Vous êtes sur la page 1sur 30

Introduction: Précède la première partie

Soudage TIG ou GTAW

Pierre D copyright 2002


CLIC ICI pour envoyer
vos commentaires ou
remerciements à l’auteur
de ce document.

L’auteur tient à remercier spécialement Dominique D. (Soudage 2000) Robin B,enseignant, les
sociétés SAF, ELITIG et SANA soudage pour leurs contributions.
Module 11 Application du
procédé de soudage GTAW
• THÉORIE donnée par :

Pierre Daigle

Centre de
formation
professionnelle en
Soudage-Montage
GTAW
Le soudage sous protection
de gaz inerte avec électrode
de tungstène (réfractaire)
Module 11 Application du procédé
de soudage GTAW

Comportement attendu:
Pour démontrer sa compétence, l'élève doit appliquer
le procédé de soudage GTAW selon les conditions, les
critères et les précisions qui suivent:

Conditions d'évaluation:
1. Individuellement.
2.   À partir de cas représentatifs des travaux de soudage 
effectués en milieu de travail.
3.   Lors de l'application des procédés GTAW et GTAW-P
4.   Sans documentation.
Critères généraux de performance: 

1.   Respect des normes de santé et sécurité au travail.
2.   Respect des normes de classification des baguettes 
d'apport et des électrodes.
3.   Maniement approprié du procédé en fonction des 
besoins
4.   Application appropriée du procédé en fonction des 
besoins.
Choisir les postes de soudage.
Choisir les métaux d'apport.
Choisir les électrodes réfractaires.
Choisir les gaz de protection.
Choisir les accessoires de soudage.
Monter les postes de soudage.
Établir les paramètres et régler les postes de soudage.
Effectuer un cordon de soudure.
Ranger l'équipement.
Nettoyer l'aire de travail
Choix approprié des postes en fonction de l'application.

Choix judicieux du métal d'apport en fonction:


1. Du métal de base
2. Des propriétés chimiques et mécanique des métaux .

Choix judicieux des électrodes en fonction du métal de base et des caractéristiques recherchées.

Choix judicieux des gaz de protection en fonction:
1. Du métal de base.
2. Des caractéristiques recherchées.

Choix approprié des accessoires de soudage en fonction de l'application du procédé.

Positionnement juste des accessoires.

Établissement approprié des paramètres en fonction du travail à effectuer.

Application appropriée des techniques de soudage.


Le procédé GTAW est appliqué depuis 
environ 60 ans. Les premières 
expériences du procédé visaient à 
faciliter le soudage de l'aluminium et 
du magnésium. Aujourd'hui on 
l'emploie pour le soudage de presque 
tous les métaux minces et 
particulièrement des métaux difficiles 
à souder. 
Le soudage sous protection de gaz inerte avec électrode de
tungstène (réfractaire) devint très populaire à partir des années 40
pour le soudage de l'aluminium et du magnésium. À l'origine, on
appelait ce procédé Heliarc, puisqu'on utilisait de l'hélium comme
gaz de protection. Par la suite, on utilisa également l'argon, et le
procédé fut renommé TIG, selon l'abréviation anglaise de Tungsten
inert gas. De nos jours, on désigne généralement ce procédé par
l'abréviation GTAW (gas tungsten arc welding) en raison des
différents gaz et mélanges de gaz de protection employés pour son
application
NOTIONS DE BASE POUR LE
SOUDAGE À L'AIDE DU PROCÉDÉ
GTAW
Ce qui caractérise le procédé GTAW, c'est l'utilisation d'une 
électrode réfractaire, c'est-à-dire d'une électrode qui résiste à 
de très hautes températures. 

Par conséquent, l'apport de métal, lorsqu'il est nécessaire, 
ne s'effectue pas par l'entremise de l'électrode, mais à l'aide 
d'une baguette d'apport tenue par le soudeur (dans les 
applications manuelles). Ce cours vous permettra d'en 
apprendre plus au sujet de ce procédé.
NOTIONS DE BASE POUR LE
SOUDAGE À L'AIDE DU PROCÉDÉ
GTAW

C'est en 1940 qu'ont eu lieu les premières expériences de soudage du


magnésium et de l'aluminium avec électrode réfractaire dans une
atmosphère de gaz inerte. Lors de ces expériences, on utilisait du
courant continu avec une polarité inversée. Deux ans plus tard, la
compagnie Linde mettait au point la première torche de soudage
TIG refroidie à l'eau (250 A). Puis, entre les années 1942 et 1949,
l'utilisation du courant alternatif avec haute fréquence faisait son
apparition
Description du procédé 
Principe du procédé GTAW

Le procédé GTAW utilise un arc électrique formé entre 
une électrode réfractaire de tungstène et la pièce à souder. 
un gaz inerte protège le bain de fusion contre l'air ambiant 
durant le soudage. L'arc électrique est étroit et intense, ce 
qui permet d'exécuter le cordon de soudure avec précision.

