Vous êtes sur la page 1sur 191

Formation

Comptabilité Générale

Animée par

SRA Sud Ouest 25 avenue Marcel Dassault


S.A.R.L. au capital de 10 000 € 31500 TOULOUSE
RCS Toulouse 510 640 162 00010 Tél. 05 67 31 31 50 Fax 05 67 31 31 59
Sommaire Générale

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

2
Sommaire

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

3
Sommaire

 Structure multi-référentiel
Modèles comptables
Référentiels
Plan de comptes

4
Structure multi-référentiel

• Une société juridique est associée à un modèle comptable

• Chaque modèle comptable contient un jeu de référentiels, pouvant


être de natures différentes et/ou identiques
(comptabilité générale, analytique, budgétaire, d’engagements)
Un modèle peut contenir jusqu’à 10 types de référentiel (Social,
Analytique, IAS, US GAAP, Reporting, …), automatiques ou manuels, chacun
ayant sa propre devise de tenue dans le modèle (5 devises différentes
au plus dans un même modèle)

• Chaque référentiel est rattaché à un plan de comptes.


S’il prévoit un suivi analytique, il est aussi relié à un ou plusieurs axes
analytiques, avec un maximum de 9 axes par référentiel et 20 par
modèle et donc société.

• Chaque plan dispose d’un jeu de classes de comptes, de comptes par


défaut, de comptes de liaison, de codes reporting, …

• Chaque axe a son propre format, ses sections par5défaut, …


Structure multi-référentiel

• Une pièce comptable peut donc contenir simultanément des lignes


d’écriture de nature générale, analytique, IAS, reporting, ….

• Chacune de ces données de paramétrage peut être partagée :


– un dossier peut contenir plusieurs modèles, un même modèle
pouvant être utilisé par plusieurs sociétés
– un même référentiel peut être utilisé par plusieurs modèles
(ex : un référentiel IAS ou de reporting)
– un plan de comptes peut être partagé par plusieurs référentiels
(ex : le plan du référentiel de type social d’un modèle américain utilisé comme plan
de comptes du référentiel de type reporting du modèle français)
– un même axe peut être repris dans plusieurs référentiels
(ex : un axe Centre de coût commun à des référentiels analytiques de plans
analytiques distincts)

6
Structure Exemples
Sociétés
Législation Référentiel FRA
Compta général
Modèle Société 1 Plan FRA
FRA
Modèles Modèle FRA Référentiel ANA
Référentiels Social : Ref FRA en EUR
Analytique : Ref ANA en EUR
Compta ana et budgets
Devise et cours / référentiel Société 2 USGAAP : Ref USG en USD
Plan ANA
Axe CCT – Centre de coûts
Contrôles entre référentiels FRA Axe PRO – Projet
Axe AFF – Affaire

Référentiels Modèle US1 Référentiel USA


Type de comptabilité Société 3 Social & ana : Ref US1 en Compta géné & analytique
USD
Plan de comptes USA USGAAP : Ref USG en USD
Plan USA
Axe BUS – Business
Axes analytiques suivis Axe PRO – Projet

Société 4 Modèle US2 Référentiel USG


Plans de comptes Social & ana : Ref USG en Compta géné & analytique
Type de suivi USA USD Plan USA
USGAAP : Ref USG en USD Axe BUS – Business
Classes de comptes Axe AFF– Affaire

o Modèle FRA commun à société 1 FRA et société 2 FRA


o Référentiel USG commun à toutes les sociétés, de type ‘manuel’ pour les modèles FRA
et US1, et ‘automatique’ pour US2
o Plan USA commun aux référentiels USA et USG
o Axe PRO commun aux référentiels ANA et USA
o Pour le modèle US1, les sections de l’axe BUS ne sont renseignées qu’une seule fois
7
Structure multi-référentiel

Modèles comptables
Référentiels
Plan de comptes

8
Structure multi-référentiel – Modèles comptables

Modèles comptables

Table GACM [F:GCM]


Type de données GCM
Objet GCM

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 9


Structure multi-référentiel – Modèles comptables
• Intitulés long & court traduisibles
• Législation : présente à des fins de livraison et de contrôle, non
obligatoire

• Types de référentiel :
– valeurs chargées issues du menu local paramétrable n°2644
– 10 valeurs au maximum
– attention à la longueur de ces valeurs (syntaxes TDB, affichage)

• Réf général principal


– le fichier des échéances est MAJ pour les seules lignes tiers passées sur le
référentiel de ce type
– les fonctionnalités relatives à la TVA et à la DAS2 tiennent compte des
seules lignes d’écritures passées sur le référentiel de ce type
– les montants de la situation tiers sont MAJ par rapport aux écritures passées
sur ce référentiel (solde comptable, …)
– les comptes d’en-tête de document renseignés en comptabilité tiers, achats,
ventes sont ceux du référentiel général principal
Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 10
Structure multi-référentiel – Modèles comptables
– dans le paramétrage des contextes d’amortissement, pour un plan d’amortissement
d’origine ‘Valorisation PCG’, le référentiel et donc le plan de comptes utilisé est celui
de ce type
– dans les fonctions de lettrage manuel et automatique, le lettrage est ‘propagé’ sur les
autres référentiels s’il est déclenché depuis le référentiel de ce type
– à la validation d'un règlement, certaines écritures ne sont générées qu'en
tenant compte des données du référentiel général principal
(ex : OD inter collectif)
• Réf analytique principal
– à l’enregistrement d’une DA ou d’une commande, les pré-engagements et
engagements ne sont générés que sur le référentiel de ce type
– lorsque l’option ‘Budgets opérationnels’ est activée, le référentiel portant les comptes
des lignes budgétaires est le référentiel de ce type
• Gestion IAS ... et Réf IAS principal …
– si Gestion IAS cochée, le référentiel IAS principal doit être identifié et, dans le
paramétrage des contextes d’amortissement, pour un plan d’amortissement d’origine
‘Valorisation IAS’, le référentiel et donc
le plan de comptes utilisé est celui de ce type

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 11


Structure multi-référentiel – Modèles comptables
• Gestion IAS ... et Réf IAS principal …
– zones présentent si l’option IAS est activée
– si Gestion IAS cochée, le référentiel IAS principal doit être identifié et,
dans le paramétrage des contextes d’amortissement, pour un plan
d’amortissement d’origine ‘Valorisation IAS’, le référentiel et donc le plan
de comptes utilisé est celui de ce type
• Ces 3 types de référentiel principaux pointent nécessairement vers un
type de référentiel manuel
• Les types de référentiel principaux général & analytique peuvent
pointer sur le même type de référentiel
• Le type de référentiel principal IAS est nécessairement différent des
types de référentiel principaux général & analytique
• Pour ces types principaux, CTRL de cohérence par rapport aux
référentiels et plans associés
(ex : le plan de comptes du référentiel général principal doit être coché Gestion des
taxes, Auxiliarisations, …)

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 12


Structure multi-référentiel – Modèles comptables
• Tableau des référentiels
Les types de référentiels sont issus du ML 2644.
Un type de référentiel est utilisé (et va donc alimenter le fichier des écritures) ssi il pointe
sur un code référentiel
– notion de référentiel automatique Oui/Non :
• dépend du paramètre LEDTYPAUT (chapitre TC, groupe MIS)
• qui contient la liste des types de référentiels nécessairement automatiques, dans tous les
modèles du dossier (ex : LEDTYPAUT=45678910)
• par extension, les types non mentionnés dans LEDTYPAUT sont au choix automatiques
ou manuels ; au cas par cas, modèle par modèle, ces types sont donc à Oui ou Non.
Référentiel automatique : usage & fonctionnement
Un référentiel automatique a pour origine un référentiel non automatique.
Il bénéficie donc de son plan, de ses axes, et de l’intégralité de ses règles de gestion.
Les lignes d’écriture passées sur le référentiel automatique sont identiques à celles passées sur son référentiel
origine modulo les règles de gestion & alimentation des montants référentiel :
- la devise de tenue du référentiel
- le choix du type de cours à appliquer
- les modalités de saisie des cours
- les modalités d’équilibrage de la pièce en devise du référentiel
Les comptes sont toujours identiques entre 2 référentiels liés, même en cas d’écart de lettrage de sens inverse.
Un référentiel automatique ne peut être lui-même référentiel origine d’un autre référentiel automatique.
Un référentiel automatique est nécessairement alimenté dès lors que son référentiel origine l’est.

