Vous êtes sur la page 1sur 50

Systèmes constructifs 5ème

Systèmes constructifs 5ème


Sommaire :
- Définition du système constructif
- Les approches du programme de 5ème
- Les finalités du programme de 5ème
- Introduction avec le triangle de Jean HOUSSAYE et quelques explications sur les trois modèles pédagogiques
- Définition de savoir, de compétence et de capacité
- Définitions et différentiations entre séquence et séance
- Définitions du TP et du TD
- Exemples de séquences sur les cinq périodes de l’année scolaire
- Les attitudes développées au travers des activités proposées en technologie
- L’analyse et la conception de l’objet technique
- Les matériaux utilisés et l’évolution de l’objet technique
- La définition du lamellé-collé
- Comment amener l’élève à adhérer au lamellé-collé ?
- Quelques exemples de structures réelles en lamellé-collé
- Présentation du projet « Réalisation de ponts »
- Possibilités de présentation d’une suite de séances
- Structure d’une séquence et développement d’une séance clé significative avec différents démonstrateurs
- Quelques liens intéressants de kits tous prêts pour réaliser des ensembles en lamellé-collé
- Exemples divers de montages pratiques pour l’obtention de diverses pièces en lamellé-collé
- Exemples de réalisations en cours d’élèves de diverses pièces en lamellé-collé
- Questions diverses et réponses
- Exercices pratiques de création ou d’élaboration de structures en lamellé-collé (plusieurs groupes de travail)
- Quelques livres et sources de référence pour enseigner la technologie

D’après le Bulletin officiel spécial du ministère de l’éducation nationale en date du 28 août 2008 sur le site http://www.education.gouv.fr
Systèmes constructifs 5ème
Définition du système constructif
Les activités d’observation, de manipulation, d’expérimentation, de fabrication et d’assemblage d’objets
techniques répondant à une situation problème sont le cœur de l’enseignement en technologie. Tout ceci est
à la base de ce qui est appelé un système constructif, à savoir la réalisation d’un système existant à échelle
réduite, à base de matériaux de substitution comme le carton, la ficelle, ou d’autres encore, voire même en
vraie matière.

- Elles sont une base didactique privilégiée pour accéder aux connaissances et capacités déclinées par
approches dans le programme. Elles doivent mobiliser l’élève plus de deux tiers du temps consacré à
l’enseignement de la technologie.

- À partir de la classe de cinquième, l’approche « analyse et conception des objets techniques » succède
à l’approche « analyse du fonctionnement » du programme de sixième. Elle s’enrichit pour prendre en
compte les contraintes environnementales et socioéconomiques et les intégrer afin d’élargir la vision que
l’élève peut avoir des objets techniques.

- À chaque niveau, l’élève étudie au moins trois objets servant de support aux activités. Ces objets
doivent répondre à un besoin réel.

- Ils doivent faire appel chacun à des principes techniques différents, des énergies différentes et des
matériaux différents. L’un d’eux donne lieu à une réalisation. Ces objets ne sont pas nécessairement les
mêmes pour tous les élèves d’une même classe.
Systèmes constructifs 5ème
Les approches du programme de 5ème :
En classe de cinquième, l’enseignement de la technologie prend appui sur le
domaine d’application : « habitat et ouvrages ».

Ainsi, l’élève est situé au cœur des objets techniques de son environnement
(ouvrage d’art, habitation individuelle, équipements collectifs, monument, local
industriel et/ou commercial, aménagement urbain, aménagements intérieurs…) dont
il apprécie l’évolution dans le temps.

Le logement, l’agencement des bâtiments publics et d’habitation, la construction


d’ouvrages et d’ouvrages d’art, l’aménagement intérieur, l’isolation phonique et
thermique, la stabilité des structures sont autant d’applications sur lesquelles il est
pertinent de faire s’interroger l’élève.

Les supports d’enseignement sont choisis par le professeur de façon à permettre


une approche des principes techniques de base, des notions relatives à leur
évolution technique, aux énergies et aux caractéristiques des matériaux
traditionnels ou innovants utilisés.

