Vous êtes sur la page 1sur 38

 La cavité crânienne est l'espace délimité par

les os de la base et de la voûte


crânienne. Elle contient l’encéphale entouré
des méninges crâniennes
 La cavité crânienne est une cavité
comportant le cerveau (l'encéphale) et une
partie de la moelle épinière. Elle est
délimitée par les os du crane
Crâne vu de côté Schéma simplifié d'un
crâne vu de face
Chez l‘homme, le crâne est la partie supérieure
du squelette. Il est essentiellement destiné à protéger
l‘encéphale. Il repose sur le rachis cervical par
l'intermédiaire de l‘atlas (vertèbre C1), et maintien en
antérieur le massif facial.
L’ensemble composé par la tète et le crâne représente
environ un huitième du poids du corps. Le crâne a
également d'autre fonctions : cavités de résonance pour le
chant et la voix, cavité de thermorégulation. Cet ensemble
d'os a évolué au cours des derniers millions d'années.
Les mouvements du crâne sont ceux de la tête et sont dus
aux vertèbres cervicales qui permettent :
•la rotation antérograde et rétrograde sur le couple
atlas/axis ;
•les flexions antérieure, postérieure et latérales droite et
gauche
 La cavité thoracique est l'espace situé dans la poitrine, où se
logent le, cœur les poumons, l‘oseophage , la trachée,
les broncher et le thyms.
- Anatomie de la cavité thoracique :
Ce qui est important de comprendre sur le schéma ci-dessous, ce sont
les rapports des différents constituants de la cavité thoracique dans
l'espace, à savoir
- En arrière les vertèbres et l'oesophage, en avant de ce dernier, la
trachée qui donne naissance aux bronches qui vont se ramifier dans les
2 poumons.
- En avant de la trachée, les gros vaisseaux du coeur :
- veines jugulaires internes droite et gauche, veines sous-clavières
droite et gauche dont la réunion forme la veine cave supérieure
- la crosse de l'aorte qui donnent naissance aux premières branches de
l'aorte : les artères sous-clavières droite et gauche (vascularisation des
membres supérieurs), les carotides primitives droite et gauche
(vascularisation de la tête et du cerveau).
- l'artère pulmonaire.
Enfin le coeur entouré de son enveloppe (le péricarde) et qui repose
sur le diaphragme entre les 2 poumons.
Thorax – cavité thoracique et viscères :
Généralités :
Le thorax est divisé en 2 grands compartiments :
-médialement le médiastin
-latéralement les compartiments pleuro pulmonaires
Le médiastin:
Le médiastin se trouve entre les poumons gauche et droit.
Etymologie : mediastinum = situé au milieu
Le médiastin contient différents organes :
-Le cœur
-Les gros vaisseaux qui sortent du cœur et rentrent dans celui-ci
-Le larynx
-La trachée (qui descend dans le médiastin et se divise en deux bronches)
-L'œsophage (permet au bol alimentaire de traverser la cage thoracique et
d'arriver dans l'estomac)
Rapports :
-supérieur :
-plan passant par la première côte orienté vers l'avant et le bas (plan oblique)
-constitue la limite entre la cavité thoracique et le cou
-inférieur :
-le muscle diaphragme
-antérieur :
-le sternum
-postérieur :
-la colonne thoracique constituée par les vertèbres thoraciques.
Le médiastin est constitué de différentes parties.
Un plan transversal passant au niveau de l'angle sternal et,postérieurement
au niveau du disque intervertébral T4 et T5, délimite le médiastin supérieur
et le médiastin inférieur.
Le médiastin supérieur est délimité caudalement par le plan transversale et
cranialement par un plan oblique orienté dans un sens postéro-antérieur vers
le bas et passant par la 1ere cote.
Le médiastin supérieur, situé entre le plan de la première côte et le plan
transversal, contient :
-de gros vaisseaux veineux entrant dans le cœur: VCI, VCS, Sinus Coronaire et
aussi les veines pulmonaires (4).
-des artères : l'aorte et ses branches et le tronc artériel pulmonaire (2
artères pulmonaires)
-la trachée et postérieurement l'œsophage
-des nerfs et des lymphatiques
-en superficie, le thymus (le plus superficiel dans le médiastin supérieur).
Le médiastin inférieur, situé entre le plan thoracique transversal et le
diaphragme, est constitué de trois parties :
-antérieure : en avant du cœur
-moyenne : le cœur et le péricarde
-postérieure : en arrière du cœur
 La cavité abdominale est l'espace creux contenant
l‘estomac, les intestins, les reins, le foie, la vésicule
biliaire, le pancréas, la rate et les uretères.