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 13


Structure multi-référentiel – Modèles comptables
– Type réf origine
• zone accessible pour un type de référentiel automatique
• permet de renseigner le type de référentiel origine auquel le référentiel automatique est lié
• ne peut pointer vers un type de référentiel automatique (Référentiel auto à Oui dans modèle)
– Référentiel
• code du référentiel (et donc identification du plan de comptes et de axes)
• s’il est le référentiel général principal ou le référentiel analytique principal, contrôles (cf.
Référentiels)
• pour un type de référentiel automatique, ‘forcé’ avec le code du référentiel du type de
référentiel origine
– Devise
• devise de tenue du référentiel (montants désormais stockés en devise de transaction et en
devise de tenue du référentiel)
• la devise de tenue du référentiel général principal est considérée comme la devise société
(MAJ ACCCUR de CPY)
• jusqu’à 5 devises <> dans un même modèle
– Type cours doc
• ‘Oui’, pour que le type de cours utilisé pour la valorisation des montants référentiel soit
celui déterminé dans le document d’origine (facture achats, ventes, tiers, règlements, …)
• ‘Non’, pour que le type de cours utilisé pour la valorisation des montants référentiel soit
fixe
Il correspond alors à celui indiqué dans la zone suivante, Type cours
Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 14
Structure multi-référentiel – Modèles comptables
– Type cours
• accessible si Type cours doc à Non
• permet de préciser le type de cours utilisé pour la valorisation des montants référentiel ; il
s’applique donc en priorité sur le type de cours du document
– Saisie cours
• permet de préciser les modalités de saisie du cours du référentiel. A savoir : Diviseur /
Multiplicateur / Les deux
• ‘Multiplicateur’ 1 CUR = n CURLED (équivalent V5)
• ‘Diviseur’ n CUR = 1 CURLED
• ‘Les deux’ au choix pour chaque document
– Option d’équilibrage
• accessible et renseigné ssi le référentiel est paramétré comme devant être équilibré
• en remplacement du paramètre RNDGASLIG
• permet de définir les modalités d’équilibrage des pièces déséquilibrées dans la devise du
référentiel du fait des arrondis de conversion calculés sur chaque ligne d'écriture
• ‘Écart d’arrondis’ : une ligne d'écart d'arrondi sera générée automatiquement pour
équilibrer l'écriture dans la devise concernée
• ‘Saupoudrage’ : l'écart est ‘saupoudré’ arbitrairement sur les lignes d'écritures

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 15


Structure multi-référentiel – Modèles comptables

• Dans un même modèle, deux types de référentiels manuels ne


peuvent pointer sur un même code référentiel
• Dans un modèle, lorsque deux types de référentiel de codes
référentiels distincts pointent vers un même code plan, au niveau de la
saisie de pièces et autres, comme le plan est le même, le compte
mouvementé sera toujours le même pour les 2 types de référentiel

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 16


Structure multi-référentiel – Modèles comptables
• Tableau des contrôles inter-référentiels
Ces contrôles sont effectués par le traitement de validation comptable et en saisie directe
de pièce
– A : contrôle total pièce
• le total débit/crédit des lignes en devise de transaction doit être le même entre les 2
référentiels
• ne s’applique que si les 2 référentiels sont définis comme obligatoire sur le type de pièce
– B : contrôle des montants ligne
• le montant comptabilisé sur une ligne d’écriture du référentiel 1 doit trouver sa stricte
correspondance en montant sur le référentiel 2 (sur 1 ou N lignes d’écritures) (et vice versa)
• ne s’applique que si les règles de propagation entre les comptes en jeu sont de nature
obligatoire
• contrôle possible via l’identifiant ligne servant à lier les lignes de même nature/origine mais
de types de référentiel différents
(ex : un même IDTLIN pour [la ligne 411 social + la ligne 411 IAS lui correspondant] ; un
même IDTLIN pour [la ligne 701000 social + la/les lignes VTES ana + la ligne 701 IAS lui
correspondant])
– C : contrôle des quantités ligne
• principe similaire à celui décrit pour les montants (B)
• attention cependant : ce contrôle ne doit être mis en place qu’entre 2 référentiels
analytiques, la gestion des quantités n’étant autorisée que sur des comptes analytiques

Paramétrage/Structure générale/Modèles comptables 17


Structure multi-référentiel

Modèles comptables
Référentiels
Plan de comptes

18
Structure multi-référentiel – Référentiels
• Référentiels

Référentiels

Table GLED [F:LED]


Type de données LED
Objet LED

Paramétrage/Structure générale/Référentiels 19
Structure multi-référentiel – Référentiels
• Intitulés long & court traduisibles
• Législation : présente à des fins de livraison et de contrôle , non
obligatoire
engagements analytiques issus du module Achats. Ce référentiel correspond a
Mais seul le référentiel analytique principal bénéficie des pré- engagements et

priori au référentiel de Gestion des dépenses ou au référentiel sur lequel le

• Types de comptabilité
– Général
• le référentiel général principal doit être flagué 'Général‘
– Analytique
• le référentiel analytique principal doit être flagué ‘Analytique‘
• un référentiel peut être général et analytique
– Budget
contrôle budgétaire standard est construit.

• doit être analytique pour pouvoir être ‘Budget’


• permet d’autoriser la saisie de budget sur le référentiel (avec ou sans contrôle)
• dans un même modèle plusieurs référentiels peuvent être cochés ‘Budget’
– Budgets opérationnels
• accessible si la brique ‘Gestion des dépenses’ GDD a été activée
• le référentiel coché ‘Budgets opérationnels’ doit être le référentiel analytique principal
– Engagements
• le référentiel analytique principal doit être flagué ‘Engagements’ pour que ceux-ci soient
automatiquement créés et MAJ depuis les commandes et DA
• dans un même modèle, plusieurs référentiels peuvent être cochés ‘Engagements’ : sur les
non principaux, une saisie manuelle d’engagements est alors possible

Paramétrage/Structure générale/Référentiels 20
Structure multi-référentiel – Référentiels

