Vous êtes sur la page 1sur 249

PRÉPARATION/PLANIFICATION

ET ORDONNANCEMENT DES
TRAVAUX DE MAINTENANCE
Étude d’un projet de maintenance
Les phases préliminaires

Les origines d’un projet


La production, l’ingénierie, la maintenance, le design, la boîte à
suggestion, les concurrents, le marché les lois etc…

L’évaluation
La compétence, le temps de démarrage, les infrastructures, les
capacités de production, les coûts, la rentabilités

La justification $
Le ROI, le TR, la VAN et le TRI
Étude d’un projet de maintenance

L’identification du projet
Les origines, les besoins, la finalité, les critères de réussites mesurables

Le développement du projet
La faisabilité du projet, les risques, établir différentes solutions, analyser les
solutions, évaluer les coûts, recommandation

La planification
Les activités, les ressources, les délais, les coûts

L’exécution
Conception détaillée, les achats, fabrication, l’installation, le suivi le
démarrage
La fermeture
La formation, l’évaluation les rapports
Planification d’un projet de maintenance
Les étapes

Ordonnancement

Représentation graphique

Suivi
L’ordonnancement
 Qu’est-ce que c’est l’Ordonnancement?
 La Mission de l’Ordonnancement
 Techniques de l’Ordonnancement
 Les Méthodes de l’Ordonnancement
 Les Caractéristiques de l’Ordonnancement
 Les 5 niveaux d’Ordonnancement
L’ORDONNANCEMENT
Un problème d'ordonnancement (ou méthode Metra) consiste à organiser
dans le temps la réalisation de tâches, compte tenu de contraintes
temporelles (délais, contraintes d'enchaînement) et de contraintes portant sur
la disponibilité des ressources requises.

L’Ordonnancement appartient aux trois fonctions techniques de


l’industrie:

 Études
 Production
 Maintenance
L’ordonnancement dans l’ Étude

Un ordonnancement constitue une solution au problème d'ordonnancement. Il est


défini par le planning d'exécution des tâches (« ordre » et « calendrier ») et
d'allocation des ressources et vise à satisfaire un ou plusieurs objectifs.

L’ordonnancement dans la Production

En production (manufacturière, de biens, de service), on peut le présenter comme un


problème où il faut réaliser le déclenchement et le contrôle de l'avancement d'un
ensemble de commandes à travers les différents centres composant le système.
L’ordonnancement dans la Maintenance

Systeme de communication rélatif à une intervention corrective, entre le


moment d’apparition et la remise a niveau de l’équipement défaillant

Pour pouvoir fonctionner correctement le service d’ordonnancement a besoins


d’informations provenant du bureau des méthodes

Ces principales
L’ordonnancement dans la
Maintenance
Service Production Service Maintenance
DT METHODES
BT Dossier de
réparation
enregistrement
MACHINE DT programmation
défaillance ORDONANCEMENT
lancement

DA OT
BT
intervention
REALISATION
MAGASIN BSM

DT = Demande de Travail OT = Ordre de Travail BT = Bon de Travail


DA = Demande’approvisionnement BSM = Bon de Sortie de Magasin
Mission de l’Ordonnancement

 Prévoir la chronologie du déroulement des tâches

• Optimiser l’utilisation des moyens nécessaires, et les rendre disponibles

• Lancer les travaux au mement choisi

• Contrôler l’avancement et la fin des tâches, et prendre en compte les écartes


entre prévisions et réalisations
Les 3 étapes de l’ordonnancement
1) La planification : qui vise à déterminer les
différentes opérations à réaliser, les dates
correspondantes, et les moyens matériels et humains
à y affecter.
2) L’exécution : qui consiste à la mise en œuvre des
différentes opérations définies dans la phase de
planification.
3) Le contrôle : qui consiste à effectuer une
comparaison entre planification et exécution, soit au
niveau des coûts, soit au niveau des dates de
réalisation.
Les Ressources

 La ressource est un moyen technique ou humain destiné à


être utilisé pour la réalisation d'une tâche et disponible
en quantité limitée, sa capacité.

Renouvelables
Ressources

Consommables
Analyse de temps en Maintenance

- Préparation: C’est le délais de sous


traitance, budget, état

- Ordonnancement: planning, charge, repártition ,


. de travail
Le Temps
- Intervention: le temps passé est un
, delais à réspecter

- Exploitation au bureau des


méthodes
L’Analyse de Temps
Tmax – Tmin X 100
- Chronométrage
Tmoy

- Enregistrements de Video

La mesure - Les Standards de Temps.- ils sont établis pour des


, tâches répetitives bien définies
Industrielle
du temps - Blocs de Temps

- Les Estimations la mise en mémoire des BT pasés par


, l’informatique, permet de faire moins d’estimations au
, jugé (suivant son expérience, peu précise et trop
. subjective) et plus d’estimations historiques
- Estimation Analytique
Estimation Analytique

Pour chaque tache les préparateur va estimer trois durées:


tr: le temps réaliste qui est le temps le plus fréquent
to: le temps optimiste ou minimal
tp: le temps pessimiste dans le cas ou tout se passe mal

f (t)

Tm = to + 4 tr + tp
n
to tr tm t
La méthode Aléatoire
On va mesurer l’incertain (variable aléatoire) dont les principales lois de
distributions rencontrées sont:

♠La loi normale (loi de GAUSSE) distribution symétrique

♠ La loi log-normale, distribution dissymétrique

♠ La loi exponentielle décroissante


Temps passés et temps alloués

Mise en METHODES
mémoire Estimation
Prévision
Temps alloués
GESTION Organisation
Saisie
ORDONNANCEMENT
Temps passés
Coûts :

Cm = k tpassé REALISATION Planification


La Fonction Ordonnancement

3h
La fonction méthode
14h30 3h 17h30
La fonction ordonnancement

14h30 3h30 17h30


La fonction réalisation
Notion de Charge et Capacité

Charge 8h / jour
Taux de Charge
charge capacité

<< 1 1 >1
Capacité 24h / jour Sous Ok Sur
charge charge
Les Tâches ou Etapes
 Une tâche est une entité élémentaire localisée dans le temps par
une date de début et/ou de fin, dont la réalisation nécessite une
durée, et qui consomme un moyen selon une certaine intensité.

Tâches

TACHES TEMPS
(S)
A
A 4

B 2
B

C 1 C
D 3
D
t (s)
 Projet: C’est un ensemble des tâches, chaque tâches étant une phase, c’est a
dire un élément de décomposition du projet auquel le préparateur a
affecté une duré propre

Chemin Critique: qui est formé d’une succession de tâches, sur le chemin le
plus long en terme de durées

Délai: C’est une contrainte technique ou commerciale s’appliqant à


l’achevement d’une tache ou d’un projet
Les Méthodes d’Ordonnancement

Il existe trois méthodes d’ordonnancement :

La méthode de Gantt

La méthode MPM (Méthode des Potentiels Métra)

La méthode PERT (Program Research Technic).


Méthodes d’Ordonnancement
 I Le Diagramme de Gantt.

Ce type de diagramme a été mis au point par un américain Henry Gantt.

On représente au sein d’un tableau, en ligne les différentes tâches et en colonne


les unités de temps( exprimées en mois, semaines, jours, heures…)
La durée d’exécution d’une tâche est matérialisée par un trait au sein du
diagramme.
Tâches

TACHES TEMPS
(S)
A
A 4

B 2
B

C 1 C
D 3
D
t (s)
Méthodes d’Ordonnancement
 Avantages :
 Déterminer la date de réalisation d’un projet.
 Identifier les marges existantes sur certaines tâches ( avec une date de
début au plus tôt et une date au plus tard).
 La date au plus tard de début d’une tâche, la date à ne pas dépasser
sans retarder l’ensemble du projet.

 Inconvénient :
 Ne résoud pas tous les problèmes, en particulier si l’on doit planifier
des fabrications qui viennent en concurrence pour l’utilisation de
certaines ressources.
Méthodes d’Ordonnancement

Potentiels Métra.
Cette méthode a été développée par une équipe de chercheurs français.

Les tâches sont représentées par des sommets et les contraintes de


succession par des arcs.
Chaque tâche est renseignée par la date à laquelle elle peut commencer (date au
plus tôt) et celle à laquelle, elle doit se terminer (date au plus tard).
A chaque arc est associé une valeur numérique, qui représente soit une durée
d’opération, soit un délai.

Fin au plus
Début au plus Fin au plus tard = DELAI
tard tot

Début au plus
tot durée

Etaleme
Méthode P.E.R.T (Program Evaluation and
Research Task)

Chaque tâche est représenté par un arc, auquel on associe un chiffre entre
parenthèses qui représente la durée de la tâche.

Entre les arcs figurent des cercles appelées « sommets » ou « événement »


qui marquent l’aboutissement d’une ou plusieurs tâches. Ces cercles sont
numérotées afin de suivre l’ordre de succession des divers évènements.
Términologie
- Planning: ce sont divers modèles de tableaux visualisant la programmation de
travaux

- Lissages de Charges: Reherche d’une optimisation des charges en jouant sur les
marges

- Jalonnement: C’est l’ensemble des dates situant sur un planning les tâches et leur
marges dans la réalisation d’un projet

- Programmation: C’est l’action d’intégrer une tâche en attente sur un planning donc
de lui choisir des dates de début et de fin
Términologie
Lancement: Cela rassemble tous les moyens pour assurer leur
disponobilité au moment choisi

Avancement: Cela assure le suivi des travaux

Déblocage: C’est l’action de libérer le lancement d’une tache après


l’enregistrement de la fin de la tâche antécedente

Approvisionnement: C’est l’action d’assurer les aprivisionnements


nécessaires puis qu’ approvisionner trop tôt en trop grand nombre
conduit à stocker inutilement, ce qui revient très cher, approvisionner trop
tard entraîne des rétards et de personnel inoccupé
Caractéristiques de l’Ordonnancement

METHODE ORDONNANCEMENT

QUOI? QUI?

