Vous êtes sur la page 1sur 42

LES ANTIGENES

Dr Sawsan FEKI AHU en Immunologie


sawsanfeki@yahoo.fr
Pr Hatem Masmoudi

PCEM2 Le 09/01/17 1
LES ANTIGENES
I. Définition
II. Propriétés des Ag
1) Immunogénicité
2) Spécificité antigénique
III- Classification des Ag
1) Ag naturels
2) Ag artificiels
3) Ag synthétiques
IV- Notion d’antigène thymo-indépendant
2
éfinition
Définition?

3
DEFINITION
ANTIGENE :
• Espèce moléculaire bien définie

• Isolée ou constitutive d’une cellule, d’un virus ou d’un


liquide biologique

• Caractérisée par ses interactions spécifiques avec des


molécules de reconnaissance immunologique:

-Anticorps (Ac) / Immunoglobuline (Ig)

- et/ou TCR (récepteur spécifique des LT) 4


5
DEFINITION
Déterminant antigénique ou épitope :

• Petite portion de la molécule antigène reconnue par


l’Ac

• Chaque molécule d’Ag comporte selon la taille un ou


plusieurs épitopes

6
DEFINITION

Valence d’un Ag :

• Nombre maximum de molécules Ac qu’une molécule


d’Ag peut fixer en même temps

• Valence ≤ nombre d’épitopes

• TCR :

↔ peptide de 10 à 20 aa provenant de la dégradation


partielle de la protéine antigénique 7
LES ANTIGENES
I. Définition
II. Propriétés des Ag
1) Immunogénicité
2) Spécificité antigénique
III- Classification des Ag
1) Ag naturels
2) Ag artificiels
3) Ag synthétiques
IV- Notion d’antigène thymo-indépendant 8
PROPRIETES DES ANTIGENES
1/Immunogénicité:

= Capacité de l’Ag à induire une réponse immunitaire

Haptène= Ag non immunogène

-Molécule organique, non immunogène par elle-même

-Capable d’induire la synthèse d’Ac spécifiques si couplée à


une protéine porteuse

ex: Di et tri-nitrophénol (DNP, TNP)


9
DNP TNP
Immunogénicité

Facteurs conditionnant l’immunogénicité

Facteurs Facteurs
dépendants de dépendants de
l’Ag l’hôte

10
Facteurs conditionnant
l’immunogénicité
Facteurs dépendants de l’Ag:
– Origine:
les Ag du soi sont peu ou pas immunogènes
– Poids moléculaire:
+ PM élevé (≥ 10 KDa)  + l’Ag est immunogène
– Nature chimique:
Protéines et LPS : puissants immunogènes
Lipides : se comportent comme les haptènes
– Complexité chimique et structurale
11
Facteurs conditionnant
l’immunogénicité
Facteurs dépendants de l’Ag:
– Dose et voie d’administration:
+ Ag phylogénétiquement éloigné ÷ hôte + dose faible
Doses trop fortes ou trop faibles → Tolérance
Rappels sur +eurs semaines → forte réponse immunitaire
2 ou plusieurs Ag simultanément → synergie
à 2-3 jours d’intervalle → dépression réponse au 2è Ag
– Association d’adjuvants: Ag faible immunogénicité ou
disponibles en petite quantité : exaltent la réponse Ac
– Sensibilité de l’Ag à l’apprêtement et à la présentation
aux lymphocytes T 12
Facteurs conditionnant
l’immunogénicité
Facteurs dépendants de l’hôte:
– Constitution génétique:
espèce, souche, ethnie, individu
ex : polysaccharides simples: immunogènes chez l’homme
et la souris, pas chez le lapin ni le cobaye

– État physiologique:
âge, sexe, grossesse, état de santé
13
1/Immunogénicité

Notion de pro-antigène:

• Ag de faible PM qui devient immunogène après fixation


sur protéine autologue

• ≠ haptènes qui → réponse Ac

les pro-Ag entraînent surtout des réactions d’HSR

ex : DNCB, chrome, nickel, acrylique,

certains produits cosmétiques..