• Bloc Plan & Axes


– Code plan associé au référentiel (au moins de même nature que le référentiel)
– Nb d’axes : accessible si le référentiel est analytique et doit être >1
– Code axe
• attention à l’ordre d’enregistrement
(notion de ‘Sections précédentes’ dans le paramétrage des sections par défaut)
• un même code axe peut être utilisé dans des référentiels de modèles distincts
• un même code axe peut être commun à plusieurs référentiels d’un même
modèle ; il n’est alors renseigné qu’une seule fois
Code activité • à noter la modification dans la manière de stocker les axes (code axe DIE(0…9
ANA (…20) ou 20) et code section CCE(0…9 ou 20)
• Bloc Gestion
– le référentiel général principal doit être flagué ‘Equilibre’ et ‘Equilibre par
site’ (utilisation des comptes de liaison définis au niveau plan)
– Lettrage
• le référentiel général principal est nécessairement coché ‘Lettrage’ (le seul à
bénéficier de la MAJ des échéances)
• plusieurs référentiels d’un même modèle peuvent être identifiés comme
lettrables

Paramétrage/Structure générale/Référentiels 21
Structure multi-référentiel – Référentiels
– Saisie d’un axe obligatoire
= au moins un axe du référentiel doit être renseigné
– Stockage des imputations vides
= stockage dans la balance analytique des comptes analytiques
mouvementés sans section

• Bloc Fin d’exercice


– Type de génération (équivalent au paramètre FIYENDENT en V5)
– RAN équilibré (‘Non’ pour un référentiel analytique avec simple RAN sans ‘calcul’ de
résultat)
– Pièce de clôture & Une pièce par compte (équivalent au code activité FIY et au
paramètre FIYITA en V5)

Paramétrage/Structure générale/Référentiels 22
Structure multi-référentiel

Modèles comptables
Référentiels
Plan de comptes

23
Structure multi-référentiel – Plans de comptes

• Onglet Plan

Plan de comptes

Table GCOA [F:COA]


Type de données COA
Objet COA

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 24


Structure multi-référentiel – Plans de comptes

• Onglet Plan
– bloc Identification
• intitulés long & court traduisibles
• Législation : présente à des fins de livraison et de contrôle, non obligatoire
• En-tête colonne :
– un même plan peut être utilisé dans des sociétés de législations et a fortiori de
langues différentes
– cette zone permet de stocker les traductions possibles pour le nom de ce plan, dans
les <> langues du dossier, ce nom étant alors affiché selon la langue de connexion
du user
– bloc Gestion
• Suivi général / Suivi analytique Oui/Non
* si le plan est général + analytique, le référentiel peut être des 2 types ou d’un seul des
types
* si le plan est analytique, le référentiel ne pourra pas être général ou général + analytique
* si le plan est général, le référentiel ne pourra pas être analytique ou analytique + général
• Auxiliarisations
* option possible quelle que soit la nature de suivi du plan (général et/ou analytique)
* limite : pour un compte collectif analytique, la saisie du budget se fait sur le compte et
pas sur le compte + le tiers

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 25


Structure multi-référentiel – Plans de comptes
– bloc Gestion …
• Gestion des taxes
* à ‘Oui’ nécessairement si le plan est rattaché à un référentiel identifié comme référentiel
général principal du modèle.
* à ‘Non’ dans le cas contraire.
• Création automatique
* équivalent aux paramètres CREACC et CRECNA en V5
– bloc Format
• passage d’un max de 10 caractères à un max de 15 caractères
• équivalent aux paramètres OPTLNGCPT, LNGCPT et ACCFMT en V5
• Pyramide référence
Permet d’avoir un certain nombre de CTRLs sur cette pyramide et les comptes liés (=
comme pour les comptes de cumul en V5)
Contient a priori la pyramide utilisée pour l’édition de la balance
– Législation classes et Classes par défaut
• législation classes obligatoire : conditionne la liste de choix des classes du tableau des
classes
• racine de comptes sur 5 positions max
• toutes les classes de la législation du plan sont utilisables sur un de ses comptes, pas les
seules ici déclarées

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 26


Structure multi-référentiel – Plans de comptes

• Onglet Comptes divers

Comptes divers

Table GCOA [F:COA]


Champ ACCMIS(0…49)
Type de données GAC

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 27


Structure multi-référentiel –
Plans de comptes

• Onglet Comptes de liaisons

– ligne 1 sans site :


compte de liaison
appliqué à l’ensemble
des sites de sociétés
liées à ce plan
– lignes suivantes utilisées
pour déclarer les
exceptions

Comptes de liaisons

Table TABACCLIK [F:TCK]


Objet COA

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 28


Structure multi-référentiel –
Plans de comptes

• Onglet Codes reporting

– lien vers l’état


GAPARBSE (Liste des
codes reporting)

Codes reporting

Table GAPARBSE [F:PBS]


Objet COA

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 29


Structure multi-référentiel –
Plans de comptes

• Onglet Comptes par défaut


– permet d’appliquer en
masse les règles de
suivi des comptes du
plan origine vers le
plan destination
– ligne 1 : tous les
comptes du plan FRA
sont suivis sur le plan
ANA sans compte par
défaut
– ligne 2 : par exception
à la ligne 1, les
comptes commençant
par 6 ont 600 comme
compte AFR par défaut
et crible et leur
Comptes par défaut
imputation est
obligatoire
Table GACCDEF [F:GCF]
Objet COA

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 30


Structure multi-référentiel –
Plans de comptes

• Onglet Axes par défaut


– permet d’appliquer en
masse les règles de
suivi des comptes du
plan analytique
courant sur les <>
axes du dossier
– ligne 1 : tous les
comptes du plan AFR
sont suivis sur l’axe
SC1
– modulo les comptes de
racine 6 et 7 pour
lesquels une VPD
différente est définie

Axes par défaut

Table GACCDIM [F:GCD]


Objet COA

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 31


Structure multi-référentiel –
Plans de comptes

• Onglet Codes écrans


– permet d’associer un
écran de consultation
par défaut pour les
comptes généraux
(consultation
CONSCPT, code écran
de consultation CPT)
et/ou analytiques
(consultation
CONSNAT, code écran
de consultation NAT)

Comptes par défaut

Table GTABACC2 [F:GT2]


Objet COA

Paramétrage/Structure générale/Plans de comptes 32


Sommaire

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

33
Sommaire

 Données de base
Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

34
Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

35
Données de base – Exercices

• Exercices
– exercices définis pour
les types de référentiel
manuels du modèle de
la société (rappel :
référentiel auto = au moins
ceux déclarés dans LEDTYPAUT)
– bornes début/fin de
chaque type peuvent
être <> (sauf pour le 1ier
où la date début est la
même pour tous)
– création et ouverture
d’exercice pouvant se
faire pour le type de
référentiel courant ou
pour une sélection
d’autres types de
référentiel

Données de base/Tables comptables/Exercices 36


Données de base – Périodes

• Périodes
– définition des périodes
par société, type de
référentiel, exercice

Données de base/Tables comptables/Périodes 37


Données de base – Périodes

Ouverture / Clôture des périodes


– une période ne peut être ouverte que si la période qui précède est ouverte,
– une période ne peut être clôturée que si la période qui précède est
clôturée
Les périodes analytiques et comptables sont indépendantes :

CG CA

NON NON
OUVERT OUVERT

OUVERT OUVERT

OUVERT
FERME OU
FERME

Données de base/Tables comptables/Périodes 38


Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

39
Données de base – Comptes

• Onglet Généralités

Comptes

Table GACCOUNT [F:GAC]


