Vous êtes sur la page 1sur 35

Brochage d’un circuit intégré logique 4011

14 broches
4 portes logiques
Alimentation de 3 à 18V
Alimentation +

14 13 12 11 10 9 8

& &

& &

1 2 3 4 5 6 7
Alimentation – 0v
Interrupteur à fermeture Interrupteur à Ouverture
NO : Normalement Ouvert NF : Normalement Fermé
NO : Normally Open NC : Normally Closed

travail
commun

repos

Interrupteur inverseur
Alim+

e1
e2 & S
e3

Alim+

Fonction logique

e1
Entrées

e2 Fonction Sortie
logique
e3
Alim+

e1

e2 Fonction 1
logique
e3
Alim+

e1

e2 Fonction 0
logique
e3
Fonction logique OUI BUFFER en anglais (amplificateur)

Symbole
Les entrées sont représentées par des minuscules. (e, b, …)

La sortie est représentée par une majuscule. (S, Q, …)


e 1 S
L’alimentation n’est pas représentée pour simplifier le schéma

Table de vérité
La table de vérité donne en entrée toutes les combinaisons possibles
e S (en binaire).
Nentrées
0 0 Il y a 2 combinaisons 2
1 1

Equation logique : S e tension


S
Schéma équivalent à contact : e

L’interrupteur symbolise la variable


d’entrée, la lampe la variable de sortie
Fonction logique NON ou inverseur NOT ou INV en anglais

Symbole L’inversion est symbolisée par le triangle ou le cercle en sortie

e 1 S e 1 S

Table de vérité

e S
0 1
1 0

Equation logique : S e Lire « S = e barre »

Schéma équivalent à contact : S

e
Fonction logique ET AND en anglais

Symbole
b0
b0
& S & S Au minimum 2 entrées
b1 b7

Table de vérité Equation logique :

b1 b 0 S S=b0 .b1 S=b0 .b1.b2 .b3 .b4 .b5 .b6 .b7


0 0 0 Lire « S = « b0 ET b1»
0 1 0
La sortie = 1 si b0=1 ET b1=1
1 0 0
1 1 1

Schéma équivalent à contact : S


b0 b1
La lampe s’allume si b0 ET b1
sont fermés
Fonction logique OU OR en anglais

Symbole
b0
b0
1 S 1 S Au minimum 2 entrées
b1 b7

Table de vérité Equation logique :

b1 b0 S S=b0 +b1 S=b0 +b1 +b2 +b3 +b4 +b5 +b6 +b7
0 0 0 Lire « S = « b0 OU b1»
0 1 1
1 0 1 La sortie = 1 si b0=1 OU b1=1

1 1 1

Schéma équivalent à contact :


b0 S

La lampe s’allume si b0 OU b1
b1
sont fermés
Fonction logique ET NON NAND en anglais

Symbole
ET NON
Au minimum 2 entrées
b0 b0
& S & 1 S
b1 b1

Table de vérité Equation logique :

b1 b 0 S S=b0 .b1 S=b0 .b1.b2 .b3.b4 .b5 .b6 .b7


0 0 1 Lire « S = « b0 ET b1 le tout barre»
0 1 1
La sortie = 0 si b0=1 ET b1=1
1 0 1
1 1 0

b0
Schéma équivalent à contact : S
b1
La lampe s’allume si b0 OU b1
sont INactif (fermés)
S=b0 +b1
Fonction logique OU NON NOR en anglais

Symbole Au minimum 2 entrées


OU NON
b0 b0
1 S
1 1 S
b1 b1

Table de vérité Equation logique :

b1 b 0 S S=b0 +b1 S=b0 +b1 +b2 +b3 +b4 +b5 +b6 +b7

0 0 1 Lire « S = « b0 OU b1 le tout barre»


0 1 0 La sortie = 0 si b0=1 OU b1=1
1 0 0
1 1 0

Schéma équivalent à contact :


b0 b1 S

La lampe s’éteint si b0 OU b1
sont activés (ouvert)
S=b0 .b1
Fonction logique OU EXCLUSIF XOR en anglais EOR sur Multisim

Symbole

b0
=1 S 2 entrées uniquement
b1

Table de vérité Equation logique :

b1 b 0 S S=b0  b1
0 0 0 Lire « S = « b0 OU EXCLUSIF b1 »
0 1 1 La sortie = 1 si b0 est différent de b1
1 0 1
1 1 0 S=b0 .b1  b0 .b1
Schéma équivalent à contact : S
b0 b1
Fonction logique IDENTITE en anglais ENOR sur Multisim