Les objets techniques retenus doivent privilégier la réflexion sur les structures et
l’agencement.
Systèmes constructifs 5ème
Programme de 5ème (extrait du programme Techno 2008 : Programme de
technologie du collège. Textes officiels. Texte de référence : arrêté du 9
juillet 2008 BO spécial n°6 du 28 août 2008) :
Les finalités :

• identifier et décrire les principes et les solutions techniques propres aux objets
techniques1 de l’environnement de l’élève ;

• conduire une démarche technologique qui se caractérise par un mode de


raisonnement fait de transpositions, de similitudes de problématiques et d’analogies
tout en tenant compte des contraintes techniques et socio-économiques ;

• savoir que la conception et la réalisation des produits prennent appui sur des
avancées technologiques et des fondements scientifiques qui s’alimentent
mutuellement et contribuent à la recherche permanente de l’innovation ;

• comprendre les interactions entre les produits et leur environnement dans un monde
où l’ergonomie, la sécurité et l’impact environnemental sont devenus déterminants ;

• mettre en œuvre des moyens technologiques (micro-ordinateurs connectés aux


réseaux numériques, outils et équipements automatiques, matériels de production,
ressources multimédias…) de façon raisonnée ;

• situer les évolutions technologiques dans la chronologie des découvertes et des


innovations et dans les changements de la société.
Systèmes constructifs 5ème
Introduction avec le triangle pédagogique de Jean HOUSSAYE
Professeur en sciences de l'éducation à l'Université de Rouen et responsable du laboratoire CIVIIC.

modèle SAVOIR
Transmissif modèle
(pédagogie traditionnelle)
Constructiviste
(pédagogie par l’apprentissage)

pédagogie
ENSEIGNANT APPRENANT

Démarche d’investigation
modèle
Béhavioriste
(comportement observable)

http://www.educnet.education.fr/bd/competice/superieur/competice/libre/qualification/q3a.php
Systèmes constructifs 5ème
Les trois axes du triangle pédagogique de Jean HOUSSAYE :
Axe enseignant – savoir (modèle transmissif)
· S’il est trop fort, (ex. cours magistral), l’enseignant est centré sur la matière, l’apprenant est
oublié, s’installe dans la passivité ou chahute.
 S’il est trop faible, les contenus manquent.
Axe apprenant – savoir (modèle constructiviste)
· S’il est dominant, le rôle du professeur est celui de guide. C’est le cas de la pédagogie de la
découverte ou de type constructiviste.
· S’il est trop fort, il y a risque de considérer que l’auto formation est systématiquement
adaptée et donc d’exclure l’enseignant.
 S’il est trop faible, l’élève est en insécurité car sa dynamique personnelle est niée.
Axe enseignant – apprenant (modèle béhavioriste)
· Favorise la prise en compte de l’apprenant, de ses capacités d’attention, de son rythme de
travail, des différences de niveau…
· Si le pôle est trop fort, il y a d’une part risque de dérive psychologique et d’autre part, risque
"d’oublier" le savoir, le contenu.
 S’il est trop faible, l’apprenant est nié par rapport à ses besoins.

Chaque enseignant privilégie l’un de ces axes, et ceci est inévitable. L’idéal serait que
chaque enseignant adapte sa pédagogie en fonction des élèves qu’il a devant lui et au
cas par cas. Cependant, en technologie, c’est la pédagogie par l’apprentissage, et donc
la démarche d’investigation qui est à privilégier, surtout avec les nouveaux
programmes qui favorisent le modèle constructiviste.
Systèmes constructifs 5ème
Un petit clin d’œil de Confucius qui disait :

« J’entends et j’oublie;
Je vois et je me souviens,
Je fais et je comprends »
Penseur de l’ancienne chine (551 à 479 av. J.-C.).

On dit aussi que généralement, on retient :


10% de ce qu’on lit,
20% de ce qu’on entend,
30% de ce qu’on voit,
50% de ce qu’on voit et entend,
80% de ce qu’on dit,
90% de ce qu’on fait.

C’est donc la pédagogie par l’apprentissage, et donc la démarche


d’investigation qui est à privilégier, surtout avec les nouveaux
programmes qui favorisent le modèle constructiviste.
Systèmes constructifs 5ème
Définitions de savoir, de compétence et de capacité :
La compétence est la mise en œuvre judicieuse de connaissances (savoirs),
d’attitudes (savoir-être) et de capacités (savoir-faire) pour résoudre des familles de
problèmes. Chaque capacité peut être caractérisée par un niveau de complexité ou
niveau taxonomique fixé par une échelle (il existe de nombreuses taxonomies, mais
on peut retenir l’échelle de Bloom qui compte 6 niveaux). L’enseignement de la
Technologie retient trois niveaux, à savoir :

1 : je sais (connaître des faits)

2 : je sais en parler (citer des faits ou des concepts)

3 : je sais faire (exploiter des faits et des méthodes)

Il est possible d’expliciter les compétences de deux manières différentes,


à savoir :
- Soit avec le principe des 3C :
Compétence = Connaissances + Capacités + Comportement

- Ou encore avec le principe des 3S :


