceci signifie que que un peu plus de la


moitié de la population est satisfaite des actions de
l'entreprise minière,

 Alerte vert: La majorité de la communauté est


satisfaite donc l’entreprise minière doit garder le
cap,
26/03/2019
Module 15: L’animation du développement local
15.1. Notion de développement local (DL)
Le développement local est une processus économique, sociale,
131
culturelle, politique et environnementale intégré qui vise
l’amélioration de la qualité de vie des communautés locales.
15.2. Les objectifs du développement local
Le DL vise à améliorer le cadre de vie des personnes de la
communauté pour qu'elles puissent profiter d'un
environnement sain et agréable
Le DL vise également à améliorer le milieu de vie pour que les
personnes puissent s'épanouir dans une communauté qui leur
offre plusieurs occasions sociales et culturelles
Le DL cherche à augmenter le niveau de vie afin que chacun
dans la communauté puisse travailler et donc gagner un
revenu pour pouvoir profiter des avantages de la communauté
a savoir la création d'emplois et la répartition de la richesse.

26/03/2019
15.3. Le département de la relation communautaire et le
développement local
 A rappeler que l’objectif du132
département de la relation
communautaire est renforcer le soutient et l’adhésion des
communautés aux actions du projet minier
 Le soutient et d’adhésion de la communauté ne resteront
effectives que si ses préoccupations et besoins sont
satisfaites
 L’accompagnement en DL vise justement à satisfaire les
besoins socioéconomiques des communautés de façon
durable afin de diminuer voir espacer leurs sollicitudes vis-à-
vis de l’entreprise minière,
 Par conséquent, une satisfaction durable des préoccupations
et besoins socioéconomiques de base signifie un
raffermissement durable de la relation communauté-
entreprise minière. 26/03/2019
 D’où la nécessité pour les entreprises minières d’appuyer
et d’accompagner l’effort de développement local.
15.3. Les dimensions du développement
133
local
 La dimension économique
La dimension économique vise le déploiement d'un
ensemble d'activités de production et de vente de biens et
services.
 La dimension local du DL
La dimension locale vise la mise en valeur des ressources
locales d'un territoire communautaire a travers une
démarche partenariale,
La dimension sociale du DL
La dimension locale vise la revitalisation sociale de la
localité en intervenant au niveau de l'emploi, du logement,
de la formation, de la santé et des services sociaux afin de
favoriser la réappropriation de son devenir social par la
population résidante

26/03/2019
 Dimension communautaire
Le DL veut que toutes actions entreprises émanent des
besoins et préoccupations de 134la communauté
15.4. Les facteurs de réussite de l’action de DL
 L’existence d’une communauté locale
 La participation et l’implication active de la population sont
essentielles à toute initiative de développement local, il
importe donc de commencer par bien identifier les
communautés.
 La communauté locale est le plus souvent définie selon des
intérêts divers et en fonction des services à donner aux
citoyens.
 La définition des communautés passe aussi par la
reconnaissance des communautés aux prises avec des
réalités qui leurs sont propres tel que les femmes, les
jeunes, les communautés culturelles, les personnes avec
un handicap, les aînés, etc. 26/03/2019
 Il est nécessaire de déterminer les territoires d’intervention
selon les actions désirées et les intérêts communs.
 Ces derniers ne cadrent pas toujours aux territoires définis
par l’État mais ils correspondent
135 toujours aux lieux où les
citoyens se retrouvent, où le sentiment d’appartenance et
d’identité des communautés concernées est important.
 Ainsi, à l’intérieur d’une même ville ou d’un même
arrondissement, il peut y avoir plusieurs communautés.
 La mobilisation des communautés implique un processus
permanent d’animation du milieu qui permet aux citoyens
de prendre conscience de leurs besoins et favorise leur
prise en charge par les personnes concernées elles-
mêmes.
 Par conséquent, il est essentiel de mieux former les
citoyens aux rôles qu’ils peuvent avoir dans la participation
au développement local et à leur société.
 Plus la participation est élevée et plus les chances de
réussite d’un projet sont probantes.

