Vous êtes sur la page 1sur 55

Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme

Centre National d’Études et de Recherches Intégrées du Bâtiment

PROCÉDURE DE CONTRÔLE DES BÉTONS


SUR CHANTIER

Y. BENNA
Centre National d‘Etudes et de Recherches Intégrées du
Bâtiment (CNERIB), Souidania, Alger
bennayoucef2006@yahoo.fr
INTRODUCTION

Béton matériau destiné à réaliser des ouvrages dans le


domaine des BTPH.

Sa fabrication sur chantier nécessite des moyens de mise en


œuvre appropriés pour s’assurer qu’il possède les
performances nécessaires : Contrôle continu du béton

Quelle est la procédure de contrôle et quelles


sont les exigences demandées?
Procédure de contrôle

• Phase avant fabrication


• Phase en cours de fabrication
• Phase en cours de mise en œuvre
Procédure de contrôle

• Phase avant fabrication

– Essai d’étude de composition;


– Essais de convenance;
– Essais de contrôle.
Dossier d’étude

• Essai réalisé en laboratoire avec constituants utilisés


sur le chantier

• Définit la formulation du béton appropriée en tenant


compte à la fois des caractéristiques demandées et
des conditions de mise en œuvre.

• Permet de déterminer d’après la formulation


appliquée le dosage précis de chaque constituant
entrant dans la composition du béton envisagé.

• Les dosages sont établis sur des matériaux à l’état


sec.
Dossier d’étude
• Principaux facteurs à prendre en
compte:

– nature de l’ouvrage (massif, élancé et de faible


épaisseur, etc.)
– Classe d’exposition ( choix des constituants)
– Résistance caractéristique
– Dimension maximale des granulats
– Densité du ferraillage
– Mode de mise en place (béton pompé ou coulé en place.).
– Durée du transport
– Consistance du béton
Épreuve de convenance

• Essai ayant pour but de vérifier qu’avec les


moyens du chantier, on peut réaliser la
composition de béton réalisée lors de l’essai
d’étude.

• Il a également pour but de vérifier que les


quantités des constituants prévues
correspondent bien à un mètre cube de béton
mis en œuvre.
Essai de contrôle

• Vérifier la régularité de la fabrication et le


respect des caractéristiques exigées sur le
chantier.

• Afin de parvenir à assurer un contrôle


efficace, il est recommandé de mettre en
place une procédure de contrôle qui s’avère
très pratique sur le chantier notamment
lorsque les quantités de bétons fabriquées
sont importantes en volume.
Phase en cours de fabrication

• Vérification des constituants;


• Contrôle du béton frais;
• Contrôle du béton durci;
• Vérification des équipements.
Vérification des constituants

• Ciment : NA 442
• Eau : NA 1966
• Granulats : NA 5113
• Adjuvant : NA 774
• Additions : NA 16002
Contrôle du béton frais et durci

• Consistance
• Résistance
• Masse volumique
Phase en cours de mise en œuvre

• Contrôle de la résistance en compression et


critère de conformité;

• Contrôle de production
Contrôle de la résistance à la compression
selon NA 16002
• Repose sur une analyse statistique des résultats
• Rc jugée par rapport aux critères de conformité.

Critères de conformité pour les résultats d’essai


de résistance à la compression

Critère 1 Critère 2
Production Chaque résultat
continue Moyenne de n
individuel d’essai (fci)
résultats (fcm) [MPa]
[MPa]
Au moins
fcm ≥ fck + 1,48 σ fci≥ fck – 4
15 résultats
Contrôle de la résistance à la compression
selon NA 16002
Cas d’une composition individuelle
Critère 3
Nombre de résultats
d’essai de résistance Moyenne des résultats d’essais
pour un béton produit bruts (fcmi) pour un béton
produit [MPa]
2 fcmi ≥ fck-1,0
3 fcmi ≥ fck+1,0
4 fcmi ≥ fck+2,0
5 fcmi ≥ fck+2,5
6 fcmi ≥ fck+3,0
Contrôle de la résistance à la compression
selon NA 16002

