Vous êtes sur la page 1sur 78

Intervention dans

Les espaces confinés :


Les risques et les mesures
de prévention

1
Introduction (1)

 Au cours de l’exécution de son travail, tout travailleur peut être


exposé à un ensemble de risques professionnels
 Sur le plan humain ces risques peuvent être des accidents de
travail et des maladies professionnelles
 Certains risques peuvent aussi menacer les biens de entreprise
et l’intégrité de l’environnement .

2
Que dit la législation: responsabilité employeur

• ART.152-2:
tout employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires
et appropriées pour la protection des travailleurs et la
prévention des risques professionnels.

3
Que dit la législation: responsabilité employeur

Les employés sont tenus


• d’appliquer les consignes de sécurité
• d’utiliser les équipements et les moyens de protection
collective
• de porter les moyens de protection individuelle mis à leur
disposition
• d’ informer ou en faire informer l'employeur des situations
dangereuses sur son lieu de travail
4
Termes et définitions

Danger (définition générale)


Le danger est la propriété, ou capacité intrinsèque d’un
équipement, d’une substance ou d’une méthode de travail, de
causer un dommage pour la santé des travailleurs.
Exemple: un gaz toxique dans un circuit clos représente un
danger .

5
Termes et définitions

Risque (définition générale)


Le risque est le résultat de l’exposition d’un ou plusieurs
travailleurs à un danger
Exemple: si le gaz toxique peut fuir du circuit et contaminer une
zone où se trouvent des travailleurs, il y a risque d’intoxication

6
Le risque

R= G x P
Evaluation gravité x Probabilité d'occurrence des dommages
du risque du
dommage
R= x F x N x E
Évaluation G Fréquence Niveau Retour
du risque Gravité d'exposition de d'expérience
protection

7
Facteurs de risque

Un INDIVIDU Qui exécute une TACHE

Dans un MILIEU Avec du MATERIEL

Pour prévenir il faut agir sur les facteur de risque 8


La démarche générale de prévention

9
La maitrise des risques

10
Qu’est-ce qu’un espace confiné ?

Un espace confiné est un volume creux totalement ou


partiellement fermé qui n’a généralement pas été conçu pour
être occupé en permanence par du personnel.

Il a des moyens restreints d’entrée et de sortie et peut


présenter des risques pour la santé et la sécurité.

11
Qu’est-ce qu’un espace confiné ?

12
Exemples d’espaces confinés dans le secteur de
l’assainissement :

 puits,  réservoirs,
 fosses,  cuves,
 conduites, égouts,  postes de dégrillage,
 chambres de visite ou à  locaux de traitement ou de
vannes, stockage des boues,
 certains regards,  postes de chloration,
 ouvrages enterrés : d’ozonation,
• poste de relèvement,  locaux de stockage de
• galeries étroites et certains produits
longues, chimiques
 citernes,

13
14
La nature des risques
Risques spécifiques
• Asphyxie, anoxie, hypoxie
• Intoxication
• Explosion et incendie
Autres risques
• risques liés à l’intervention : risque de chute, risques équipements
de travail , manutention, risque biologique, risque de noyade …
• risques liés au comportement: risques de panique, comportement
incontrôlés
15
Taux d’oxygène dans
l’air et conséquences
pour l’homme

16
Risques pour la santé
 Des intoxications aiguës (exposition de courte durée) : troubles
respiratoires, irritations oculaires, conjonctivites, vertiges,
céphalées, gonflement aigu du poumon, pertes de connaissance
 Des intoxications chroniques (exposition prolongée) :
bronchites irritatives, irritations cutanées
 Des pertes de connaissance à partir de 500 ppm
 Une possibilité d’accident mortel très rapide en cas de fortes
inhalations (> 1000 ppm)
17
Démarche de prévention pour l’intervention

• identifier le lieu et son voisinage et vérifier si l’intervention est


indispensable
• réfléchir au : qui, comment, quant,
• désigner, informer et former une ou des personnes
qualifiées responsables du programme d’intervention
• évaluer les risques (fiche d’évaluation), les supprimer ou les
réduire avant l’opération
• élaborer la procédure de travail sécuritaire écrit (avec
l’entreprise extérieure si l’opération est sous-traitée);
18
Démarche de prévention pour l’intervention

• acquérir et organiser le matériel et les équipements requis.