26/03/2019
 Le partenariat
 L’établissement de partenariat et la création de réseaux
d’échange doivent exister dans le cadre du développement
136
local et se concrétisera souvent par une ouverture d’esprit.
 Les représentants des secteurs privé, public et
communautaire, dans le respect de leurs mandats et malgré
des intérêts parfois divergents, choisissent de travailler
ensemble afin de développer une participation
intersectorielle et des interventions transversales.
 Le fait de rassembler les acteurs d’un milieu est un
processus politique qui consiste à faire travailler des
groupes d’intérêts parfois opposés et des leaders
quelquefois concurrents vers les intérêts collectifs des
communautés concernées.
 De véritables partenariats doivent ainsi s’établir entre tous
les intervenants du milieu et plus particulièrement entre le
pouvoir politique et les partenaires socio-économiques.

26/03/2019
 L’environnement social propice
 Il importe dans ce cas que les personnes qui possèdent un
savoir être et un savoir-faire particuliers,
137 mettent en commun
leurs énergies afin de provoquer l’émergence d’un tel climat
et facilite le rassemblement autour de projets intersectoriels
mobilisateurs.
 C’est également à ce niveau que les leaders naturels, par
leur capacité de convaincre et de rassembler, prennent toute
leur importance en suscitant une adhésion volontaire à
l’action communautaire et civique.
15.5. Les missions et attributions de l’animateur local
 L’animation
o Produire
 Une solution à un problème
 Une décision à prendre
 Une action à mener 26/03/2019
 Faire fixer un but et des objectifs
 Une procédure de travail
 Un programme de travail
138

 Une démarche pour favoriser l’implication


 Une organisation du travail
 Une organisation de l’analyse
Facilitateur
 L’expression de chacun
 La communication entre les personnes
 La compréhension commune
 L’accès à l’information pour la prise de décision
 L’écoute
 La compréhension de l’information
 L’analyse de ce qui est exprimé
 L’observation de ce qui n’est pas exprimé
26/03/2019
o Restituer
 Faire de manière à ce que chacun comprenne le
travail avec le souci 139 constant de le situer dans
l’ensemble du processus
o Réguler
 Les relations, les tensions, les conflits, afin
d’atteindre
 Le but, de produire un résultat
 Equilibrer les interventions de chacun
 Motiver/valoriser les points de vue
 Harmoniser les opinions
 Gérer (médiation plus que négociation)
 La médiation
o Entre les groupes et individus parfois, porteurs de
visions et d’intérêts différents et parfois de conflits
(représentants associatifs et d’organisations de base,
hommes, femmes, jeunes, migrants, élus). 26/03/2019
o Entre le système politique et administratif (la Commune, la
Région, l’Etat) et société civile (en facilitant les rencontres et la
communication entre les membres de la communauté ainsi
140
que la résolution des éventuels conflits).
o Entre les acteurs du territoire communal et partenaires du
développement (ONG, fondations, institutions nationales et
internationales, etc.).
La sensibilisation
 Renforcer l’esprit d’appartenance communale
 Renforcer l’adhésion de la population au processus
 Améliorer la compréhension du processus de développement
local
 Distinguer les différentes instances communales, leur rôle et
leur fonctionnement, être convaincu de leur nécessité
 Permettre une cohésion sociale interethnique, inter et intra-
villageoise et rechercher l’adhésion massive de la population
 Amener les populations à dissocier les convictions
26/03/2019
 Informer
 Mettre au courant de quelque chose, avertir, aviser, renseigner
 S’informer: prendre, recueillir des renseignements, se mettre
141
au courant
 Communiquer : faire passer quelque chose d’une personne à
une autre ; transmettre les connaissances, faire partager à
quelqu’un Etre en communication
 Etre en relation, en rapport, en correspondance avec quelqu’un
 Communiquer sur quelque chose, faire connaître au public par
l’intermédiaire des médias
Communiquer
 Donner la possibilité aux populations d’accéder à et de produire
de l’information.
 Contribuer à la formation des opinions publiques dans le sens de
l’exercice d’une citoyenneté active et de la promotion de l’action
collective..
26/03/2019
 Permettre l’émergence et l’exercice d’une véritable
démocratie participative (l’accès à l’information étant une
condition « sine qua non » de sa réalisation).
 Faire connaître aux partenaires142 la réalité du territoire, les
activités menées et l’organisation existante
Connaitre et faire connaitre le territoire
 Réaliser le diagnostic du territoire: la monographie
 communale
 Faire valider la monographie par les populations de tous les
villages
 Diffuser la monographie aux autorités de tutelle, aux
partenaires, aux migrants
 Actualiser la monographie périodiquement
 Etre en veille contextuelle (lois, opportunités partenariales,
réactivité (sécheresse, inondations, criquets, nouveaux
programmes étatiques ou internationaux de développement)
 Elaborer les outils de présentation (plaquette) et de
communication (rapports d’activités, ou capitalisation
audiovisuelle. Ex : reportage photographique des activités en
cours)
26/03/2019
 Promouvoir la prise de conscience des préoccupations
des acteurs (organisation des réunions ou d’ateliers de
réflexion sur les problèmes vécus, les projets à réaliser,
les envies, les opportunités,143les priorités selon les
acteurs, leur faisabilité technique ou selon les moyens,
etc.)
 Travailler à la promotion de la citoyenneté