• fcm : moyenne des résistances en compression de l'ensemble


des échantillons ;
• σ : écart type généralement pris égal à 3 MPa;
• fcmi : moyenne des résistances en compression de trois
éprouvettes ;
• fci : valeur individuelle de la résistance à la compression ;
• fck : résistance caractéristique spécifiée du béton
Contrôle de la résistance à la compression
selon NA 16001

Constance de la qualité

0,63 * σ < s15 < 1,37 *σ

σ est estimée à 3 MPa et l’écart-type s est calculé sur


les quinze derniers résultats. La conformité est établie
si la relation ci-dessus est vérifiée
Exemple: cas d’un chantier
nb d'éch Classe fck fci28(MPa) fci28>fck-4 f cmoy fci28>fck+k
1,00 C25/30 25 22,50 ok
fci28>fck+1
2,00 C25/30 25 23,00 ok 21.83
26
3,00 C25/30 25 20,00 non
1,00 C25/30 25 28,00 ok
2,00 C25/30 25 32,00 ok
fci28>fck+3
3,00 C25/30 25 26,00 ok 28.1
28
4,00 C25/30 25 26,00 ok
5,00 C25/30 25 28,50 ok
1,00 C25/30 25 36,50 ok
fci28>fck+1
2,00 C25/30 25 41,35 ok 37.62
26
3,00 C25/30 25 35,00 ok
1,00 C25/30 25 25,00 ok
2,00 C25/30 25 34,10 ok fci28>fck+1
30.15
3,00 C25/30 25 26,50 ok 26

4,00 C25/30 25 35,00 ok


Exemple
Les deux relations suivantes sont à vérifier :

fcm ≥ fck + 1,48 σ

0,63 σ < s15 < 1,37 σ

σ = 3 MPa

fcm ciblée =25 +1,48 *3 = 29,44 MPa

fcm obtenue = 29.43 MPa il faut que fcm obtenue  fcm ciblée.

Ecart type « s15 » = 5.20 MPa

3.23 < s15 < 4.11


CONTRÔLE DE PRODUCTION

Contrôle : matériaux / équipements / procédés de


production et propriétés du béton
Essais de contrôle du béton

• Essais destructifs
• Essais non destructifs

Normes d’essais et norme d’évaluation des


résistances mécaniques
Essais destructifs
• RESISTANCE A LA COMPRESSION
(NA 5075 Essai sur béton durci — Résistance à la compression des
éprouvettes.)

• Corps d’épreuve
– Cylindre
– Cube
– Carotte (remise par le client)
F
fc 
A

Essais destructifs

• La résistance à la compression du béton est


déterminée à 28 jours d’âge

• La résistance obtenue est désignée par


fc = F/A
Essais destructifs

Relation entre fck,cyl et fck,cub (NA 16002)

Classe C16/20 C20/25 C25/30 C30/37 C35/40 C40/45


fck cyl.
16 20 25 30 35 40
(MPa)
fck cub (MPa) 20 25 30 37 45 50
Essais destructifs

Moules pour éprouvettes de béton


Essais destructifs
CAROTTAGE :

• Prélèvement d’éprouvettes de béton sur l’ouvrage


(NA 5071: Essais pour béton dans les structures —
Carottes — Prélèvement, examen et essais en
compression.)

