Vous êtes sur la page 1sur 16

Architecture

Bioclimatique
Présenter par:

SILDJILALI Asma
KAOUDER Bilal
BEKADDOURI Fethi
Sommaire :

Définition de l’architecture Bioclimatique.

Les informations requises.


Les principes de l’architecture Bioclimatique.
Techniques énergétiques.
Les capteurs solaires.
Planchers solaires.
La dalle chauffante.
Photovoltaïque.

Exemples
Une maison a Marseille.
Une église.
Architecture Bioclimatique

"La conception architecturale bioclimatique s'inscrit


dans la problématique contemporaine liée à
l'aménagement harmonieux du territoire et à la
préservation du milieu naturel. Cette démarche,
partie prenante du développement durable,
optimise le confort des habitants, réduit les
risques pour leur santé et minimise l'impact du
bâti sur l'environnement."

Alain Liébard et André De Herde


Au tout début du projet, les données du climat local sont
prises en compte ainsi que les données du site.
Les informations suivantes sont examinées:
ensoleillement, température, humidité, pluviométrie,
vitesse et direction des vents, géologie et hydrologie du
sol. Le relief, la végétation environnante, les ombres en
fonction des saisons sont également examinées.
Il faut également tenir compte des informations urbaines:
bruits, sources d'énergie disponibles, proximités des
lieux de service et de travail, transports etc ...
La conception du bâtiment applique les principes suivants:
minimisation des pertes énergétiques
1. Compacité du volume
2. Isolation performante pour conserver la chaleur
3. Réduction des ouvrants et surfaces vitrées sur les façades
exposées au froid ou aux intempéries.
privilégier les apports thermiques naturels et gratuits
1. Ouvertures et vitrages sur les façades exposées au soleil
2. Stockage de la chaleur
3. Installations solaires pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire
privilégier les apports de lumière naturelle
1. intégration d'éléments transparents bien positionnés
2. choix des couleurs
 privilégier le rafraîchissement naturel
1. Protections solaires
2. Ventilation
3. Inertie appropriée
==> une construction bioclimatique n'a pas besoin de système de
climatisation
 choix réfléchi des modes de chauffage
 Prise en compte du caractère épuisable des ressources
 Prise en compte des déchets générés: CO2, poussières ...
 Sélection de systèmes performants et économes
 choix réfléchi des matériaux
1. Du point de vue de leur cycle de vie: raréfaction de la ressource, traitement
des déchets.
2. Du point de vue de leur bilan carbone, transport compris.
gestion de l'eau
1. Minimiser la dépense
2. Valorisation de l'eau disponible (pluviale ...)
Quelques techniques énergétiques :

les capteurs solaires : les capteurs solaires


transforment l’énergie solaire en chaleur par
l’intermédiaire d’un fluide (aire, eau),
circulant au contacte d’une surface qui
capte l’énergie solaire. Cet technique
permet la production de la chaleur pour le
chauffage domestique et pour l’eau chaude
sanitaire.
planchers solaires : ce sont des tubes en
plastiques noyer dans une dalle de béton.
La dalle chauffante : est un élément a part
entière du système de chauffage solaire,
elle assure les rôles de la chaleur, de
déphasage, et de réduction des pics de
puissance.
Le photovoltaïque : permet de transformer
l’énergie du rayonnement solaire en énergie
électrique. Ce système (photovoltaïque)
donne une image high-tech et symbolise à
la fois le modernisme et préoccupations
environnementales.
Premier exemple :

Maison a Toulouse

Orientation Sud...

La façade sud offre une large surface


d'exposition au soleil.
Il y a les capteurs solaires thermiques mais
aussi les vitrages qui contribuent à piéger la
chaleur le jour.
Avec un soleil couchant de mi-saison, les
rayons pénètrent modérément dans l'habitat
Les capteurs sont positionnés pour
bénéficier de l'effet casquette au rez-de-
chaussée
La cloison de l'étage est en retrait de 1,5m
par rapport à la limite du toit pour bénéficier
du même effet
La pergola à protection solaire découvrable
permet de modérer le rayonnement solaire
direct sur la terrasse
Soleil ? Oui, mais pas trop !
L'exposition sud offre chaleur et lumière. Mais l'été en région toulousaine, il faut
se protéger du trop de soleil.
L'effet
L'effet casquette permet de traiter efficacement ce problème.
Il se base sur le fait que l'élévation du soleil au dessus de l'horizon est différente
l'été de l'hiver.
En été, le soleil étant proche de son zénith, l'effet casquette empêche le
rayonnement solaire direct sur les vitrages.
En hiver, le soleil étant proche de l'horizon, on laisse pénétrer ses rayons au plus
profond de l'habitation,
ce qui apporte chaleur et lumière.

Orientation Nord...
La façade nord présente peu d'ouvertures, on y trouve l'entrée principale et
quelques vitrages pour l'apport de lumière.
Ceci tient compte du faible ensoleillement de ce côté mais aussi du vent
dominant de la région qui provient du Nord-

Ouest.
Ouest.
Les précipitations arrivant la plupart du temps du secteur Ouest, des avancées
de toit protègent bien les façades de l'Ouest au Nord.