Accompagner la concertation
 Identifier les acteurs et les partenaires du territoire
 Promouvoir l’association de tous les acteurs locaux à la
prise de décision, à la participation et à la réalisation des
projets de développement
 Appuyer l’émergence des instances de concertation
communales
 Promouvoir l’échange sur les projets, les idées, les
initiatives
 Organiser la médiation, prévenir les conflits, élaborer des
outils d’aide à la décision (liste de critères objectifs pour
le choix des priorités) 26/03/2019
Appuyer la planification
 Atteindre un consensus sur les actions prioritaires à
court, moyen et long termes144 (des plans d’actions
prioritaires au plan de développement communal : vers
un projet de territoire)
 Appuyer le montage de dossier (cycle de projet)
 Dimensionner les moyens humains et financiers des
actions
 Elaborer le plan de financement
 Mobiliser les ressources locales et rechercher des
partenaires d’appui (financier, technique)
 Rédiger les documents de projets
 Effectuer la validation des documents auprès des
instances ad hoc
 Renforcer les compétences de montage de projet
26/03/2019
Assurer le suivi-évaluation de la mise en œuvre des actions
 Accompagner les Instances de concertation
 Communales dans la maîtrise 145
d’ouvrage
 Mobiliser les fonds (gestion des partenariats financiers)
 Appuyer les comités de mise en oeuvre et de suivi des
actions (maîtrise d’oeuvre)
 Suivre l’avancement des chantiers et le travail des comités
de suivi villageois (contrôle logistique, formation à la
gestion des fonds, relation avec les entrepreneurs)
 Rédiger les différents rapports (projets, activités,
financiers)
 Suivre et consolider les partenariats
 Renforcer les compétences locales de suivi, de gestion et
d’auto-évaluation des actions
 Evaluer les projets et les actions.

26/03/2019
15.5. Les savoirs de l’animateur local
 Le territoire d’action (histoire, acteurs et structures)
 Les contextes sociaux, politiques
146 et culturels
 Les problématiques des différentes catégories
d’acteurs, des pouvoirs publics, des procédures
administratives, des lignes budgétaires, etc.
 Les enjeux de développement, les partenaires du
développement et de la coopération internationale
 Le fonctionnement en réseau
 Les règles générales du droit administratif et de la
gestion financière et comptable
 Les politiques agro-pastorales, rurales, économiques,
sectorielles
 Les rôles des acteurs publics et privés

26/03/2019
Ce que l’animateur de DL ne fait pas
 N’agit pas à la place du groupe
147
 Ne donne pas de réponses à la place des membres du
groupe
 Ne prend pas de décisions individuelles
 Ne force pas la prise de décision
 N’est pas à la tête des initiatives
 Ne dirige pas
 N’est pas attentiste
 Ne porte pas de jugement de valeur
 Ne se considère pas supérieur ou plus intelligent que
les autres
 Ne promet jamais
26/03/2019
L’animateur de DL doit être
Neutre
 Ne pas avoir de préférence (ni politique, ni d’ethnie, ni
148
de caste)
 Rester impartial dans son jugement
 Ne pas s’opposer à ceux qui pensent différemment de
soi-même
 Etre honnête et respectueux
Ouvert
 Rejeter les préférences (politique, ethnique, de caste,
etc.)
 Rester réceptif aux points de vue nouveaux
 Elargir les perspectives collectives en fonction de ce qui
est réalisable
Disponible
 Savoir prendre le temps nécessaire pour le travail
collectif
 Ne pas se laisser envahir par ses propres
préoccupations 26/03/2019
Attentif
 Etre attentif aux réactions de chacun dans le groupe
 Etre soucieux de la bonne 149 marche du groupe
 Promouvoir une équitable répartition des temps de
parole afin de faciliter L’intégration de chaque membre
du groupe
Constructif
 Promouvoir la coopération des membres du groupe
 (projet en commun)
 Faire avancer le groupe vers la réalisation de ses
objectifs
 Valoriser les amorces d’idées ou de solutions pour en
retirer les aspects positifs et faire évoluer la réflexion