• Choix de l’emplacement
• Zone sans armatures
Essais destructifs

CAROTTAGE : paramètres influents

• Dimensions de l’éprouvette
• Diamètre maximal des granulats
• Élancement (rapport L/D)
• Conditions de conservation
Essais destructifs
CAROTTAGE :
Exigences sur dimensions
• Diamètre Dcar > 3 Dmax (granulat)
• Rapport L/D = 2 si comparaison cylindre
• Rapport L/D = 1 si comparaison cube

Correction sur élancement


Facteur de correction
Rapport L/D
de la résistance
1.75 0.98
1.50 0.96
1.25 0.93
1.00 0.87
Essais destructifs
CAROTTAGE :

Résistance à la compression
fc = F/A
Facteur de correction
– si D > 95 mm pas de correction
– si D< 95 mm appliquer un facteur de correction

Interprétation (NA 17004)


• Fmoy  85 % fck
Essais non destructifs

Méthode aux ultrasons


Méthode par le scléromètre
Méthode aux ultrasons
NA 5027 Essais pour béton dans les structures —Détermination
de la vitesse de propagation du son.

• Permet de déterminer la vitesse de propagation d’ondes


longitudinales à travers un élément en béton.

N.B :
• Utilisé pour évaluer l'homogénéité du béton in situ, pour délimiter des zones
ou surfaces de faible qualité ou des détériorations de la structure du béton.

• Ne peut pas se substituer aux essais pour la détermination de la résistance du


béton à la compression ;
Méthode par le scléromètre
NA 2786 : Essais pour béton dans les structures — Essais non destructifs —
Détermination de l'indice de rebondissement.

Spécifie une méthode permettant de déterminer l'indice de rebondissement


d'une surface de béton durci, à l'aide d'un marteau en acier projeté par ressort.

• N.B :
• Utilisé pour évaluer l'homogénéité du béton in situ, pour délimiter des zones ou
surfaces de faible qualité ou des détériorations de la structure du béton.

• Ne peut pas se substituer aux essais pour la détermination de la résistance du béton à


la compression ;
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)

Estimation de la résistance à la compression du béton en


place dans les structures
• Lorsqu'une structure existante doit être modifiée ou redimensionnée ;

• En cas de doute du fait d’une mauvaise exécution ou de la dégradation du


béton

• lorsqu'une évaluation de la résistance à la compression du béton en place


est nécessaire au cours de la construction

• En cas de non conformité de la résistance à la compression obtenue sur des


éprouvettes normalisées ;

Essai réalisé sur carotte


Essai combiné
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)

Ne traite pas des cas suivants :


— l’application de méthodes indirectes sans corrélation avec la
résistance de carottes ;

— l’évaluation fondée sur des carottes de diamètre inférieur à 50


mm ;

— l’évaluation fondée sur un nombre de carottes inférieur à trois ;

— l’utilisation de micro-carottes
Exigences relatives à la résistance caractéristique minimale à la
compression sur site par rapport aux classes de résistance conformes
à la NA 16002
Évaluation de la résistance à la compression sur
site des structures en béton(NA 17004)

Évaluation de la résistance caractéristique à la


compression sur site par l'essai sur carottes

Évaluation de la résistance caractéristique à la


compression sur site par des méthodes indirectes

Évaluation dans le cas où la conformité du béton fondée


sur des essais normalisés est remise en question
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
• Évaluation de la résistance caractéristique à la compression sur site
par l'essai sur carottes

• Approche A (15 carottes)

Valeur la plus faible entre :

f ckis = f m(n) is - 1,48 x s


ou
f ck is = fis faible + 4

• f m(n) is : moyenne des résistances en compression de l'ensemble des échantillons ;


• s : écart type de l'ensemble ou pris égal à 2 MPa;
• fis faible : valeur faible de la résistance à la compression ;
• fck is : résistance caractéristique spécifiée du béton in situ.
Exemple : Approche A (15 carottes)

17,9
19,6
23,9 Moy = 22,87
23,6 S = 2,68
28
23,2
17,7 f ck is = 22.87 - 3.96 = 18.91MPa
21,9 ou
25 f ck is = 17.7 + 4 = 21.7 MPa
22,4
24,4
24,6
f ck is = 18.91 MPa
22,8
22,7
25,4
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
• Évaluation de la résistance caractéristique à la compression sur site par
l'essai sur carottes

