Vous êtes sur la page 1sur 25

Master spécialisé Management logistique et transports

Casablanca : pôle
d’excellence

Présenté par : RCHID ZAINAB


ANIR MERYEME 
FAKHREDDINE
Encadré par : Mr. Nachoui
LAMIAA
BENKHALI
OUMAIMA
INTRODUCTION

Ensemble d'opération physiqu
es touchant à la position
des produits dans le temp
et dans l'espace;
La
 Branche du management 
logistique
 Une activité stratégique qui
s’inscrit parfaitement dans les 
nouvelles règles de la
nouvelle mondialisation.
 La logistique pour les entreprises : c’est
une activité devenue essentielle, voir
primordiale comme source de productivité et
maximisation des profits.

Géographi  Pour les territoires :les activités


logistiques concourent à accroître attractivité

e de la et rayonnement

logistique  L’évolution des activités logistiques


est donc une donnée stratégique
pour l’avenir et le devenir des
entreprises et territoires
 Sur le plan économique: du fait qu’il est
créateur d’emplois et de nouvelles activités à
valeur ajoutée ; 

Sur le plan politique: du fait qu’il est


L'importance organisateur des zones d’activités en
du secteur  optimisant l’utilisation de l’espace

logistique
Sur le plan technologique : du fait qu’il
est agent de l’innovation et créativité,
valorisant la recherchedéveloppement et le
capital humain
1. Le juste à temps intègre la position géographique et la
proximité des clients principaux
2. La gestion stratégique des coûts
3. La multimodalité repose sur les situations du site
logistique près des principaux nœuds du transport
4. La Supply chain management, par l’optimisation de la
 le choix des structure des chaînes logistiques, afin de minimiser les
localisations coûts de fonctionnement
5. La bonne gouvernance : en insistant sur l’état
d’assistance et de réactivité des administrations pour
faciliter le quotidien des acteurs du secteur
6. L’ouverture internationale par l’analyse des
opportunités et des contraintes fiscales et douanières et
autres
  2,5 milliards dhs comme investissement public
mobilisé pour le développement des zones
logistiques de Casablanca et améliorer
leur connectivité.

La
  Accélération de la croissance du PIB : en réalisant
logistique une croissance additionnelle de 0,5% soit une
valeur ajoutée directe de 20 milliards de dirhams ;
Marocaine
  Création d’emploi : 36.000 postes à moyen terme,
et environ 96.000 emplois à la fin du programme
     

        La situation géographique du Maroc – très


proche de l’Union Européenne  – lui confère un
avantage unique. Malgré cela, les entreprises
marocaines manquent encore de compétitivité.

La Position Une situation probablement due aux coûts


logistiques. Mais malgré la volonté des entreprises

géographiq et des autorités d’améliorer la situation, il


demeure encore quelques freins :

ue  L'offre logistique marocain mauvais tout d'abord


et chèr en suite ;
 La qualité des infrastructures et la flotte
marocaine laissent à désirer.
La situation géographique du Maroc acquiert
un
avantage comparatif.
    Alors que le Maroc n’est loin de l’Europe de l’Ouest que
de 15 km, Cette traversée reste chère par rapport aux
La gestion distances comparables.
stratégique des Cela s’explique par :

coûts logistique  Des coûts portuaires très élevés au Maroc et en


Espagne, sans commune mesure avec le service rendu.
  Un coût de passage maritime plutôt élevé, en dépit
de l’introduction récente de concurrence dans les
services ferries.
  De fortes contraintes liées au développement d’activités
logistiques, qui s’ajoutent à ces coûts de transport.
Pour le Maroc, il est impératif selon la Banque
Mondiale d’améliorer sa logistique extérieure.