Copyright soudage2000 www.chez.com/soudage2000/


Copyright soudage2000 http://www.chez.com/soudage2000/
Description du procédé
A

A) Buse
B
B) Porte-électrode
C) Electrode de tungstène
D) Gaz de protection H G
C
E) Cordon de soudure D
F) Bain de fusion
G) Arc
H) Baguette d'apport E
I) Métal de base F

I
Le soudage à l'aide du procédé GTAW peut être effectué avec ou 
sans métal d'apport. Lorsqu'on a besoin de métal d'apport, on utilise 
une baguette afin d'alimenter le bain de fusion et de remplir ainsi le 
joint à souder. Pendant qu'une main tient la torche pour porter le 
métal de base à la fusion, l'autre tient la baguette qui alimente le 
bain de fusion.
Le procédé GTAW est utilisé
particulièrement pour le soudage de
plaques minces ainsi que pour le soudage
de tous les métaux ayant une faible
soudabilité. Parmi ces métaux,
mentionnons les alliages de nickel (Monel,
Inconel) ainsi que le titane, pour le soudage
duquel le procédé GTAW est le procédé
préféré.
On emploie le procédé GTAW dans la construction 
aéronautique, dans le domaine de la restauration (comptoirs, 
réfrigérateurs, chariots, etc.), pour la fabrication de blocs-
moteurs, de réservoirs, de citernes, de carrosseries, de cabines de 
camions, de téléphériques, dans les industries alimentaire et 
chimique pour les échangeurs de chaleur, pour fabriquer des 
pièces décoratives et pour bien d'autres applications encore. 
Enfin, le procédé GTAW s'avère aussi idéal pour réaliser des 
réparations et pour la fabrication de petites séries de pièces
La grande qualité des soudures obtenues 
par le soudage à l'arc électrique avec 
électrode réfractaire sous protection 
gazeuse en fait un procédé idéal pour le 
soudage de presque tous les métaux. Le 
procédé GTAW compte plusieurs avantages
•Il permet d'exécuter des soudures sans soufflures, même sur des
métaux difficilement soudables, tels que les alliages de titane et le
zirconium.
•Il ne requiert que peu et même parfois aucun nettoyage après le
soudage.
•Le soudage s'exécute facilement dans toutes les positions sans
aucune projection de métal.
•Les soudures se font sans emploi de laitier, éliminant ainsi les
inclusions de laitier.
•Le chauffage des pièces se fait sur une petite surface, le bain de
fusion est étroit et la vitesse de soudage est relativement élevée.
•Les émanations de vapeurs et de fumées toxiques sont éliminées
dans la plupart des cas grâce au gaz inerte.
•Le dépôt de soudure est très dense.
Caractéristiques des
sources de courant pour le
procédé GTAW 

Comme vous le savez, les sources de courant peuvent être


regroupées en deux grandes catégories:

•les sources à caractéristique tombante;


(courbe plongeante)

•les sources à caractéristique horizontale .


Les sources à caractéristique tombante
Les sources à caractéristique tombante ou à
courant constant sont surtout utilisées pour les
procédés manuels avec électrode enrobée et avec
électrode réfractaire sous atmosphère inerte
(SMAW, GTAW).
Les sources à
caractéristique
horizontale

Les sources à caractéristique horizontale ou à


potentiel constant sont les meilleurs appareils pour
tous les procédés semi-automatiques, mais elles ne
peuvent pas servir au soudage manuel avec électrode
enrobée ou réfractaire
Dans le cas du procédé avec électrode réfractaire, la 
torche de soudage joue essentiellement un rôle de 
source de chaleur. Pour faire fondre une pièce 
d'épaisseur constante, comme c'est le plus souvent le 
cas, le soudeur a donc besoin d'une source de chaleur 
constante. C'est pourquoi il est préférable d'utiliser 
une source à courant constant. En effet, avec ce type 
de source, la chaleur demeure plus ou moins constante, 
même si le soudeur ne maintient pas une longueur 
d'arc parfaitement uniforme.
Les sources de courant conçues spécifiquement pour le procédé
GTAW offrent habituellement la possibilité d'utiliser du courant
alternatif ou du courant continu. En effet, le soudeur a besoin de
courant alternatif pour souder certains métaux, comme l'aluminium et
le magnésium, alors qu'il est beaucoup plus efficace d'utiliser du
courant continu pour le soudage de la plupart des autres métaux. De
plus, ces sources possèdent une unité de haute fréquence ainsi qu'un
pulsateur intégrés.
Sur le marché, on trouve actuellement des sources de courant
offrant à la fois des caractéristiques tombante et horizontale.
Elles ont cependant des possibilités limitées au regard du
soudage à l'arc électrique avec électrode réfractaire sous
protection gazeuse. En effet, certaines ne permettent pas
d'utiliser du courant alternatif, tandis qu'avec d'autres, il est
difficile d'obtenir un réglage fin des basses intensités, ce qui
rend l'arc instable. C'est donc avec circonspection qu'il faut
envisager l'achat ou l'usage de ce type de sources
En courant continu avec une polarité normale, la
prise de masse est branchée à la borne positive et
l'électrode, à la borne négative (CCEN). De cette
façon, les électrons circulent de l'électrode vers la
pièce à souder et frappent sa surface avec une
grande vitesse, concentrant ainsi la chaleur sur le
joint.
Courant continu, polarité normale (CCPN)

+
+ -
+ -
+ -
+ -

CCPN
Courant continu, polarité normale (CCPN)

-
+
+ -
+ -
+ -
+ -

CCPN

Le métal de base fond rapidement sous l'effet de la


chaleur intense qu'il reçoit. Les ions de gaz inerte
sont à ce moment dirigés vers l'électrode négative à
une vitesse relativement lente. Le courant continu
avec une polarité normale ne contribue donc pas à
nettoyer la surface des métaux des oxydes présents,
comme c'est le cas avec la polarité inversée.
Avec la polarité normale, on peut employer une
intensité de courant plus élevée qu'avec la polarité
inversée pour un même diamètre d'électrode.
L'augmentation d'intensité permet d'obtenir:

• Une pénétration plus profonde;


• Une vitesse de soudage accrue;
• Un profil de cordon étroit mais profond.