Compétence = Savoirs + Savoir-faire + Savoir-être
Systèmes constructifs 5ème
Définition et différentiation de séquence et de séance :

- Une séance est le déploiement d’une situation d’apprentissage


(ou d’évaluation) dans un créneau temporel institutionnel
- une séquence est une suite cohérente de séances
- une séquence peut être adossée à un centre d’intérêt afin de
focaliser les apprentissages sur une thématique unique pour créer
un fil conducteur et faciliter les synthèses

La séquence est donc un cycle qui débute par des objectifs


pédagogiques et se termine par synthèse et une évaluation.
Apprentissage  Structuration  Synthèse  Evaluation

Pour faire simple, la séquence commence avec les fondamentaux


(notions de base acquises ou encore à acquérir ou à consolider), se
poursuit ensuite par différents TP ou TD (TP1, TP2, TP3…), pour se
terminer par une synthèse/évaluation.
Systèmes constructifs 5ème
Définition du TP et du TD :

TP :
Les travaux pratiques (TP) sont des activités pendant lesquelles
l'élève est autonome. Il se procure les renseignements
nécessaires, seul, dans : son cours, un dossier ressource, une
bibliothèque... Le TP est l'outil le plus utilisé pour mettre en
œuvre une démarche déductive. On parle alors de TP
d'apprentissage.

TD :
Les travaux dirigés (TD) sont des activités pendant lesquelles
l'élève est guidé ponctuellement par le professeur. Tous les élèves
ont la même activité. Le déroulement du TD est séquencé pour
permettre au professeur de corriger un point particulier,
d'effectuer une synthèse, d'apporter des informations...
Systèmes constructifs 5ème
Un exemple pour les 5 périodes (séquences) sur l’année
scolaire :
Systèmes constructifs 5ème
Les attitudes développées au travers des activités proposées
en technologie :
 l’intérêt pour les progrès scientifiques et techniques ;
 la conscience des implications éthiques de ces changements ;
 le goût du raisonnement fondé sur des arguments dont la
validité est à prouver ;
 le respect des règles élémentaires de sécurité ;
 la responsabilité face à l’environnement, au monde vivant, à la
santé ;
 le travail en groupe qui nécessite de prendre en compte l’avis
des autres, d’échanger, d’informer… de s’évaluer.
Au même titre que les autres disciplines, la technologie
développe :
 la curiosité et l'esprit critique ;
 le sens de l’observation ;
 la rigueur et la précision ;
 le respect de soi et celui des autres ;
 l'ouverture à la communication, au dialogue, au débat.
Systèmes constructifs 5ème
1. L’analyse et la conception de l’objet technique :
Connaissances
À partir de laNiveau
classe
Capacités
de cinquième, l’élève va acquérir, Commentaires
toujours selon une
Fonction. démarche d’investigation
1 ou assurées
Identifier des fonctions de par résolution
un objet technique.de problèmes techniques,
Il s’agit de repérer quelques éléments facilement
permettant de réaliser une fonction particulière.
des
identifiables

compétences, lui permettant de passer progressivement Cette connaissance de l’analyse


doit être
l’objet technique étudié.
introduite dans leàcontexte
la de
conception. 1
Solutions techniques. Identifier la solution technique retenue pour réaliser une fonction Les solutions techniques sont étudiées en rapport
de service. avec les fonctions de service de l’objet technique.
La représentation
1 des
Comparer, solutions
sur techniques
différents objets techniques, les solutions peutCesse
techniques retenues pour répondre à une même fonction de
faireou réalisations
modifications sous d’agencement
forme de
doivent être sous-tendues par une réflexion préalable
croquis ou de2schémas service. à main levée si leur lecture liée estéventuellement
univoque. à l’évolution du besoin ou des solutions
Modifier tout ou partie d’une structure ou d’un assemblage pour techniques retenues pour répondre à ce besoin ou pour
L’utilisation du3 modèle numérique
satisfaire une 3D doit être présentée
fonction de service donnée.
Réaliser cette modification à l’aide d’un logiciel.
comme
respecter des contraintes
identifiées.
offrant une
clairement