• établir une procédure de sauvetage.
• former et informer les personnes concernées: s’assurer de la
bonne compréhension des informations transmises et de la
bonne connaissance de l’utilisation des équipements
d’intervention
• établir les permis et les autorisations
• assurer le suivi et la mise à jour.
19
Les mesures de réduction des risques
(à la conception)
• les moyens de consignation des énergies: fluides, gaz …
• l’accessibilité et la manœuvrabilité des équipements (sans
accéder dans l’espace confiné),
• la ventilation intégrée ou facile à mettre en œuvre,
• les ouvertures suffisamment grandes,
• emplacements et accès adaptés des équipements de
manutention (potence, ancrage, dispositifs amovibles…),
• le contrôle efficace des accès,
• l’identification et la signalisation des zones à risques
20
La procédure de travail en espace clos

1. Les espaces clos auxquels la procédure s’applique.


2. Le type de travail à effectuer.
3. Le nom du responsable des interventions
4. La fiche de contrôle.
5. La signalisation et l’aménagement sécuritaire de la
zone de travail.
6. La détection des gaz : personnes pour effectuer les tests, la
méthode et fréquence d’étalonnage, tests à effectuer,
interprétation des résultats, procédures à appliquer.
21
La procédure de travail en espace clos
7. la condamnation, isolement des énergies et des
équipements: …
8. le contrôle des sources d’inflammation
9. le nettoyage et la purge.
10. la ventilation : dilution ou extraction, puissance et
emplacement des ventilateurs , débit d’air requis
(avant d’entrer et durant les travaux).
11. les équipements de protection individuelle.
22
La procédure de travail en espace clos

12. Le surveillant : son rôle et son autorité.


13. La communication entre les travailleurs à l’intérieur et le
surveillant, et le surveillant et l’équipe de sauvetage.
14. Les outils de travail spéciaux.
15. Les conditions à respecter pour le travail à chaud
ou pour le travail en présence de poussières combustibles.
16. La procédure de sauvetage..

23
Les intervenants et leurs responsabilités

24
équipements, matériels et
appareils de contrôle et
d’intervention

25
équipements, matériels et appareils
d’intervention
• Recenser les matériels et les équipements de travail nécessaires.
• Vérifier le bon état des matériels et équipements de de contrôle
d’atmosphère,
• Contrôler et mettre en place des détecteurs d’atmosphère
adaptés aux risques évalués (oxygénomètre, explosimètre…), des
appareils d’apport d’air neuf, des équipements de manutentions
(potence, treuil, palans)…
• Utiliser les EPI nécessaires et adaptés aux risques évalués
26
Équipements utilisés en espaces confinés