Symbole

b0
= S 2 entrées uniquement
b1

Table de vérité Equation logique :

b1 b 0 S S=b0 b1  b0  b1
0 0 1 Lire « S = « b0 IDENTITE b1 »
0 1 0 La sortie = 1 si b0 est égale à b1
1 0 0
1 1 1
S=b0 .b1 +b0 .b1
Schéma équivalent à contact : S
b0 b1
Uniquement avec des opérateurs ET NON b0
& S
Réalisez les fonctions suivantes : b1
OUI
NON
ET
OU
OU NON
OU EXCLUSIF
IDENTITE

e e S= e = e
& &
 A faire
Uniquement avec des opérateurs OU NON
b0

Réalisez les fonctions suivantes :


1 S
OUI b1
NON
ET
OU
OU NON
OU EXCLUSIF
IDENTITE
Table de vérité
La table de vérité permet de décoder le fonctionnement d’un système logique.
C’est l’outil graphique le mieux adapté pour traduire ce fonctionnement en équation.
La table de vérité donne en entrée toutes les combinaisons possibles (en binaire).

b2 b1 b0 S1 S2 S3
0 0 0 0 0 1
0 0 1 0 0 1
0 1 0 0 1 1
0 1 1 0 1 1
1 0 0 1 0 0
1 0 1 0 0 1
1 1 0 0 1 1
1 1 1 0 1 1
Table de vérité  équation

b1 b 0 S
0 0 1 b0
0 1 1  & S
b1
1 0 1
1 1 0

b1 b 0 S
b0 1
0 0
0 1
1 S  1 0
b1
1 1
Associativité de l'opérateur ET a.(b.c)=(a.b).c=ab.c
Associativité de l'opérateur OU a+(b+c)=(a+b)+c=a+b+c
Commutativité de l'opérateur ET a.b=b.a
Commutativité de l'opérateur OU a+b=b+a
Distributivité de l'opérateur ET par rapport à l'opérateur OU a.(b+c)=(a.b)+(a.c)=a.b+a.c
Distributivité de l'opérateur OU par rapport à l'opérateur ET a+(b.c)=(a+b).(a+c)=a+b.c
Elément neutre de l'opérateur ET a.1=1.a=a
Elément neutre de l'opérateur OU a+0=0+a=a
Antisymétrique de l'opérateur ET a.0=0.a=0
Antisymétrique de l'opérateur OU a+1=1+a=1
a.a=a
a+a=a
a.a=0
Identités remarquables a+a=1
a=a
a+a.b=a
a+a.b=b.a+b=a+b
(a+b).(c+d)=a.c+b.c+a.d+b.d
Toutes ces propriétés permettent de simplifier une expression algébrique
M = a.(s+v) + m.a D = a.s.v + a.d
M = a.s+a.v+m.a
Fonctions ET-NON
Fonctions ET-NON
D = a.s.v + a.d
M = a.s . a.v . m.a
D = a.s.v . a.d
Fonctions OU-NON
Fonctions OU-NON
M = a+s+a+v+m+a
D = a.s.v + a.d
M = a+s+a+v+m+a D = a+s+v + a+d
D = a+s+v + a+d
a a s s d d mm v v
&

& & M M = a.s . a.v . m.a


&

&
& D D = a.s.v . a.d
&

>1

>1 >1 >1 M M = a+s+a+v+m+a

>1

>1

>1 >1 D D = a+s+v + a+d


>1
Exercice : sécurité sur une machine automatique

a) Fonctionnement :

En marche normale la mise en fonctionnement d'une machine automatique impose


l'ensemble des conditions suivantes :
• Contrôle du bon positionnement de la pièce p.
• Fermeture de l'écran de protection e.
• Action sur le capteur m (bouton poussoir).

En marche réglage cette machine fonctionne :


• avec ou sans écran de protection
• la pièce bien positionnée,
• en engageant une clé dans un contact à verrouillage k,
• et toujours en actionnant le capteur m.

b) Table de vérité (à compléter)

c) Mise en équation
A faire pour la semaine prochaine…
d) Logigramme Refaire l’exercice à la maison
Transformer l’équation simplifiée en somme logique
e) Simplification Transformer l’équation simplifiée en produit logique
Faire le logigramme des deux équations transformées
Exercice : sécurité sur une machine automatique

a) Fonctionnement :

