Vous êtes sur la page 1sur 21

Analyse des Modes de

Défaillance, de leurs Effets


et de leur Criticité

AMDEC
Le sigle anglo-saxon correspondant à l’AMDEC est FMECA (Failure Modes Effects
and Criticality Analysis).

L’AMDEC est une extension de l’AMDE (Analyse des Modes de Défaillances et de


leurs Effets). Leurs mises en œuvre sont identiques, au calcul de la criticité prêt.

1/21
Présentation

Bonne connaissance du
système

Synthèses Défaillances du système


Analyses fonctionnelles Actions préventives et/ou
Analyse Préliminaire de Risques AMDEC
correctives
Arborescence Technique

Groupe de travail
Documentation technique
Tableaux

Phases
- conception
- développement
- fabrication
- utilisation,…

2/21
But de l’AMDE(C)

 Étudier et maîtriser les risques de défaillance d'un produit, d'un


procédé de fabrication, d’un moyen ou d'un service.

 L’AMDE(C) permet donc :


 D’identifier les faiblesses potentielles du système : modes vraisemblables de
défaillance, causes possibles pour chaque mode, effets de chaque défaillance
selon la phase de la mission ou du cycle de vie dans laquelle elle se produit.
 De définir et de mettre en place des actions préventives et/ou correctives tout
au long du cycle de vie du produit, ainsi que la mise en place de procédures
d’exploitation, d’utilisation et de maintenance.

3/21
Les différents types d’AMDE(C)

• Les AMDEC fonctionnelles

PRODUIT

• Les AMDEC matérielles MOYEN DE


PRODUCTION

PROCEDE

4/21
Descriptif de l’AMDE(C)

 Doit être démarrée au plus tôt pour être efficace, par exemple :
 Pour une AMDE(C) produit, dès la conception pour l’optimiser.
 Pour une AMDE(C) procédé, lorsque les choix de fabrication du produit sont faits
et avant que les outillages et les machines soient commandés.
 Repose sur un travail de groupe et capitalise ainsi l'expérience de chacun.
 Nécessite la connaissance détaillée du fonctionnement du produit, moyen ou
service.
 Est formalisée sous forme de tableaux disposés en colonnes. S’applique
facilement à des processus linéaires.
 Est un outil d’aide à la recherche de problèmes potentiels sur une action
future.
 Est une façon de penser, une méthode de travail et non pas un formulaire à
remplir.

5/21
Déroulement de l’AMDE(C)

 Initialisation
 Analyse des défaillances
 Évaluation des défaillances – Analyse de la criticité
 Proposition d’actions en réduction de risques
 Suivi et contrôle des actions
 Exploitation de l’AMDE(C)

6/21
Initialisation de l’AMDE(C)

 Valider le besoin, délimiter l’étude et constituer un groupe de travail


pluridisciplinaire localisé (avec plusieurs personnes, un animateur, en un lieu
unique et pendant un temps donné) ou délocalisé (audit par animateur,
synthèses, examen critique).
 Préparer un dossier d’étude et recenser la documentation existante.
 Définir le niveau de détail de l’analyse.
Pour la réalisation d’une AMDE(C) « produit », réaliser une
analyse fonctionnelle : elle permet de savoir pourquoi et
comment fonctionne le système et l’AMDE(C) va permettre
de savoir pourquoi et comment le système tombe en panne.
 Définir le tableau d’analyse et le valider.

7/21
Analyse des défaillances
 Réalisation d’un tableau d’AMDEC pour chaque phase de vie
du système.
Exemple de tableau d’analyse
Identification Analyse Evaluation – Amélioration

possibles de

possibles de

Occurrence

diminution
défaillance
défaillance

défaillance

Actions en
Détections

de risque
détection
Fonction

Mode de
Matériel

Gravité
Causes

Effets

Non

IPR
la

la
[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11]

IPR : Indice de Priorisation du Risque = Gravité x Occurrence x Non détection.


C’est l’indice de criticité.

8/21
Analyse des défaillances

Détermination des modes de défaillance et de leurs causes


Prise
en compte
Analyse Fo nctions de l'état de
de l'expérience du composant fonctionnement
d'exploitation du système

1ère liste
Recensement Causes internes M ode s de
de modes de
Essais des modes de et externe s défaillance et
défaillance
de fiabilité défaillance de défaillance leurs causes
retenue
tests potentiels du composant retenues pour
pour
du composant l'analyse
l'analyse

Analyse
prévisio nnelle
de la sûreté
de fonctionnement
du composant

9/21
Analyse des défaillances
Passage d’une AMDE(C) système à une AMDE(C) sous système
pour faciliter la recherche des causes
AMDEC Fonctions Effet Mode Cause Gravité …
« Fonctionnelle »
au niveau du
Fp1 EI 1 Pas Fp1 -Rupture de …
système
l’ensemble A

AMDEC au Sous Effet Mode Cause Gravité Fréquence …


niveau des système
différents sous-
Ensemble A Pas Fp1 Rupture - Mauvais …
système du
dimensionnement
système
de la pièce X

