Vous êtes sur la page 1sur 21

LES REGISTRES DE

LA LANGUE
FRANÇAISE
5.11. Espoon työväenopisto
Utilisez-vous différents registres de langue dans
votre vie quotidienne ?
• En français, toute personne dispose d’au moins deux
registres qu’elle utilise en fonction des situations et des
interlocuteurs
• Il existe trois caractéristiques qui permettent de
distinguer entre les registres:
1. le choix du vocabulaire
2. le respect de la grammaire
3. la qualité de l’expression (le style)
La frontière n’est toujours pas claire
Un registre ou un niveau de langue ?
•Niveau de langue :
•La connaissance que le locuteur a du français
commun et le niveau de son instruction
•Niveau débutant, intermédiaire, avancé
•Registre de langue
dépend de la situation d’énonciation :
les circonstances et
les personnes avec qui l’on parle
Quels sont les registres de langue ?
•Les registres se distinguent par la qualité de
l’expression, la richesse du vocabulaire et la
complexité de la syntaxe
On peut en distinguer trois:
•Langue soutenue (ou littéraire)
•Langue courante (correcte)
•Langue familière (parlé)
+ langue populaire
• Dans les dictionnaires : (fam.) (pop.) (litt.)
Pourquoi c’est important de les connaître?
• Il faut savoir comment adresser la parole
(parler ou écrire) dans différents milieux :
• Milieu professionnel & le monde des affaires,
université, école
fêtes, cérémonies
famille, cercle d’amis
transactions quotidiennes
• Les registres sont liés à la longue histoire de la
politesse en France – le savoir vivre
vivre ensemble en société
La langue soutenue
• Aujourd’hui assez peu utilisée à l’oral, sauf :
dans un milieu socioculturel très élevé, dans les formules de
politesse, dans les situations où la déférence est nécessaire
• Aristocratie catholique: 20 000 familles utilisent ”le vous”:
”Pouvez-vous me passer le sel, maman ?”
• fortement employée dans la langue littéraire (romans,
poèmes)
• Intellectuels, philosophes, linguistes, écrivains, certains
prêtres (en fonction du milieu)
• Nicolas Grimaldi, Alain Finkelkraut, Jean d’Ormesson
• https://www.youtube.com/watch?v=pTBwiScCxH4
• https://www.youtube.com/watch?v=LY4vMZJHVxU
Caractéristiques de la langue soutenue
• Le vocabulaire est riche (mots savants)
• Les structures sont complexes :
les modes de temps (l’imparfait du subjonctif)
et de verbes (le passé simple) sont employés,
http://fr.wikipedia.org/wiki/Subjonctif_imparfait_en_fran%C3%A7ais
la concordance des temps est respectée
• Les phrases contiennent des figures de style très
élaborés (métaphores, images, euphemismes)
• Parler clairement, faire les liaisons correctement
(sans l’hypercorrection)
La langue courante (correcte)
• Le vocabulaire est usuel : les termes recherchés ou
spécialisés sont absents
• Les règles de la grammaire sont respectées
• Le ton est plutôt neutre, les effets de styles plutôt
limités
• Le français international
(le bon français standard que tout le monde comprend)
• Vouvoyer ou tutoyer ? Le choix dépend du milieu
professionnel, de la situation d’énonciation
La langue familière (la langue parlée)
• Parole spontanée (plutôt à l’oral, employé aussi dans les
tchats), plutôt rapide, sans retenue, naturel
• Contient des termes familiers ou argotiques, des jeux de
langue
• Ruptures de construction, répétitions, ellipses (omission
d’un élément dans la phrase)
• Hyperboles (exagération) C’était incroyablement bien!
C’est super sympa !
• Correspondance informelle, familiale et amicale
• À l’école (les élèves), à l’université (les étudiants), à la
caserne, avec les amis et la famille
Le français courant
• À la radio, à la télévision (les médias) :
reportages, nouvelles, rapports, documentaires,
textes formels s’adressant au grand public
journaux (Le Parisien, l’Express)
• En classe : exposés oraux, travaux écrits,
• Correspondance: lettres ou courriers électroniques
officielles: ”Monsieur/Madame, Meilleures Salutations /
Cordialement
• Relations de tous les jours accompagnées de transactions:
courses, demandes de renseignement:
” Excusez-moi, où se trouve la poste, s’il vous plaît ?”
” Bonjour Monsieur ! Il fait beau aujourd’hui! ”
Caractéristiques de la langue parlée
• Mots contractés : t’as (tu as), d’ça (de ça), c’soir (ce soir)
• Les expressions coupées: à plus (à plus tard), faut pas (il ne faut
pas)
• Omission de ne: Tu comprends rien (tu ne comprends rien)
• Pronoms toniques: Tu connais rien, toi, J’peux pas , moi!
• Pronom on remplace nous : On s’en va ?
• Conjonctions (sidesana) et onomatopés: enfin, bon, eh ben, bah,
au fait, euh, bof, hum
• Assimilation dans la pronociation: j’sais pas [ʃɛpɑ] (je ne sais pas
[ʒənəsɛpɑ])
• C’est qui / C’est que – structures : C’est demain qu’il vient.
Bon à savoir
Les registres ne sont pas toujours les mêmes au
différents pays francophones:
un bouquin (québecois, courant)
un bouquin (francais standard, familier) -> un livre
• Utiliser le registre familier n’est pas forcément une
erreur ! Il faut savoir dans quelle situation il est
acceptable
• Vouvoyer ou tutoyer ? On le fait en fonction de la
situation
• Préférons la langue courante !
Exemples de registre
• Le langage familier :
Hé Alex, grouille maint'nant, on est en r'tard J'te l'avais bien dit i
sont pas là. !
• Le langage courant :
Allez, Alexandre, dépêche-toi ou nous serons en retard. Je te
l'avais bien dit qu'ils n'étaient pas chez eux.
• Le langage soutenu :
J'avais la conviction qu'ils étaient absents de leur domicile et je
crains fort, cher Alexandre, que nous ayons désormais quelque
retard, aussi hâtons-nous je vous en prie.
Quel est le registre ?
SITUATION 1
Exemple a :Ce coup d'barre, c'est parc'que t'as trop bossé.
Exemple b: Cet excès de fatigue est dû à un effort inconsidéré.