En marche normale la mise en fonctionnement d'une machine automatique impose


l'ensemble des conditions suivantes :
• Contrôle du bon positionnement de la pièce p. k m e p S
• Fermeture de l'écran de protection e.
0 0 0 0 0
• Action sur le capteur m (bouton poussoir).
0 0 0 1 0
En marche réglage cette machine fonctionne : 0 0 1 0 0
• avec ou sans écran de protection 0 0 1 1 0
• la pièce bien positionnée, 0 1 0 0 0
• en engageant une clé dans un contact à verrouillage k, 0 1 0 1 0
• et toujours en actionnant le capteur m. 0 1 1 0 0
0 1 1 1 1
b) Table de vérité (à compléter) 1 0 0 0 0
1 0 0 1 0
c) Mise en équation 1 0 1 0 0
1 0 1 1 0
d) Logigramme 1 1 0 0 0
1 1 0 1 1
e) Simplification
1 1 1 0 0
1 1 1 1 1
Simplification de l'écriture des
fonctions logiques

Livre Page 322


La méthode de Karnaugh utilise l'identité

ab + ab = a

Elle consiste à mettre en évidence, par une méthode graphique tous les termes
produits d'une fonction qui ne diffèrent que par l'état d'une seule variable
Le tableau à deux variables possède quatre cases,

Le tableau à trois variables possède huit cases,

Le tableau à quatre variables possède seize cases, Sortie


Attention code GRAY
b1b0
b3b2 00 01 11 10
00

01

11

10
b3 b2 b1 b0 S
L1 L2 L4 L3
1 0 0 1
0 0 0 0 1
b1b0
0 0 0 1 0 b3b2 00 01 11 10
0 0 1 0 1
0 0 1 1 0 00 1 0 0 1
0 1 0 0 0
0 1 0 1 1 01 0 1 0 0
0 1 1 0 0
0 1 1 1 0 11 0 1 0 0
1 0 0 0 1
1 0 0 1 1 10 1 1 1 1
1 0 1 0 1
1 0 1 1 1

1 1 0 0 0
1 1 0 1 1
1 1 1 0 0
1 1 1 1 0
Simplification

On réalise les groupements possibles de 1, 2, 4, 8 termes. On cherche à avoir le


minimum de groupements, chaque groupement rassemblant le maximum de termes. On
doit utiliser tous les termes. Les mêmes termes peuvent participer à plusieurs
groupements.

Sortie
b1b0
b3b2 00 01 11 10
00 1 0 0 1

01 0 0 1 1

Dans un groupement de deux termes, on élimine la variable qui change d'état et l'on
conserve le produit des variables directes ou inverses qui n'ont pas changé d'état dans
le groupement
Simplification

On réalise les groupements possibles de 1, 2, 4, 8 termes. On cherche à avoir le


minimum de groupements, chaque groupement rassemblant le maximum de termes. On
doit utiliser tous les termes. Les mêmes termes peuvent participer à plusieurs
groupements.

b1b0
b3b2 00 01 11 10

00 1 1 1 1

01 1 0 0 1

11 1 0 0 1

10 1 1 1 1

Dans un groupement de quatre termes, on élimine les deux variables qui changent
d'état.
Simplification

On réalise les groupements possibles de 1, 2, 4, 8 termes. On cherche à avoir le


minimum de groupements, chaque groupement rassemblant le maximum de termes. On
doit utiliser tous les termes. Les mêmes termes peuvent participer à plusieurs
groupements.
Sortie
b1b0
b3b2 00 01 11 10
00 0 0 0 0

01 0 1 1 1

11 0 1 1 1

10 1 0 0 0

Dans un groupement de un terme on ne peut éliminer aucune variable


Simplification

On réalise les groupements possibles de 1, 2, 4, 8 termes. On cherche à avoir le


minimum de groupements, chaque groupement rassemblant le maximum de termes. On
doit utiliser tous les termes. Les mêmes termes peuvent participer à plusieurs
groupements.

Sortie
b1b0
b3b2 00 01 11 10
00 1 0 0 1

01 0 1 0 0

11 0 1 0 0

10 1 1 1 1
S Simplifiez cette équation avec la méthode de Karnaugh
b3 b2 b1 b0

Les combinaisons manquantes sont remplacées par des X


0 0 0 0 0
0 0 0 1 1 Les X peuvent prendre la valeur 1 ou 0 pour favoriser des
0 0 1 0 0 regroupements existants.
0 0 1 1 0
Ne jamais faire des regroupements uniquement avec des X

0 1 0 0 0
0 1 0 1 1
0 1 1 0 0
0 1 1 1 0

1 0 0 0 1
1 0 0 1 1
1 0 1 0 1
1 0 1 1 1
S Donnez l’équation de S
b2 b1 b0

Simplifiez cette équation avec la méthode algébrique


0 0 0 0
0 0 1 1 Simplifiez cette équation avec la méthode de Karnaugh
0 1 0 0
0 1 1 0 Dessinez le logigramme

1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1