COMMENT? QUAND?
Les 5 Niveaux de l’Ordonnancement

5ème 4ème 3ème 2ème 1er

En cours 2 jours 1 mois 12 mois 5 ans


BIBLIOGRAPHIE
 Economica, Collection Gestion Série : "Production et
techniques quantitatives appliquées à la gestion"
(dirigée par Vincent Giard) Paris, 1999 ISBN 2-
7178-3798-1
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l'
ordonnancement
Planification d’un projet de maintenance Ordonnancement

Ordonnancement Représentation graphique

Suivi

L ’ordonnancement:
C’est l’étape de préparation au projet.

Voici les principales informations nécessaires


 Identifier les activités nécessaires
 Identifier les activités préalables à chaque activité
 Déterminer les temps d’exécution de chaque activité
 Déterminer le personnel requis pour chaque activité

C’est l’étape la plus importante. Garbage in garbage out

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’un projet de maintenance Représentation graphique

Ordonnancement
Suivi

Exemple

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’un projet de maintenance Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Il en existe 3 types

 Graphique de Gantt
 Graphique CPM ou PERT
 Diagramme des potentiels

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’un projet de maintenance Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Graphique de Gantt

C’est un outil visuel qui permet de présenter une production unitaire ou


un projet et d’en assurer le suivi

Construction du graphique

L ’axe des « X » est divisé en unité de temps. La durée des activités est
représentée par des barres horizontales
Sur l’axe des « Y » on indique les informations de l ’ordonnancement. On peut
aussi ajouter les informations suivantes:

•les dates de début et de fin des activités •Les ressources


•les dates de début et de fin des activités au •les jalons
plus tôt et plus tard
• le % d ’avancement des travaux
•la marge de l ’activité
François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’un projet de maintenance Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Exemple de graph Gantt

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Graphique CPM ou PERT ou potentiel

C’est un outil visuel qui permet de présenter un projet et d’en assurer le


suivi. Il met l’emphase sur les liens entre les activités.

Il existe sous 2 formes


•Forme de PERT
•Forme de système des potentiels (comme tous les logiciels de
gestion de projet)

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Exemple de graphique PERT

Le PERT

2 4
4-1
2-1 5 5 7-2 7 7 9-4 11 11
10-1
6,2
0 0 1-1 1 1 3-2 3 3 12 12

5-2
8-8
3 4

Niveau 0 Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Niveau 5

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’un projet de maintenance Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Exemple de graphique de potentiels

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Graphique de potentiel

Chaque tâche est représentée par un carré. Entre les tâches, il y a des
flèches qui représente les prédécesseurs aux tâches.

Activité 1 Activité 2

1 1 2

durée de 1 unité

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Graphique de potentiel

On ajoute aussi les débuts (ou fin) au plus tôt et au plus tard dans les
nœuds

Activité 1
Activité 2

1 1 2

0 0 durée de la tâche 1 1 2

Début au plus tôt de Fin au plus tard de Début au plus tôt Fin au plus tard
la tâche 1 la tâche 1 de 2 et fin au de la tâche 2
plus tôt de 2

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Construction du Graphique de potentiel

Étape 1. Avec les prédécesseurs immédiats, on trace le graphique


Étape 2. On calcul les débuts et fin au plus tôt et au plus tard
Étape 3. On identifie le chemin critique
Étape 4. On trace le Gantt

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Construction du Graphique de potentiel

2 2 3

1 2
1 1 3 3
1
2
6 1 fin
0 0
2 5 5 6 6
4

1
3 3

1
5

1 4

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt


Il faut bien suivre l’évolution du projet. Des différences entre les durée, début et fin
planifié et le durée, début et fin réels peuvent changer l’allure du projet. Exemple:
voici une planification dont certaines activités sont débutées.

30 Avr 00 07 Mai 00 14 Mai 00


Nº Nom de la tâche Durée Début Fin % achevé D L M M J V S D L M M J V S D L M M
1 plan accepter par votre patron 1 jour 01 Mai 01 Mai 100%
2 Préparation du terrain 1 jour 02 Mai 02 Mai 100%
3 commande des matériaux 2 jours 02 Mai 03 Mai 50%
4 Creusage des fondations 1 jour 03 Mai 03 Mai 50%
5 Commande de la porte et de fenètre 2 jours 02 Mai 03 Mai 0%
6 livraison de matériaux 2 jours 04 Mai 05 Mai 0%
7 coulage des fondation 2 jours 08 Mai 09 Mai 0%
8 livraison porte et fenètres 8 jours 04 Mai 15 Mai 0%
9 pose des murs et charpente 4 jours 10 Mai 15 Mai 0%
10 installation porte et fenètre 1 jour 16 Mai 16 Mai 0%

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt


L’activité #3 a duré jour de plus que prévue, ce qui provoque un délais de 1 jour pour
l’ensemble du projet puisque l’activité 3 fait partie du chemin critique

30 Avr 00 07 Mai 00 14 Mai 00


Nº Nom de la tâche Durée Début Fin % achevé S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J
1 plan accepter par votre patron 1 jour 01 Mai 01 Mai 100%
2 Préparation du terrain 1 jour 02 Mai 02 Mai 100%
3 commande des matériaux 3 jours 02 Mai 04 Mai 100%
4 Creusage des fondations 1 jour 03 Mai 03 Mai 50%
5 Commande de la porte et de fenètre 2 jours 02 Mai 03 Mai 0%
6 livraison de matériaux 2 jours 05 Mai 08 Mai 0%
7 coulage des fondation 2 jours 09 Mai 10 Mai 0%
8 livraison porte et fenètres 8 jours 04 Mai 15 Mai 0%
9 pose des murs et charpente 4 jours 11 Mai 16 Mai 0%
10 installation porte et fenètre 1 jour 17 Mai 17 Mai 0%

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt


Le début réel de l’activité #5 a été retardé de deux jours, résultat, le un nouveau
chemin critique est apparu. L’activité 8 est devenue critique.

30 Avr 00 07 Mai 00 14 Mai 00


Nº Nom de la tâche Durée Début Fin % achevé D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V
1 plan accepter par votre patron 1 jour 01 Mai 01 Mai 100%
2 Préparation du terrain 1 jour 02 Mai 02 Mai 100%
3 commande des matériaux 3 jours 02 Mai 04 Mai 100%
4 Creusage des fondations 1 jour 03 Mai 03 Mai 100%
5 Commande de la porte et de fenètre 4 jours 02 Mai 05 Mai 100%
6 livraison de matériaux 2 jours 05 Mai 08 Mai 0%
7 coulage des fondation 2 jours 09 Mai 10 Mai 0%
8 livraison porte et fenètres 8 jours 08 Mai 17 Mai 0%
9 pose des murs et charpente 4 jours 11 Mai 16 Mai 0%
10 installation porte et fenètre 1 jour 17 Mai 17 Mai 0%

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt

Prenons le cas de Guy Gagnon. Guy est impliqué à la tâche 1,3,et 5.


Regardons sa charge de travail.
30 Avr 00 07 Mai 00 14 Mai 00
Nº Nom de la tâche Durée Noms ressources S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S
1 plan accepter par votre patron 1 jour Guy Gagnon
2 Préparation du terrain 1 jour Excavation CC
3 commande des matériaux 3 jours Guy Gagnon
4 Creusage des fondations 1 jour Excavation CC
5 Commande de la porte et de fenètre 2 jours Guy Gagnon
6 livraison de matériaux 2 jours Matériaux EE
7 coulage des fondation 2 jours Béton DD
8 livraison porte et fenètres 8 jours Matériaux EE
9 pose des murs et charpente 4 jours Benoit Brin
10 installation porte et fenètre 1 jour Albert Abran

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt

On remarque que Guy Gagnon est utilisé à 200% deux jours sur quatre.

30 Avr 00 07 Mai 00
S D L M M J V S D L M M
200%

180%

160%

140%

120%

100%

80%

60%

40%

20%

Unités de pointe: 100% 200% 200% 100%

Guy Gagnon En surutilisation: Utilisé:

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt

Après avoir équilibré la tâche de Guy,on remarque l’activité 5 débute


maintenant plus tard, ce qui donne un ordonnancement et allonge le
projet de deux jours.
30 Avr 00 07 Mai 00 14 Mai 00
Nº Nom de la tâche Durée Noms ressources S D L M M J V S D L M M J V S D L M M J V S
1 plan accepter par votre patron 1 jour Guy Gagnon
2 Préparation du terrain 1 jour Excavation CC
3 commande des matériaux 3 jours Guy Gagnon
4 Creusage des fondations 1 jour Excavation CC
5 Commande de la porte et de fenètre 2 jours Guy Gagnon
6 livraison de matériaux 2 jours Matériaux EE
7 coulage des fondation 2 jours Béton DD
8 livraison porte et fenètres 8 jours Matériaux EE
9 pose des murs et charpente 4 jours Benoit Brin
10 installation porte et fenètre 1 jour Albert Abran

François Desjardins
Ordonnancement

Planification d’une production unitaire Représentation graphique

Représentation graphique
Suivi

Suivi avec Gantt

Maintenant Guy Gagnon est utilisé à 100% pendant six jours.

