Vous êtes sur la page 1sur 52

La quête arthurienne de René Bansard (1904-1971)

Georges Bertin, 2011.


Mais qui était René Bansard?
une vie ordinaire et extraordinaire

• 1904: naissance à Grandcamp les Bains (50),


• 1917: bachelier à la Psalette de Laval,
• mariage avec Melle Sumsi, un fils: François,
• 1940: soldat, (artillerie, 91ème batterie) « drôle de guerre »,
Orléans, Nevers puis la débacle,
• 17 juin 40 à Job où il dort au château (Auvergne)

• Pérégrinations dans le Sud Ouest puis retour à La Ferté Maçé


où il vivra jusqu’à sa mort
sa vie… suite
• carrière au Crédit du Nord à la Ferté Macé,
• Retraité, partage son temps entre le Jardin
d’Espagne et la quête arthurienne, se déplace en
vélosolex aux bibliothèques de tout l’ouest et sur
ses terrains, membre de plusieurs sociétés
d’histoire locale,
• meurt en novembre 1971 au lieu dit Les Monts à St
André de Messei…en marche…
de nombreuses années
de recherches Au pays de Lancelot du Lac…
aux marches du Maine et et de Normandie
Du cabinet de travail aux sites arthuriens…

1968
1971
une quête arthurienne incessante
Établir les liens entre le Passais et les romans arthuriens
des 12ème/13ème siècles, entre mythe et littérature…

• conforté par la recherche


érudite universitaire :
– André Moisan, les Prs. Jean
Charles Payen et Marie
Noëlle Tourry, (U. de Caen), JR
Maréchal (CNRS)…
adhérent à ses travaux et lui rendent visite
dans les années 70…

1963, Sorbonne, Jean Frappier parvient aux mêmes hypothèses


Un homme de terrain

La Pierre Robert à Niort la Fontaine

St Fraimbault de Lassay
Au Petit Châtellier
de nombreux rendez-vous sur sites
• avec ses amis de toujours, membres des *
sociétés d’histoire locale et étudiants:
Jean Hairie, Adrien Percheron de
Montchy, Y. Defay, Raymond Habrekhorn,
Jacques Nobis, Jean Peccate, l’abbé
Jullien, Joseph Provost…Xavier Rousseau,
Georges Bertin, Françoise Faverais, Pierre
Guérin…

Les excursions se succèdent toujours longues,


passionnées et érudites jusqu’à tard le
soir, les belles journées d’été…
RB

1969: avec quelques disciples fondateurs…


Patrice Onfray, Véronique Onfray, Annie Bertin, Jacques Boucheron,
Pierre Boucheron (SHAO)…
Tom Mor, Grand
Maître anglais des
Chevaliers et Dames
de la Table Ronde lui
écrit
Un travail de fonds basé sur une méthode
personnelle
• 1) des travaux de terrain: généalogie des Bansards et
inventaires de Bansardières,
• 2) remarque des coïncidences dont le nombre va croissant,
travaille également à l’intuition
• 3) entreprend des confrontations terme à terme sites / textes
pour les valider
• 4) un souci de références aux scientifiques du domaine,
• 5) passe par l’écriture pour fixer ses travaux et s’entoure de
passionnés , transmet aux jeunes…
qui corrobore les travaux de Jean Frappier en Sorbonne
RB: un travail au long cours
°une hypothèse: .
l’enracinement des récits
arthuriens aux Marches de
Gaule (Passais…),
°une méthode: le terrain, les
paysages, les lieux sacrés,
au plus près.
°des analyses : comparaisons
textuelles , historiques,
hagiographiques,
symboliques…
Les ermites du Bas Maine.