Type de données GAC
Objet GAC

Données de base/Tables comptables/Générale 40


Données de base – Comptes
• Onglet Généralités
– longueur du compte à 15 caractères
– intitulés long & court traduisibles
– code Interdiction
• maintenant sur tout type de compte
• gestion des interdictions comptes/comptes, comptes/sections et sections/sections
• CTRL fait en saisie comptable directe et dans les modules amonts
– Classification
• VPD issue du plan de comptes
• toutes les valeurs pour la législation du plan sont accessibles
– bloc Comptes par défaut
• permet de déclarer que le compte courant est potentiellement suivi sur d’autres plans
• ne pas déclarer un code plan XXX dans ce tableau permet de prévoir que le compte
courant n’est en aucun cas suivi sur ce plan XXX
• le paramétrage des comptes par défaut doit être cohérent entre un compte/plan
XXX et un compte/plan YYY

Données de base/Tables comptables/Générale 41


Données de base – Comptes
– bloc Comptes par défaut …

• Ligne 1
* quand Compte par défaut <> vide, Imputation obligatoire à Oui ; un compte IAS est donc
nécessairement alimenté pour le compte FRA (modulo le type de pièce utilisé)
* contrôle inter référentiel de type B & C entre FRA et IAS effectué car Imputation
obligatoire
* CTRL de la réciprocité et de la cohérence des suivis en création/modification. En effet, le
compte IAS indiqué en compte par défaut a lui-même nécessairement une ligne sur SOC.
Si ce n’est pas le cas, elle est créée automatiquement (ligne SOC, le compte/défaut, crible
* quelque soit celui dans le compte SOC origine).
Si une ligne SOC existe déjà sur le compte IAS, elle doit être compatible avec la ligne IAS
sur SOC en cours de création, et plus particulièrement avec son crible (sinon blocage).
• Ligne 2
* ne pas mettre de compte par défaut permet de ne pas avoir de propagation automatique
sans être ‘obligé’ de recourir au paramétrage des types de pièces
• pas de MAJ réciproque en suppression de lignes
• pas de MAJ réciproque quand exécution du paramétrage des comptes/défaut défini au
niveau du plan
Données de base/Tables comptables/Générale
• nombre 42
de lignes du tableau dépendant du code activité NBCOA (max 50)
Données de base – Comptes
• Onglet Gestion
– bloc Taxes accessible ssi plan avec Gestion des taxes
– blocs Ecarts de change et Type d’écart accessibles ssi plan avec Suivi
général
– Imputation taxes
• les valeurs autres que Collectée ventes/Déductible achats/Déductible immos sont utilisées
par le Portugal
– bloc Consolidation
Zones liées au code activité CSL
• Compte si débit/Compte si crédit
en V6, lors de l’extraction pré-consolidée, suivant le sens du solde du compte, le code
compte consolidé si débit ou si crédit est utilisé
• Gestion du flux
* permet de préciser si, pour un compte donné, l'alimentation d'un code flux à la ligne
d'écriture est obligatoire ou non, voire gérée.
* en saisie de pièce, la zone Flux sera accessible si au moins un des comptes de la ligne
est indiqué ’Facultatif’ et obligatoire s’il est indiqué ‘Obligatoire’.
* à l'enregistrement d'une pièce, toutes les lignes d'écriture de même nature (i.e. de même
identifiant) vont récupérer le même code flux si le compte est ‘Facultatif’ ou ‘Obligatoire’.
La propagation du flux se fait selon l'ordre d'affichage des plans.

Données de base/Tables comptables/Générale 43


Données de base – Comptes
• Flux si débit/Flux si crédit
* zones pointant sur la table diverse n°324
* suivant le sens de la ligne d’écriture sur le compte, le code flux si débit/crédit du compte
va alimenter la ligne ([F:DAE]CSLFLO) (sans besoin de paramétrage des pièces
automatiques)
• Onglet Divers
– zones liées à des localisations :
• Escomptes/agios : localisation allemande (code activité KDE)
• Type de charge / Nature de provision : localisation italienne (code activité KIT)
– zones inactives si plan sans Suivi général
• Nature comptable/Suivi immobilisation (liées à FAS par ailleurs)
• DAS2/Nature DAS2
• Escomptes/agios/Mise à jour encours/Type de charge

• Onglet Ana
– zones accessibles ssi plan avec Suivi analytique
– bloc Sections
• tableau dimensionné suivant le code activité ANA (max 20)
• permet de déclarer les axes sur lesquels un compte est suivi, et d’associer une section par
défaut pour chaque couple compte/axe

Données de base/Tables comptables/Générale 44


Données de base – Comptes

• Onglet Pyramides
– ligne en italique quand
le compte est rattaché
à un groupe via un
crible.
Ligne non supprimable
– ligne non en italique
quand le compte est
rattaché à un groupe
directement via son
numéro.
Ligne supprimable

Pyramides & groupes

Table GACCPYM [F:GYM]


Table GACCGRUPYM [F:GRY]
Type de données GYM
Type de données GRY

Données de base/Tables comptables/Générale 45


Données de base – Comptes
• Barre d’outils / Fonctions
– Consultation de comptes
• permet de basculer en consultation de comptes
• société/défaut :
* celle du site par défaut de l’utilisateur pour le TC si la société contient le plan
* sinon, 1ière société pour laquelle ce plan est celui de son référentiel général principal
• dates/défaut : issues des paramètres SUP DATEDEBDFT et DATEFINDFT
– Consultation de comptes ana
• permet de basculer en consultation de comptes
• société/défaut :
* celle du site par défaut de l’utilisateur pour le TC si la société contient le plan
* sinon, 1ière société pour laquelle ce plan est celui de son référentiel analytique principal
• dates/défaut : issues des paramètres SUP DATEDEBDFT et DATEFINDFT
– Copie plan comptable
• ne crée que les comptes n’existant pas dans le plan destination
• pas de MAJ des enregistrements déjà existants
• pas de CTRL cohérence paramétrage plan origine/plan destination
– Plan de compte
• zoom sur le paramétrage du plan

Données de base/Tables comptables/Générale 46


Données de base – Comptes

• Etats associés
– GLGRP (grand livre général) et PLAN (plan, avec ou sans pyramide
–en remplacement de PYRAMCNA–)

• Profil menu de GESGAC


Permet de limiter l’accès à un plan de comptes

Données de base/Tables comptables/Générale 47


Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

48
Données de base – Pyramide de comptes

• Pyramides de comptes
– Limite de 1000
groupes pour qu’une
pyramide soit visible
(message ‘Trop de
groupes sur cette
pyramide’)
– Plus de bouton
Paramètre : les
composants
graphiques pyramides
sont désormais définis
globalement depuis la
fonction de
paramétrage des
composants
graphiques

Données de base/Tables comptables/Générale 49


Données de base – Pyramide de comptes

• Pyramides de comptes …
– Etat associé
• PLAN (plan, avec ou sans pyramide en remplacement de PYRAMCNA)

– Barre d’outils / Fonctions


• Duplication pyramide
Vers une pyramide non existante (code et intitulé à renseigner)

• Vérification
Correspond à l'utilitaire V5 de vérification pyramide
Données de base/Tables comptables/Générale 50
Données de base – Pyramide de comptes

• Pyramides de comptes …
– Barre d’outils / Fonctions …
• Génération auto
* génération ou régénération (message ‘Des groupes existent déjà pour cette pyramide’)
* critères de génération non stockés pour la pyramide ; pour un nouveau compte, si le
groupe n’existe pas, il n’est pas créé automatiquement
* option Utilisation de jokers : pour les groupes contenant des comptes, lien avec le
compte soit via un crible (racine*) soit via le n° de compte direct