30 Avr 00 07 Mai 00
S D L M M J V S D L M M
100%

80%

60%

40%

20%

Unités de pointe: 100% 100% 100% 100% 100% 100%

Guy Gagnon En surutilisation: Utilisé:

François Desjardins
Planification d’une projet de maintenance
Exploration de MS Project

1. Ordonnancement 5. Chemin critique et Gantt


• Entrer des données •affichage, zoom,
• Tâches récapitulatives •modification
2. Information sur le projet 6. Suivi des tâches
• À partir du début ou de la fin d ’un projet •mise à jour

3. Information sur les tâches •insertion de colonne

• Capacité
• Contrainte
4. Calendrier de travail
• Congé, horaire

François Desjardins
Planification d’une projet de maintenance
Exploration de MS Project

7. Les ressources
• table de ressources
• Coût des ressources
8. Lissage des ressources
• % d ’affectation
• Ajout de ressources
• Fractionnement
9. Audit des ressources
10. Rapports
• Coût
• suivi

François Desjardins
 Définitions de la Maintenance
 Objectifs de la Maintenance
 Maintenance et les 5M
 Les 5 niveaux de la Maintenance
 La Maîtrise de la Maintenance
 Roue de Deming et Maintenance
 Maintenance Centrée sur les dépenses
 Maintenance Centrée sur les Résultats
 Organisation du service de Maintenance
 Fonctions de la Maintenance
 Inventaires
Prof. BOUAMI Driss 5
3
 Classification et Codification
Documentation Maintenance
 Criticité des équipements
 Formes de la Maintenance
 Flux d’information de la Maintenance
Imprimés de la Maintenance
 Plan de Maintenance
 Gammes de Maintenance
 Ordonnancement-lancement
 Préparation
 Exploitation du retour d’expérience

Prof. BOUAMI Driss 5


4
La Maintenance

Ensemble de toutes le actions techniques,


administratives et de management durant le cycle de
vie d’un bien, destinées à le maintenir ou à
le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir
la fonction requise. (Norme NF EN 13306)

Les actions sont techniques mais aussi de management

Maintenir Maintenance préventive

Rétablir Maintenance corrective

Prof. BOUAMI Driss 5


5
Management de la Maintenance

Toutes les activités des instances de direction qui


déterminent les objectifs, la stratégie et
les responsabilités concernant la maintenance et
qui les mettent en application par des moyens tels
que la planification, la maîtrise et le contrôle de
la maintenance, l’amélioration des méthodes dans
l’entreprise, y compris dans les aspects
économiques.
Le souci économique apparaît et le souci de fixer des objectifs aussi.

La notion de stratégie de maintenance est évoquée

Prof. BOUAMI Driss 5


6
politique de Maintenance

Elle consiste à fixer les orientations (méthodes, programme, budget…)


en matière de maintenance.
Dans le cadre des objectifs fixés par la Direction de l’entreprise.
Ces orientations peuvent privilégier des objectifs sur d’autres compte tenu
de la politique globale de l’entreprise.
La politique de Maintenance conduit en particulier à faire des choix entre:
Maintenance préventive ou corrective.
Maintenance internalisée ou externalisée.
Redondances d’équipements.
L’engagement dans la maintenance améliorative.
La formation du personnel;
La mise en place de maintenance autonome
La gestion de la Maintenance assistée par ordinateur.
La télémaintenance etc…
Prof. BOUAMI Driss 5
7
Stratégie de Maintenance
Méthode de management utilisée en vue d’atteindre
les objectifs de maintenance. (Norme NF EN 13306)

Elle impose des choix pour:


-Développer, adapter ou mettre en place des
méthodes de maintenance.
- Élaborer et optimiser les gammes de
maintenance.
- Organiser les équipes de maintenance.
- Internaliser ou externaliser des travaux de
maintenance.
- Définir et gérer les stocks de pièces de
rechanges et consommables.
- Gérer les ressources humaines de la
Maintenance.
résultats et objectifs.
-Etudier l’impact économique de la
Prof. BOUAMI Driss 5
modernisation ou de l’amélioration 8
Objectifs de la Maintenance
Disponibilité

Qualité

Capacité
Rentabilité

Sécurité

Environnement
Durabilité
Productivité
Prof. BOUAMI Driss 8
Fiabilité

Aptitude d ’un bien à accomplir une fonction requise


dans des conditions données, durant un intervalle de
temps donné. (Norme NF EN 13306)

Fonction Fiabilité R
Indicateurs
MTBF

Fiabilité de n entités en série: Rs =  Ri


Fiabilité de n entités en parallèle ou en redondance:
Fs =  Fi
F: Fonction défaillance ; F = 1- R
Prof. BOUAMI Driss 60
Maintenabilité

Dans des conditions données d’utilisation, aptitude d ’un bien à


être maintenu ou rétabli dans un état où il peut accomplir
une fonction requise lorsque la maintenance est accomplie dans
des conditions données en utilisant des procédures et
moyens prescrits (Norme NF EN 13306)

Fonction Maintenabilité M
Indicateurs
MTTR

Facteurs influants sur la Maintenabilité:


Modularité, interchangeabilité, accessibilité, aptitude
à pose et
dépose, démontabilité, détectabilité
Prof. BOUAMI Driss 61
Disponibilité

Aptitude d’un bien à être en état d’accomplir une fonction requise


dans des conditions données à un instant donné ou durant un
intervalle de temps donné en supposant que la fourniture des
moyens extérieurs est assurée. (Norme NF EN 13306)

Indicateur DisponibilitéA

Propriétés Caractéristiques FMD

Ensemble Réparable D

Module Réparable,consommable M et F

Composant Consommable,réparable F
Prof. BOUAMI Driss 62
Disponibilité opérationnelle

MTTF MDT MUT


MWT MTTR

MUT
A=
MUT + MDT
Disponibilité
Opérationnelle
MUT
A=
MUT+MWT+MTTR
Prof. BOUAMI Driss 63
Etats d’une entité

Etat effectif de
Etat d’incapacité
disponibilité

Incapacité Indisponibilité Indisponibilité Indisponibilité


Fonctionnement Attentes pour causes après de maintenance de contraintes
extérieures défaillance préventive d’exploitation

Etat de disponibilité Etat de disponibilité


(Up State) (Down State)

Prof. BOUAMI Driss 64


Disponibilités intrinsèque et opérationnelle

Fiabilité Maintenabilité

Disponibilité intrinsèque Exploitation

Disponibilité opérationnelle Maintenance

Prof. BOUAMI Driss 65


Taux de Rendement Synthétique TRS

Temps requis=A

Arrêts de
Temps brut=B production
et
Maintenance
Ralentissements
Temps net=C Micro-arrêts Non
Marches à vide production

Temps Non qualités Non Non


efficace=D Démarrage qualité cadence

TRS = Temps efficace / temps requis


Prof. BOUAMI Driss 66
Quantité produite et TRS

Quantité Livrable = Quantité Nominale x TRS

TRS = (B/A) x (C/B) x (D/C)

Taux de Taux de Taux de


Disponibilité cadence qualité

Valeurs
Taux de disponibilité >0,90 Taux
d’excellence:
de cadence ou d ’allure >0,95
Taux de Qualité > 0,99
TRS > 0,85
Prof. BOUAMI Driss 67
Rentabilité

Coûts Indirects de Coûts Directs de


Maintenance Maintenance

But recherché:
Maintenance à Life Cycle Cost minimal
Prof. BOUAMI Driss 68
Life Cycle Cost (LCC)

LCC = CA + CO + CM -VR

CA = Coût d’acquisition
CO = Coût d’opération cumulé sur une période
T CM = Coût de Maintenance cumulé sur une
période T
VR = Valeur résiduelle à la fin de la période T
CM = Coût de Maintenance
CM = CDM + CIM
CDM = Coût Direct de Maintenance. CIM = Coût Indirect de
Maintenance.

VR>0 si revente VR=0 si rebut VR<0 si destruction


Prof. BOUAMI Driss 18
Composantes du Life Cycle Cost (LCC)

Coût direct de Coût indirect de


Maintenance Maintenance Coût d’opération

Coût des:
Coût de: •arrêts de production Coût de:
•Main-d’œuvre •non qualité •opérateurs
•Pièces de rechange •microarrêts •matière
•sous-traitance •marche à vide •outillages
•Frais généraux •ralentissements •énergie
•démarrages

Coût Coût de l’équipement, ses accessoires, les outillages


d’acquisition spéciaux, la formation, la documentation, les rechanges

Prof. BOUAMI Driss 70


Composantes du Life Cycle Cost (LCC)

Dépenses
Coûts
directs

Coûts
indirects

Pertes

Prof. BOUAMI Driss 71


Prof. BOUAMI Driss 21
Prof. BOUAMI Driss 22
Applications du Life Cycle Cost (LCC)

Détermination de l’âge optimal de remplacement

Choix entre plusieurs types de rechanges


Critère:
Choix entre plusieurs politiques de Maintenance
LCC/T
Minimal
Choix entre plusieurs types d’équipements

Choix entre plusieurs actions amélioratives

Prof. BOUAMI Driss 74


Durabilités technique et économique

Période de commercialisation

Durabilité technique En garantie

Hors garantie

Durabilité Durabilité
Mise en économique Consentie
Service

Technique
Durabilité
Economique
Prof. BOUAMI Driss 75
Processus de Production

M M M

Entrées Processus Sorties

M M

Prof. BOUAMI Driss 76


Les 5 M

M Moyens - Means- Machines

M Main-d’œuvre - Manpower- Men

M Matière - Material

M Méthodes -Methods

M Milieu - Medium
Prof. BOUAMI Driss 77
La Maintenance et les 5 M

5M
La maintenance La maintenance
porte sur les 5M a besoin des 5M

MAINTENANCE

Prof. BOUAMI Driss 78


Maintenance des Moyens

Moyens:
Machines, instruments, appareils, outillages, Montages de Maintenance,
de production et de qualité

