Vous êtes sur la page 1sur 23

Architecture des protections

contre la foudre d'une installation.


LA FOUDRE
est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive

Certains nuages (cumulo-nimbus) créent les conditions météorologiques


favorables à l'accumulation de charges électriques (condensateur géant)

Lorsque le champ électrostatique dépasse les limites diélectriques de l'air


(variables selon les conditions d'humidité et de pression)
une décharge de foudre se produit
accompagnée d'une onde acoustique : le tonnerre
(engendré par la brutale dilatation de l'air surchauffé par l'arc électrique)

L éclair peut être de couleur différentes


Jaune : Un éclair jaune est un signe d'une quantité importante de poussière dans
l'atmosphère.
Rouge : Un éclair rouge indique de la pluie dans l'air.
Bleu : Un éclair bleu la présence de grêle.
Blanc : Un éclair blanc est signe d'un air très sec.
L ECLAIR

Intensité : 3000 a 300000A

Tension jusqu'à 100 millions de volts

Altitude 6000 a 15000m

Vitesse 100 000km/h

Température 30 000°C pour un
diamètre de 2 a 3 cm

Quelques chiffres (par an):
- 20 à 40 morts
- 20 000 animaux foudroyés
- 20 000 sinistres dus à la foudre
dont 15 000 incendies
- 50 000 compteurs électriques détruits
- 250 clochers détruits
Effet de la foudre
Les effets directs
- la foudre frappe directement la structure - sont essentiellement
thermoélectriques, dus à la circulation du très fort courant qui échauffe la
matière et cause des dommages très importants (incendies, brûlures et
destructions)
Effet de la foudre
Les effets indirects
- la foudre ne touche pas la structure - produisent des surtensions par
conduction, par induction ou par élévation du potentiel de terre ( est
l'écoulement d'un courant électrique dans le sol. Au point d'impact d'un coup de
foudre, le courant de foudre s'écoule et diffuse dans le sol, en générant des
différences de potentiel entre différents points de celui-ci, du fait de la résistivité qui
le caractérise.)

Surtension par conduction


Un impact Surtension par induction
sur des lignes aériennes d’alimentation électrique
Le rayonnement électromagnétique dû à la foudre
ou sur les lignes de télécommunications
produit des tensions induites
crée une surtension
dans les circuits formant des boucles
qui est véhiculée le long de ces lignes
et peut entraîner la destruction
et qui peut entraîner la destruction
ou le dysfonctionnement des appareils
des appareils qui y sont raccordés
Les différent types de protection contre
la foudre

1° Protection extérieure (paratonnerre)
Le principe consiste à créer un ou plusieurs points d’impacts préférentiels de la
foudre, par des éléments conducteurs puis d’écouler et de dissiper dans le sol
le courant de la foudre.

Le paratonnerre est un dispositif qui a été inventé en


1752 par Benjamin Franklin

L'effet de pointe qu'il procure rend plus probable


le parcours de la foudre par son intermédiaire

Son rôle principal est d'éviter des incendies et des


dégradations
de la structure du bâtiment qu'il protège

Il est connecté à la terre


par des conducteurs de "descente
Types de paratonnerre
1 Paratonnerre à tige simple (PTS),

- Facilité de mise en œuvre - Limité à la protection de structure de faibles


dimensions.
- Economiquement intéressant - Contrainte de tenue mécanique des mâts.
- Intégration possible à l’architecture du
bâtiment sans altération de l’esthétique
Type de paratonnerre
2 Paratonnerre à cage maillée

- Diminution des effets de rayonnement


électromagnétique à l’intérieur de la structure
- Mise en œuvre lourde et coûteuse.
protégée. Répartition des courants entre plusieurs
descentes.

- Contribue à l’équipotentialité globale des masses et - Souvent inesthétique de par la complexité de sa


terres. structure.
Type de paratonnerre

3 Paratonnerre à fils tendus

- Diminution des effets de rayonnement


- Les fils tendus peuvent être des obstacles
électromagnétique à l’intérieur de la structure
dangereux dans les zones de manutention avec
protégée. Répartition des courants entre
utilisation d’appareil de levage.
plusieurs descentes.

- Contribue à l’équipotentialité globale des


- Mise en œuvre difficile et coûteuse.
masses et terres.

- Souvent inesthétique de par la complexité de sa


- Protection des zones ouvertes
structure
Les schémas de protection contre
la foudre
1 Protection extérieure
Protection contre la foudre
2 Protection intérieure (parafoudre ou parasurtenseur)
1 protection simple

Les parafoudres sont toujours câblés


en parallèle et associés à des systèmes
de déconnexion conformément à la
norme NFC 15-100.
Les parafoudres sont disponibles soit à
l’unité (fixation sur rail symétrique de 35
mm) soit en coffrets pré câblés (incluant
les parafoudres, les dispositifs de
déconnexion…). Les câbles de
raccordement des parafoudres doivent
avoir une section identique à la ligne à
protéger (maximum 50 mm²).Le câble de
mise à la terre doit avoir une section
«égale à la moitié de celle du conducteur
de protection principal de l’installation,
avec un minimum de 4mm² (sauf en
présence d’un paratonnerre sur la
structure ; dans ce cas, la section
minimum est de 10mm2) et un maximum
de 50mm².
2 Protection en cascade