AMDEC au Composant Effet Mode Cause Gravité Fréquence …


niveau des
composants d’un
Pièce X - Jeu E1 …
sous-système
insuffisant

10/21
Analyse des défaillances
MODES DE DEFAILLANCE GENERIQUES

1. Défaillance structurelle (rupture) 20. Ne démarre pas


2. Blocage physique au coincement 21. Ne commute pas
3. Vibrations 22. Fonctionnement prématuré
4. Ne reste pas en position 23. Fonctionnement après le délai prévu
5. Ne s'ouvre pas (retard)
6. Ne se ferme pas 24. Entrée erronée (augmentation)
7. Défaillance en position ouverte 25. Entrée erronée (diminution)
8. Défaillance en position fermée 26. Sortie erronée (augmentation)
9. Fuite interne 27. Sortie erronée (diminution)
10. Fuite externe 28. Perte de l'entrée
11. Dépasse la limite supérieure tolérée 29. Perte de la sortie
12. Est en dessous de la limite inférieure 30. Court-circuit (électrique)
13. Fonctionnement intempestif 31. Circuit ouvert (électrique)
14. Fonctionnement intermittent 32. Fuite (électrique)
15. Fonctionnement irrégulier 33. Autres conditions de défaillance
16. Indication erronée exceptionnelle suivant les
17. Ecoulement réduit caractéristiques du système, les
18. Mise en marche erronée conditions de fonctionnement et les
19. Ne s'arrête pas contraintes opérationnelles

11/21
Évaluation des défaillances –
Analyse de la criticité

Calcul de la criticité IPR (Indice de Priorisation du Risque)


IPR = G x O x N
(G : Gravité, O : probabilité d'occurrence, N : non détection)

G Gravité O Probabilité d'occurrence


1 Effets mineurs 1 Très faible
2 Effets significatifs 2 Faible
3 Effets critiques 3 Moyenne
4 Effets catastrophiques 4 Forte

N Non détection
1 Très efficace
2 Efficace
3 Détection peu fiable
4 Aucune détection possible

12/21
Évaluation des défaillances –
Analyse de la criticité

Calcul de la criticité IPR (Indice de Priorisation du Risque)


 Cotation de la criticité souvent effectuée en fonction des deux seuls critères de
gravité et de probabilité d’occurrence de la défaillance.
 Représentation de la criticité sous forme matricielle (Grille de criticité).
GRAVITE
G
1 2 3 4
O

O 1
C
C
U 2 I
R
R
E 3 II
N
C
E 4

I: Zone non critique


II : Zone critique

13/21
Proposition d’actions en réduction de risques

 Mise en place d’actions correctives.


 Diminution de la criticité des causes de défaillance :
 Réduction de la probabilité d’occurrence des modes de
défaillances ou,
 réduction de la gravité des effets.

 Réactualisation de la cotation de la criticité à chaque


mesure prise.

14/21
Proposition d’actions en réduction de risques
Les mesures correctives
Préventive
 Optimisation des opérations de
maintenance préventive
Corrective  Mise en oeuvre de nouvelles Améliorative
opérations
 Diminution du MTTR  Augmentation de la SdF
 Meilleure gestion des pièces  Augmentation du MTBF
de rechange  Amélioration de la sécurité
 Développement d'un système des opérateurs
d'aide au diagnostic

Optimiser et développer
la maintenance
15/21
Suivi et contrôle des actions

 Formulation de recommandations qui font l’objet de


plans d’actions.
 Vérification de la bonne mise en œuvre de ces plans
d’actions.
 Analyse de l’impact des modifications proposées
(amélioration ou dégradation des performances SdF).

16/21
Exploitation de l’AMDE(C)

 L’AMDE(C) permet de générer une base d’informations


de référence tout au long de la vie du produit.
 L’exploitation se traduit par une liste de synthèses :
 Liste des effets de défaillances,
 Liste des articles critiques,
 Liste des symptômes observables,
 Liste des points de panne unique,
 Liste des défaillances non détectées,
 Liste des modes communs, …

17/21
Limites de l’AMDE(C)

 N’est pas une méthode de résolution de problèmes.


 Ne permet pas l’étude des combinaisons de défaillances (plutôt
réservée aux Arbres de Défaillances, Graphe de Markov,…).
 Ne peut pas garantir l’exhaustivité de l’étude.
 Est une méthode fastidieuse pour l’étude des systèmes
complexes.

18/21
Domaines d’application

 Electricité, électronique,
 Mécanique,
 Nucléaire,
 Organisation,
 Informatique (méthode AEEL),
 etc,

dans tout type de service et de société.

19/21
Logiciels de traitement

 AMDAO  FMEA-PC
 AMDEC  FMECA
 AMDECEDIT  FMECA Processor
 AMIDEC  GAMDEC
 CARA  HAZSEC
 FACET  LEDA
 FAILMODE  MSI REALITY
 FIABEX  RELEXFMECA
 FME-1.0  RELIASEP
 FMEA plus  SOFIA

20/21
Bibliographie

 AMDEC Guide pratique - Gérard LANDY - Collection AFNOR - 2002


 Sûreté de Fonctionnement des systèmes industriels - A.VILLEMEUR -
Édition Eyrolles - 1988
 Fiabilité des systèmes - A.PAGES & M. GONTRAN - Édition Eyrolles -
1980
Les normes
 Document américain : « MIL-STD 1629A : Procedures for Performing a
Failure Mode and Effect Analysis »
 Document européen : publication 812 de la CEI (techniques d’analyse de la
fiabilité des systèmes : procédure d’analyse des modes de défaillance et de leurs
effets (AMDE))
 Document de normalisation française X60-510 (techniques d’analyse de la
fiabilité des systèmes : procédure d’analyse des modes de défaillance et de leurs
effets (AMDE)), traduction du document européen précédemment cité
21/21