• Approche B ( 3 à 14 carottes)
Valeur la plus faible entre :

f ck is = f m(n) is - k
Ou
f ck is = fis faible + 4

• f m(n) is : moyenne des résistances en compression de l'ensemble des échantillons ;


• fis faible : valeur faible de la résistance à la compression ;
• fck is : résistance caractéristique spécifiée du béton
Exemple : Approche B ( 3 à 14 carottes)

21,27
f m(n) is = 19,42 MPa
13,89
22,29
14,64
n=11 d’où k = 5 MPa
22,27
f ck is = 19.42 - 5 = 14.42 MPa
19,36
20,57 Ou
15,61
21,21 f ck is = 13.89 + 4 = 17.89 MPa
17,28
25,27 f ck is ≥ 14.42 MPa
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
Évaluation de la résistance caractéristique à la compression sur site par des
méthodes indirectes

Variante 1 — Corrélation directe avec des carottes

Variante 2 — Étalonnage avec des carottes pour un


intervalle de résistance limité en utilisant une relation
établie
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)

Évaluation de la résistance caractéristique à la compression sur site par


des méthodes indirectes

Variante 1 — 18 couples de résultats (18 résultats d’essais


sur carotte et 18 résultats d’essais indirects).

Tracer sur un graphique la courbe fcarotte = f (indirect) et


Établir la courbe de tendance
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
Évaluation de la résistance à la compression sur site

30
l’évaluation pour chaque zone d’essai doit être
28
fondée sur au moins 15 aires d’essai
26

24

f ckis = f m(n) is - 1,48 x s


22

20
ou
18 f ck is = fis faible + 4
16

14
s : écart type de l'ensemble ou pris
3400 3600 3800 4000 4200 4400 égal à 3 MPa;

À comparer au tableau 1
Vitesse

Niveau Repère ultrasonique
(MPa)
(m/s)
3 (B-C) 3833 21,0
1 (B-C) 3649 20,0
RDC
4 (B-C) 3232 20,5
4 (C-D) 3582 18,5
4(C-D) 3511 22,5
1(B-C) 3245 19,5
1er étage
4(B-C) 3460 24,5
3(B-C) 3576 22,5
3(C-D) 3501 19,0
4(C-D) 3594 18,5
2éme étage 1(C-D) 3188 18,0
5(C-D) 3430 18,
6(C-D) 3571 18,5
2(B-C) 3271 18,5
4(C-D) 3594 18,5
3éme étage 3(C-D) 3291 18,5
1(C-D) 3620 20,0
5(C-D) 3430 19,5
24

22

20
Rc (MPa)

18

16

14

12
3000 3200 3400 3600 3800 4000 4200
Vitesse (m/s)
Vitesse ultrason fis,I
Niveau Repère
(m/s) (MPa)
Axe1 (B-C) 3684 19,5
Axe1 (C-D) 3568 18,0
Axe2 (B-C) 4224 21,0
Axe2 (C-D) 3969 19,0
Axe3 (B-C) 3833 20,0
RDC Axe3 (C-D) 3706 19,0
Axe4 (B-C) 3232 18,0
Axe4 (C-D) 3589 19,0
Axe5 (B-C) 3976 20,5
Axe5 (C-D) 3937 20,0
Axe6 (C-D) 3398 19,0
Axe1 (B-C) 3245 18,0
Axe1 (C-D) 3589 19,0
Axe2 (B-C) 3826 20,0
Axe2 (C-D) 3665 19,5
Axe3 (B-C) 3576 19,5
1ier étage Axe3 (C-D) 4069 21,0
Axe4 (B-C) 3460 18,5
Axe4 (C-D) 3511 19,0
Axe5 (B-C) 3743 19,5
Axe5 (C-D) 3916 20,5
Axe6 (C-D) 3713 19,0
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
Vérification des deux relations
f m(n), is =19.5 MPa s = 3 MPa , fis,faible = 17 MPa