Contraintes : bonne perception 1 du enréel


Mettre etcontraintes
relation les une àgrande respecter et lesfacilité
solutions de modifications
La relation entre les contraintes etde forme,
les solutions
- liées au techniques retenues. techniques peut-être abordée selon deux approches :
fonctionnementd’aspect
; et de1 structure.
Relier les choix esthétiques au style artistique en vigueur au - l’analyse d’une ou plusieurs solutions techniques
- liées à la durée de moment de la création. conduit à l’identification d’une ou plusieurs
vie ; contraintes que ces solutions permettent de respecter ;
- liées à la sécurité ; - une ou plusieurs contraintes étant énoncées, l’analyse de
- liées à l’esthétique et l’objet technique doit permettre d’identifier les solutions
l’ergonomie ; techniques qui ont permis de respecter ces contraintes.
- liées au développement durable.
Contexte social et économique. 1 Identifier, de manière qualitative, l’influence d’un contexte social Toutes les contraintes citées ne sont pas systématiquement à
et économique sur la conception et la commercialisation d’un prendre en compte dans l’étude de l’objet technique.
objet technique simple.
Croquis, schéma, codes de 2 Traduire sous forme de croquis l’organisation structurelle d’un Le croquis doit permettre à l’élève d’exprimer sa
représentation. objet technique. compréhension et sa vision de l’objet technique. Les croquis
peuvent être légendés.
1 Traduire sous forme de schéma les Les différents schémas réalisés, leur comparaison et l’échange
fonctions assurées par un objet technique. d’informations doivent permettre de faire émerger le besoin d’un
code de représentation partagé. Il ne s’agit en aucune façon
d’enseigner une codification ou des règles de dessin.
Modélisation du réel 3 Réaliser la maquette numérique d’un volume élémentaire. La création ou la modification d’une maquette numérique d’un
(maquette, modèles 2 Modifier une représentation numérique objet technique peut se faire avec différents types de logiciels :
géométrique et numérique) et d’un volume simple avec un logiciel de volumique, orienté objet.
représentation en conception assistée conception assistée par ordinateur. Il s’agit de faire prendre conscience à l’élève que la
par ordinateur. 2 Associer une représentation 3D à une représentation d’un élément d’un objet technique impose une
représentation 2D. réflexion préalable pour déterminer les différentes opérations à
réaliser. Une représentation numérique n’est pas une fin en soi,
mais s’intègre dans l’analyse d’un objet technique.
Systèmes constructifs 5ème
2. Les matériaux utilisés :
La découverte des matériaux, initiée en classe de sixième, s’enrichit en
Connaissances
cinquième grâce
Propriétés des matériaux : 2 à l’étude
Niveau Capacités
Mettre de nouveaux
en place et interpréter supports
un essai pour définir, de façon Lesd’enseignement
Commentaires
propriétés mécaniques des matériaux issus sont : du

domaine de l’habitat
- propriétés intrinsèques
(aspect physique, propriétés 2
qualitative, une propriété donnée.
Classeretde manière
des qualitative
ouvrages. L’étude
plusieurs matériaux selon une
dureté, résistance mécanique, résistance à la déformation
de nouveaux matériaux
plastique (pliage, formage), aptitude au permet
soudage et au collage.
mécaniques, acoustiques, propriété simple à respecter. Les essais, qui mettent en évidence les propriétés des
thermiques). de découvrir de nouvelles propriétés, de nouvelles matériaux ne doivent pas possibilités de être
être une fin en soi, ils doivent
replacés dans le contexte de l’objet technique étudié et en
transformation. Les matériaux métalliques, céramiques, organiques
rapport direct avec les fonctions et
de service attendues.

efforts mis en jeu. de l’étude


sous l’angled’un
Propriétés mécaniques et 2 Mettre en relation, dans une structure, une ou des propriétés Les propriétés des matériaux et des structures sont présentées
composites
esthétiques d’une structure : sont avec
abordés dans
les formes, les matériauxleet lescontexte objetquantitatif
qualitatif, l’aspect technique
n’étant précisé que

- déformation ; présent dans le laboratoire ou dans l’environnement de l’élève.


- résistance ; lorsque cela est particulièrement significatif.

- esthétique.
Origine des matières premières et 1 Identifier l’origine des matières premières et leur disponibilité. À cette occasion, on pourra aborder la disponibilité
disponibilité des matériaux. 1 Associer le matériau de l’objet technique à la (ou aux) matière(s) géographique des matières premières et la conséquence sur le
première(s). choix de certains matériaux en fonction des régions.
1 Identifier l’impact d’une transformation et d’un recyclage en Le champ d’application peut être élargi avec les matériaux
termes de développement durable. rencontrés en sixième.