27
Équipements utilisés en espaces confinés

28
Équipements utilisés en espaces confinés

29
Équipements utilisés en espaces confinés

30
Panneaux de signalisation

31
Équipements utilisés en espaces confinés

32
33
Environnement de l’espace confiné

 Baliser la zone de travaux (risques liés à l’environnement du


chantier et à l’intervention) ;
 Prendre en compte la protection des intervenants
mais aussi du public éventuel. La zone de travail est interdite
au personnel non autorisé
 Mettre en place les équipements de protection
collective (protections antichute…);
 Déployer judicieusement les matériels nécessaires
à l’intervention
34
Préparation et intervenants
Les points suivants sont à respecter :
• fournir et expliciter aux intervenants la procédure d’intervention
élaborée préalablement
• rappeler les règles impératives pour intervenir en sécurité (intervention
au moins à 2 dont un surveillant).
• Le surveillant désigné doit :
- rester en permanence à l’extérieur de l’espace confiné
- doit connaitre le plan d’urgence et disposer d’un moyen d’appel et des
coordonnées des secours
- finalise le plan de prévention sur site dans une zone sécurisée, avec les
éventuels intervenants extérieurs. 35
Préparation et intervenants
Chaque intervenant :
• formé aux règles particulières de sécurité et dispose des
autorisations et/ou habilitations d’intervention ;
• maîtrise les consignes générales d’intervention
• équipé d’un masque auto-sauveteur ;
• dispose d’un détecteur de gaz multifonction portatif, équipé des
cellules de détection correspondant aux gaz susceptibles d’être
rencontrés ;
• utilise un moyen de communication la zone de travail soustrait
l’intervenant à la perception visuelle du surveillant.
36
Actions à réaliser avant d’accéder

• Consigner les énergies et les fluides accessibles de l’extérieur ;


• Créer une aération naturelle de l’ouvrage par ouverture de tous
les accès possibles en s’assurant que cela ne génère pas d’autres
risques,
• Nettoyer l’espace si nécessaire, et depuis l’extérieur de l’ouvrage
(cas des puits et fosses).
• Une intervention dans un espace confiné qui n’a pas pu être
préalablement nettoyé de l’extérieur impose une procédure
spécifique.

37
Actions à réaliser avant d’accéder

• Ventiler mécaniquement l’ouvrage avant d’entrer (en soufflant


en partie basse, sauf cas exceptionnel résultant d’une
évaluation des risques), un débit d’air neuf et non pollué d’au
moins 10 volumes de l’espace confiné par heure ;
• Introduire le détecteur d’atmosphère dans l’enceinte à partir
de l’extérieur ;
• Effectuer plusieurs mesures en fonction de la configuration des
lieux (différents niveaux, points …)

38
Actions à réaliser avant d’accéder

• Une mesure peut être considérée comme fiable lorsque la


durée d’échantillonnage est supérieure à 5 minutes ;
• Suspendre l’intervention si déclenchement de l’alarme;
• Si une descente est impérative, mettre en place les moyens
d’accès adaptés : trépied (ou potence) équipé d’un treuil conçu
pour le levage de personnes.
• L’opérateur descendant dans l’espace confiné portera un harnais
avec un point de fixation dorsal..

39
La consignation des énergies

L ’accès ne peut se faire que si la capacité a été consignée, c’est à


dire après la réalisation de :
• la séparation
• la condamnation/isolement et signalisation
• la purge (vidange, lavage, dégazage, ventilation)
• le contrôle de l’atmosphère
Dans certains cas, la pénétration est indispensable avant la fin de
la consignation pour assainir complètement l’équipement.
Il faut faire une analyse de risque pour opérer en toute sécurité

40
Condamnation
d’un ballon avant
ouverture

41
la condamnation/isolement

obturation par joint plein


42
la condamnation/isolement

Cadnassage et étiquetage 43
la condamnation : énergie électrique

44
La ventilation naturelle :

L ’aération naturelle est efficace si :


• la capacité comporte des ouvertures hautes et basses
• il existe une différence de température
• il existe un vent violent
L’aération naturelle n’est pas toujours suffisante, quand :
• la surface des ouvertures est faible par rapport au volume de la
capacité
• il n ’existe qu’une seule ouverture
• le travail à exécuter entraîne des pollutions de l’air (soudure,…)
Il sera préférable d ’utiliser la ventilation forcée
45
Ventilation forcée :
Elle peut se faire par extraction, soufflage ou combinaison des deux, mais l’
extraction est préférée (en partie haute ou basse en fonction de la densité des
contaminants)

46
Contrôle de l’atmosphère
Après ventilation et refroidissement, il faut contrôler l’atmosphère
avant de délivrer l ’autorisation de pénétrer
Vérifiez toujours ces trois dangers d'atmosphère :
❑ excès ou insuffisance d'oxygène
❑ émanations ou gaz combustibles ou explosifs
❑ émanations ou gaz toxiques
Avant toute mesure, il faut :
• arrêter la ventilation forcée
• connaître la configuration interne de la capacité et le passé de la
capacité (nature des contaminants)
47
Lors d’un échantillonnage, les éléments visés sont :

 Oxygène (O2)

 Substances toxiques

• Monoxyde de carbone (CO)

• Sulfure d’hydrogène (H2S)

 d’autres reliés aux opérations

• Dioxyde soufre (SO2)

• Chlore (Cl2)

• Etc.