Exemple c: Tu es fatigué parce que tu as trop travaillé.


SITUATION 2
Exemple a: J’ai très faim et il n’y a rien a manger !

Exemple b: J’ai grave la dalle et y’a que dalle à bouffer !

Exemple c: Mon estomac crie de famine et je me trouve à court de


vivres !
Soutenue courant familier
se hâter se dépêcher se magner
manquer (le bus) rater louper
résider habiter crècher
s’égarer se perdre se paumer
demeure maison baraque
camarade ami, copain pote
las fatigué crevé
dame femme nana
Bonjour ! Bonjour ! Salut / Tchao !
personne âgée vieux vioc
automobile voiture bagnole/caisse
effroi peur frousse/trouille
souliers chaussures godasses
Plaît-il ? Pardon ? (Comment ?) Quoi ?
La langue populaire
• La grammaire très relâchée: les verbes sont mal conjugués,
le genre et le nombre, les prépositions ne sont pas
correctement employés
• Accepte à peu près tout : les anglicismes, termes péjoratifs
ou vulgaires, impropres, le verlan
• Les adolescents, les étudiants, certains milieux socialement
dévalués
• La banlieue et le nouveau langage des jeunes
préférer la rapidité, l’immédiat, la facilité
• influencée par les médias, les cités et banlieues, l’Internet
• http://videos.tf1.fr/jt-20h/2009/le-langage-des-jeunes-
4799487.html
LE VERLAN: quelques mots courants
• meuf -> femme
• keum -> mec
• relou -> lourd
• teuf -> fête
• teubé -> bête
• Zy-va ! -> Vas-y!
• reup -> père
• rebeu -> beur -> arabe
• chanmé -> méchant
• laisse béton -> laisse tomber
• ouf -> fou
• chelou -> louche
N’oublions pas la langue de bois 
• L’origine de cette expression est russe: langue de chaîne
• Cacher des choses embarassantes, éviter à répondre à des
questions difficiles : emploi des périphrases et des
euphemismes pour masquer le manque d’information claire
• Elle n’apporte aucune information nouvelle
• La voix passive : pour éviter de montrer qui est responsable
de l’action
• Hypercomplexe, clichés et stéréotypes, flot de paroles
inutiles, pléonasmes, mot prétentieux
• Hommes et femmes politiques, administration
• Proche du politiquement correcte
• http://www.lyc-levigan.ac-
montpellier.fr/doc_pedagogie/espace_eaf/cours/reecritures/langue-de-
bois.pdf
Tendances actuelles: préférer la facilité
• La troncation est un phénomène très commun en
français -> raccourcir les mots :
appareil photographique –> appareil photo
cinématographique –> cinéma –> ciné
restaurant – > restau, appartement -> appart,
dissertation -> dissert
• A présent, les expressions populaires et le
français familier/argotique entrent facilement
dans l’usage
(médias, classes moyennes & populaires plus répandues)
Tendances actuelles et l’avenir
• L’Académie française n’exerce plus le même pouvoir
qu’avant (aujourd’hui le pouvoir appartient aux médias)
-> l’usage des anglicismes et des emprunts grandit
rapidement (le franglais), surtout en informatique
• Les patois sont mis en valeur (le breton, l’occita,
l’alsacien etc.)
• Le français est une langue créative (pas figée)
• Les opinions sur les forums de discussion varient :
- Le français est comme une femme dont il faut bien
s’occuper et pas mal l’utiliser!
SOURCES
• http://bv.alloprof.qc.ca/francais/la-langue/les-registres-et-les-
niveaux-de-langue.aspx
• http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-
2/exercice-francais-42382.php
• http://www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/niveaux-de-
langage.php
• http://users.skynet.be/fralica/refer/theorie/theocom/communic/nive
aux.htm
• https://jyx.jyu.fi/dspace/bitstream/handle/123456789/43027/URN%3a
NBN%3afi%3ajyu-201403011301.pdf?sequence=1
• http://www.toupie.org/Dictionnaire/Langue_de_bois.htm
• http://bibofle.blogspot.fi/2013/02/les-differents-registres-de-
langue.html
• http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/07/cahier_adultes_111.j
pg