Vous êtes sur la page 1sur 22

Réglementation du Petcoke

à Chicago

Dave Graham and Jennifer Hesse


February 18, 2015
Qu'est-ce que le Petcoke?

• Le coke de pétrole, ou
«Petcoke», est un matériau
solide, à base de carbone, dérivé
d’un sous-produit du processus
de raffinage du pétrole.
• Le coke de pétrole est
généralement utilisé comme
source de combustible dans les
centrales électriques et les fours
à ciment.
Pourquoi Petcoke a été dans les nouvelles?

• Le 30 août 2013, un
résident a publié sur
Facebook une photo
montrant un nuage de
poussière noire.
• Fin 2013, BP a achevé
l’agrandissement de sa
raffinerie à Whiting, dans le
Indiana, entraînant un
afflux massif de coke de
pétrole dans le sud-est de
Chicago.
Quels sont les impacts du Petcoke sur la santé?

• Respirer de la poussière, de Petcoke , de charbon ou d'autres


matériaux, peut avoir des effets à court terme sur la santé, tels
que toux, respiration sifflante ou essoufflement. La poussière
peut également aggraver des problèmes respiratoires, tels que
l'asthme.
• Selon un rapport publié par la US Environmental Protection
Agency (EPA), aucune autre maladie connue liée à l'exposition au
Petcoke n’est basée sur les données scientifiques disponibles.
Comment la Ville a-t-elle réagi aux
préoccupations du public?
• Inspections accrues
• Publié un appel public demandant aux résidents de signaler les
problèmes de Petcoke par le biais du 311 ou par courrier
électronique.
• Engagé une action en justice auprès du procureur général de
l’État contre l’un des établissements (Beemsterboer), ce qui a
entraîné la suppression de tout Petcoke du site.
• Règles et règlements créés pour les matériaux solides en vrac.
• Passé une ordonnance interdisant les nouvelles installations
de transfert de Petcoke et exigeant des rapports trimestriels
des installations existantes
Pourquoi le CDPH a-t-il publié un
règlement?
• CDPH applique le code de
l'environnement et réglemente
les installations ayant un impact
sur l'environnement.
• Auparavant, il n'y avait pas de
règles spécifiques pour les
installations manipulant des
matériaux en vrac poussiéreux.

• Le règlement vise à protéger la santé publique et


l'environnement en minimisant les émissions de particules en
suspension dans l'air.
Processus public

• Les règles proposées ont été affichées et ouvertes


au public le 19 décembre 2013.
• CDPH a reçu des commentaires verbaux lors d'une
audience publique spéciale organisée le 14 janvier
2014 par la communauté
• Après une période de commentaires prolongée de
50 jours, le CDPH a reçu des commentaires écrits de
plus de 60 personnes et organisations, pour un total
d'environ. 1600 pages
Qu'exige le règlement?
• Clôture intégrale du coke de pétrole et du charbon dans un
délai de deux ans, assortie de mesures de contrôle de la
poussière rigoureuses
• Interdiction de poussière visible au-delà de la limite de
propriété et limite d'opacité à l'intérieur du site
• Présentation d'un plan sur les poussières diffusées décrivant
les mesures de contrôle des poussières dans toutes les
installations
• Surveillance continue de la poussière autour de toutes les
installations
• Autres meilleures pratiques de gestion pour contrôler la
poussière
Ce qui est requis pour une enceinte
complète?

• Le coke et le charbon doivent être entièrement entourés


d'une structure entièrement couverte et murée
• Doit être conçu, autorisé et construit conformément au
code du bâtiment
Quand les terrils extérieures sont-
elles autorisées?
• Le coke et le charbon peuvent être stockés à
l'extérieur pendant la construction de l'enceinte, sous
réserve d'un plan provisoire de lutte contre les
poussières diffusées
• Les matériaux autres que le coke et le charbon
peuvent être entreposés à l'extérieur, sous réserve de
toutes les exigences énoncées dans les règlements.
Comment les terrils extérieures
seront-elles contrôlées?
• Les terrils ne peuvent pas
dépasser 30 pieds (= 10m)
• Les terrils doivent être
pulvérisées avec de l'eau
ou d'autres agents anti-
poussière au besoin
• Les terrils ne doivent pas
être exposés à vent fort
sans contrôles efficaces
Autres exigences pour les sites
intérieurs et extérieurs