Données de base/Tables comptables/Générale 51


Données de base – Pyramide de comptes
• Pyramides de comptes …
– Barre d’outils / Fonctions …
• Génération auto …
* option Niveaux homogènes : dans le cas de comptes de longueurs différentes, permet de
prévoir l’insertion de groupes pour que les comptes soient sur le même niveau
* groupe 10/0 pour le groupe de tête contenant tous les sous-groupes de la pyramide et de

niveau 10 (groupe TOTAL)


* groupe 20/1 pour les groupes de niveau 20 de code 1 caractère contenant les groupes
de niveau inférieur (de 2 caractères dont le 1 ier = celui du groupe)
*…
* niveau d’impression des groupes créés : selon tri alphanumérique croissant des groupes
créés
* MAJ de Classification/bloc Gestion des groupes créés : infos issues du 1 ier des éléments
constitutifs (compte ou groupe)

Option Niveaux
homogènes
coché
non cochée

52
Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

53
Données de base – Groupes de comptes

• Groupes de comptes
– intitulés long& court
traduisibles
– classifications issues
du plan de comptes de
rattachement de la
pyramide
– bloc Gestion accessible
en modification ssi le
plan a un suivi
analytique

– nouvel utilitaire de
resynchronisation des
pyramides comptes

Données de base/Tables comptables/Générale 54


Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

55
Données de base – Journaux comptables

• Journaux comptables
– intitulés long & court
traduisibles
– Compteur bollato : lié
à la localisation
italienne KIT
– Législation : présente
à des fins de livraison
et de filtre, non
obligatoire.
– bloc Gestion : pour un
journal de type
Trésorerie, plan par
plan, possibilité de
déclarer les comptes
de trésorerie

Données de base/Tables comptables/Générale 56


Données de base – Journaux comptables

• Journaux comptables …
– bouton Plan
• pour le journal courant, plan après plan, renseignement des comptes fréquents et interdits
(stockage dans GJOUCOA)
– bouton Etat
• pour le journal courant, permet de visualiser, société par société, LA borne de périodes
pendant laquelle le journal/société est ouvert
• par extension, tout ce qui est en dehors de cette borne est fermé
– bouton Ouverture
• pour le journal courant, permet d’ouvrir un ou plusieurs journaux pour UNE borne de
périodes, pour une ou toutes les sociétés

57
Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

58
Données de base – Schémas de comptes
– intitulés long et court
• Schémas de comptes traduisibles
– Groupe : filtre les
schémas en saisie de
pièces (Groupe de sites/
sociétés -juridique ou non-)
– schéma de comptes lié à
un client/fournisseur ou à
une transaction de saisie
de pièce (par modèle)
– tableau des codes axes :
clic droit pré-chargement
des axes (associés aux plans
dans un référentiel)
– en saisie de pièces, ne
sont chargés que les axes
et comptes ‘compatibles’
avec le contexte (plan
présent sur le modèle de la
société du site, type de pièce
autorisant le type de référentiel
auquel le plan est lié, …)

Données de base/Tables comptables/Générale 59


Données de base

Exercices/Périodes
Comptes
Pyramides de comptes
Groupes de comptes
Journaux comptables
Schémas de comptes
Groupes de collectif

60
Données de base – Groupes de collectifs

• Groupes de collectifs
– intitulés long et court
traduisibles
– Utilisés pour les
consultations et les
éditions

Données de base/Tables comptables/Générale 61


Sommaire

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

62
Sommaire

 Paramétrages de base
Classes de comptes
Types de pièces
Transactions saisie pièces
Interface comptabilité
Codes comptables

63
Paramétrages de base

Classes de comptes
Types de pièces
Transactions saisie pièces
Interface comptabilité
Codes comptables

64
Paramétrage – Classes de comptes

• Classes de comptes

Classes de comptes

Table GACCCLS [F:CLS]


Type de données CLA
Objet CLS

Paramétrage/Comptabilité/Classes de comptes
65
Paramétrage – Classes de comptes
• table des codes classes de comptes par législation
• Zone Législation présente à des fins de livraison et de filtre (paramétrage du
plan de comptes), législation obligatoire
• Les classes de comptes ci-référencées servent pour tous les plans d’une
même législation de rattachement
Donc tant pour les comptes analytiques, que pour les comptes sociaux ou
autre
• Caractéristiques
– codification libre sur 10 caractères, intitulé traduisible
• Type (Normal/Hors Bilan/Inutilisée),
• RAN (Oui/Non),
Pour une écriture de HBI, tous les comptes
• Sens par défaut (Débit/Crédit/Indéterminé) doivent être de type HBI (y.c. les comptes
analytiques)
– Sens analytique
• permet de qualifier un compte analytique en tant que compte de type Charge ou Produit
• influe donc sur le positionnement et le sens des montants/soldes d’un compte
dans les éditions et consultations analytiques

Paramétrage/Comptabilité/Classes de comptes
66
Paramétrages de base

Classes de comptes
Types de pièces
Transactions saisie pièces
Interface comptabilité
Codes comptables

67
Paramétrage – Types de pièces

PRINCIPES

•Gestion de l'ensemble des pièces comptables, qu'elles soient


– saisies,
– générées automatiquement par un traitement
– importées d'un autre logiciel
•Définition de règles communes de gestion
•Définition de la séquence numérique

Les types de pièces standard sont fournis dans le dossier de référence

Paramétrage/Comptabilité/Types de pièces
68
Paramétrage – Types de pièces

• Types de pièces

Types de pièces

Table GTYPACCENT [F:GTE]


Type de données GTE
Objet GTE

Paramétrage/Comptabilité/Types de pièces
69
Paramétrage – Types de pièces

• Bloc Identification
– longueur du type de pièce passant de 3 à 5 caractères
– intitulés long & court traduisibles
– zones liées à des localisations :
• Compteur taxe CEE & Exercice provisoire : localisation italienne (KIT)

• Bloc Accessibilité
– Législation : présente à des fins de livraison et de filtre, non obligatoire
– Groupe : filtre de type Groupe de sites/Groupe de sociétés (juridique ou non)

• Bloc Gestion
– Type échéance
• permet de déterminer le type échéance à MAJ dans GACCENTRY puis dans
GACCDUDATE
• valeur PEC uniquement en import d’écriture ou en saisie directe d’écriture
• dans les autres cas (validation de facture, de règlement, …), valeur gérée en dur par les
TRT comme en V5

Paramétrage/Comptabilité/Types de pièces
70
Paramétrage – Types de pièces

• Bloc Autorisation
– Modification du ML613 des types de journaux (OD 4 à 6 au lieu de OD ana 1 à 3)

• Bloc Référentiel
– ne sont chargés que les types de référentiels (ML2644) non automatiques/ manuels
du dossier (i.e. ceux non listés dans LEDTYPAUT)
– pour le type de pièce courant, pour chaque type de référentiel, permet de préciser si
la propagation éventuellement définie pour le compte du plan du référentiel de ce
type est Autorisé / Obligatoire / Non autorisé (et donc coupée)
– ‘Non autorisé’ prévaut sur le paramétrage du compte (même si pour celui-ci
l’imputation vers un plan était définie comme obligatoire)
– permet de disposer de types de pièce et donc d’écritures mono référentiel manuel,
quel que soit le paramétrage amont
• utilisé pour les types de pièce de report à nouveaux, la clôture devant nécessairement
pouvoir se faire séparément, référentiel par référentiel et sans propagation
• utilisé aussi pour disposer de type de pièce pour passer des OD analytiques ‘pures’, …
– les référentiels automatiques sont toujours alimentés dès lors que leur référentiel
origine l’est aussi