14
PROPRIETES DES ANTIGENES
2/Spécificité antigénique
• 2 Ag ≠ → 2 populations ≠ d’Ac :
2 immunsérums (IS) ≠
• Chaque IS : spécifique d’un Ag
• Chaque Ac de l’IS : spécifique
d’un déterminant antigénique bien
déterminé

Immunsérum
15
Spécificité antigénique:
Ac anti-para-aminophényl-glucoside sont ≠ des
Ac anti-para-aminophényl-galactoside

noyau phénol

En fixant, en position para, un résidu glucose sur un noyaux phénol et un résidu
galactose sur un autre noyau phénol, on obtient 2 haptènes (H1 et H2) qui se
ressemblent énormément : sont quasiment identiques
Et pourtant le système immunitaire va pouvoir distinguer entre les 2 en
produisant 2 types d’Ac ≠ : anti-H1 et anti-H2 16
Spécificité Antigénique: Expérience 1
H : haptène + : indique une précipitation
H1 : acide para-aminophénylglucoside H2 : acide para-aminophénylgalactoside
S.A : sérum albumine bovine O.A : ovalbumine

Hypothèse: Haptène-Protéine porteuse → Ac anti-H ≠ Ac anti-P


H1-SA H1-OA

IS anti-H1.SA IS anti-H1.OA

Précipitation in vitro???

SA H1.OA
OA H1.SA
Expérience 1
• 2 groupes d’animaux (souris ou lapins..) sont immunisés
par le même haptène H1 fixé sur une protéine porteuse
différente pour chaque groupe : OA et SA

• Les immuns sérums (IS) de chaque groupe sont testés


in-vitro avec chacune des protéines porteuses seule et
avec l’haptène

• Quand elle a lieu, la réaction Ag-Ac se traduit par une


précipitation visible à l’œil nu
Expérience 1: Résultats
H : haptène + : indique une précipitation
H1 : acide para-aminophénylglucoside H2 : acide para-aminophénylgalactoside
S.A : sérum albumine bovine O.A : ovalbumine

Conclusion: Les résultats des 4 cases + et – prouvent que :


les Ac anti-haptène sont ≠ des Ac anti-protéine porteuse

Ag SA OA H1.SA H1.OA
Ac

IS anti-H1.SA + - ++ +

IS anti-H1.OA - + + ++
Spécificité Antigénique: Expérience 2
Question: Les Ac anti-H1 sont-ils différents des Ac anti-H2

Fixation sur la même protéine porteuse (SA) de


2 haptènes qui se ressemblent tellement : H1 et H2
Immunisation

Immunsérum anti- H1-SA-H2

Tester Précipitation avec: Adsorption sur la SA, et sur


-SA seule chacun des complexes SA-H1,
-SA couplée avec H1, SA-H2 et H1-SA-H2
avec H2 et avec les 2 H (IS épuisé)
Adsorption de l’IS sur colonne de DEAE Cellulose-SA

Immunsérum anti- H1-SA-H2

SA fixée sur les


Macromolécules

Immunsérum épuisé en SA
Expérience 2

• Sur la même protéine porteuse (SA), on fixe les 2


haptènes qui se ressemblent tellement : H1 et H2 et on
immunise avec des animaux (souris ou lapins..)

• L’IS anti-H1-SA-H2 ainsi obtenu est testé in-vitro avec la


SA seule, couplée avec H1, avec H2 et avec les 2 H

• Les mêmes Rx Ag-Ac sont ensuite reproduites


successivement avec l’IS adsorbé (épuisé) sur la SA, et
sur chacun des complexes SA-H1, SA-H2 et H1-SA-H2
Expérience 2: Résultats

Ag SA SA.H1 SA.H2 H1.SA. H2


Ac
IS anti-H1.SA. H2 + ++ ++ +++
IS anti-H1.SA. H2
Epuisé par SA - + + ++
IS anti-H1.SA. H2
Epuisé par SA.H1 - - + +

IS anti-H1.SA. H2
Epuisé par SA.H2
- + - +

Conclusion: Les Ac anti-H1 sont différents des Ac anti-H2


Spécificité antigénique / Réaction croisée
• Limites : réaction croisée entre 2 Ag ≠
• L’Ac obtenu par immunisation avec un Ag X
réagit in vitro avec l’Ag immunisant X mais aussi
avec un 2ème Ag différent Y
• Spécificité Ag Э tjrs: Ac anti-X ≠ Ac anti-Y
• Deux situations :
-Les 2 Ag X et Y ont des épitopes communs
-Les 2 Ag X et Y ont des épitopes semblables
24
Des Ac spécifiques 1 Des Ac spécifiques 2

La réaction Ag-Ac est spécifique et réversible

Une concentration élevée d’Ag inhibe cette réaction

25
26
LES ANTIGENES
I. Définition
II. Propriétés des Ag
1) Immunogénicité
2) Spécificité antigénique
III- Classification des Ag
1) Ag naturels
2) Ag artificiels
3) Ag synthétiques
IV- Notion d’antigène thymo-indépendant 27
Classification des Antigènes