• Tous les convoyeurs doivent être couverts ou fermés


• Tous les points de transfert doivent être contrôlés
• Doit suivre un plan de contrôle de la poussière approuvé
Plus d'exigences pour garder les
quartiers propres
• Les véhicules doivent être
bâchés
• Les routes doivent être
pavées
• Les camions doivent être
nettoyés
• Le ruissellement des eaux
pluviales doit être géré
• Les rues environnantes
doivent être balayées
Comment pouvons-nous être sûrs
que les contrôles fonctionnent?
• L'établissement doit installer et
entretenir des détecteurs de
poussière en temps réel avec un
enregistreur de données pour
enregistrer toutes les lectures.
• Les installations doivent tester la
poussière et l'opacité sur une
base trimestrielle
• La ville effectuera des
inspections aléatoires et
inopinées
Quand les règles entrent-elles en
vigueur?
• Immédiatement (13/03/14): Interdiction des poussières
diffuses; nettoyage et entretien de la chaussée, tenue des
dossiers, rapports de clôture mensuels
• 90 jours (6/11/14): plan de dépoussiérage, plan de clôture,
surveillance de la poussière, surveillance du vent, habillage du
véhicule, etc.
• Six mois (13/09/14): Convoyeurs couverts
• Un an (3/13/15): Routes d'installation goudronnées
• Deux ans après la soumission du plan de clôture (09/06/16):
Construction de bâtiments
Que se passe-t-il si une installation
n'est pas conforme?

• Les contrevenants peuvent être condamnés à une


amende de 1 000$ à 5 000$ par jour pour toute
infraction de pollution atmosphérique
• Les contrevenants récidivistes sont soumis à des
sanctions supplémentaires, y compris la fermeture des
opérations
Et si un établissement a besoin de
plus de temps?
• Les règles incluent un processus de dérogation
• Les installations peuvent demander une dérogation à
toute exigence autre que l'enceinte
• Les règles définissent les critères d'émission des écarts, y
compris la prise en compte des réclamations du public
• Des écarts ne peuvent être accordés que s'ils ne nuisent
pas à l'environnement et aux propriétés environnantes et
ne créent pas de nuisance publique.
Demandes reçues
• KCBX a initialement soumis une demande de
dérogation à 5 exigences:
Hauteur de pile
 Couverture de convoyeurs
 Fonctionnement hivernal du système
anti-poussière
 Suspendre le dérangement des pieux
pendant la maintenance
 Gestion des eaux de ruissellement
• Huit autres installations de traitement de matières
en vrac ont demandé des dérogations à certaines
règles, y compris l'obligation de surveillance de la
poussière
Decisions Prises
• Après une période de consultation prolongée, le CDPH a
reçu 12 réclamations sur la demande de dérogation
présentée par KCBX, notamment des commentaires
détaillés du Conseil de défense des ressources naturelles
(NRDC) et du Groupe de travail sur l’environnement du
Sud-Est (SETF).
• Avec l'assistance technique du consultant en
environnement CDM Smith, le CDPH a publié la
détermination de la variance le 9 décembre 2014.
• Nous avons refusé la demande d'augmentation de la
hauteur de la pile et laissé certains convoyeurs à
découvert. Les autres demandes ont été acceptées avec
conditions.
• KCBX a également demandé une prolongation du
délai de 14 mois pour la fermeture de tous les
Petcoke et de charbon, du 9 juin 2016 au 24 août
2017.
• Le 16 février 2015, le CDPH a informé KCBX que la
demande de dérogation était insuffisante et qu'elle
ne serait pas acceptée pour le moment.
Etapes suivantes

• KCBX a demandé un réexamen du refus de la variance


concernant les convoyeurs. Cette demande est en
cours de révision.
• Les décisions relatives aux demandes de dérogation
ne portant pas sur du Petcoke seront prises après la
réception des informations complémentaires des
demandeurs.
• Le CDPH continuera à inspecter les installations, à
répondre aux plaintes et à examiner les plans relatifs à
la poussière
@ChiPublicHealth /ChicagoPublicHealth

HealthyChicago@CityofChicago.org www.CityofChicago.org/Health