Maintenance des moyens:


Réparations Remplacements Graissages et
lubrifications Nettoyages et peinture
Resserrages
Contrôles et réglages Etalonnages

Prof. BOUAMI Driss 79


Maintenance de Main-d’œuvre

Main-d’œuvre :
Personnel de tout niveau et de toute activité

Maintenance de Main-d’oeuvre:
Formation et information Conditions de
travail et sécurité Condition de vie et
santé Progression de carrière et salariale
Reconnaissance de mérite

Prof. BOUAMI Driss 80


Maintenance de Matière

Matière:
Matière première, produits annexes
de production, Pièces de rechange et fournitures de Maintenance

Maintenance de la Matière:
Emballages adéquats Conditions de
stockage Graissages et lubrifications
Nettoyages
Resserrages Contrôles et réglages

Prof. BOUAMI Driss 81


Maintenance de Méthodes

Méthodes:
Procédures d ’organisation, de gestion et d
’intervention, dessins, aides au diagnostic,
plan de Maintenance, enregistrements

Maintenance des Méthodes:


Actualisation Amélioration
gestion
stockage Mise à disposition

Prof. BOUAMI Driss 82


Maintenance de Milieu

Milieu:
Tous locaux: Unités de production, ateliers, laboratoires, Magasins, bureaux

Maintenance de Milieu:
Nettoyage Rangement
Ergonomie
stockage Information
Sécurité et environnement
Conditions de vie et de
travail

Prof. BOUAMI Driss 83


Les 5 niveaux de Maintenance

Reconstructions et Opérateurs Maintenance


Niveau 5 rénovations externes

Travaux lourds de Opérateurs Maintenance


Niveau 4 maintenance externes ou internes

Diagnostic, réparations Opérateurs Maintenance


Niveau 3 et remplacements internes

Travaux simples avec Opérateurs Maintenance


Niveau 2 outillages simples internes et exploitants

Travaux simples sans Opérateurs Maintenance


Niveau 1 outillages internes et exploitants

Prof. BOUAMI Driss 84


Maîtrise de la Maintenance

La maîtrise de la Maintenance requiert


la maîtrise des 5 M qu’elle exploite

Moyens Gestion des équipements et outillages

Main-d’œuvre Gestion des Ressources Humaines

Matière Gestion des stocks

Méthodes Gestion documentaire

Milieu Gestion des locaux et installations


Prof. BOUAMI Driss 34
Maîtrise de la Maintenance

La maîtrise de la Maintenance requiert aussi


des actions transversales sur la gestion des 5M

Planification Gestion des équipements et outillages

Préparation Gestion des Ressources Humaines

Enregistrement Gestion des stocks

Analyse Gestion de documents et interventions

Amélioration Gestion des locaux et installations


Prof. BOUAMI Driss 86
Maîtrises par la Maintenance

Maîtrise d’acquisition

Maîtrise d’installation

Maîtrise du Fonctionnement
Maîtrise d’exploitation
Maîtrise des arrêts

Maîtrise de Fin de Vie

Prof. BOUAMI Driss 87


La meilleure Maintenance
Au stade de la conception

La meilleure Maintenance est celle qu’on ne fait pas

Prévention de la Maintenance: conception d’entités totalement


fiables durant leur durée de vie

Au stage de l ’exploitation

La meilleure Maintenance est celle qu’on ne remarque pas

Organisation et gestion maîtrisées et optimisées de la Maintenance


Prof. BOUAMI Driss 88
Roue PDCA de Deming

Progrès
P D
Plan Do

Act Check
A C
K

Keep

Prof. BOUAMI Driss 89


Actions majeures de la Maintenance

Maintenir

Améliorer

Prof. BOUAMI Driss 90


Boucle de la Maintenance

Ordonnancement
Préparation
Lancement

Améliorations Exécution
Optimisations Contrôle
Actualisations Enregistrement

Calculs
Modélisations
Analyses
Prof. BOUAMI Driss 91
Cercle vicieux de
la Maintenance Centrée sur les Dépenses

Réduction
de dépenses

Résultats Peu de
médiocres moyens

Beaucoup de
dysfonctionnements

Prof. BOUAMI Driss 92


Cercle vertueux de
la Maintenance Centrée sur les Résultats

Investissements
Action sur causes

Bons Moyens
résultats disponibles

peu ou pas de
dysfonctionnements

Prof. BOUAMI Driss 93


Démarche de mise en place d’un
système Maintenance
 Mise en place d’un service Maintenance.
 Formation du personnel.
 Inventaire des 5M de la Maintenance: Equipements,
personnel, pièces de rechange, locaux, outillage,
documents.
 Codification des 5M
 Constitution des dossiers techniques des équipements
critiques.
 Classification des équipements selon leur criticité.
 Définition des objectifs et indicateurs Maintenance.

Prof. BOUAMI Driss 94


Démarche de mise en place d’un
système Maintenance
 Définition des formes de Maintenance à appliquer
à ces équipements.
 Etablissement des plans et gammes de
Maintenance pour les équipements critiques.
 Etablissemnt du budget Maintenance de ces
équipemnts.
 Planification des travaux de Maintenance.
 Préparation des travaux de Maintenance.
 Réalisation des travaux.
Prof. BOUAMI Driss 95
Démarche de mise en place d’un
système Maintenance
 Recueil des données sur les interventions.
 Calcul des coûts de maintenance.
 Constitution de l’historiques des interventions.
 Exploitation des données de retour d’expérience.
 Etudes amélioratives.
 Réalisation des actions amélioratives et analyse de
leur impact.
 Généralisation de ces actions.
Prof. BOUAMI Driss 96
Service et Fonction Maintenance

Le service, en terme de
structure (organisation et
Service Maintenance ressources), réalise
la fonction Maintenance

La Fonction Maintenance
englobe toutes les actions
Fonction Maintenance visant à maintenir ou à rétablir
une entité dans un état spécifié

Prof. BOUAMI Driss 97


Exigences d’organisation du service Maintenance

Définir les fonctions à réaliser

Choix entre centralisations et décentralisations

Définir le niveau hiérarchique de la Maintenance

Etablir l’organigramme du service Maintenance

Définir les fiches de poste

Prof. BOUAMI Driss 98


Position hiérarchique de la Maintenance

Direction Générale

Direction Direction Direction de Direction de


Financière des RH Production Maintenance

Prof. BOUAMI Driss 99


Position hiérarchique de la Maintenance

Direction Générale

Direction Direction Direction Direction


Financière des RH Technique Commerciale

Département Département
de Production de Maintenance

Prof. BOUAMI Driss 10


0
Organigramme du Département de Maintenance

Responsable du
Département de
Maintenance

Bureau de Gestion
de la Maintenance
(BGM)

Ateliers Equipes Magasins


Equipes
mécaniques d’Entretien de rechanges
d’intervention
et électriques Général et d’outillages

Prof. BOUAMI Driss 10


1
Fonctions du Bureau de Gestion de la Maintenance

OPL
Gestion des stocks

Ordonnancement Etudes

Préparation BGM Méthodes

Lancement Comptabilité

Formation Documentation
Prof. BOUAMI Driss 10
2
Personnel du BGM

Il n ’y a pas de véritable Maintenance sans


Bureau de Gestion de la Maintenance

Pour réaliser les différentes fonctions du BGM, les effectifs


requis seront établis selon le volume de travail demandé donc
de la taille de l’entreprise et de sa politique maintenance.

Le préparateur et le personnel des méthodes doivent être des


mainteneurs expérimentés polyvalents et formés aux
méthodes de gestion de la Maintenance et d’études et
analyses.
Prof. BOUAMI Driss 10
3
Fonction Ordonnancement Fonction Lancement

Faire des prévisions de charge.


 Etablir les plannings
d’intervention. Gérer les travaux de
la semaine.
 Réserver les ressources
 Déclencher les interventions.
humaines
Répartir les travaux entre
 et matérielles les équipes.
 Assurer l’utilisation rationnelle Suivre l’exécution des
 des ressources. interventions.
Rassembler les dossiers
 Déclencher les interventions avec Rapports d’intervention
 préventives. et Bons de Travaux après
 Gérer et suivre les interventions. réalisation.
 Assurer la répartition des
travaux
Prof. BOUAMI Driss 10
 et leur optimisation. 4
Fonction Préparation

Elaborer les gammes de travail.


Déterminer les outils,
dispositifs, instruments et
appareils requis pour chaque
intervention.
Estimer le temps d’exécution.
Rassembler tous
les documents nécessaires.
Etablir tous les imprimés requis.
Définir les compétences
requises.
Déterminer les pièces et
consommables à prévoir.
Elaborer les procédures
de sécurité à appliquer
Prof. BOUAMI Driss 10
5
Fonction Méthodes

Assurer la Maintenance
Réaliser inventaires et
d’acquisition.
codifications en Maintenance.
Assurer la veille
Définir les stratégies de
technologique Maintenance
Maintenance
Etablir les tableaux de
 Elaborer les gammes et les
bord et les analyser.
plans du préventif.
Elaborer et améliorer
Etablir les historiques, les
les dossiers machine.
analyser et les exploiter.
Participer aux études et
expertises Maintenance.

Prof. BOUAMI Driss 10


6
Fonction Etudes Fonction Formation

Mener les études amélioratives Déterminer et recueillir


techniques et de gestion. les besoins de formation
Suivre les études aussi bien pour les mainteneurs
sous-traitées. que les exploitants.
 Réceptionner ces études.  Elaborer le plan de formation.
Gérer les travaux neufs depuis  Suivre la réalisation de ce plan.
leur conception jusqu’à leur  Evaluer ses résultats.
réception. Mener les rétroactions qui
s’imposent.