Paramétrage/Comptabilité/Types de pièces
71
Paramétrages de base

Classes de comptes
Types de pièces
Transactions saisie pièces
Interface comptabilité
Codes comptables

72
Paramétrage – Transactions saisie pièces

• Transactions saisie pièces – Onglet Description

Transactions saisie pièces

Table GDIAENTRY [F:GDE]


Table GDIAENTRYD [F:GDD]
Type de données GDE
Objet GDE

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


73
Paramétrage – Transactions saisie pièces

• Intitulés long & court traduisibles


• Onglet Description
– bloc Accessibilité
• Législation : présente à des fins de livraison (pas de filtre), non obligatoire
• Groupe : filtre de type Groupe de sites/Groupe de sociétés (juridique ou non)
* en saisie de pièce, les seules écritures d’un site appartenant au groupe de la transaction
sont chargées en liste gauche
* en saisie de pièce, les écritures ne peuvent être enregistrées que sur un site appartenant
au groupe de la transaction
– bloc Gestion
• Visu liste de gauche : permet de ne jamais voir la liste gauche
• Nb cours devise
* 5 devises <> au max par modèle, donc, limite ici à 5 aussi
* préciser le nombre de cours de devise à afficher pour la saisie directe (un clic droit Saisie
cours devise est toujours accessible pour afficher l’intégralité des cours saisissables)

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


74
Paramétrage – Transactions saisie pièces
– bloc Mode de saisie
• En colonne
En ligne
En onglet
* pas de saisie possible, simplement de la

75
Paramétrage – Transactions saisie pièces
– tableau Type de référentiel
• permet de lister les types de référentiel à afficher
• leur ordre dans le tableau détermine aussi l’ordre dans lequel ils sont présentés pour saisie
(non pertinent pour une transaction de type En ligne)
• il est ainsi possible de saisir le compte analytique avant le compte social par exemple
• le fait qu’un type de référentiel soit ici déclaré n’implique pas qu’il soit nécessairement MAJ :
* d’une part, il doit être utilisé dans le modèle de la société du site de saisie
* d’autre part, il doit être défini comme autorisé ou obligatoire au niveau du type de pièce
* enfin, une propagation sur son plan doit avoir été déclaré sur les comptes des autres plans
* à noter que si l’une des 2 1ières conditions n’est pas remplie, en saisie colonne, il n’y a pas
de colonne pour ce type de référentiel
• a contrario, le fait qu’un type de référentiel ne soit pas ici déclaré n’implique pas qu’il soit
nécessairement non MAJ :
* dès lors que le type de pièce autorise sa MAJ et qu’une propagation est prévue sur son
plan, il est alors MAJ (à noter que ses axes sont présents/affichés pour permettre leur alimentation lors
de la propagation)
– Saisie équilibrée
• zone accessible ssi un seul type de référentiel a été prévu en affichage
• si non cochée, la saisie déséquilibrée ne sera réellement possible que si pour le site de la
pièce, le référentiel de ce type n’est pas coché Equilibre/Equilibre par site
• si cochée, pour un référentiel non coché Equilibre/Equilibre par site, obligation de saisir une
pièce équilibrée sur cette transaction

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


76
Paramétrage – Transactions saisie pièces
– bloc Schémas de comptes
• l’initialisation des schémas de comptes va dépendre du modèle de la société de saisie de
l’écriture (tableau de 9 lignes)

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


77
Paramétrage – Transactions saisie pièces

• Onglet En-tête
– zone par zone,
possibilité de préciser
si la zone est Saisie,
Affichée ou Invisible
– zone par zone,
possibilité d’affecter
une VPD et/ou une
table de contrôle

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


78
Paramétrage – Transactions saisie pièces

• Onglet Ligne
– zone par zone,
possibilité de préciser
si la zone est Saisie,
Affichée ou Invisible
– zone par zone,
possibilité de préciser
si la zone doit
apparaitre en mode
fiche
– zone par zone,
possibilité d’affecter
une VPD et/ou une
table de contrôle

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


79
Paramétrage – Transactions saisie pièces

• Onglet Sections
– possibilité d’appliquer à la
transaction un paramétrage
de sections par défaut
– possibilité de préciser pour
un axe donné, s’il est
simplement affiché ; de lui
attribuer une VPD en ‘dur’
dans la transaction, ainsi
qu’une table de contrôle
– la valeur par défaut déclarée
en ‘dur’ prime sur le
paramétrage section par
défaut
– livraison en standard, à titre
d’exemple, d’un nouveau
paramétrage section par
défaut dédié à la saisie de
pièce, GACCD (à lier à la
transaction saisie pièce)

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


80
Paramétrage – Transactions saisie pièces
• Valeurs paramètres liées
– SCHSAILOT (chapitre CPT, groupe DEF, niveau utilisateur)
• transaction de type lot (et de type colonne)
• valeur permettant d’initialiser la transaction sur laquelle le lot sera comptabilisé
– SCHSAISIE (chapitre CPT, groupe DEF, niveau utilisateur)
• transaction de type colonne ou ligne ou onglet
• transaction avec laquelle l’utilisateur rentre par défaut directement en saisie de pièce
• aussi utilisée par défaut en import de pièces
– SCHSTDC (chapitre CPT, groupe DEF, niveau dossier)
• transaction de type colonne, théoriquement très ‘ouverte’
• contient nécessairement tous les types de référentiel manuels
• transaction depuis laquelle toutes les pièces peuvent être affichées et modifiées, dès lors
qu’elles sont issues d’une transaction de type colonne (équivalent de STD en V5)
• aussi utilisée par défaut en validation de document (si la pièce automatique ne prévoit pas de
transaction destination en ‘dur’)
– SCHSTDL (chapitre CPT, groupe DEF, niveau dossier)
• transaction de type ligne, théoriquement très ‘ouverte’
• contient nécessairement tous les types de référentiel manuels
• transaction depuis laquelle toutes les pièces peuvent être affichées et modifiées,
dès lors qu’elles sont issues d’une transaction de type ligne

Paramétrage/Comptabilité/Transactions saisie pièces


81
Paramétrages de base

Classes de comptes
Types de pièces
Transactions saisie pièces
Interface comptabilité
Codes comptables

82
Interface comptabilité – Principes

L'interface est générée à la validation


! (et non à la création)

83
Paramétrages de base

Classes de comptes
Types de pièces
Transactions saisie pièces
Interface comptabilité
Codes comptables

84
Paramétrages – Interface comptabilité

• Transactions saisie code compta

Transactions saisie code compta

Table GCACCOA [F:GCO]


Objet GCO

85code compta
Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Transactions saisie
Paramétrages – Interface comptabilité

Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Codes comptables


Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Lignes de codes comptables
86
Paramétrages – Interface comptabilité

• Transactions saisie code compta …


– intitulé long traduisible
– zone Législation à des fins de livraison et de contrôle (choix des plans)
– un même code comptable peut impacter plusieurs plans de comptes de
sociétés, législations différentes
– la transaction permet de limiter la ‘vue’ d’un code comptable à certains plans
de comptes (max 9 plans)
– lors de la création/visualisation/modification d’un code comptable, la
transaction de saisie doit au préalable être précisée

Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Codes
87
comptables
Paramétrages – Interface comptabilité

• Codes comptables
– fenêtre de choix des
transactions de saisie
de codes comptables
– intitulé long traduisible
– 1 à 9 colonnes pour
renseigner les comptes
des différents plans de
la transaction
– Simple message
d’avertissement quand
les comptes d’une
même ligne n’ont pas
de règles de
propagation entre eux

Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Codes
88
comptables
Paramétrages – Interface comptabilité
Exemples :
– Type Article :
• Code Comptable Article NEGOCE
Acheté : 607000
Vente : 707000
Entrée stock. : 371000
• Code Comptable Article SERVICE
Acheté : 604000
Vente : 706000
Entrée stock. :

– Type Tiers :
• Code Comptable Tiers Groupe,
• Code comptable Tiers Hors Groupe

Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Codes
89
comptables
Paramétrages – Interface comptabilité
CONSTRUCTION DE COMPTE
– Grâce à des critères de recherche
– Possibilité de combiner les codes Comptables
– Possibilité de combiner les lignes (indices) de code Comptable

– Construction du compte de vente:


– Article: 7xxxx1xx
– Devise: xxxxxx01
– Représentant: xx3xxxxx
– TVA: xxx2xxxx

70320101

Les valeurs non définies sont remplacées par des zéros

Paramétrage/Comptabilité/Interface comptabilité/Codes
90
comptables
Sommaire

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

91
Sommaire

 Opérations courantes
Saisie de pièces/lots
Consultations/Impressions
Lettrage
Traitements courants
Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

92
Opérations courantes

Saisie de pièces/lots
Consultations/Impressions
Lettrage
Traitements courants
Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

93
Saisie de pièces – Principes

94
Saisie de pièces – Principes

• Choix du schéma de saisie ou schéma de l'utilisateur,


• Valeurs par défaut associées aux schémas standards :
– Site de l'utilisateur ou premier de la liste,
– Type de pièce : issu de la transaction
– Date système (saisie à la connexion),
– Journal associé au type de pièces,
– Valeurs associées aux comptes (taxe,nature),
– Valeurs par défaut des tables diverses,
– 1ères valeurs des menus locaux.

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
95
Saisie de pièces – Principes
Menu Affichage : choix du schéma de saisie
Visualisation du schéma
de saisie en cours

Affichage/Transaction:
possibilité de changer de
schéma de saisie

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
96
Saisie de pièces – Principes
Menu Zooms
Zooms/Règlement
ou
Zooms/Facture
suivant le contexte

Cet accès en tunnel


permet de visualiser
le règlement ou la
facture.

Zooms/Extourne

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
97
Saisie de pièces – Principes

Supprimer le
Numéro pour
dupliquer

• Site : Site financier


• Type de pièce : par défaut celle de l’utilisateur
• Date : Date de comptabilisation
• Journal : Par défaut celui du type de pièce

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
98
Saisie de pièces – Principes

Libellé ligne :
Saisir / pour récupérer
le libellé du compte,
Saisir = pour récupérer
le libellé de la ligne
Ligne tiers en provenance des autres précédente
modules : Non modifiable

Saisie du n° de compte Une pièce doit toujours être


ou du code d’appel équilibrée

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
99
Saisie de pièces – Principes
Sections analytiques
proposées en fonction du
paramétrage du code
section par défaut
BPCINVD
Contrôle de la
compatibilité de chaque
couple nature/section et
section/section

Répartition analytique :
clé fixe, répartition
volatile en montant ou en
pourcentage => contrôle
sur équilibre entre
montant ventilé et
montant à répartir

Compte analytique par défaut associé au compte, Quantité d’UO ; initialisée en


avec son UO (non modifiable), si elle fonction de la valeur de l’UO
est suivie en quantité indiquée dans la nature

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
100
Saisie de pièces – Principes

Modification des échéances sur la ligne Tiers


Accès aux échéances
par menu contextuel

Conditions :

- flag « Gestion des


échéances » coché pour
le type de pièces,
- compte de tiers,
- la pièce comptable est
créée.

Comptabilité/Pièces/Saisie Pièces
101
Saisie de pièces – Saisie Lots

Permet la saisie d'un ensemble de pièces comptables sous forme de


"brouillard"
• les éléments d'en-tête sont renseignés à la ligne pour
chaque nouvelle pièce,
• un lot peut être créé déséquilibré et faire l'objet d'un
complément de saisie ultérieur,
• le lot peut être conservé ou effacé après validation.
PIECE
COMPTABLE

SAISIE VALIDATION PIECE


COMPTABLE
LOT
PIECE
COMPTABLE

! La saisie LOT est mono-journal

Comptabilité/Pièces/Saisie Lots
102
Opérations courantes

Saisie de pièces/lots
Consultations/Impressions
Lettrage
Traitements courants
Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

103
Opérations courantes – Consultations

Comptabilité/Consultations
104
Opérations courantes – Consultations

PRINCIPES

• Ecrans paramétrés par l'utilisateur,


Définition des critères de consultation de base,
• Un bouton "CRITERES" pour
– filtrer, de façon plus fine, les informations à
restituer,
– sélectionner la clé de tri des données,
– mémoriser les critères de consultation définis.
• Boutons "suite" et "retour" pour affichage des pages suivantes et
précédentes,
• Zooms successifs du général au détail

105
Opérations courantes – Consultations – Balances
• Balances générales et auxiliaires – consultation
uniquement sur des
types de référentiel
pointant sur des
référentiels ayant un
suivi général
– consultation sur une
société, un site ou un
groupe de sites ou de
sociétés
– pour un groupe, pour le
type de référentiel de
consultation :
• les devises de tenue
des référentiels des
<> sociétés doivent
être identiques
• les codes des <> plans
PEC doivent être
identiques
• les sociétés ne doivent
pas avoir un
découpage
exercices/périodes <>

Comptabilité/Consultations/Balances
106
Opérations courantes – Consultations – Comptes

Onglet "SOLDE"
Détail des mouvements
et du solde par période

Critères de tri

Sélection avancée sur tous


les champs du fichier des
écritures comptables

Comptabilité/Consultation/Compte
107
Opérations courantes – Consultations – Ecritures

Comptabilité/Consultation/Ecritures
108
Opérations courantes - Impressions

• Soit depuis les menus de saisie avec


– Fichier /Impression
– ou Fichier / Liste
• Soit depuis le menu général
– Impression / Impression groupe
• Comptabilité
• Édition légale

109
Opérations courantes

Saisie de pièces/lots
Consultations/Impressions
Lettrage
Traitements courants
Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

110
Opérations courantes - Lettrage

Comptabilité/Lettrage
111
Opérations courantes - Lettrage

Comptabilité/Lettrage
112
Opérations courantes - Lettrage

Comptabilité/Lettrage
113
Opérations courantes – Lettrage – Lettrage manuel
• Lettrage manuel

– sélection par double


clic et non plus par
case à cocher

Comptabilité/Lettrage/Lettrage manuel
114
Opérations courantes – Lettrage – Lettrage manuel

Solde du lettrage en
cours

Lettrage PARTIEL :
minuscule
Menu contextuel en sélection
• zoom sur pièce,
• sélection,
• délettrage,
Menu fonction
• recherche d'un montant,
• sélection inverse

DELETTRAGE
• de l'ensemble du groupe,
• de la ligne sélectionnée
Ligne sélectionnée en
couleur