 La cavité est limitée par une enceinte musculaire : en avant, les muscles
grands droits, latéralement, les muscles transverses, les obliques (petit +
grand) et en arrière, le rachis.
Il y a une membrane qui tapisse en avant et sur les cotés la cavité :
le péritoine pariétal. Le péritoine pariétal postérieur s'éloigne du plan
musculaire postérieur car devant le rachis, il y a les gros vaisseaux du
membre inférieur.
Dans la cavité péritonéale se placent les viscères digestifs. Dans l'espace
en arrière (espace retro-péritonéal) on trouve l'appareil urinaire. Il y a
aussi des éléments de l'appareil génital.
 L'abdomen contient l'appareil digestif (dans la cavité
péritonéale), l'appareil urinaire, l'appareil génital (tous 2 dans l'espace
retro-péritonéal). Le péritoine pariétal se réfléchit autour des vaisseaux
qui partent de l'Aorte pour vasculariser les viscères digestifs. Il les
accompagne jusque sur les viscères en les entourant. Le plus souvent, il
adhère aux viscères. On parle de péritoine viscéral dès qu'il abandonne la
paroi.
Le tube digestif commence au niveau de la cavité buccale.
Ensuite, le pharynx. Puis, traversant le thorax,
l'oesophage. L'oesophage traverse le diaphragme et pénètre
dans l'abdomen où il devient oesophage abdominal. Il se
poursuit par l'estomac, qui va lui même se poursuivre par
le duodénum (la première partie de l'intestin grêle), puis
l'intestin grêle, composé de nombreuses anses, dont la
partie supérieure est le jéjunum, et la partie inférieure
est l'iléon ; qui se termine à droite par le gros intestin
(côlon) dont la partie inférieure, le caecum, porte
l'appendice.
Le côlon monte dans la partie droite de l'abdomen (côlon
ascendant) puis le traverse de droite à gauche (côlon
transverse) en croisant successivement le duodénum,
l'intestin grêle. Il redescend à gauche (côlon descendant).
Il se termine par une boucle, le côlon sigmoïde qui se
prolonge par le rectum dans le petit bassin; la partie toute
terminale est le canal anal qui s'ouvre par l'anus.
A ce tube digestif sont annexés d'autres éléments viscéraux
: le foie qui occupe l'hypochondre droit, déborde dans la
région épigastrique et dans l'hypochondre gauche, et
le pancréas (glande mixte), placé dans le cadre duodénal;
il va s'étendre à gauche en passant en arrière de l'estomac
pour s'approcher plus ou moins de la rate. Dans
l'hypochondre gauche, au dessus du côlon, il y a la rate en
arrière de l'estomac.
Chez l'embryon de 8 semaines (22 mm), tous les viscères
sont alignés sur la ligne médiane. L'oesophage passe à
travers le diaphragme, il se poursuit par l'estomac (tube
allongé), puis duodénum primitif, anses intestinales
primitives : on a ainsi tout l'intestin grêle + le futur côlon
droit. Il y a enfin l'intestin terminal, le futur côlon gauche et
la partie supérieure du rectum qui vient se terminer au
niveau du cloaque : les appareils digestif et urinaire ont
une terminaison commune. La future vessie
s'appelle l'allantoïde. Chez l'adulte, il y aura un reliquat
embryologique : l'ouraque = la fermeture de l'allantoïde.
L'ouraque relie le sommet de la vessie à l'ombilic.
Le pancréas naît de la paroi du duodénum et remonte
rapidement derrière l'estomac. En avant de l'estomac
apparaît le foie. devant la partie supérieure de l'estomac
apparaît la future rate.
De haut en bas, on décrit 2 parties dans l'abdomen : le
mésocolon transverse divise la cavité abdominale en 2
étages : sus et sous méso colique. Le péritoine tapisse toute
la face inférieure du diaphragme ; il va former un méso qui
va diviser l'abdomen. Au dessus du côlon transverse se
situent le foie, la rate, le pancréas, l'oesophage abdominal.
La paroi de l'embryon est tapissée par le péritoine pariétal
qui passe devant l'Aorte. Il rencontre le tronc coeliaque. Il va
se réfléchir pour l'accompagner jusqu'au bord postérieur de
l'estomac par 2 feuillets : le mésogastre postérieur. Le
péritoine panse les faces droite et gauche de l'estomac puis
arrive au bord antérieur. Il va se diriger vers le foie (avec
l'artère hépatique), il l'entoure, et regagne le péritoine
pariétal.