4. L’évolution de l’objet technique :


Dans le prolongement de l’étude de l’évolution des objets techniques en classe
de sixième, cetteNiveau
Connaissances
Évolution d’objets techniques dans 1
approche
Capacités
a pour but d’amener l’élève
Identifier l’évolution des besoins.
à mieux appréhender les
Commentaires
Cette capacité s’applique à des objets techniques réalisant la
évolutions des habitats et ouvrages au cours du temps,
un contexte historique et socio
économique.
en élargissant sa vision
même fonction mais construits et utilisés à des époques
différentes.
historique des productions
Évolution des styles en fonction des
principes techniques et des
1 Repérer sur une famille d’objets techniques, l’évolution des
et constructions imaginéesinventeurs,
principes techniques ou des choix artistiques.
et réalisées par l’homme.
Il ne s’agit pas de faire un inventaire exhaustif des grands
ingénieurs ou artistes mais de sensibiliser l’élève
à la relation « personnage – époque – principe technique ».
Les investigations1 surAssocier
tendances artistiques.
lesles grands
réalisations.
objets techniques réels doivent
inventeurs, ingénieurs et artistes et leurs
permettre de bien
percevoir qu’une 11 solution
Évolution des outils et des machines.
est un compromis à un moment
Différencier outil et machine. Cette activité est menée en priorité à partir d’observations
donné en fonction
Mettre en relation une tâche avec différents outils et machines d’objets réels, de maquettes fidèles et de recherches
notamment de l’état des sciences et des techniques disponibles.
utilisées au cours des âges. documentaires.
Systèmes constructifs 5ème
Définition du lamellé-collé :

Le lamellé-collé ou bois lamellé est un procédé de fabrication


consistant à coller des lamelles, généralement de bois, avec les fibres
du matériau dans le même sens. Son intérêt est d'une part la
fabrication d'une pièce de grande dimension ou de formes particulières
qui n'auraient pu être obtenues par utilisation du même matériau sans
transformation, d'autre part l'amélioration de la résistance mécanique
par rapport à une pièce de bois massif (grâce au triage et à la purge
des défauts).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lamell%C3%A9-coll%C3%A9
Systèmes constructifs 5ème
Comment amener l’élève à adhérer au lamellé-collé ?
La meilleure méthode à mon sens, reste celle qui est de poser une problématique à l’élève,
c’est-à-dire lui raconter une histoire sur le produit auquel il doit adhérer, et en quelque sorte,
lui poser un problème pour provoquer une situation déclenchante.
Les étapes du cycle de vie d’un produit associées à l’histoire racontée peuvent également aider
l’enseignant dans sa démarche d’investigation, toujours en jouant sur cette fameuse situation
déclenchante.

Quelques exemples de situations déclenchantes :

- Et si demain, il n’y avait plus d’électricité ?

- Et si mon téléphone portable ne mémorisait plus mes contacts ou ne fonctionnait plus ?

- Et si demain, il n’y avait plus d’Internet ?

- Et si ma console de jeux et/ou mon ordinateur ne fonctionnaient plus ?

- Et si le chauffage de la salle de classe ou de ma chambre ne fonctionnait plus ?

- Et si on construisait des ponts ou d’autres structures en bois avec des formes courbes ?
Systèmes constructifs 5ème
Comment amener l’élève à adhérer au lamellé-collé ?
Deux démarches permettent d’arriver à une situation d’apprentissage, à savoir la
démarche fonctionnelle et la démarche intuitive. Néanmoins, la démarche intuitive est
dans ce cas celle qui convient le mieux, car elle incite l’élève à expérimenter, découvrir,
tester, analyser, modifier, tester à nouveau, … :

Démarche fonctionnelle

Capacités Support (objet


étudié)

Démarche intuitive

Ensuite, en parallèle, lui faire rechercher des exemples concrets de structures existantes
en lamellé-collé, lui permettant de s’approprier la technique initiale et tous ses dérivés.
Systèmes constructifs 5ème
Quelques exemples de structures réelles en lamellé-collé

Le pont piéton en bois lamellé-collé à SCHWANBERG (Autriche) Une charpente en bois lamellé-collé

Un pont en bois lamellé-collé

La charpente en bois lamellé-collé du centre Vienna en Autriche


Systèmes constructifs 5ème
D’autres exemples de structures réelles en lamellé-collé

Les meubles aussi peuvent faire appel au lamellé-collé !

Le stade intérieur TELUS-Université Laval

Une préparation de pré-cintrage


pour une future forme en lamellé-
collé

Quelques exemples de réalisations détournées de ponts possibles avec les élèves


Systèmes constructifs 5ème
Des exemples de montages de réalisations en lamellé-collé

Et le bâtiment peut aussi faire appel au


lamellé-collé comme ici pour un escalier !