 Pour ce faire : elle recommande notamment de :

L’ouverture   Développer le secteur comme vecteur d’activité, à la fois à

intrnationa travers de nouveaux services, mais aussi par la


 Diffusion d’attitudes et de pratiques modernes dans les
le entreprises marocaines exportatrices, ainsi que celles qui
produisent sur le marchéocal.
  La logistique n’est pas une affaire des multinationales et
grandes entreprises, les PME y sont et seront de plus en
plus concernées, car c’est un élément qui devient majeur
de concurrence économique et de compétitivité territoriale.
 Casablanca est desservie par l'aéroport le
plus important du Maghreb;
 particulièrement
bien connectée au
réseau marocain de chemins de fer de
Casablanc l'ONCF

a : La  dotée d'une voie rapide urbaine d'une


longueur de 22 km,qui dessert la ville sur un
stratégie axe est-ouest, ainsi que d'une autoroute de
contournement d'une longueur de 33,5 km
logistique  Sa position sur la côte atlantique lui permet
l'accès aux ressources maritimes avec
une topographie relativement monotone,
favorisant une occupation aisée de l’espace.
La logistique a son tour
a contribuée au développement durable du
Casablanc Grand Casablanca. Commençant par des unités
ponctuelles essentiellement
a: des multinationales, souvent sous forme
d’entrepôts, aboutissant à des plates formes
La stratégi logistiques multimodales comme le prévoit le
SNAT. Le développement des NTIC consolide la
e  gestion de ce type de réseaux, ce qui explique
la concentration des grandes entreprises et le
logistique regroupement des PME.
 Vise a développer les activités logistiques
de la région, accompagnant le
développement économique régional. 
La logistique en
accompagnement  Le principe: les pays à économie
du développée et émergents on constatés
développement que la logistique est aujourd’hui un
élément déterminant de la compétitivité
économique que son caractère stratégique va devenir
de plus en plus fort du fait de
la mondialisation de l’économie.
La vision: développer
les activités logistique
accompagnant le Le principe
La logistique en développement
économique régionale
accompagnement
du
développement  Les dispositions à
économique prendre: Restructurer
Les faits: les activités
les zones; réorganiser
de transport;la
les métiers des
manutention et
transporteur;
lentreposage
développer le transport
multimodale
 La vision: aménager une
 Le principe: Créer des
logistique qui jouie de la
emplois ; Attirer la main
situation géographique de
d'oeuvre; la position de la région 
La logistique en  Casablanca 