Entre le bord antérieur de l'estomac et le foie est
le mésogastre antérieur.
Le mésogastre antérieur se nomme petit épiploon, et les 2
feuillets qui relient le foie en avant à la paroi constituent le
ligament suspenseur du foie.
La cavité péritonéale est entre le péritoine pariétal et le
péritoine viscéral.
Développement du foie: le foie commence à se développer
vers la droite. Il entraîne la bascule de l'estomac vers la
droite. L'Aorte reste fidèle à la ligne médiane.
La paroi de l'embryon est tapissée par le péritoine pariétal
qui passe devant l'Aorte. Il rencontre le tronc coeliaque. Il va
se réfléchir pour l'accompagner jusqu'au bord postérieur de
l'estomac par 2 feuillets : le mésogastre postérieur. Le
péritoine panse les faces droite et gauche de l'estomac puis
arrive au bord antérieur. Il va se diriger vers le foie (avec
l'artère hépatique), il l'entoure, et regagne le péritoine
pariétal.
Entre le bord antérieur de l'estomac et le foie est
le mésogastre antérieur.
Le mésogastre antérieur se nomme petit épiploon, et les 2
feuillets qui relient le foie en avant à la paroi constituent le
ligament suspenseur du foie.
La cavité péritonéale est entre le péritoine pariétal et le
péritoine viscéral.
Développement du foie: le foie commence à se développer
vers la droite. Il entraîne la bascule de l'estomac vers la
droite. L'Aorte reste fidèle à la ligne médiane.
La face droite de l'estomac devient la face postérieure, et la
face gauche devient la face antérieure, le bord antérieur
devient le bord droit et le bord postérieur devient le bord
gauche. Le péritoine suit ces mouvements: le mésogastre
postérieur s'incline vers la gauche pour rejoindre le bord
postérieur de l'estomac. Le petit épiploon bascule d'une
position sagittale (antéro-postérieure) à une position frontale
(droite / gauche), donc une partie de la cavité péritonéale va
venir se placer en arrière de l'estomac.
Le foie est très volumineux : il occupe la majorité de la partie
droite de l'abdomen. L'estomac a achevé sa bascule à 90° ;
l'Aorte n'a pas bougé. Le ligament suspenseur du foie joint le
péritoine pariétal antérieur au péritoine viscéral hépatique.
Développement du feuillet gauche du mésogastre postérieur
: la rate et le pancréas le refoulent en arrière pour s'entourer
de ce feuillet. La rate remonte en arrière de l'estomac. En
arrière de l'estomac, la cavité péritonéale présente un
diverticule : l'arrière cavité des épiploons (= cavité
épiploïque).
L'épiploon pancréatico-splénique relie le pancréas à la rate,
et l'épiploon gastro-splénique relie l'estomac à la rate. On y
trouve des branches du tronc coeliaque.
Le méso duodénum entoure le pancréas + le duodénum. Du
fait de l'évolution du foie, le duodénum bascule vers la droite.
Finalement, l'Aorte déborde très peu sur la gauche de la ligne
médiane. Le duodénum bascule de 90° vers la droite pour se
coller à la paroi postérieure de l'abdomen, il entraîne le
pancréas. Le bloc duodéno-pancréatique est fixé à la paroi
postérieure par le fascia de Treitz.
( coupe horizontale chez l'adulte ) Le péritoine pariétal est
relié au côlon gauche. Le péritoine du côlon droit est en
continuité avec celui de l'intestin grêle (artère mésentérique
supérieure). Les 2 côlons sont accolés à la paroi postérieure de
l'abdomen : les mésocolons droit et gauche sont accolés par
les fascias de Toldt droit et gauche. L'intestin grêle est relié
par le disparaissent chez l'adulte, il y a donc une partie du
côlon qui est directement en rapport avec l'espace rétro
péritonéal : le péritoine viscéral se réfléchit sur le péritoine
pariétal, ce qui génère un creux dans les flancs : les
gouttières parido-coliques . mésentère qui va de la paroi
postérieure de l'abdomen à l'intestin grêle, relié mais non fixé ;
il délimite donc 2 régions : dextro mésentérique et lévo
mésentérique. Les feuillets de Toldt
 La cavité pelvienne est l'espace contenant la vessie, certains organes
génitaux, une partie du gros intestin et le rectum.
 La cavité pelvienne est une cavité organique naturelle du corps
humain. Elle est située dans le bas-ventre, en dessous de la cavité
abdominale (qui contient la plupart des organes du système digestif).