au 6ème siècle, Innocent, évêque du Mans, envoie en Passais des moines


qui ont noms
- Fraimbault,
- Ernier,
- Bômer
- Auvieu,
- Ortaire,
- Constantien,

après un séjour à l’abbaye de Mici


évangéliser les « solitudes boisées »
ils y fondent des ermitages

R.B. observe que leurs légendes sont reprises dans


certains romans arthuriens des 12ème et 13ème siècles.
Saint Fraimbault de Lassay, le porteur de lance du lac (frambaldus de laceio)
Saint Fraimbault et Lancelot du Lac,
scenarii convergents dans les enfances
• saint Fraimbault de Lassay, né vers • Lancelot du Lac
500 en Auvergne,
fuit les siens protégé par eau ravisseuse
un chevalier gaulois contemporain
Fram baldus de Laceio
d’Arthur, né en marche de Gaule
le porteur de lance du lac enlevé aux siens au fond d’un lac
est moine Le lancier du lac
Sa mère l’appelle quand il meurt finit « moine chantant messe »
motif de la charrette
Sa mère l’appelle à sa mort
vit en marge de Gorron motif de la charrette
Rapt de Guenièvre au royaume de
intérêt des dynasties régnantes « Gorre »
archétype de la chevalerie
Au pays de Lassay, haut lieu culturel

Le château de Lassay
Les armoiries de Lassay selon RB
« d’argent avec lance et caducée et deux serpents entrelacés
d’azur »…

• les ailes de Mercure


• une lance pointe en bas
• un rébus:

Lance, le haut enlacé


Lancelot en Lassay
La pierre tombale de St Fraimbault de Lassay

Un graal Le trèfle

Lancelot

G. Bertin : une des clefs de la quête bansardienne…

Senlis
Perceval et Perseigne

Un cahier de René Bansard


De Bansard à Banvou…

La Bansardière

La Behordière
Banvou

ST Bômer douve

St Ernier
La fontaine saint Ernier à Banvou

« en la marche de Gaule et de la
Petite Bretaigne, avoit eux rois
encienement, qui estoient frères
germains et avoient deux serors
germaines a fames. Li uns des
deux rois avoit non li roys Ban de
Benoyc et li autres rois avoit non
li roys Bohorz de Gaunes ».

Lancelot en Prose chap 1.


saint Ernier et Léonce de Payerne

• saint Ernier, moine du pays • Léonce de Payerne


d’Ernée pagus Erneaie • intendant de Ban, père
(Maine),
de Lancelot, né en
culte à Banvou paroisse au
Nord du Cenomanicum, en
marche de Gaule et de
marche de Gaule et Petite petite Bretagne.
Bretagne et à Céauce,
miracles : fontaine aux
orages, églantier fleurissant
en hiver
Une enquête liée aux
traditions populaires
saint Bômer et Baudemagu

Le tombeau de
Bômer/Baudemagu
à Lonlay l’Abbaye en
Passais.
lieu dit « La Thomassière »
Sarcophage monolithe taillé dans
le roc, à une lieu de l’abbaye
de Lonlay
Bohamadus / Baudemagu
• Bohamadus Bômer • Baudemagu, roi de
-ermite du Bas Maine au 6ème Gorre, proche d’Arthur
siècle, gardien des marches,
-paroisses aux marches du assassiné par trois félons
Maine, l’une proche de Gauvain l’entend gémir
Gorron, dans son tombeau,
-assassiné par trois félons le roi Arthur pleure sa mort,
-enseveli vivant dans tombeau, Cité maîtresse Gabion près Pont
de l’épée
corps à Senlis
Exemple de cahier dactylographié par René Bansard
Une intuition de Bansard, le rôle de Domfront en Passais,
capitale de cœur des souverains anglo normands…

Henri 1er Beauclerc choisi comme prince par les habitants


de Domfront (1092).
Henri II Plantagenêt et Aliénor d'Aquitaine
-y firent de fréquents séjours, (cf 1162, naissance
d’Aliénor de Castille),
-y accueillent clercs (Achard de St Victor) et lettrés, (sans
doute Chrétien de Troyes),
-dotent tout le pays richement en foyers de culture
spirituels (abbaye de Lonlay et prieurés).
Après lui, Gilles Susong validera cette hypothèse en divers lieux du Domfrontais…
La capitale de coeur des
Plantagenêts

Domfront en Passais
Un terroir propice au genre

• développement du monachisme :
importantes abbayes sur la
marche de Gaule et de Petite
Bretagne, au carrefour de
plusieurs provinces au contact
des celtes et de la culture
occitane,
• un légendaire hagiographique
para historique fourni,
• avec l'autonomisation de l'Eglise
la légende se diversifie, se
répand, multiplie ses fonctions,
La Légende arthurienne est fondée sur un imaginaire instaurateur
dans un terroir propice, le Passais lieu de passage et de transmission.