accompagnement 
du 
développement  Les dispositifs à prendre:
économique Créer une plateforme logistique
du transport multimodal
;Promouvoir la logistique
 Les faits  Casablanca; Entreprendre une
logistique urbaine; Créer des
formations spécifiques aux
différents types de logistique;
Légiférer la fonction logistique 
 Vision
Principale étape
 Principe
pour ancrer la
 Les faits
fonction
 Les dispositions à mettre en œuvre
Logistique 
 Enjeux des délocalisations des activités, notamment des
industries et services.
 Enjeux d’agressivités commerciales mondiales
 Enjeux des investissements extérieurs, de compétitivité
des territoires et recomposition des groupements des
Etats et des multinationales...
Casablanca
 Au niveau national
plateforme
 Enjeux démographiques, notamment dans le domaine
multimodale
du savoir-faire et des compétences.
internationale :
 Enjeux économiques, la mondialisation ses
Enjeux  opportunités, ses contraints et ses menaces. -
 Enjeux territoriaux, notamment le problème du foncier
dans la région et l’émergence très prochaine de la
région Tanger Tétouan, voir l’aménagement du territoire
dans son ensemble..
 Position géographique au centre névralgique du
pays.
 Poids démographique, économique, financier,
Casablanca technologique de grandes tailles.
 Bonne liaison multimodale avec les principaux
plateforme pôles de croissance au niveau national.
multimodale  Bonne ouverture internationale par le biais de son
port et son aéroport.
internationale  Zones d’activités économiques nombreuses,
: Atouts diversifiées et en mutations selon des normes
internationales.
 Concevoir une logistique voulue et non subie
 Concevoir une logistique pensée et non pansée.- Adopter une
politique d’aménagement de l’espace volontariste, participative,
concertée, anticipative, réactive à l’image de la stratégie de
Barcelone et non vers une dérive de Calcutta.-
 Développer des secteurs porteurs, essentiellement le tertiaire
supérieur-
 Soutenir
Casablanca un partenariat public privé pour une formation
professionnelle dans des nouveaux métiers de la mondialisation,
plateforme en liaison étroite avec les différents types de transport.-
 Les collectivités locales doivent redresser les paramètres urbains,
multimodale surtout dans les domaines du transport, de la circulation, de la
pollution et de la qualité de la vie.-
internationale :  Les pouvoirs publics doivent confronter l’informel dans les
Stratégie Logistique  domaines de l’industrie, de l’immobilier, du transport, du
commerce et des services ...-
 L’autorité administrative doit s’atteler à la bonne gouvernance,
surtout dans sa manière d’exercer la gestion des affaires.-
 Prendre du retard ou la lenteur d’exécution, veut dire l’échec qui
signifiera la perte du contrôle des différents acteurs et de la
métropole de leur devenir et leur décadence face à leurs
concurrents et tout ce qui pourra s’ensuivre de dérives,
glissements, maux et malheurs.
 Cette nouvelle stratégie comprend, outre la mise en
place d’un schéma national de plateformes
logistiques, des mesures pour l’optimisation des
flux de marchandises, l’incitation à l’émergence
d’opérateurs intégrés de services logistiques, la
gouvernance et le suivi du secteur, notamment à
Casablanca travers la création de l’Agence Marocaine de
plateforme Développement de la Logistique et d’un
multimodale Observatoire de la compétitivité logistique, ainsi
que le développement d’un programme de
internationale : formation dans les métiers du transport et de la
Axes de cette stratégie  logistique.La nouvelle stratégie logistique prévoit la
mise en place de plateformes de services
logistiques, noeuds de concentration des flux et
socles principaux, appuyant les efforts destinés à
l’optimisation des flux de marchandises.
Plan de développement des zones logistiques dans la région du grand Casablanca
Le plan de développement des zones logistiques dans la région du grand Casablanca prévoit la
mobilisation de 607 ha à l’horizon 2015 et 978 ha en 2030 pour la réalisation de 8 plateformes de
distribution
La localisation de ces plateformes se fera dans un objectif d’optimisation des flux entreprises/
territoires
 Le corridor logistico-industriel, partant du port de Mohamédia à l’aéroport Mohamed V
 Le corridor côtier, entre les ports de Casablanca et Mohamédia.
 Le corridor tertiaire du sud, du port de Casablanca à l’aéroport Mohamed V
La répartition de ces ZLMF selon leur localisation et types d’activités est la suivante :
Le nouveau schéma repose sur le principe
d’une connexion routière et ferroviaire de haute
Le nouveau capacité entre le port de Casablanca et la
schéma d’accès plateforme de la ville nouvelle de Zénata
permettant la fluidification et la massification des
terrestre au port flux de marchandises du port vers la dite
de Casablanca plateforme conteneurs.
Afin de tirer pleinement profit du potentiel
d’optimisation lié à la mise en place de ce nouveau
schéma port-plateformes en termes de compétitivité
(coût, délai) du flux de conteneurs, mais aussi en termes
de décongestion urbaine, de sécurité routière et de
développement durable, des mesures incitatives et
régulatrices seront prises, pour la circulation des poids
lourds et camions porte- conteneurs dans le périmètre
urbain du grand Casablanca.Ces mesures seront prises au
fur et à mesure de l’entrée en action des services destinés
Conclusion à ces marchandises dans les différentes
plateformes.Soulignons que le réseau des ZLMF du grand
Casablanca et le nouveau schéma d’accès et d’intégration
terrestre du port de Casablanca à son hinterland, ont été
définis avec l’ensemble des acteurs publics et privés et
dont la mise en oeuvre est l’objet d’un contrat
d’application déclinant la nouvelle stratégie nationale
pour le développement de la compétitivité logistique et
s’inscrivant dans une vision intégrée de l’aménagement
du territoire.