26/03/2019
Module 16: Technique d’élaboration d’un plan d’actions
de gestion de la relation communautaire
Etape 1: Identifier les objectifs150
de relation communautaire
1. Réduire la poussière sur l’axe carrière-déchargement a
50%
2. Traiter 3 tonnes les déchets miniers au niveau de la
station de traitement de minerais
3. Mettre en place un système de traitement des eaux usées
produites au niveau du site de Kamsar
4. Planter 1000 plans dans la foret de Démouya
5. Réduire le niveau des produits et des vibrations de 60%
6. Former 30 villageoises sur les techniques de
saponification
7. Equiper 2 postes de santés en équipement médicaux
8. Organiser 4 séances de concertation et d’évaluation du
niveau de perception des communautés
26/03/2019
9. Rendre visite au fils de Monsieur Mamadouba Camara à
l’hôpital régionale de Boké
10. Former 30 agriculteurs sur les techniques d’usage des
motoculteurs 151

Etape 2: Définir les activités et stratégies permettant


d’attendre les objectifs fixés
 Créer un système d’aérage
 Mettre sur pied un système d’arrosage
 Installer un système de captage de poussière
 Installer un mécanisme d’incinération des déchets
 Installer un système de bio-méthanisation
 Installer un système de recyclage de déchets

Etape 3: Clarifier les séquences et les interdépendances des


activités prévues
Etape 4: Identifier les maitres d’œuvres pour chaque
activité préconisée
26/03/2019
Etape 5: Définir les indicateurs de résultats
 Taux de réalisation

152
Etape 6: Spécifier les lieux et les délais d’exécution
 Date de début
 Date de fin

Etape 7: Estimer le coût de réalisation de chaque


activité

Etape 8: Spécifier les moyens matériels


 Véhicule
 Autres matériels

Etape 9: Identifier la source de financement pour


chaque action
 Caisse du EGA
 Subvention de la Banque Mondiale
26/03/2019
Etape 10: Assurer le suivi-évaluation du plan d’actions
 S’assurer que les maitres d’œuvres ont bien compris les
objectifs et les actions préconisées;
153
 S’assurer que les ressources matérielles et financières sont
convenablement allouées
 Assurer le suivi quotidien de la réalisation des tâches
préconisées
 Communiquer, informer et sensibiliser les exécutants pour
mieux les motiver
 Veiller au respect des délais et des échéanciers d’exécution
Etape 11: Dresser le tableau de bord d’évaluation
 Identifier les écarts à l’aide des tableaux de bord
d’évaluation
 Définir les mesures correctives permettant de combler les
écarts et réajuster le plan d’actions
Etape 12: Dresser le rapport de gestion de l’action
communautaire
26/03/2019
Le plan d’actions de Management
Example Integré
de plan d’actions de RCHQSE
Objectif 1: Réduire la poussière sur l’axe carrière- déchargement à %50
154
Activités Lieu Date Mait. O. Ind. Res. Coût S. Fina.

Installer 3 stations
1
de captage
Acheter 2 citernes
2
d’arrosage
Objectif 2: Former 30 riverains en création et gestion des PME
Activités Lieu Date Mait. O. Ind. Res. Coût S. Fina.
1 Recruter un cabinet
2 Convoquer les parti.
3 Réaliser la format
4 Evaluer la fomation
Objectif 3: Rendre visite au fils de Monsieur Camara à l’hôpital
Activités Lieu Date Mait. O. Ind. Res. Coût S. Fina.
1 Effectuer le déplace. 26/03/2019
Tableau de bord: Plan d’actions communautaire
Semaine: Du______au
Activités Indicat. Prévisi. 155 Réalis. Ecart Actions
(P) (R) (P-R) correctrices
Réduction
poussière
Recruiter un
cabinet
Convoquer
les parti.
Réaliser la
format
Evaluer la
fomation
Evaluation finale
1. Elaborez un plan d’actions
156
de gestion de la relation
communautaire pour le mois de Mai 2010 sur la base des
3 objectifs ci-après:
a. Sensibiliser 15 leaders communautaires sur les
avantages de l’extraction minière
b. Organiser l’inauguration du poste de santé de Tiankoun

Tiolly
c. Former 50 jeunes en techniques avicoles

2. Elaborer le tableau de bord de suivi-évaluation

26/03/2019