Les récits arthuriens, copiés dans .


les Abbayes normandes, ont sû
intégrer les archétypes indo
européens via les celtes et les
localisations connues des
rédacteurs dans notre Région,

le « Pays des fées » (Brocéliande),


aux marches de Gaule et de Petite
Bretagne
.

Rânes et la fée d’Argouges


Une recherche qui fait écho…

Lassay 1970 Ouest France 1978


Août 1971: G Bertin prend contact avec
le professeur JC Payen

Rdv pris pour le 19 08 71

Envoi de Bertin Réponse de Payen


Fondation des Amis de
René Bansard et suites
• Août 1973 Georges Bertin fonde
l’association Les Amis de René
Bansard à Saint Malo, elle
deviendra en 1980 Présence et
Recherche du Graal puis en 1985
le CENA
• Décembre 1984 : Georges Bertin,
alors directeur de l’Office de la
Culture de l’Orne, fonde le
Festival Lancelot du Lac avec
André Brière (Maire de Bagnoles)
et Hubert d’Andigné (président du
C.G. 61)..
• Il reconnaît sur le terrain balise et
officialise le circuit « Au Pays de
Lancelot du lac » fondé sur des
travaux de René Bansard …
Deux ouvrages fondateurs aux
éditions Corlet
. .

1983 1987
après René Bansard

Les Chevaliers et Dames


Une quête Travaux symboliques
de
humaniste
La Table Ronde
O.I.T.R : 4 branches
(fondé en 1984) Animations
conférences,
Études, colloques, formations
voyages

Le C.E.N.A
Cercle d’Etudes Le circuit au pays de
Nouvelles d’Anthropologie Lancelot du Lac. (1984)
fondé en 1973 Fêtes et manifestations
La route arthurienne Normandie Maine

Au Pays de Lancelot du Lac


Hommage à René Bansard, 2011
Nos collections …
Aux éditions du Cosmogone nos colloques
Graal et Chevalerie et Possessions

À L’Œil du Sphynx
Regards croisés sur un imaginaire du temps

La légende arthurienne sources et dérivations.


Nos ouvrages collectifs pluridisciplinaires…
• La Légende arthurienne et la Normandie, collectif dirigé par Jean
Charles Payen, éd Charles Corlet, 1983.
• Les Romans de la Table Ronde, la Normandie et au delà, collectif
avec Michel Pastoureau, éd Charles Corlet, 1987.
• Bertin Georges, Gaignebet Claude et Léon,
• Promenades en Normandie avec Lancelot du Lac, éd Charles
Corlet, 1991.
• Un premier guide arthurien présente les sites répertoriés
Bertin Georges, Guide des Chevaliers de la Table Ronde en Normandie, éd
Charles Corlet, 1990.
• Le nouveau Guide arthurien Normandie Maine, éd Corlet 2011
Dans l’esprit bansardien des ouvrages de synthèse

• Bertin Georges, La quête du .


saint Graal et l’imaginaire
(Corlet, 1998), préface de Gilbert
Durand.
• Bertin Georges,
– La pierre et le graal, (Vega,
2006).
– De la quête du Graal au Nouvel
Age, Vega, 2008
Aux éditions du Cosmogone, à Lyon
Nos colloques à Lassay
A l’œil du Sphynx
site internet

• CENA: http://www.cena12.eu

contact: georges.bertin49@gmail.com
René Bansard

rex arturus

Bansard
semper
vivat

rex futurus

Centres d'intérêt liés