Prof. BOUAMI Driss 10


7
Fonction Gestion des stocks

Gérer les mouvements de Etablir la comptabilité de la


stocks. Gestion des Stocks
Définir les techniques Etablir et analyser
de magasinage. les historiques.
Gérer les réceptions et les Etablir les tableaux de bord et
retours. les exploiter.
Etablir les politiques Etablir les imprimés et
d’approvisionnement. documents requis.
Etablir les inventaires et Mener les études amélioratives
codifications. telles que la standardisation.

Prof. BOUAMI Driss 10


8
Fonction Comptabilité Fonction Documentation
Maintenance

Déterminer les coûts directs


et indirects. Gérer la documentation générale
Suivre l’évolution de Maintenance.
ces coûts.  Gérer les normes Maintenance.
Etablir le tableau de bord  Gérer les dossiers machines.
économique.  Gérer les dossiers constructeurs.
Etablir une comptabilité  Gérer les logiciels.
analytique Maintenance.  Gérer les dossiers d’acquisition.
 Etablir les life cycle cost. Assurer une veille documentaire
 Suivre l ’évolution des LCC. en Maintenance.
 Etablir le budget Maintenance.

Prof. BOUAMI Driss 10


9
Structure de la Maintenance

Centralisée Décentralisée

Hybride

Prof. BOUAMI Driss 11


0
Avantages de la centralisation et la décentralisation

•Interventions rapides
• Déplacements plus économiques
Maintenance • Meilleure connaissance des équipements
décentralisée • Meilleure connaissances des lieux
• Meilleure connaissance des exploitants
• Dialogue aisé avec exploitants

•Meilleure utilisation des hommes


• Meilleure utilisation des moyens matériels
Maintenance • Meilleure gestion
centralisée • Homogénéisation de politiques
• Homogénéisation des méthodes
• Formation de corps de spécialistes internes

Prof. BOUAMI Driss 11


1
Fonctions Fonctions
décentralisables centralisables

Méthodes Comptabilité

Ordonnancement Etudes

Lancement Documentation

Préparation Formation

Equipes d’intervention Ateliers

Magasins Gestion des stocks


Prof. BOUAMI Driss 11
2
Niveaux des fonctions de la Maintenance

Comptabilité Méthodes

Ordonnancement Préparation
analyse et études

Inventaires
Niveau

Niveau
Codifications

préparation et
Documentation

exécution
Exécution Lancement

Gestion des stocks

Formation Etudes

Prof. BOUAMI Driss 11


3
Inventaires

Moyens: Machines, outils


instruments, appareils..

Matière: rechanges et
fournitures Maintenance

Méthodes: Documentation
Inventaires 5M dossiers, dessins...

Main-d’œuvre:Mainteneurs
et exploitants

Milieux: Locaux, ateliers


labos, bureaux...
Prof. BOUAMI Driss 11
4
Prof. BOUAMI Driss 64
Classification du parc matériel

de production

Biens techniques
Aménagements

Auxiliaire
Parc Matériel Facilités

Installations

Biens généraux

Aménagements

Prof. BOUAMI Driss 11


6
Arborescence topographique du parc matériel

Niveaux
Usine Usines U1, U2, U3,...

Division Divisions D1, D2, D3,….

Cellule Cellules C1, C2, C3,….

Entité Entités E1, E2, E3,...


Prof. BOUAMI Driss 11
7
Arborescence fonctionnelle du parc matériel

Niveaux
Famille Familles F1, F2, F3,...

Sous-famille Sous-familles S1, S2, S3,...

Marque Marques M1, M2, M3,...

Type Types T1, T2, T3,….

Entité Entités E1, E2, E3,...


Prof. BOUAMI Driss 11
8
Arborescence pour codification de composant
Niveaux
Equipement Unité opérationnelle

Groupe
Broyeur, Four...
fonctionnel

Module Moteur, réducteur...

Unité de Bâti équipé, palier...


montage

Composant Roulement, Arbre….

Prof. BOUAMI Driss 68


Prof. BOUAMI Driss 69
Types de codes de composants

Code Maintenance Deux codes sont


généralement adoptés:
- Code Maintenance.
- Code Magasin.
Code Magasin
Ce dernier peut être
celui du constructeur,
du fournisseur ou
Codes Constructeurs
encore celui préconisé
par une norme.
Une table de
Codes Fournisseurs
correspondance permet
de relier ces deux codes
à des fins
Codes Normalisation d’historique et
Prof. BOUAMI Driss d’analyses 12
1
Types de codes

Numérique

Code Alphabétique

Alphanumérique

Significatif
Code
Non significatif

Prof. BOUAMI Driss 12


2
Codes significatif et non significatif

est relié à
Code significatif
découle de

est relié à
Code non significatif

Arborescence Machine ou Pièce


Prof. BOUAMI Driss 12
3
Codification

Matériel fixe Code topographique

Matériel mobile Code fonctionnel

Matériel hybride 2 codes

Pour le Matériel hybride


Topographique pour localisation
2 codes
Fonctionnel pour historique

Prof. BOUAMI Driss 12


4
Prof. BOUAMI Driss 74
Documentation maintenance et qualité ISO 9001

Ecrire ce qui doit être fait: (Préparation,


plans maintenance, gammes maintenance et
procédures).

Faire ce qui est écrit:


(Interventions selon préparation, plans maintenance,
gammes maintenance et procédures).

Ecrire ce qui a été fait:


(Traçabilité des interventions).
Prof. BOUAMI Driss 12
6
Rôles de la documentation maintenance

Préparation pour des interventions efficientes.


 Aide aux mainteneurs pour une bonne exécution des
interventions..
 Traçabilité des interventions à des fins d’analyses et

 donc d’améliorations.

 Connaissance des équipements et des interventions

pour apporter des améliorations et des


optimisations.
Rôles Informer Former Enregistrer

Prof. BOUAMI Driss 12


7
Documentation Maintenance

Normes, catalogues, livres, articles,


Documentation
dépliants, logiciels, revues, dessins,
générale dossiers, études, notes techniques...

Dossier Dossier opérationnel


constructeur

Dossier Dossier technique


Machine Dossier historique
Prof. BOUAMI Driss 12
8
Dossier Machine

Tous les documents


Dossier Technique d’informations techniques
sur l’équipement

Dossier Machine
Tous les documents
d’information sur les
Dossier Historique interventions
réalisées sur
l’équipement
Prof. BOUAMI Driss 12
9
Dossier technique

Arborescence et codification Notice d’utilisation

Fiches techniques Notice et plans de Maintenance

Schémas fonctionnels Catalogue des rechanges

Plans et nomenclatures Instructions de sécurité

Notice de montage-démontage Notice des réglages

Notice d’installation Aides au diagnostic

Prof. BOUAMI Driss 13


0
Dossier technique

Fournisseur, contrat, SAV Cahier de charge d’acquisition

PV de réception Equipements de même type

Liste générale de constituants Check list d’appel d’offre

Liste d’outillages spécifiques Programmes, logiciels

Liste des défaillances prévues Certificats

Etudes AMDEC réalisées Autres documents

Prof. BOUAMI Driss 13


1
Dossier historique

Fiches historique

Rapports d’intervention

Relevés des inspections

Rapports de contrôle et essais

Rapports d’expertise

Etudes, notices de modification

Prof. BOUAMI Driss 13


2
Prof. BOUAMI Driss 82
Analyse de Pareto
134

L’analyse de Pareto ou
A
méthode des 20/80 ou
B méthode ABC permet
C de classer les causes selon
les effets qu’elles génèrent.

Résultats de l’Analyse de Pareto:


Classe A: 20% des causes responsables de 80% de l’effet.
Classe B: 30% des causes responsables de 15% de l’effet.
Classe C: 50% des causes responsables de 5% de l’effet.

Causes Effet
Exemples

Equipements Coût de Maintenance


Défaillances Coût d’indisponibilité
Articles en stock Valeur de consommation
Prof. BOUAMI Driss
Démarche de la méthode de Pareto
135

Cumul des valeurs du critère


1 Définition des éléments à classer 6 pour les éléments à classer

Calcul des pourcentages des


2 Définition du critère de classement 7 valeurs cumulées par rapport au total

Collecte des valeurs du critère Pour chacun de ces pourcentages


3 pour les éléments précités 8 calculer le pourcentage de leurs éléments

Classement des éléments par ordre Tracer la courbe (pourcentages du critère


4 décroissant des valeurs du critère
9 en fonction des pourcentages éléments)

Affectation d’un rang à chacun Fixer les seuils des classes A,B,C et
5 des éléments ainsi classés
10 déterminer les éléments de celles-ci

Prof. BOUAMI Driss


Exemple d’analyse de Pareto
136

Prof. BOUAMI Driss


137

Prof. BOUAMI Driss


Courbe de Pareto
138

74%

36%

Prof. BOUAMI Driss


Cascade de Paretos
139
Pareto de niveau 1
Détermination de la classe A
des 20% de lignes
responsables de 80% des
coûts de Maintenance.

Pareto de niveau 2
Détermination de la classe A
des 20% d’équipements
responsables de 80% des
coûts de Maintenance.