 Explosibilité (LSE, LIE) 48


Appareils de contrôle utilisés

49
détecteur multi gaz
explosimètre
oxygènemètre

Détecteur mono gaz 50


Contrôle de l’atmosphère

Introduire le détecteur d’atmosphère dans l’enceinte


à partir de l’extérieur

51
Contrôle de l’atmosphère

Effectuer des mesures à


différents niveaux

52
Contrôle de l’atmosphère

 T < 25% de sa limite inférieure d'explosivité :


les travaux d'inspection peuvent être réalisés.
 T< 10% de sa limite inférieure d'explosivité :
Gaz ou vapeur on peut effectuer du travail froid qui n'inclut pas
explosif ou - le soudage et le coupage
inflammable - l'utilisation d'outils ou d'équipement qui risque
de produire des étincelles
- d'autres sources d'allumage.
 T< 5% de sa limite inférieure d'explosivité : on
peut effectuer du travail chaud.
53
Contrôle de l’atmosphère

Exposition aux L'exposition aux contaminants


contaminants
atmosphériques ne doit pas dépasser une
atmosphériques
valeur raisonnable ( on considère
habituellement une protection raisonnable
pour les travailleurs les limites d'exposition
(10% de la et VME)

Teneur en Un minimum de 19,5 % et un


oxygène
maximum de 23 % par volume.
54
Résultat des contrôles d ’atmosphères
 Si l ’un des contrôles donne des résultats incorrects, il faut refermer
la capacité et renouveler l’assainissement
L ’entrée reste interdite

55
L’ autorisation de pénétrer

 Si les contrôles sont conformes, l’autorisation de pénétrer


peut être délivrée
 Le panneau d ’interdiction est remplacé par un panneau d
’autorisation
 L ’autorisation de pénétrer n ’inclut pas les travaux à
réaliser

Il faut en plus un permis de travail


avec ou sans feu

56
Le permis d’entrée en espace confiné

 Document déterminant les modalités d’entrée en espace


confiné.
 Il décrit les procédures de travail spécifiques lorsque du
travail doit être effectué dans un espace confiné.
Tout travail en espace clos doit être
couvert par un permis.

57
Responsabilités liées à l’utilisation d’un
permis de travail de sécurité
• La personne qui reçoit un permis de travail doit en respecter
toutes les conditions.
• Les mesures reprises sur un permis doivent toujours être
respectées.
• Lorsqu’un permis de travail est donné aux exécutants, cela
signifie que le travail peut être exécuté s’il est répondu à
toutes les conditions mentionnées sur le permis de travail.

lisez toujours un permis de travail de sécurité que l’on vous fait


signer et respectez scrupuleusement les instructions qui y sont
reprises !!!
58
Lecture, signature et affichage du permis
d’entrée en espace clos

59
Actions à réaliser pendant l’intervention

• Assurer une ventilation mécanique en soufflant au plus prés de


l’intervenant, un débit d’air neuf d’au moins 20 volumes de
l’espace confiné par heure ;
• pour un travail à plain-pied, l’intervenant est relié à l’extérieur
par une corde permettant d’extraire l’intervenant de la zone
• Pour une opération à descente, l’intervenant est relié à un
système de descente (treuil) comportant un système de
protection contre la chute

60
Précautions pour la ventilation
• Évitez que les contaminants évacués ne soient réintroduits dans
l’espace clos
• Tenir compte du sens du vent
• Installer la conduite à 50-60 cm du fond ou du mur le plus
éloigné
• S’assurer que la zone de travail est adéquatement ventilée
pendant toute la durée des travaux