L’aviation peut aussi faire appel au lamellé-collé !

http://trainclassix.e-monsite.com/album/construction-du-fuselage/contrecollage-des-lisses-d-un-flan.html
Systèmes constructifs 5ème
Des exemples de montages de réalisations en lamellé-collé

Metropol Parasol à Séville ! (Andalousie, Espagne)

Metropol Parasol, une structure en bois de l'architecte Berlinois Jürgen Mayer-Hermann, un projet pharaonique !
Systèmes constructifs 5ème
Présentation du projet « Réalisation de ponts » :
- Présentation du projet
- Décomposition en groupes de travail (6 groupes pour une classe d’environ 26
à 27 élèves, ce qui correspond à des groupes d’environ 4 à 5 élèves)
- Présentation de la problématique « Comment tiennent les ponts ? »
- Faire choisir un pont à chaque groupe d’élève en imposant par exemple la
fabrication à un moins un tiers de la classe d’un pont en bois
- Mettre l’élève face à un questionnement ou une situation déclenchante du
style « Et si on enlevait un élément du pont, que se passerait-il ? »
- Questionner l’élève (le groupe) sur la technologie employée dans le type de
pont choisi
- Questionner l’élève sur les formes obtenues et les procédés utilisés pour les
obtenir
- Faire rechercher des matériaux de substitution pour la réalisation des ponts
autres qu’en bois
- Faire rechercher les différents procédés de réalisation de ponts en bois et faire
expérimenter des modes de mise en forme sur des échantillons de différents
morceaux de bois (bois naturel, bois travaillé en barres carrées, lamelles de
bois provenant de cageots ou autres provenances, bois en plaques
contreplaquées, sciure de bois pressée et collée, …)
Systèmes constructifs 5ème
Possibilités de présentation d’une suite de séances :
Il faut provoquer une situation déclenchante (en contradiction par exemple avec les
matériaux utilisés initialement ou des idées préconçues) : comment obtenir une forme
spécifique associant rigidité, souplesse, facilité de mise en œuvre, esthétique et durable
dans un matériau naturel ou reconstitué comme le carton ou le papier ?

Il est ensuite possible de rajouter le terme « en bois » dans le cas d’un objectif final de
réalisation en lamellé-collé.

Il faut laisser les élèves rechercher des formes particulières dans divers matériaux et
comparer ces derniers pour savoir s’ils sont naturels ou non et peuvent être travaillés
comme il se devrait.

Après qu’ils se soient arrêtés sur le choix du bois, leur proposer de travailler divers
échantillons et morceaux en leur demandant comment ils feraient pour leur donner une
forme particulière qui puisse perdurer dans le temps, puis les faire rechercher des
exemples sur des structures existantes, puis les faire analyser le(s) procédé(s) de
réalisation/fabrication.

Afin de leur faire réaliser un premier prototype, ou une forme arrêtée en lamellé-collé, il est
possible au départ de leur fournir des plaques de bois, des clous, des marteaux, de la
ficelle pour réaliser des gabarits, et les laisser faire, mais en donnant quelques directives.
Différents types de bois pouvant être utilisés : pin, sapin, balsa, samba, bois de cageots, …
Systèmes constructifs 5ème
Structure d’une séquence et développement de séances clé
significatives avec différents exemples ou démonstrateurs :
Afin de pouvoir structurer une séquence, il faut amener une idée provoquant la fameuse
situation déclenchante. Par exemple, dans mon cas, le fait de réaliser une structure
généralement réalisée en matériaux comme le béton, l’acier ou même la pierre à être
repensée, conçue puis réalisée avec du bois.

Il faut amener l’élève à rechercher par lui-même les différentes structures réalisées aussi
bien dans tout ce qui peut toucher le mobilier que des constructions plus massives comme
des ponts, des éléments porteurs, mettant en œuvre des efforts considérables, tout en
obtenant des formes particulières et même parfois extraordinaires.

L’élève doit ensuite être en mesure se s’approprier le mode de conception et réalisation


d’une structure en lamellé-collé, tout en étant en contradiction avec l’idée initiale qu’un
matériau collé est souvent dans son esprit quelque chose de moins solide qu’un élément
constitué d’un seul tenant !

Enfin, il va devoir concevoir puis réaliser une structure en réinvestissant toutes ses
recherches et analyses faites en cours avec son groupe de travail.