A l'étage ...
Côté sud, une terrasse balcon a été aménagée.
Les capteurs solaires sont ainsi très facilement accessibles et servent de
rambarde.
Trois pièces de l'étage y ont accès permettant une communication pratique.
Un cloisonnement bois a été mis en oeuvre sans générer de problème
d'entretien
car l'espace est protégé des intempéries et du fort rayonnement solaire.
Plans ...
Le terrain a été choisi avec une
exposition sud dégagée de tout
obstacle pouvant masquer la
trajectoire du soleil.
L'implantation sur le terrain a été
choisie afin de conserver une
large place au jardin d'agrément, à
l'opposé de l'entrée afin de
préserver tranquillité et intimité.
Le volume de l'habitat est
volontairement compact.
Étage….
Caractéristiques:
• Pièces "à vivre" au sud
• Pièces "de service" faisant
office de volume tampon: cage
escalier, combles, ...
L'eau de pluie...

A quoi bon utiliser de l'eau potable pour


nos toilettes et l'arrosage ?
Cette eau est précieuse, est traitée et
nécessite de l'énergie pour son
acheminement.
Aujourd'hui, cette eau est devenue coûteuse,
le volume de consommation servant de base
pour financer du traitement des eaux captées
et des eaux usées.
Chaque habitat peut potentiellement
récolter ses eaux pluviales. Nos ancêtres
savaient le faire, nous avons perdu la capacité
et même l'idée de le faire. Nous utilisons bien
plus d'eau qu'eux, sans modération ni retenue.
Apparente abondance et gaspillage nous
conduisent dans des impasses.
Piscine ...
Le fait même de réaliser une piscine privative ne
prétend pas être une démarche écologique, certes.
Néanmoins, des idées sont mises en oeuvre en ce
sens dans la réalisation de celle-ci.
Ses particularités sont:
Chauffage solaire uniquement avec le surplus de
production de l'installation solaire de la maison
Isolation latérale
Forme conventionnelle pour permettre l'installation
d'un abri
Volume étudié pour réduire la quantité d'eau utilisée
Filtration sans produits chimiques
Éclairage sous-marin adapté à une source
d'électricité d'origine solaire photovoltaïque
Utilisation d'eau de pluie
Abri piscine réduisant l'évaporation, le
refroidissement et le besoin de filtration
Chauffage solaire ...

La principale innovation a été d'appliquer la solution du


plancher solaire direct également à la piscine.
Un circuit de tubes de polyéthylène réticulé a ainsi été
incorporé à la dalle de fond du bassin. Pour le reste, une
dérivation du circuit plancher de la maison permet ainsi
aux 15m2 de capteurs solaires de chauffer la piscine.
Il n'y a aucun couplage du circuit filtration avec le circuit
chauffage, ce qui garantit ainsi une bonne disponibilité
de fonctionnement des 2 systèmes. Le gain estimé est
de 2°C.
A noter que cette valorisation de la production solaire
n'est pas chiffrée dans les bilans, elle tend à augmenter
le rendement annuel des capteurs.
Abri piscine ...
Outre ses avantages du point de vue thermique
(+6°C), c'est également une protection pour les
enfants et les animaux.
Bien qu'il s'agisse d'un abri bas, on peut
également s'y baigner dessous, c'est confortable
et relaxant.
2°C + 6°C = +10°C ...
Eh oui, l'arithmétique ne suffit pas pour expliquer
les résultats exceptionnels au niveau de la
température finale: +10°C par rapport à des
piscines voisines classiques.
L'explication se trouve dans la véritable
complémentarité entre le chauffage, l'isolation
et l'abri piscine.
Chauffer une maison sans toit n'a jamais été très
efficace .... et ne pas chauffer une maison bien
isolée ne donne pas non plus de bons résultats.
Conjuguer et bien dimensionner les systèmes,
voilà la meilleure garantie de résultat.
Deuxième exemple :
Un mur-rideau de capteurs sous les
arches d'une église
La Maison du tourisme et des Cévennes à Alès
peut choquer par la juxtaposition des styles,
mais constitue un exemple en matière
d'exploitation rationnelle des apports solaires.
Sous les trois arches (hauteur de 13 m et
largeur de 6 m) des vestiges de l'église des
Cordeliers, l'architecte Jean-François Rougé a
conçu une structure métallique légère en
encorbellement. L'architecte Yves Jautard,
spécialiste en énergie solaire (Sol HArte!), est
intervenu sur ce projet pour concevoir les
façades des trois murs-rideaux exposés
sud/sud-ouest. Les 210 panneaux
photovoltaïques de 46 Wc chacun forment une
centrale d'une puissance de 9,6 Wc. Le
placement strictement vertical des capteurs ne
permet pas une production optimale d'énergie ;
la perte d'efficacité serait de 27%. La
production annuelle atteint 6 MW.
Fin…

Vous aimerez peut-être aussi