Ventilation
antidéflagrant
61
travail à plain-pied

62
Pour une opération à
descente, l’intervenant
est relié à un système
de descente (treuil)
avec un système de
protection contre la
chute

63
Surveillance permanente de l’intervention
• Le surveillant est la personne qui
doit demeurer en contact (visuel,
auditif.. ) avec le travailleur.
• Le surveillant doit avoir les
connaissances et les habiletés
requises pour ce travail.

• il a la responsabilité de déclencher, si nécessaire, les procédures


de sauvetage
• il doit rester en permanence à l’extérieur de l’espace confiné
64
un contrôleur d’atmosphère portatif est porté par l’intervenant
ainsi qu’un masque auto sauveteur (utilisé pour évacuer de la zone
et non pour travailler).
65
Actions à réaliser pendant
l’intervention

s’assurer du maintien, en
permanence, de la liaison
(visuel, phonique, physique )
entre l’intérieur de l’espace
confiné et l’extérieur

66
Actions à réaliser après
l’intervention

67
A la fin de l’intervention

• rédaction des comptes rendues et des rapports d’intervention


• réunion des différents intervenants
• évaluation des résultats en santé sécurité, identifier les causes
des dérives entre le réalisé et les objectifs fixés
• analyses des incidents et accidents survenus
• présentation des difficultés rencontrées
• enregistrement et communication des résultats

68
L’organisation des
interventions
en cas d’urgence

69
Le plan d’urgence

• Le plan d’urgence a pour but d'organiser la lutte contre les


éventuels accidents, il doit, en particulier, détailler les moyens et les
équipements mis en œuvre pour y faire face.
• Le plan d’urgence définit les mesures d'urgences, notamment en
matière d'alarme, d'alerte, d'organisation de l'intervention et de
l'évacuation, etc.
• La réalisation d'exercices d'application du plan d’urgence doit être
effective, afin d'en vérifier la fiabilité et d'en combler les lacunes
éventuelles.
70
Procédure de sauvetage

• Une procédure de sauvetage adaptée pour chaque type


d’espaces clos doit être élaborée et éprouvée (par des exercices
pratiques).
• Elle doit prévoir les équipements de sauvetage nécessaires.
• Elle peut aussi prévoir une équipe de sauveteurs bien formés et
qui connaissent les types d’espaces clos dans lesquels ils
pourraient intervenir;
• un plan d’évacuation;

71
Procédure de sauvetage

• des appareils d’alarme et de communications;


• des équipements de protection individuelle;
• des harnais de sécurité et des cordes d’assurance;
• une trousse et des appareils de premiers secours;
• des équipements de récupération.

72
Responsabilités des membres
de l’équipe de sauvetage
Pour mener son intervention en toute sécurité, chaque membre
de l’équipe de sauvetage technique doit :
• Connaître les types d’espace clos et les plans d’intervention qui
leur sont associés.
• Respecter les protocoles de travail et les procédures
d’opération normalisées applicables au sauvetage en espace
clos.
• Utiliser de façon sécuritaire tous les équipements servant au
sauvetage technique en espace clos
73
Organisation du sauvetage

74
Organisation du sauvetage
• 1, 2, 3 : Périmètre de sécurité à trois zones
• 4: Poste de commandement
• 5: Membres de l’équipe technique spécialisée prêts à descendre
dans l’espace clos
• 6: Sauveteur portant un harnais relié à une ligne de vie et l’appareil
de protection respiratoire requis
• 7: Pompiers aux cordes d’assurance
• 8: Ventilateur à protection intrinsèque et antidéflagrant
• 9: Pompière surveillant la capacité des bouteilles d’air
• 10: Équipements de sauvetage 75
La chaine de secours

76
Procédure générale: résumée

77
Les principaux matériels utilisés
en espace confiné

78