Pour terminer, il devra présenter la structure complète avec son groupe devant la classe, en
faisant apparaître toutes les caractéristiques intrinsèques de la réalisation en lamellé-collé.
Systèmes constructifs 5ème
Structure d’une séquence et développement de séances clé
significatives avec différents exemples ou démonstrateurs :
Il serait également intéressant de faire construire et réaliser une poutre droite sur le même
principe du lamellé-collé. L’élève devra alors concevoir le montage pour l’obtention de cette
poutre, puis la mettre en pression avec un montage spécifique ou un procédé permettant de
mesurer sa déformation sous une certaine charge.
Il comparera alors la déformation à celle d’une autre poutre en bois plein, et sera peut-être
même amené à constater la rupture de cette dernière, bien moins résistante que celle en
lamellé-collé.
De même, il pourra comparer la poutre réalisée avec d’autres matériaux et/ou d’autres
profilés, et ce afin de pouvoir conclure et faire apprécier cette technologie qui revient après
plusieurs années d’oubli.
Enfin, il pourra également démontrer l’intérêt de cette technologie pour obtenir des formes
particulières difficilement réalisables avec les autres procédés et matériaux.
Systèmes constructifs 5ème
Exemple de structure d’une séquence et de plusieurs
séances :
Systèmes constructifs 5ème
Quelques séances clé significatives avec différents exemples
ou démonstrateurs :
Pour illustrer quelques séances, voici quelques activités de recherche, d’analyses, de
comparaison des systèmes constructifs en lamellé-collé par rapport à d’autres structures
existantes dans des matériaux plus traditionnellement utilisés comme le béton, l’acier, …

L’élève est ensuite amené à concevoir, puis réaliser une structure basée sur le principe du
lamellé-collé, en reprenant ses bases et en les adaptant à sa création avec le groupe.
Systèmes constructifs 5ème
Quelques séances clé significatives avec différents exemples
ou démonstrateurs :
Les recherches sur Internet, suivies de quelques expérimentations à l’initiative des élèves,
faites par exemple dans du carton de récupération…
Systèmes constructifs 5ème
Quelques séances clé significatives avec différents exemples
ou démonstrateurs :
Les premières esquisses, puis les croquis pour comme ici réaliser le pont du Millenium de
Londres. Même les Smartphones sont utilisés pour arriver au résultat escompté !
Systèmes constructifs 5ème
Quelques séances clé significatives avec différents exemples
ou démonstrateurs :
Les premiers essais avec quelques prototypes réalisés, avant de concevoir, puis réaliser
son propre pont !
Systèmes constructifs 5ème
Quelques séances clé significatives avec différents exemples
ou démonstrateurs :
Après ces réalisations, il peut aussi y avoir certains comparatifs de structures, avec des
outils ou même des profilés spécifiques, comme ici, avec cet exemple du banc de flexion
POLYTECH ou avec la mallette de poutres JEULIN.
Il est possible d’imaginer toutes sortes de contraintes, comme la flexion, la torsion, la
résistance dans le temps à certains effets du climat (oxydation accélérée de certains
matériaux par rapport à d’autres, température induisant la dilatation ou la rétractation de
certains matériaux, …)
Systèmes constructifs 5ème
Quelques exemples d’utilisation d’un banc de déformation :
Un autre exemple de mesure de déformation de poutres après réalisation.
Ici, la déformation d’une lame de bois sous un effort constant.
Outre le fait de pouvoir mesurer cette déformation avec une règle, l’élève peut relever la
courbe induite sur une feuille, avec une couleur définie, puis la comparer à d’autres formes
ou matériaux, en utilisant à chaque fois d’autres couleurs.
L’influence du type de matériau, son positionnement (sur la tranche, à plat, …) peuvent
aussi faire comprendre à l’élève l’importance de l’orientation d’une poutre dans une
construction (charpente de maison, …).
Systèmes constructifs 5ème
Quelques séances clé significatives avec différents exemples
ou démonstrateurs :
Il est également possible de charger une structure et voir sa résistance par rapport à
d’autres, et son comportement dans tous les axes, comme par exemple pour faire
également apparaître l’importance des fondations d’une construction, ou du
dimensionnement des culées d’un pont en fonction de son architecture, mais également de
la nature du sol, …
Systèmes constructifs 5ème
Quelques liens intéressants de kits tous prêts pour réaliser
des ensembles en lamellé-collé :
- Le gymnase – Académie de Poitiers

Le sujet proposé concerne la réalisation collective de la maquette d’un gymnase.


De par le nombre important de pièces et de sous-ensembles, le choix du
professeur s’est porté vers une réalisation collective menée sur 3 classes.
Chaque classe est divisée en six équipes et chaque classe participe à
l’avancement du « chantier de la maquette ».

- Investi’ poutres - Polydis

Elle permet de faire travailler 3 équipes d'élèves sur différends types de poutres.
-en lamellées collées
-en béton et béton armé
- et la réalisation de différents profils de poutres T, I , U
Systèmes constructifs 5ème
Exemples divers de montages pratiques pour l’obtention de
diverses pièces en lamellé-collé :

- Le montage sur plateau lisse :

Le gabarit est formé après traçage de la forme à obtenir, puis réalisé


à partir de clous espacés donnant la forme finale de la pièce en
lamellé collé. Ce dernier est généralement utilisé pour réaliser un
prototype (pédagogie de la découverte ou de type constructiviste) et
avoir la possibilité de modifier au dernier moment.