• Ag naturels: -Selon la nature chimique


-Selon l’origine

• Ag artificiels

• Ag synthétiques

28
Antigènes naturels
Selon la nature chimique
• Protéines= très bons immunogènes+++

- protéines fibreuses: déterminants antigéniques de type


séquentiel, structure 1re , ~ 10à 20 aa

- protéines globulaires: + épitopes de type conformationnel,

structure 2re, 3re.., juxtaposition dans l’espace d’aa non


contigus

D A immunodominants

D A cryptiques ou immunosilencieux 29
≠ Structures protéiques

30
Antigènes naturels
Selon la nature chimique
• Polysaccharides: bons immunogènes en général
-Simples : polysaccharides du pneumocoque et du streptocoque
-Complexes: lipopolysaccharide des entérobactéries
glycoprotéines des groupes sanguins

Sucres immunodominants : déterminent la spécificité antigénique


ex : Ag A et B des groupes sanguins,
Ag AO et BO des salmonelles
préférentiellement situés sur l'extrémité des chaînes latérales
principal point de contact avec l’Ac, épitope ~ 8 résidus de sucre
31
Antigènes naturels
 Selon la nature chimique
• Protéines:

• Polysaccharides

• Lipides: comme les haptènes

• Acides nucléiques: en général non immunogènes

peuvent le devenir après fixation à la sérum-


albumine méthylée..
32
Antigènes naturels
 Selon l’origine
• Hétéro-Ag ou xéno-Ag: espèces différentes

Ag présents chez tous les individus de la même espèce

• Allo-Ag ou homo-Ag: individus ≠ de la même espèce

Ag présents chez certains individus et pas d’autres de la


même espèce

• Auto-Ag: Ag appartenant à l’individu lui-même

33
Classification des Antigènes
• Ag naturels
• Ag artificiels: Ag naturels modifiés chimiquement par la fixation
d’haptènes, de polypeptides synthétiques..

• Ag synthétiques: Ag créés de toute pièce


ex: polypeptides synthétiques

• homopolymères: 1 seul type


d’aa
• copolymères: 2 ou plusieurs
types d’aa (linéaires ou ramifiés)
34
Classification des Antigènes
Les relations entre immunogénicité et structure
primaire: pas de règle absolue!!!!

-Un changement de plusieurs aa peut ne pas modifier


l'immunogénicité

-La substitution d'un seul aa peut suffire à faire perdre


l'antigénicité : substitution qui entraîne des
modifications conformationelles

35
LES ANTIGENES
I. Définition
II. Propriétés des Ag
1) Immunogénicité
2) Spécificité antigénique
III- Classification des Ag
1) Ag naturels
2) Ag artificiels
3) Ag synthétiques
IV- Notion d’antigène thymo-indépendant 36
Antigène thymo-indépendant

37
Antigène thymo-indépendant

• Réponse Ac sans l’aide des lymphocytes T

• Exp: LPS des endotoxines, flagelline, dextrane….

– caractère répétitif des déterminants antigéniques

– dégradation lente

– pas de commutation de classe

– pas de maturation d’affinité

– Pas de cellules B mémoire


38
Merci
39
Ac monoclonaux Vs Ac polyclonaux

40
Spécificité antigénique
Commentaires tableau 1
• 2 groupes d’animaux (souris ou lapins..) sont immunisés par le
même haptène H1 fixé sur une protéine porteuse différente
pour chaque groupe : OA et SA
• Les immuns sérums (IS) de chaque groupe sont testés in-vitro
avec chacune des protéines porteuses seule et avec l’haptène
• Quand elle a lieu, la réaction Ag-Ac se traduit par une
précipitation visible à l’œil nu
• Les résultats des 4 cases + et – prouvent que :
• les Ac anti-haptène sont ≠ des Ac anti-protéine porteuse
41
Spécificité antigénique
Commentaires tableau 1
• Sur la même protéine porteuse (SA), on fixe les 2 haptènes qui
se ressemblent tellement : H1 et H2 et on immunise avec des
animaux (souris ou lapins..)
• L’IS anti- H1-SA-H2 ainsi obtenu est testé in-vitro avec la SA
seule, couplée avec H1, avec H2 et avec les 2 H
• Les mêmes Rx Ag-Ac sont ensuite reproduites successivement
avec l’IS adsorbé sur la SA, et sur chacun des complexes SA-
H1, SA-H2 et H1-SA-H2
• Les résultats des 4 cases + et – prouvent que :
• les Ac anti-haptène H1 sont ≠ des Ac anti-haptène H2
42