Pareto de niveau 3
Détermination de la classe A
des 20% de composants
responsables de 80% des
coûts de Maintenance.
Prof. BOUAMI Driss
Matrice multicritère
140
Critères Pondération Entité E1 Entité E2 …... Entité En

C1 P1 A11 A12 …... A1n

C2 P2 A12 A22 …... A2n

C3 P3 A31 A32 ……. A3n

C4 P4 A41 A42 ……. A4n

Total Vj V1 V2 ….. Vn

Pi: Coefficient de pondération du critère Ci


Aij: Note donnée à l’entité Ej pour le critère Ci

Vj =  ( Pi . Aij )
Prof. BOUAMI Driss
Equipements critiques
141

Grille de notation
Coût commune des équipements
d’indisponibilité

Incidence sur Faible 1


la Sécurité
Moyen(ne) 3
Incidence sur
Elevé(e) 5
la Qualité

Incidence sur Classes A, B et C


déterminées par Pareto
(Quantité.délai) avec le critère V
Prof. BOUAMI Driss
142
Exigences des équipements critiques

Documentation structurée et complète

Maintenance préventive structurée


Préparation structurée des interventions

Budgets détaillés de Maintenance


Indicateurs de tableau de bord et leur suivi
Etudes amélioratives
Prof. BOUAMI Driss
Formes de la Maintenance
143

Systématique
Préventive Conditionnelle
de Routine

Curative
Corrective
Palliative
d’acquisition

Améliorative

Conceptuelle
Prof. BOUAMI Driss
144
Maintenance corrective

Défaillance Défaillance
partielle totale

Dépannage Réparation
Palliative Curative

Prof. BOUAMI Driss


145 Maintenance préventive

Echéancier Etat du bien

Systématique:
Rondes Conditionnelle:
Echanges
Automaintenance Contrôles
Graissages
Analyses
Resserrages
etc...
etc...
Non
Défaillance?
Oui
Maintenance corrective
Prof. BOUAMI Driss
146
Maintenance Systématique

Maintenance préventive exécutée à des intervalles de temps


préétablis ou selon un nombre défini d’unités d’usage mais sans
contrôle préalable de l’état du bien. (Norme NF EN 13306)

Applications:
•Entités soumises à une réglementation.
(ponts roulants, chaudières, réservoirs sous pression…)
•Entités à coût de défaillance élevé.
(machine en production continue, lignes de fabrication automatisée…)
•Entités pouvant entraîner des accidents graves. (avions, ascenseurs,
entités utilisées dans le nucléaire…)

Prof. BOUAMI Driss


Avantages et inconvénients de la Maintenance Systématique
147

Avantages:
• Gestion aisée des ressources humaines et matérielles.
• Prévision facile du budget.
• Gestion aisée des rechanges.

Inconvénients:
• Consommation de rechange peut être grande.
• Nécessité de déterminer et d ’optimiser la périodicité d ’intervention..
• Les pannes ne sont pas totalement évitées..

Prof. BOUAMI Driss


148
Niveaux d’intervention

Unité Révisions annuelle

Révisions limitée
Ensemble ou générale

Echange standard
Module Réparation

Echange standard
Composant Réparation

Prof. BOUAMI Driss


149
Périodicité d’intervention

Données constructeurs Historique temps et coûts

Expérience Calculs de fiabilité


interne et externe et économiques

Périodicité pour Périodicité


une fiabilité donnée économique
Prof. BOUAMI Driss
Cas de la Maintenance des roulements
Nombre de
150
roulements
défaillants Défaillance des
roulements est très
aléatoire

Durée de
L10 25 L10 fonctionnement

L10 période de remplacement d’un roulement préconisée par le constructeur.


Elle correspond à une probabilité de défaillance de 10%. Le roulement peut
continuer à fonctionner jusqu’à 25 L10 voire plus. On peut donc remplacer
Systématiquement un roulement 24 fois alors que le premier qui a été
remplacé pouvait fonctionner 25L10. La solution est d’utiliser
la maintenance conditionnelle et ne faire un remplacement que lorsque le
roulement présente une dégradation inacceptable.

Prof. BOUAMI Driss


151
Maintenance Conditionnelle

Maintenance préventive basée sur une surveillance du


fonctionnement du bien et/ou des paramètres significatifs de ce
fonctionnement intégrant les actions qui en découlent.
(Norme NF EN 13306)

Applications:
• Entités soumises à une réglementation.
(ponts roulants, matériels d ’incendie, réservoirs sous pression…)
• Entités à coût de défaillance élevé.
(machine en production continue, lignes de fabrication automatisée...
• Entités pouvant entraîner des accidents graves.
(matériel de transport en commun, entités utilisées dans le nucléaire...

Prof. BOUAMI Driss


Avantages et inconvénients de la Maintenance conditionnelle
152

Avantages:
•Elimination ou réduction importante du risque de défaillance donc pas
de dégâts collatéraux, durabilité plus grande et bon fonctionnement.
•Gestion aisée des ressources humaines et matérielles.
•Réduction des temps d’arrêt donc coût d ’indisponibilité limité.
•Meilleure efficience par de meilleures préparation et planification.

Inconvénients:
• Acquisition de moyens de contrôle et d’analyse et gestion des mesures.
• Nécessité de déterminer les seuils et périodicité de mesure.
• Nécessité de former les opérateurs de Maintenance.
•Sous-traitance de travaux de maintenance conditionnelle.

Prof. BOUAMI Driss


Conditionnelle

ProProf.f. BOBOUUAAMIMI DDririssss


102102
154 Maintenances conditionnelle et prédictive

Maintenance Maintenance
conditionnelle prédictive

Seuil critique Durée résiduelle


de défaillance de fonctionnement
Loi d’évolution
de défaillance

Prof. BOUAMI Driss


155 Mesure de défaillance

Dégradation

Seuil d’intervention Panne

Seuil d’alarme Changement de


fréquence de
surveillance

Temps
Prof. BOUAMI Driss
156 Types de Maintenance conditionnelle

Méthode continue

Capteurs dédiés
Maintenance Mesures en continu
Conditionnelle

Méthode discrète

Capteurs mobiles
Mesures selon échéancier
Prof. BOUAMI Driss
157 Moyens de contrôle de la Maintenance conditionnelle

• Toucher
• Ouïe
Sens humains • Odorat
• Vue
Maintenance
Conditionnelle • Analyse vibratoire
• Analyse d’huile
• Contrôles non destructifs
Moyens techniques •Mesure de désalignement
•Détection de fuite
•Analyse thermique
• Endoscopie
• Stroboscopie etc...

Prof. BOUAMI Driss


Détection par les sens de l’homme
158

Vue

Applications:
Détection de fissures superficielles, Oeil
corrosions, desserrages, fuites, jeux…

Ouie

Applications:
Détection de bruits, vibrations, fissures
Oreille

Prof. BOUAMI Driss


Détection par les sens de l’homme
159

Odorat

Applications:
Fuites, échauffements, brûlures
Nez

Toucher

Applications:
Vibrations, échauffements
Main

Prof. BOUAMI Driss


Techniques de Maintenance Conditionnelle
160
• Analyse vibratoire. Contrôles non destructifs:
• Analyse d’huile.
• Méthodes thermiques. • Visuels.
• Endoscopie. • Ressuage.
• Stroboscopie. • Magnétoscopie.
• Mesure de désalignement. • Radiographies X et Gamma.
• Détection de fuite. • Ultrasons.
• Contrôle de vitesse, débit, • Courants de Foucault.
pression, intensité…

Anomalies décelées

• Fissures
Défauts divers détectés
• Inclusions.
directement ou indirectement via
• Corrosions.
une anomalie de fonctionnement
• Usures
Prof. BOUAMI Driss
Processus de Maintenance conditionnelle et prédictive

Identification des Réalisation des contrôles


équipements critiques et analyses
Identification des modes Enregistrement des données sur
de défaillance critiques les contrôles et analyses
Détermination des causes de Analyse des résultats
ces modes critiques de ces contrôles
Choix des paramètres pertinent Détermination des actions
à suivre ou à contrôler à mener
Choix de la technique et du
Réalisation de ces actions
moyen de contrôle ou d’analyse
Définition des conditions de Contrôle et analyse des
contrôle et d’analyse et des seuils Résultats de ces actions

Prof. BOUAMI Driss 161


Prof. BOUAMI Driss 111
Sur un même équipement,
plusieurs techniques de
Maintenance conditionnelle

ProProf.f. BO
BOU
UAMIMI Dririsss 112
Exemples de résultats de la Maintenance conditionnelle

Une usine chimique a réduit le nombre


annuel des opérations de révision
et réparation de 247 à 14.

Une raffinerie de pétrole a réduit en un an


les coûts de maintenance de ses moteurs
électriques de plus de 75%

Une papeterie a pu récupérer en un an


plus de 10 fois son investissement en
instruments de mesure

Prof. BOUAMI Driss 164


Maintenance
scientifique

Evolution de
la Maintenance
Conditionnelle

Prof. BOUAMI Driss 165


Maintenance de routine

Type Ronde de conduite

Réalisateur Rondier Exploitant

Journalière à Journalière à
Fréquence hebdomadaire hebdomadaire

Fiche de ronde Fiche d’auto-


avec route ou maintenance ou
Documents consignes consignes
permanentes permanentes
Prof. BOUAMI Driss 166
Types d’actions de ronde ou d’automaintenance

Nettoyage Actions 3S
Rangement

Débarras

Réglages

Resserrages
Température, pression, débit,
Vérifications, contrôles état de surface, fuites, vibration,
Bruits, vitesse, jeux…
Autres actions: tension de
courroie, changement de lampe,
de filtre, de cartes, purge…

Prof. BOUAMI Driss 167


Les 5 S

S Seiri Débarras

S Seiton Rangement

S Seiso Nettoyage

S Seiketsu Visualisation

S Shitsuke Rigueur
Prof. BOUAMI Driss 168
Prof. BOUAMI Driss 169
Prof. BOUAMI Driss 119
171
Maintenance Corrective

Maintenance exécutée après détection d ’une panne et destinée à


remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une
fonction requise. (Norme NF EN 13306)

Applications:
•Entités en redondance.
(pompes, générateurs, turbines,…)
•Entités à faible coût de défaillance.
(machines situées en dehors des chemins critiques de production) Entités
ne pouvant pas entraîner d ’accidents.
(balances, étiqueteuses,…)

Prof. BOUAMI Driss


Avantages et inconvénients de la Maintenance corrective
172

Avantages:
• Pas d’efforts de planification et de gestion.
• Pas d’acquisition d ’équipements de contrôle.