- Le montage dans un gabarit :

Ce dernier est spécialement étudié et conçu pour obtenir la forme


finale désirée, et est généralement conçu et réalisé pour obtenir
plusieurs pièces de même forme et de mêmes dimensions, comme
par exemple la maquette d’un gymnase, ou d’un ouvrage reprenant
plusieurs fois la même pièce.
Systèmes constructifs 5ème
Exemples divers de montages pratiques pour l’obtention de
diverses pièces en lamellé-collé :
- Le montage dans un gabarit :
Les élèves encollent les lamelles et les incèrent progressivement dans le montage, puis mettent
ce dernier en pression. On peut distinguer que les différentes lamelles se mettent en place tout
au long du serrage.

Après séchage, le résultat obtenu est conforme au produit recherché.


Systèmes constructifs 5ème
Exemples divers de montages pratiques pour l’obtention de
diverses pièces en lamellé-collé :
- Le montage sur plateau lisse :
Les élèves dessinent la courbe à obtenir, en se servant par exemple une lame en PVC souple
afin d’obtenir une trace constante et régulière. Ensuite, ils disposent la feuille sur un plateau
lisse, et commencent à enfoncer les clous aux endroits stratégiques. Il n’est d’ailleurs pas
exclu qu’ils commettent au départ quelques erreurs, ils s’en rendront compte ensuite lors de
l’assemblage des lamelles de bois.
Après quelques clous plus ou moins bien mis, ils peuvent vérifier la véracité de leur montage,
et la forme logiquement à obtenir en fonction de la réalisation finale prévue.

Après séchage, le résultat obtenu est logiquement conforme au produit recherché.


Systèmes constructifs 5ème
Exemples de réalisations en cours d’élèves de diverses
pièces en lamellé-collé
Systèmes constructifs 5ème
Exemples de réalisations en cours d’élèves de diverses
pièces en lamellé-collé
Systèmes constructifs 5ème
Exemples de réalisations en cours d’élèves de diverses
pièces en lamellé-collé
Systèmes constructifs 5ème
Exemples de réalisations en cours d’élèves de diverses
pièces en lamellé-collé
Systèmes constructifs 5ème
La restitution en cours avec un exposé sur la construction
peut aussi amener l’élève à mieux comprendre l’intérêt d’une
structure par rapport à une autre. Il peut même être amené à
découvrir d’autres moyens de mise en œuvre de la structure.
Systèmes constructifs 5ème
La restitution en cours avec un exposé sur la construction
peut aussi amener l’élève à mieux comprendre l’intérêt d’une
structure par rapport à une autre. Il peut même être amené à
découvrir d’autres moyens de mise en œuvre de la structure.
Systèmes constructifs 5ème
Exemples de réalisations de diverses pièces en lamellé-collé
Systèmes constructifs 5ème
Questions diverses et réponses
Systèmes constructifs 5ème
Exercices pratiques de création ou d’élaboration de
structures en lamellé-collé (plusieurs groupes de travail)
Systèmes constructifs 5ème
Quelques livres et sources de référence pour enseigner la
technologie :
- Programmes d’enseignement de technologie (BO spécial n° 6 du 28 août 2008)
- Ressources pour faire la classe en 6ème , 5ème , 4ème , 3ème DGESCO mai 2009 (Site EDUSCOL)
- Réseau national : http://ww2.ac-poitiers.fr/rnrtechno/
- Site académique : http://www.ac-
strasbourg.fr/sections/enseignements/secondaire/pedagogie/les_disciplines/technologie/view
- Liste de sites sélectionnés
- Bibliographie
- Vidéothèque
- Fournisseurs de matériels didactiques
 La démarche de projet
De l’entreprise au collège de Delagrave Pédagogie et Formation
ISBN : 2-206-08490-2
 La démarche d’investigation
Les bases pour enseigner en technologie de Delagrave
ISBN : 978-2-206-01625-2
Systèmes constructifs 5ème
Quelques sources locales permettant certaines exploitations
et interventions en cours :
- http://www.ageka.fr/
- http://www.mathis.eu/
- http://www.fibois-alsace.com/
- http://www.haas-weisrock.fr/
- http://construction-charpente-bois-charpentier.charpente-gutzwiller.com/
-…

 Quelques exemples d’utilisation du lamellé-collé :


Systèmes constructifs 5ème
Merci à vous tous !