Vous êtes sur la page 1sur 27

LES RELATIONS PROFESSIONNELLES

Les contrats de travail

Dr BAKKALI 2018 - 2019


CODE DU TRAVAIL LOI N° 65-99

*PROMULGUÉ PAR DAHIR N° I.03.194 EN DATE DU 11


SEPTEMBRE 2003
*PUBLIÉ AU BO N° 5167 DU 08 DÉCEMBRE 2003
*ENTRÉ EN APPLICATION LE 08 JUIN 2004
A QUI S’APPLIQUE LES DISPOSITIONS DU CODE DU TRAVAIL ?
•Tous les établissements industriels,
commerciaux, de services, exploitations
Employeurs assujettis agricoles et forestières ;
•Les entreprises publics et privées de
l’état et des collectivités locales à
caractère industriel ou commercial ou
agricole;
•Les coopératives , les sociétés civiles ,
syndicats, associations et s groupements
de toute nature;
•Les employeurs exerçant une profession
libérale.
A QUI S’APPLIQUE LES DISPOSITIONS DU CODE
DU TRAVAIL ?
Tout salarié lié par un contrat de travail
quels que soient les modalités de son
salariés assujettis exécution , la nature ou le mode de
rémunération ou l’entreprise dans laquelle
le contrat est exécuté ;
Les personnes se mettant à la disposition
d’un établissement pour assurer des
prestations au profit de la clientèle du dit
établissement;
A QUI S’APPLIQUE LES DISPOSITIONS DU CODE
DU TRAVAIL ?

Les travailleurs de la marine marchande


et des pêches maritimes ;
Le personnel des entreprises minières;
Statuts Les journalistes;
particuliers Le personnel de l’industrie
cinématographique;
Les salariés des entreprises et
établissements publics dépendant de l’Etat,
ainsi que ceux des collectivités locales;
Les concierges.
A QUI S’APPLIQUE LES DISPOSITIONS DU CODE
DU TRAVAIL ?

Les employés de maison;


Exception : Loi
spéciale Les travailleurs dans le
secteur artisanal à caractère
traditionnel.
COMMENT RECRUTER ?
En vertu de l’articles 507, l’employeur a la liberté de choisir les candidats qui
répondent au profil recherché en tenant compte des qualifications, des
expériences et recommandations professionnelles tout en respectant la non
discrimination.

Recrutement

Direct Intermédiaire
Publics : ANAPEC
Privés : Agences de conseils et
de placement
LES INTERDICTIONS A L’EMBAUCHE !
Les mineurs ne peuvent être employés ni être
admis dans les entreprises avant l’âge de 15 ans
révolus (Article 143). Cependant des dérogations à
ce principe existent au profit des apprentis, les
stages d’initiation et les professions de spectacle.
Il est interdit d’employer un salarié ayant atteint
l’âge de la retraite fixée à 60 ans (des dérogations
à cette règle existent).
EMBAUCHE DES SALARIÉS ÉTRANGERS

Tout employeur désireux d’embaucher un


salarié étranger doit obtenir une autorisation
de l’autorité gouvernementale chargée du
travail. Cette autorisation est accordé sous
forme de visa apposé sur le contrat de travail.
LES DÉCLARATIONS ET INFORMATIONS

Déclaration à l’ANAPEC dans les 8 jours ;


Information du service chargé du travail
(déclaration faite sur un formulaire);
Déclaration à la CNSS.
Genèse de la relation contractuelle
Qu’est ce qu’un contrat ?
 Un contrat se définit comme une convention (accord
de volonté conclu entre des personnes) formelle ou
informelle, passée entre deux parties ou davantage,
ayant pour objet l'établissement d‘obligations
(devoirs) à la charge ou au bénéfice de chacune de
ces parties.
 Les dispositions d'un contrat sont appelées clauses
(conditions particulières).
Les conditions de validité d’un contrat
Pour être valable, un contrat doit obéir à certaines
règles :
 Il faut qu’il y est accord des parties sur les éléments
essentiels de l’obligation ainsi que toutes les clauses que
ces dernières considèrent comme essentielles (art 19 du
D.O.C);
 Un consentement non vicié par erreur, dol ou
violence (Art 39 et suivants du D.O.C);
 La volonté de contracter doit émaner de personnes
capables (Art. 3 et suivants du D.O.C) ;
 Le contrat doit avoir un objet et une cause ;
Le contrat de travail
 Le contrat de travail est un type de contrat par lequel une
personne dite « employée » (Personne rémunérée pour
produire un travail au sein d’une entreprise ou d’une
administration) s'engage à effectuer un travail pour une
autre dite « employeur » (Personne, entreprise ou autre
organisme qui fourni un travail) moyennant une
rémunération.
 Du point de vue juridique, les trois éléments constitutifs du
contrat de travail sont : La prestation de travail, la
rémunération, et le lien de subordination.
Forme et preuve du contrat de travail
 En vertu des articles 15 et 18 du code de travail,
Le contrat de travail peut ne pas avoir une forme
écrite et l’existence de la relation professionnelle
peut être prouvée par n’importe quel moyen.
 En cas de conclusion par écrit, le contrat doit
établi en deux exemplaires (dont un au profit du
salarié), signés par les deux parties. Les signatures
doivent être légalisées par l’autorité compétente.
Choix du type de la relation de
travail
Les types de contrat de travail
 En vertu de l’article 16 du code de travail, le contrat est conclu soit pour
une durée indéterminée ou alors pour une durée déterminée ou pour
accomplir un travail déterminé. Néanmoins et selon les besoins et les
possibilités, plusieurs formules sont offertes à l’entreprise :