Inconvénients:
•Existence souvent de dégâts collatéraux coûteux.
•Temps d’arrêt importants donc coûts élevés d’indisponibilité.
•Défaillances réduisent la durabilité de l’entité et altèrent son
fonctionnement par leur répétition.
•Intervention mal faites dans l ’urgence et sans préparation ni
•planification préalable
•Mauvaise gestion des ressources humaines et matérielles.

Prof. BOUAMI Driss


Prof. BOUAMI Driss 122
Prof. BOUAMI Driss 123
Prof. BOUAMI Driss 124
Prof. BOUAMI Driss 125
177
Réduction des temps d’indisponibilté

MDT d’une intervention préparée et planifiée =


1/3 du MDT d’une intervention non préparée et non planifiée

Bonne organisation
Bonne préparation Bonne
Réduire MWT gestion des stocks
Bonne gestion des
Réduire MDT hommes
Outils appropriés
Procédures
Réduire MTTR
Documentation
Formation
Prof. BOUAMI Driss
178
Maintenance d’acquisition

Elle consiste à prendre en compte les exigences de la


Maintenance au stade de l’acquisition des équipements, leur
réception, installation et renouvellement.

Activités:
•Elaboration de méthodes de décision de renouvellement d ’un
équipement
•Elaboration de cahier de charge pour l’achat des équipements.
•Elaboration de check lists pour l’établissement de contrat, de réception
et d ’installation.
•Etablissement de fiche technique pour les composants.
•Etablissement de procédure de conservation des composants en stock.

Prof. BOUAMI Driss


179
Détermination de l’âge de remplacement

Données historiques des temps et des coûts

Détermination du Life Cycle Cost LCC

Détermination période To minimisant LCC/T

Âge optimal de remplacement = To

Prof. BOUAMI Driss


180
Maintenance Améliorative

Elle consiste à apporter des modifications aux entités


pour satisfaire des objectifs de performance, de qualité,
de coût, de sécurité et de protection de l’environnement.

Activités:
Supprimer les causes première de défaillances. Satisfaire de
nouvelles exigences de production par des modernisations et
adaptations.
Augmenter la durée de vie par des rénovations.

Prof. BOUAMI Driss


Démarche de Maintenance améliorative
Fiabilité
•Détection anomalies
•Retours d’expérience
Maintenabilité
•Historique
•Besoins Sécurité
•Contraintes
Qualité

Capacité
•Analyses et études
Productivité

Coûts
Détermination des
actions amélioratives Environnement

Durabilité

Prof. BOUAMI Driss 130


182
Maintenance Proactive

Elle consiste à analyser les retours d’expérience, déterminer les


causes des défaillances et trouver les remèdes à même de les
éliminer ou tout au moins d’en réduire les effets et l’occurrence

Activités:
• Sélection des équipements devant faire l’objet d’une grande attention.
•Mise en place de moyens de détection des défaillances et leur suivi.
• Gestion des retours d’expérience.
•Réalisations de méthodes d ’étude et d’analyse telles que l ’AMDEC
•Mise en place et formation de groupes d ’étude.
•Mise en place d’un système de gestion des études.

Prof. BOUAMI Driss


183
Maintenances améliorative et proactive

Maintenance améliorative
Besoins
d’efficience
Maintenance proactive
Défaillances
avérées à
éliminer

Prof. BOUAMI Driss


Démarche de Maintenance Proactive
184
Fiabilité
•Détection anomalies
•Retours d’expérience
Maintenabilité
•Historique
Sécurité
Criticité équipements Qualité
et défaillances
Capacité
•Analyses et études Productivité
•AMDEC

Coûts
Détermination des
actions préventives et Environnement
amélioratives
Durabilité

Prof. BOUAMI Driss


185
Maintenance Conceptuelle

Elle consiste à prendre en compte les exigences de la


Maintenance au stade de la conception des installations et des
locaux en visant leur efficience.

But:
avoir les meilleurs
Fiabilité Sécurité Durabilité

Maintenabilité Environnement Capacité

Qualité Coûts Productivité

Prof. BOUAMI Driss


Caractéristiques des stratégies Maintenance

186 Forme de
Occurrence Déclencheur
Maintenance

Systématique Avant panne Nbre d’unités d’usage

Conditionnelle Avant défaillance Seuil

Routine Avant panne Chaque jour

Curative Après défaillance Défaillance

Palliative Après défaillance Défaillance

Améliorative Après et avant panne Anomalie, faiblesse

Conceptuelle À la conception Cahier de charge

D’acquisition À l’achat Décision d’achat


Prof. BOUAMI Driss
Critères de choix de stratégie de Maintenance
187

Critères de choix

Critères techniques Critères économiques

• Incidence sur la sécurité


• Incidence sur la Production •Coût directs
(Qualité, Quantité et délais)
• Incidence sur l ’Environnement
•Coûts indirects
• Régularité et vitesse de •Life Cycle Cost (LCC)
développement des défaillances
Prof. BOUAMI Driss
Règles de choix de stratégies de Maintenance
188

Incidence forte Préférence forte

Incidence sur sécurité Maintenance conditionnelle

Incidence sur production Maintenance Systématique

Incidence sur coûts Redondances

Incidence sur Environnement Maintenance corrective

Incidence faible Préférence faible

Prof. BOUAMI Driss


189
Défaillances et politiques de Maintenance

Défaillance

régulière Irrégulière

Développement Développement Développement Développement


lent rapide lent rapide

Maintenances: Maintenances: Maintenances: Maintenances:


1.systématique 1.systématique 1.conditionnelle 1.redondance
2.conditionnell 2.redondance 2.systématique 2.systématique
e 3.corrective 3.redondance 3.corrective
3.redondance 4.corrective
4.corrective
Prof. BOUAMI Driss
Prof. BOUAMI Driss 139
Circuit de Maintenance corrective différée
191 Exploitation Maintenance
Utilisateur Chef de Maintenance Documentation
DT
(Demande) (Décision) (Information)
(Classement)
DT DT+DP+RI Documentation

Service OPL Méthodes


Magasins et (Historiques)
gestion des stocks (Analyses)
(Approvisionnement) (Enregistrement) (Actualisations)
RI
Pièces et (Préparation) (Optimisations)
BS (Ordonnancement)
Outillages
BT+DP+RI (Lancement) RI
Exécutants Comptabilité
(Interventions) OT+DP RI
(Valorisations)

Prof. BOUAMI Driss


Circuit de Maintenance corrective urgente
192
Exploitation Maintenance
Utilisateur Chef de Maintenance Documentation
(Demande) (Décision) (Information)
(Classement)
Déplacement Téléphone ou DT à
pour
d iagnostic directement la fin DT+DP+RI Documentation
rapide
Service OPL Méthodes
Magasins et (Historiques)
gestion des stocks (Analyses)
(Approvisionnement) (Enregistrement) (Actualisations)
RI
Pièces et (Préparation) (Optimisations)
BS outillages (Ordonnancement)
BT+DP+RI (Lancement) RI
Exécutants Comptabilité
(Interventions) OT+DP RI
(Valorisations)
Prof. BOUAMI Driss
Circuit des Maintenances Systématique et Conditionnelle
193 Maintenance
Documentation
(Information)
(Classement)
Documentation
BT+DP+RI

Service OPL Méthodes


Magasins et (Historiques)
gestion des stocks (Analyses)
(Approvisionnement) (Enregistrement) (Actualisations)
RI
Pièces et (Préparation) (Optimisations)
BS (Ordonnancement)
Outillages
BT+DP+RI (Lancement) RI
Exécutants Comptabilité
(Interventions) OT+DP RI
(Valorisations)

Prof. BOUAMI Driss


Circuit de ronde et maintenance d’exploitation
194 Exploitation Maintenance
Utilisateur Documentation
(Maintenance (Information)
d’exploitation) (Classement)
FME+ FR Documentation

Service OPL Méthodes

(Historiques)
FME (Analyses)
FME+FR (Actualisations)
(Enregistrement)
(Lancement)
RI
Exécutants Comptabilité
(Interventions) FR RI
(Valorisations)

Prof. BOUAMI Driss


Circuit de Maintenance sous-traitée
195 Maintenance
Achats Chef de Maintenance Documentation
(Décision) (Information)
Commandes (Classement)
D TST+DST I DTST+
DTST+ + Documentation
DST+RI
DST+RI
Service OPL Méthodes

Sous-traitant (Historiques)
(Analyses)
(Exécution) (Enregistrement) (Actualisations)
RI
(Préparation) (Optimisations)
(Ordonnancement)
(Lancement) RI
Comptabilité
RI
(Valorisations)

Prof. BOUAMI Driss


Circuit de Maintenance améliorative
196 Exploitation Maintenance
Utilisateur Chef de Maintenance Documentation
DTE
(Demande) (Décision) (Information)
(Classement)
Etudes DTE DTE+DE+ DP+RI Documentation
(Améliorations)
Service OPL Méthodes
DTE
Magasins et +DE (Historiques)
gestion des stocks (Analyses)
(Approvisionnement) (Enregistrement) (Actualisations)
RI
Pièces et (Préparation) (Optimisations)
BS (Ordonnancement)
Outillages
BT+DP+RI (Lancement) RI
Exécutants Comptabilité
(Interventions) OT+DP RI
(Valorisations)

Prof. BOUAMI Driss


197 Principaux imprimés de la Maintenance

Demande de travail (DT)


Ordre de Travail (OT)
Bon de Travail (BT)

Bon de Sortie (BS)

Bon de Réservation (BR)


Rapport d’Intervention (RI)

Prof. BOUAMI Driss


Prof. BOUAMI Driss 147
Prof. BOUAMI Driss 148
Prof. BOUAMI Driss 149
Usine Rapport d’Intervention RI N°
201

Equipement OT N°
Rechanges Intervenants Durée Attentes
d’intervention

Hommes

Rechanges

Lieu

Outils

Machines
Visa Visa

Prof. BOUAMI Driss


Plan de Maintenance
202

Ensemble structuré de tâches qui comprennent les


activités, les procédures, les ressources et la durée
nécessaire pour exécuter la Maintenance.
(Norme NF X 60-010)

Il constitue le cœur du dossier de préparation. Il est établi


dans une phase d’analyse et de conception de la
Maintenance à effectuer sur un bien.

