Vous êtes sur la page 1sur 24

Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers - Casablanca

Dessin Technique
Cotation géométrique

Pr. KHATIB Hamza Année universitaire : 2018/2019


Introduction

Au cours de la conception d'un mécanisme, on impose sur chaque pièce un


ensemble de contraintes (matériaux, état de surface , dimensions).
Le fonctionnement correcte d'un mécanisme est conditionné par la géométrie
de ses pièces. le choix de la géométrie et des dimensions de chaque pièce prend
on considération :

♣ La résistance mécanique de la pièce.


♣ La cinématique du mouvement à assurer.
♣ La géométrie de pièces avoisinantes.
♣ L'optimisation du poids et du volume.

Après les calculs de dimensionnement d'une pièce, le concepteur doit spécifier


sur le dessin de cette dernière, toutes les contraintes géométriques qu'elle doit
respecter. Cela à fin de s'assurer que le pièce qui sera obtenue après la
fabrication est capable de fonctionnée correctement.
Introduction

La géométrie d'une pièce est un volume fermé délimité par une association de
surfaces. Pour décrire une pièce il faut:

♣ Décrire ses surfaces par les traits qui les délimitent .


♣ Décrire ses traits en indiquant leurs formes, dimensions et leurs orientations.

Il est important de noter que la description géométrique doit notifier les


éléments nécessaires et suffisants pour assurer la compréhension de la pièce
en vue de sa fabrication. Un description exhaustive risque de produire des
données contradictoires.

La description des dimensions (cotation) est normalisée (NFE 04-521), la spécification


de quelques éléments de cotation d'une pièce peut parfois varier sensiblement d'un
pays à un autre.
Généralités

Eléments d'une cote :

Sur un dessin, l'élément graphique utilisé


pour décrire une dimension (linéique ou
angulaire) est appelé "Cote".

Le dessin d'une cote se compose de


éléments suivants :

♣ La ligne de cote;
♣ Les extrémités;
♣ Les lignes d'attaches;
♣ La valeur numérique de la cote.
Lignes d'attache et ligne de cote

1- les lignes d'attache et les lignes de cote sont tracées


en traits fins (0,25mm).
2- La ligne de cote est tracée parallèlement à la ligne à
coter.
3- Les lignes d'attaches sont parallèles entres elles (cote
linéique).
4- la ligne d'attache doit dépasser légèrement la ligne
de cote.
5- Les lignes d'attache doivent être perpendiculaires à
l'élément coté (cote linéique). En cas de nécessité, elles
peuvent être obliquent mais parallèles entre elles.
6- Les lignes d'attaches passant par l'intersection des
lignes de construction doivent être prolongées
légèrement au-delà du point de concours.
7- Même si un élément est représenté par un trait
interrompu, ses lignes de cotes doivent être continues.
Remarques

♣ Les dimensions indiquées sur une cotation sont les dimensions réelles de l’objet.
♣ En construction mécanique, l'unité de mesure utilisée sur un dessin est le
millimètre, un angle est mesuré en degré (sauf mention contraire).
♣ Pour les perçages et les cylindres, coter le diamètre au lieu du rayon. Le rayon est
plutôt réservé aux arcs.
♣ A fin de limiter les confusions lors de la lecture du dessin, il est préférable de
placer les cotes en dehors des vues.
Les extrémités

♣Chaque extrémité d’une ligne de cote est normalement


terminée par une flèche.
♣L’angle d’ouverture préconisé pour la flèche est de 30°.
♣Sur certains dessins, notamment de bâtiment, chaque
extrémité peut être terminée par un trait oblique à 45°
environ.
♣Pour un même dessin, utiliser un même type
d’extrémité.
♣Si l’on manque de place, on peut reporter les flèches à
l’extérieur des lignes d’attache.
♣On peut aussi remplacer deux flèches opposées par un
point très net.
Inscription des valeurs de cotes

Les valeurs sont inscrites parallèlement à leurs lignes de


cotes:
♣ Au milieu et au-dessus de la ligne de cote pour les
cotes horizontales;
♣ Au milieu, sur le côté gauche (du bas en haut) pour
les cotes verticales.
Toutes les valeurs des dimensions doivent être exprimées
en utilisant une même unité.

40
Les valeurs des cotes doivent être inscrites avec des
caractères de taille suffisante pour assurer la visibilité.
Valeurs habituelles:
 Hauteur des chiffres 3,5 mm;
 Largeur des traits 0,35 mm.
Règles générales

Les valeurs sont inscrites pour être lues depuis le


bas ou la gauche.
Les valeurs sont placées de manière à ce qu’elles ne
soient pas coupées par une autre ligne du dessin.