L’installation peut-être prévue en tête


d’installation (primaire) ou à proximité des
équipements à protéger (secondaire). Le
parafoudre de tête privilégie la protection de
l’ensemble de la distribution électrique et
nécessite un modèle robuste (I max et In
élevés) qui résiste à de fortes sollicitations.
A l’inverse, le parafoudre secondaire
privilégie la protection fine de proximité contre
la partie résiduelle des surtensions filtrées par
l’étage primaire. Cet étage secondaire limite
également les phénomènes de sur
oscillations pouvant apparaître sur le circuit
électrique. Une attention particulière sera
donc portée au critère Up (niveau de
protection) qui sera idéalement le plus faible
possible.
Dans ce cas d’une installation de protection
primaire puis secondaire (en cascade), il est
nécessaire de respecter les règles de
coordination des parafoudres.
Différents régime de neutre
Schéma de protection d'une maison

Les parafoudres de tête doivent être


disposés directement en aval du dispositif
assurant la fonction de sectionnement
en tête d'installation. En tarif bleu,
ce parafoudre doit être placé
immédiatement
en aval de l'appareil Général de
Commande
et de Protection qui est le
disjoncteur de branchement.
Protection d'installation photovoltaïque

Activation du dispositif de déconnexion et de court-circuit


garantissant une
exploitation fiable sans risque d’incendie malgré un
défaut d’isolement dans le circuit du générateur PV
Parasurtenseur photovoltaïque pour un courant de court-circuit jusqu’à 80 A max
unipolaire avec dispositif de jusqu’à la remise en état du système PV.
court-circuit intégré. Fig 9.18.1.6 Concept de protection contre les
surtensions
d’un système
2 protection intérieur ou parasurtenseur


1 Parafoudre téléphone

Les parafoudres téléphoniques


permettent de protéger les
équipements raccordés aux lignes
téléphones (fax, modem, centraux
téléphoniques…).
2 Parafoudre de réseaux

Parafoudres permettant la protection contre les


surtensions des équipements raccordés à des
réseaux informatiques et industriels standards ou
spécifiques.
3 Parafoudre data

Parafoudres permettant la
protection contre les surtensions
des équipements électroniques de
transmission, E/S TOR ou
analogiques.
4 Parafoudre d’alimentation

Parafoudres permettant la protection contre la


surtension des équipements raccordés à des
alimentations continues de 12 à 48 VDC : capteurs,
actionneurs, transmetteurs, automates, périphériques
d'acquisition.
Conclusion
‫٭‬estimer les surtensions (d'origine ‫٭‬d'avoir une prise de terre des
atmosphérique, de manœuvre ou à utilisations unique,
fréquence industrielle) qui peuvent ‫ ٭‬de respecter la distance minimale
apparaître sur le réseau électrique. entre deux parafoudres,
‫ ٭‬connaître les caractéristiques des ‫ ٭‬de choisir un dispositif DR sélectif ou
Cette référence passe par la maîtrise matériels installés et plus retardé quand il est placé en amont
de la coordination de l'isolement en particulièrement leur tenue aux ondes d'un parafoudre.
basse tension et tout d'abord par de choc, Alors que les normes concernant les
l'application d'une méthode simple parafoudres sont stabilisées, celles
‫ ٭‬choisir les protections en tenant
d'investigations conduisant à des relatives à la coordination de l'isolement
compte des deux points précédents
associations et choix de matériels et de dans les installations électriques BT
mais aussi du schéma les liaisons à la
parafoudres. Ces derniers (les devraient l'être sous peu. Force est de
terre du réseau électrique.
parafoudres) devant limiter les constater que les métiers de l'électricité
Mais cette «approche théorique» doit
surtensions prévisibles sur le réseau à doivent donc rapidement s'adapter pour
être complétée d'un savoir-faire
un niveau acceptable par les premiers satisfaire les exploitants.
d'installateur : comme il l'a été expliqué
(les matériels).Pour cela il faut : Pour réussir cette évolution, il convient
dans les pages précédentes, le non
respect de souligner l'importance que peuvent
de quelques règles avoir les documents des constructeurs
élémentaires rendent parfaitement de parafoudres (cf. Guide Parafoudre
inefficaces des parafoudres même bien Merlin Gerin) qui réunissent tout à la
choisis. Dans ce fois :
domaine il faut bien se souvenir de ‫ ٭‬des explications simplifiées des
l'importance : phénomènes de surtensions et de
‫ ٭‬de raccourcir les connexions des perturbations électromagnétiques,
Parafoudres, ‫ ٭‬les éléments techniques
indispensables aux choix et surtout aux
associations, précités.
Site utiliser

www.inselec.fr
www.dehn.de
www.schneider-electrique.fr