Prof. BOUAMI Driss


Contenu du Plan de Maintenance
203

Main-d’œuvre:Opérateurs de
Maintenance

Méthodes: Gammes
opératoires

Plan de Moyens: Machines,


Maintenance outillages

Matières: Pièces de
rechange et fournitures

Milieux: Lieux de
Maintenance
Prof. BOUAMI Driss
204 Conditions d’établissement du plan Maintenance

Il faut préciser, dans le plan de Maintenance, les


conditions de son établissement car il en dépend et
évolue avec elles. Ces conditions sont:
•Le taux d’engagement.
•Les objectifs de production.
•Le taux de défaillance constaté. Etc… Le
plan de Maintenance doit être régulièrement
actualisé.

Conditions de Plan de
production Maintenance
Prof. BOUAMI Driss
205
Plan et gammes de Maintenance

La plan est un document énonçant les modes opératoires, les


ressources et la séquence des activités liées à
la Maintenance d’un bien. (Norme NF X 60-010)

5M Gammes de
1 périodicité
Maintenance Maintenance

Plan de Toutes
3Q2CPO
Maintenance périodicités
Prof. BOUAMI Driss
Prof. BOUAMI Driss 155
Prof. BOUAMI Driss 156
Prof. BOUAMI Driss 157
Prof. BOUAMI Driss 158
Sources d’informations pour établir les
gammes et plan de Maintenance

L’expérience des mainteneurs et exploitants internes


La documentation constructeur
L’expérience des mainteneurs et exploitants externes

AMDEC

Gammes et plan de Maintenance


Prof. BOUAMI Driss 159
Prof. BOUAMI Driss 160
212
Gammes et plans de Maintenance

Gammes de Maintenance Gammes de Maintenance


équipement. division-usine
(1 périodicité) (1 périodicité)

Plan de Maintenance Plan de Maintenance


équipement (Toutes division-usine (Toutes
périodicités) périodicités)

Prof. BOUAMI Driss


213
Plans de Maintenance

Plan Plan Plan


Annuel mensuel hebdomadaire

Ensemble des Ensemble des Ensemble des


travaux de travaux de travaux de
Maintenance à Maintenance à Maintenance à
réaliser pour un réaliser pour un réaliser pour un
équipements d’une équipements d’une équipement d’une
usine, atelier sur usine, atelier sur le usine, atelier sur la
l’année. mois. semaine.

Prof. BOUAMI Driss


214
Décomposition des Plans de la Maintenance
selon selon

Spécialité Type de travail Secteur

•Mécanique •Graissage • Zone


•Electrique •Remplacement d ’intervention:
•Electronique •Fabrication atelier, ligne etc...
•Entretien général •Chaudronnerie
etc...
•Automatique
•Electricité etc...

Prof. BOUAMI Driss


215
Contenu d’une gamme

Modes opératoires Temps estimés

Consignes d’arrêt Mainteneurs

Consignes de sécurité Critères de qualité

Plans et schémas Tests et essais

Pièces de rechange Consignes de nettoyage

Outillages spéciaux Lieux d’intervention

Prof. BOUAMI Driss


Prof. BOUAMI Driss 165
Prof. BOUAMI Driss 166
Prof. BOUAMI Driss 167
Prof. BOUAMI Driss 168
Prof. BOUAMI Driss 169
Prof. BOUAMI Driss 170
Prof. BOUAMI Driss 171
Prof. BOUAMI Driss 172
Prof. BOUAMI Driss 173
Prof. BOUAMI Driss 174
Prof. BOUAMI Driss 175
227
Planification des travaux de Maintenance

Organe de Horizon de
planification planification

Planning annuel
Ordonnancement
Plannings mensuels

Lancement Plannings hebdomadaires

Prof. BOUAMI Driss


228
Rôles de l’ordonnancement

Gérer les demandes de travaux correctifs

Gérer les plans des travaux préventifs


Planifier et optimiser les charges
Réserver les ressources humaines et matérielles

Répartir les travaux et en déclencher l’exécution

Assurer le suivi de l’exécution des travaux


Coordonner avec les autres fonctions de maintenance
Prof. BOUAMI Driss
Diagramme Gantt

Prof. BOUAMI Driss 178


Prof. BOUAMI Driss 179
Prof. BOUAMI Driss 189
232

Prof. BOUAMI Driss


233

Prof. BOUAMI Driss


234

Prof. BOUAMI Driss


235

Prof. BOUAMI Driss


Prof. BOUAMI Driss 185
Préparation
237

Combien? Comment?

Où? Préparer Pourquoi?

Quoi? Quand? Qui?

Prof. BOUAMI Driss


Préparation
238

Méthodes Main-d’œuvre Moyens

Préparation

Matière Milieu

Prof. BOUAMI Driss


Préparation (1/2)
239
Quoi? Pourquoi?
Travaux concernant les
Réparation Prévention
20% d’équipements
Amélioration etc...
responsables de 80% des
coûts ou temps de
Maintenance.

Qui? Quand?

Opérateurs qualifiés de Moment de début des


Maintenance requis pour travaux et leur durée.
réaliser les différents Fenêtres de Maintenance à
travaux programmés. identifier.

Prof. BOUAMI Driss


Préparation (2/2)
240
Comment? Combien?
•Fiche de préparation ou Quantités de:
•Gamme de Maintenance •pièces
•Outils
•Hommes etc...

Où?
La fiche de préparation ou
Local de Maintenance: la gamme de Maintenance
•Atelier synthétise les réponses à
•sur site toutes ces questions
•Laboratoire

Prof. BOUAMI Driss


Types de préparation

Classe A:
Structurée 20% des équipements responsables de
80% des coûts de Maintenance

Classe B:
Simplifiée 30% des équipements responsables de
15% des coûts de Maintenance

Classe C:
Allégée 50% des équipements responsables de
5% des coûts de Maintenance
Prof. BOUAMI Driss 190
Exploitation du retour d’expérience
Rapports
des interventions

Historique

Détermination des Détermination des


indicateurs et données Analyses indicateurs et
techniques données économiques

Etudes et actions de Actualisation et Actualisation et


Maintenance optimisation des optimisation
proactive politiques des stocks et des
de Maintenance approvisionnements
Prof. BOUAMI Driss 191
Prof. BOUAMI Driss 192
Indicateurs de tableau de bord

Disponibilité
•Quantités
Méthodes •Temps Qualité

Economie
Moyens
Sécurité
Ratios
Matière
X/Y Environnement
Main-d’œuvre
Capacité

Milieu •Coûts
Durabilité
•Gains
Productivité
Prof. BOUAMI Driss 193
245
Niveaux des tableaux de bord

Chef du Tableau de Suivi des


Département bord de performances
Maintenance politique globales

Tableau de Suivi des


Chef du
bord de performances
BTM
stratégies stratégiques

Tableau de Suivi des


Equipes bord de performances
tactiques opérationnelles

Prof. BOUAMI Driss


246
Objectifs et exemples d’indicateurs

Disponibilté A= (MUT / MUT + MDT)

Capacité Capacité actuelle/capacité nominale

Qualité Production bonne/ production totale

Durabilité Âge optimal de remplacement

Productivité TRS = Temps efficace/ Temps requis

Prof. BOUAMI Driss


247 Exemples d’indicateurs de Maintenance

Environnement Taux de rejet = rejet actuel/rejet toléré

• Taux de fréquence= (Nombre d’accidents


avec arrêt de travail/Nombre d’heures
travaillées).1 000 000
Sécurité • Taux de gravité=(Nombre de jours perdus
• par incapacité temporaire/Nombre
d’heures travaillées). 1 000

•Coût de maintenance/quantité produite


• Coût indirect/coût de Maintenance
Rentabilité /
• Coût de sous-traitance/coût Maintenance
Economie •Coût du préventif/coût de Maintenance
• Coût des rechanges/coût de Maintenance
Prof. BOUAMI Driss
248 Exemples d’indicateurs de Gestion des stocks

Taux de rotation= consommation annuelle/quantité en stock

Taux de rupture= demandes satisfaites/demandes totales

Taux d’évolution= Stock période N/Stock période N-1

Taux de mouvement= Nombre d’articles mouvementés/Nombre total

Taux de consommation= Valeur de consommation/valeur de stock

Taux de non mouvementés=valeur de non mouvementés/valeur stock

Prof. BOUAMI Driss


Répartition des coûts directs de Maintenance
249

Selon Selon forme Selon type Selon


ensemble Maintenance de coût spécialité

Mécanique
Par équipement corrective Main-d’œuvre Electrique
par ligne par Systématique rechanges Atelier méca
atelier par usine conditionnelle sous-traitance Atelier Elec.
améliorative Frais généraux Entretien géné
BTM

Prof. BOUAMI Driss