Elle est délimitée par la même membrane que la cavité abdominale :
le péritoine. La cavité pelvienne contient la vessie, l‘urètre,
différents organes reproductrures internes
(utérus, vagin, ovaires et trompés utérines chez la femme, vésicules
séminales et prostate chez l'homme), le rectum et également une
partie du colon (segments du systéme digestif). La cavité pelvienne
joue un rôle protecteur vis-à-vis des organes qu'elle entoure : elle
amortit les chocs et les protège des infections
 La loge pelvienne, étage supérieur du petit bassin, est beaucoup plus
vaste que la loge périnéale.

Chez la femme, son organisation générale est simple (cf.


appareil génital, fig. 8 et 9), les principaux viscères se
disposent dans le couloir sagittal de la cavité en trois appareils
bien distincts :
l'appareil urinaire : en avant, avec la vessie en haut et l'urèthre en
bas ; l'appareil génital : au milieu, formé par l'utérus en haut, le
vagin en bas ; l'appareil digestif : en arrière, représenté par la
partie supérieure dilatée du rectum, l'ampoule rectale ;
le péritoine recouvre la partie supérieure de chaque axe viscéral : il
tapisse la face supérieure de la vessie, recouvre la face antérieure
de l'utérus, délimitant un cul-de-sac vésico-utérin peu profond ; il
revêt largement la face postérieure de l'utérus, débordant en bas sur
le dôme vaginal, et se réfléchit sur le versant antérieur de l'ampoule
rectale, délimitant le profond cul-de-sac vagino-rectal de Douglas.
Dans ce cul-de-sac, zone déclive de la grande cavité péritonéale,
peuvent s'accumuler des épanchements sanguins, purulents, etc.
Sous le péritoine, des cloisons fibreuses verticales séparent dans
plusieurs plans frontaux successifs les axes viscéraux ; elles
s'étendent en bas jusqu'à l'aponévrose pelvienne : aponévrose
ombilico-prévésicale en avant, fascia vésico-vaginal, fascia recto-
vaginal, fascia rétro-rectal.
Une coupe frontale passant par l'axe d'un des appareils, par exemple
l'appareil génital féminin, montre une organisation comparable :
le péritoine tapisse en haut la paroi latérale du petit bassin et
forme un cul-de-sac latéral avant de se réfléchir sur l'utérus. Du
fond du cul-de-sac descend, jusqu'à l'aponévrose pelvienne, une
cloison fibreuse verticale ; cette lame sacro-recto-génito-pubienne
s'étend d'arrière en avant, du sacrum au pubis ; elle borde
latéralement tous les viscères médians du bassin. Sous le péritoine
pariétal se situent l'artère et la veine hypogastriques, vaisseaux
principaux du petit bassin. L'artère détache à ce niveau sa branche
utérine ; l'artère utérine se dirige vers l'axe vi[...]
Cavités du corps humain:
le cavité dorsale :
La cavité dorsale est l’espace qui abrite le cerveau, la moelle
épinière et le liquide céphalorachidien. Elle doit son nom au fait
qu’elle est située le long du côté dorsal (arrière) du corps.
Limites de la cavité dorsale : Les os du crâne et le fascia crânien
forment les limites de ce réseau hydraulique semi-clos. Le fascia
crânien est habituellement connu sous un autre nom, la dure-
mère. C’est une couche de tissus conjonctifs robuste et
relativement inélastique qui est attachée aux os du crâne et à ceux
du canal rachidien de différentes façons. Jetez un coup d’œil sur
les figures 1 et 2

figure 1
figure2
Les différentes cavités du corps humain:
Le corps humain dispose des cavités suivantes :
dans la cavité dorsale
la cavité crânienne, délimitée par le crâne et contenant le cerveau,
les yeux et les oreilles ;
la cavité spinale, délimitée par la colonne vertébrale et contenant
la moelle épinière ;
dans la cavité ventrale:
la cavité thoracique, délimitée par la cage thoracique et contenant
les poumons et le cœur sis dans le médiastin ;
Dans la cavité abdomino-pelvienne:
la cavité abdominale, délimitée en haut par la cage thoracique et
en bas par le pelvis. Elle même scindée en 2 parties :
La cavité péritonéale contenant l'estomac, les intestins, le foie,
le pancréas et la vésicule biliaire
L'espace rétro-péritonéale contenant les reins et les uretères
la cavité pelvienne, délimitée par le pelvis et contenant la vessie,
l'anus et le système reproducteur ;