Cotes linéaires:

L’inscription des chiffres dépond de l’orientation


de la ligne de cote. Elle doit être conforme à la
figure ci-contre, en évitant d’orienter les cotes
dans une direction comprise à l’intérieur des
zones tintées.

Cotes angulaires:
Les valeurs angulaires doivent être inscrites
selon les figures (a) ou (b). Eviter d’inscrire des
valeurs angulaires à l’intérieur de la zone
teintée.
Cotation d’un arc et d’un angle

Pour un arc, la valeur de la longueur de l’arc est précédée d’un demi-cercle.

Cotation des chanfreins et des fraisures:


Symboles normalisés
Cas ou l’on manque de place
♣Inscrire la valeur de cote au-dessus du
prolongement de la ligne de cote, mettre la cote
de préférence à droite.
♣Utiliser une ligne de repère lorsque la solution
précédente n’est pas possible.

Cotation des rayons


♣ Pour coter un rayon, on trace:
 Une ligne de cote orientée vers le centre de
l’arc ;
 Une flèche pointée du coté concave de l’arc; si
l’on manque de place, il est possible de tracer
la flèche du coté convexe.
♣ Lorsqu’il est nécessaire de situer le centre de
l’arc de cercle qui se trouve hors des limites du
dessin, briser la ligne de cote du rayon et indiquer
sur quelle ligne se trouve le centre.
♣ Si la valeur de la cote du rayon se déduit des
valeurs d’autres cotes, mettre uniquement le
symbole R.
Cotation des diamètres
 Le prolongement de la ligne de cote doit passer par le
centre du cercle.
 Dans le cas des grands diamètres et dans le cas des
diamètres superposés, les cotations ci-dessous sont
recommandées.
Cotation d’une demi-vue:
Prolonger les lignes de cotes au-delà du plan de
symétrie

Eléments équidistants et répétitifs:


Pour des éléments équidistants et répétitifs, on
peut utiliser des cotations simplifiées:
 Indiquer d’abord le nombre d’intervalles;
 Donner ensuite la valeur de la dimension
linéaire ou angulaire séparée par le signe «x »
(fig. a et b).
Si des intervalles angulaires sont évidents, la valeur
de la dimension angulaire peut être omise (fig. c).
Modes de cotation
Après un choix raisonné des éléments à coter, la disposition des cotes sur un dessin résulte
généralement de l’emploi de divers mode de cotation.

a. Cotation en série

Ce mode de cotation consiste à tracer plusieurs


cotes sur une même ligne. Les cotes se suivent
sans se chevaucher.

b. Cotation parallèle

Les cotes sont disposées sur des lignes parallèles


et elles partent d’une ligne d’attache commune.

c. Cotation à cotes superposées

Si le nombre de cotes en parallèle est important,


une cotation à cotes superposées est
recommandée.
Toutes les cotes sont disposées sur une même
ligne et elles partent de la même origine qui est
marquée par un cercle. L’extrémité de chaque
ligne de cote est terminée par une flèche.
d. Cotation en coordonnées cartésiennes:

Ce mode de cotation est utilisé essentiellement


pour les dessins de fabrication.
Le point zéro de référence peut se trouver sur
l’intersection de deux cotés de la pièce ou sur tout
autre élément, par exemple l’axe d’un alésage.
Généralement les cotes sont regroupées dans un
tableau hors du tracé. Le dessin est moins chargé
et donc plus lisible.
Fautes à éviter:

Les cotes ne doivent jamais être coupées par


une ligne (ligne de cote, trait d’axe, trait
fort…).

Une ligne de cote ne doit pas être coupée par


une autre ligne (les lignes d’attache peuvent
se couper entre elles).

Interrompre les hachures pour garder toute la


lisibilité de la valeur de la cote.
On ne doit jamais aligner une ligne de cote et
une ligne de dessin.

Dans la mesure du possible, aligner les lignes


de cotes.

On ne doit jamais utiliser un axe comme ligne


de cote.
Le prolongement de la ligne cotant le Ø10 doit
passer par le centre du cercle.

Lorsqu’une ligne de cote se termine à


l’intérieur d’un dessin, mettre un point à son
extrémité.

Coter de préférence les cylindres dans la vue


où leur projection est rectangulaire.
Cotation suffisante Cotation surabondante

Cotation suffisante Cotation surabondante


Application 1 :
Application 2 :

Vous aimerez peut-être aussi