La résistance caractéristique à la compression sur site de la zone


d’essai est la valeur la plus faible de :

fck,is = 19.5 - 1,48 x 3 = 15,0 MPa

fck, is = 17+4 = 21 MPa,

soit fck, is = 15 MPa


Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
Variante 2 — au moins 09 couples de résultats

a) Choisir une zone d’essai comportant au moins neuf aires d’essai.

b) À chaque aire d’essai, obtenir un résultat d’essai de scléromètre ou de


vitesse de propagation du son selon le cas (R ou V).
et déterminer fR sur la courbe de base

c) A chaque aire d’essai, prélever et soumettre à l’essai une carotte (fis).


e) Pour chaque aire d’essai, déterminer la différence de la résistance sur
site entre la valeur mesurée sur la carotte et la valeur donnée par la
courbe de base,
f  f is  fr
Courbe de base pour l’essai au scléromètre

R Indice de rebondissement déterminé selon NA 2786


Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton (NA 17004)
Variante 2 — au moins 09 couples de résultats

f  f is  fr

Calculer : f m(n ) moyenne des ‘n’ résultats


s, écart type

Calculer la valeur, Δf, selon laquelle


la courbe de base doit être décalée,
à partir de :
f  f m(n)  k x s
Principe servant à l’obtention de la relation entre la résistance
à la compression sur site et les données d’essais indirects

1 : Courbe de base
f : Différence entre la résistance individuelle des carottes et la valeur de
résistance selon la relation de base
2 : Δf Valeur du décalage de la courbe de base
3 : Relation entre la méthode d’essai indirecte et la résistance à la compression
sur site pour le béton étudié
R fr fis f = fis - fr
35 25 28 3
30 18 23,2 5,2
26 10 17,7 7,7
29 18 21,9 3,9
32 20 25 5
30 18 22,4 4,4
32 20 24,4 4,4
32 20 24,6 4,6
30 18 22,8 4,8
fm(n) 4,78
s 1,28
f = fm(n) - 1,67 x 1,28 = 2,64
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton (NA 17004)

Variante 2 — Estimation de la résistance à la compression


sur site (comme variante 1)

l’évaluation pour chaque zone d’essai doit être fondée sur au


moins 15 aires d’essai

f ckis = f m(n) is - 1,48 x s


ou
f ck is = fis faible + 4

s : écart type de l'ensemble ou pris égal à 3 MPa;


À comparer au tableau 1
Évaluation de la résistance à la compression
sur site des structures en béton(NA 17004)
Évaluation dans le cas où la conformité du béton
fondée sur des essais normalisés est remise en
question

• au moins 15 résultats d’essais sur carottes

f m(n) is ≥ 0.85 (f ck + 1,48 x s)


Et
fis faible ≥ 0.85 (f ck – 4)

On peut considérer le béton présent dans la zone est conforme


à la NA 16002.
Exemple :
17,9 Moy = 22,87
19,6 s = 2,68
23,9
23,6
28
23,2
17,7 22.87 ≥ 0.85 (25+ 3.96)= 24.6
21,9
25
Et
22,4
24,4
24,6 17.7 ≥ 0.85 (25– 4)= 18.85
22,8
22,7
25,4
CONCLUSION

• Le contrôle est un moyen pour vérifier le niveau de performance, puis le


niveau de qualité, requis pour les bétons.

• Le contrôle étant un moyen pour réguler la qualité d’une production.

• La rigueur du contrôle dépend, d’une part, de la qualité de prestation des


entreprises (contrôle interne), et d’autre part, de l’importance du projet.

• Le niveau de contrôle est exprimé par le type d’essai à réaliser, la taille des
prélèvements, la fréquence des prélèvements et les critères de conformité.

Vous aimerez peut-être aussi