*Contrat à durée indéterminée *Contrat d’apprentissage Le contrat de travail temporaire


*Contrat à durée déterminée *Contrat formation-insertion
*Contrat à temps partiel
Le contrat de travail à durée
indéterminée (CDI)
 C’est le contrat de droit commun, il est conclu sans
détermination de la durée.
 Ce contrat de travail peut être conclu par écrit,
mais peut également résulter d'une entente verbale
entre l'employeur et le salarié.
 La formule du CDI implique un engagement lourd.
Le contrat de travail à durée déterminée
(CDD)
 Un contrat à durée déterminée (ou CDD) est un
contrat pour lequel un employeur recrute un salarié
pour une durée déterminée.
 Le contrat de travail à durée déterminée ne peut être
conclu que dans les cas où la relation de travail ne
pourrait avoir une durée indéterminée;
 Le code du travail a énuméré les cas de recours
fréquents (art. 16) ainsi que les cas de recours
exceptionnels (art.17).
Le contrat de travail à durée déterminée
(CDD)

Cas de recours Art. 16

Remplacement d’un salarié dont le contrat de travail est suspendu


Accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise
La nature du travail est saisonnière
Dans certains secteurs et certains cas exceptionnels fixés par texte
réglementaire ou par convention collective
Le contrat de travail à durée déterminée
(CDD)
Cas de recours Art. 17
Secteurs non agricoles Secteur agricole

Ouverture de l’entreprise
pour la première fois

Ouverture d’un nouvel


établissement

Démarrage d’un
nouveau produit

Une année au maximum, renouvelable 6 mois renouvelables plusieurs


une seule fois fois sans dépasser deux ans
Le contrat de travail à durée déterminée
(CDD)
Forme du contrat

En vertu des articles 15 & 18 du code du travail, un


CDD peut être conclu par convention écrite ou verbale.
Néanmoins, en cas d’absence d’écrit le contrat risque
fort bien d’être réputé conclu pour une durée
indéterminée. Toutefois, la nature de certaines activités
peut être déterminante pour fixer la nature du contrat
intervenu.
Le contrat de travail à durée déterminée
(CDD)
Contenu du contrat
En cas de convention (contrat) écrite,
celle ci doit mentionner :
*La définition précise du motif ou la nature
du travail qui justifie le recours à un CDD;
*La date de début et de la fin du contrat;
*Les autres éléments substantiels du
contrat (salaire et accessoires, lieu du
travail...).
Le contrat de travail à temps partiel

Lorsque la nature du travail ne justifie pas une


présence permanente dans l’entreprise,
l’employeur peut avoir recours à un contrat à
temps partiel.
A défaut d’un écrit, le contrat est présumé
conclu à plein temps. Toutefois la preuve du
contraire peut être apportée par l’employeur.
Le contrat d’insertion IDMAJ (ANAPEC)
Dahir portant la loi n° 1-93-16
Objectifs
Il permet aux jeunes diplômés d’acquérir des compétences professionnelles à
travers une première expérience en entreprise.
Avantages
Les trois modèles des contrats procurent à la fois des avantages aux
stagiaires (exonération de l’IR (sauf pour le modèle 3) et des cotisations
salariales CNSS) et aux employeurs (exonération des cotisations patronales
CNSS, taxe professionnelle et impôt sur les salaires versés).
NB: Afin de bénéficier des avantages précités, le contrat doit être visé
par l’administration et communiqué à la CNSS dans les 3 mois qui
suivent la date de sa conclusion.
Conditions
Les bénéficiaires (stagiaires) doivent avoir des profils de bacheliers (Bac ou
équivalent) ou diplômés de l’enseignement supérieur ou alors de
l’enseignement professionnel et obligatoirement être inscrits à l’ANAPEC.
Obligations de l’employeur
 1) Fournir le travail convenu lors de l’embauche ainsi que les moyens
(matériels ou humains) nécessaires à son exécution;
 2) Verser le salaire en contrepartie du travail effectué et payer les
cotisations sociales;
 3) Faire effectuer le travail dans le respect des dispositions légales et
conventionnelles en vigueur (réglementation relative à la durée du
travail, au repos hebdomadaire, à la santé et la sécurité, non
discrimination…...);
 4) Respecter les éléments du contrat de travail (lieu de travail, durée,
qualification….);
 5) Informer les salariés sur (la convention collective et son contenu si
elle existe, le règlement intérieur, l’organisme assureur contre les
accidents de travail et les maladies professionnelles…);
 6) Remettre une carte de travail.
Obligations du salarié
 1) Effectuer personnellement le travail demandé;
 2) Respecter les instructions de son employeur;
 3) Conserver les objets , et outils de travail , et les restituer après
l’exécution du travail;
 4) Observer les clauses de son contrat;
 5) Respecter la déontologie de la profession;
 6) Informer son employeur (lettre recommandée avec AR ou remise en
main propre) en cas de changement d’adresse.