Comptabilité / Lettrage / Lettrage manuel


115
Opérations courantes – Lettrage – Lettrage/délettrage automatique
• Lettrage/délettrage automatique
– Pour un type de référentiel
– Pour un groupe de sociétés, avec chargement de la 1ière société du groupe
et de celles ayant le même code plan pour le type de référentiel
sélectionné

Comptabilité/Lettrage/Lettrage automatique & Délettrage automatique


116
Opérations courantes

Saisie de pièces/lots
Consultations/Impressions
Lettrage
Traitements courants
Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

117
Traitements courants

Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

118
Traitements courants – Validation définitive

Comptabilité/Traitements courants/Validation définitive


119
Traitements courants

Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

120
Traitements courants – Simulations

Comptabilité/Traitements courants/Simulations
121
Traitements courants – Simulations
CONSULTATIONS

ANNULATION
EDITIONS

INACTIVE ACTIVE
SAISIE
DE
PIECE
SIMULATION

ACTIVATION DESACTIVATION

PIECE
REELLE
VALIDATION

• Ne pas valider directement une pièce de simulation issue


d'un traitement généré en mode "simulation"
! • Une période ne peut être clôturée tant que les écritures
de
simulation n'ont pas été validées ou annulées

Comptabilité/Traitements courants/Simulations
122
Traitements courants

Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

123
Traitements courants – Extourne

Comptabilité/Traitements courants/Extournes
124
Traitements courants – Extourne

Comptabilité/Traitements courants/Extournes
125
Traitements courants

Validation définitive
Simulations
Extournes
Abonnements

126
Traitements courants – Abonnements

127
Traitements courants – Abonnements
Pièce modèle : définition
• du schéma de saisie, du
site,
• des imputations
comptables,
• des imputations
analytiques,
• du montant à abonner
(si FIXE)

Date de début :
• date de la 1ère écriture
• de départ du calcul pour
la périodicité

Date d'extourne unique


pour toutes les écritures
générées

! La zone montant doit être obligatoirement


renseignée pour un abonnement lissé

Paramétrage/Comptabilité/Formulaires comptables/Abonnements
128
Traitements courants – Abonnements

Solde Automatique
Exemple : abonnement d'assurance fixe : 30 000
périodicité : 3 mois,
facture réelle 110 500

616000 488000

(01/01) 30 000 9 500 (30/11) (10/11) 110 500 30 000 (01/01)

(01/04) 30 000 (30/11) 9 500 30 000 (01/04)

30 000 (01/07)
(01/07) 30 000

401000 30 000 (01/10)


(01/10) 30 000

SD 110 500 110 500 (10/11) SOLDE 0

Comptabilité/Traitements courants/Abonnements/Solde
129
Sommaire

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

130
Sommaire

Déclaration de TVA
Principes
Paramétrages
Calcul de la TVA
Impressions
Contrôles
Etats de contrôle

131
Déclaration de TVA – Principes

Principes
Fiche Fiche * TVA sur les débits et les
Tiers Article encaissements
* Régime * Gestion des changements de
* Taux Régime Niveau de taxe taux
* Prorata de TVA * Gestion multi-taux et régimes
* Débit / mixtes (débits /
Encaissement encaissements)
* Régularisation automatique
Détermination de la TVA sur encaissements
des lors d’un délettrage, impayé
Taxes ou d’une imputation
d’acompte
Compte * Gestion des taxes fiscales et
Général parafiscales
Code * Éditions d’états préparatoires
Taxe
à la déclaration
Types de
pièces

132
Sommaire

Déclaration de TVA
Principes
Paramétrages
Calcul de la TVA
Impressions
Contrôles
Etats de contrôle

133
Déclaration de TVA – Paramétrages

134
Déclaration de TVA – Paramétrages – Types de pièces

Cocher TVA/débits si le type de pièce


est susceptible d’enregistrer des
opérations soumises à la TVA sur les
débits.
Typiquement, il s’agit des types de
pièce utilisés pour les factures, les OD
de frais, …

Cocher TVA/encaissements si le
type de pièce se rapporte à des
écritures de règlements ou d’OD
lettrées avec des
factures/écritures soumises à
TVA sur encaissements

Paramétrage/Comptabilité/Types de pièces
135
Déclaration de TVA – Paramétrages – Types de pièces

Paramétrage/Comptabilité/Types de pièces
136
Déclaration de TVA – Paramétrages – Comptes

Données de base/Tables comptables/Générale/Comptes


137
Déclaration de TVA – Paramétrages – Comptes

Données de base/Tables comptables/Générale/Comptes


138
Déclaration de TVA – Paramétrages – Comptes

Données de base/Tables comptables/Générale/Comptes


139
Déclaration de TVA – Paramétrages – Comptes

Données de base/Tables comptables/Générale/Comptes


140
Déclaration de TVA – Paramétrages – Comptes

Données de base/Tables comptables/Générale/Comptes


141
Déclaration de TVA – Paramétrages – Détermination des taxes

Données de base/Tables communes/Taxes/Détermination des taxes


142
Déclaration de TVA – Paramétrages – Taux de taxes
Type de taxe :
Type de TVA : - TVA
- sur les - taxe
encaissements parafiscale
- sur les débits - taxe spéciale

Gestion du prorata de
TVA déductible/non
déductible

Date début d’application du


Si vide, application du taux
taux (comparée à la date
quel que soit la société
comptable)
juridique.
Sinon, application du taux
défini pour la société saisie.

Données de base/Tables communes/Taxes/Taux de taxes


143
Déclaration de TVA – Paramétrages – Taux de taxes

Données de base/Tables communes/Taxes/Taux de taxes


144
Sommaire

Déclaration de TVA
Principes
Paramétrages
Calcul de la TVA
Impressions
Contrôles
Etats de contrôle

145
Déclaration de TVA – Calcul de la TVA – TVA sur les débits

Fichier des écritures


(GACCENTRY et GACCENTRYD)
Date comptable ou Date document origine
selon la valeur paramètre DCLVATDAT
Taux taxe ligne
Comprise entre les bornes d’extraction ?  Débit ?

OUI
Type de pièce
OUI
NON OUI  TVA/débits ?
NON

NON Bases HT : comptes ‘Soumis’


Montants TVA : comptes ‘Compte de TVA’
sous déduction des montants déjà déclarés
([F:DAE]AMTVAT)
FIN

Comptabilité/Déclarations fiscales/Déclaration de TVA


146
Déclaration de TVA – Calcul de la TVA – TVA sur les débits
 Que la déclaration soit
générée en réel ou en
La déclaration ne peut simulation, à l’issue du
être lancée pour un traitement, possibilité d’éditer
site donné qu’en l’état DCLVATDEB1
mode simulation ‘Déclaration TVA/débits’

Borne de date des  Attribution automatique d’un


écritures à parcourir numéro de requête à chaque
et à traiter. La date édition de DCLVATDEB1, et
prise en compte est ce pour en permettre la ré-
soit la date édition
comptable, soit la  Compteur du numéro
date document de requête défini
origine, selon la depuis la table
valeur du paramètre d’affectation des
DCLVATDAT compteurs
 Compteur DLV en
Génération en réel : standard
mise à jour du fichier  Réédition possible via
des lignes d’écritures l’état DCLVATDEB2
pour le montant de ‘Réimp. déclaration
TVA déclarée TVA/débits’ avec
([F:DAE]AMTVAT) impression ou non du
détail des écritures
constitutives

Comptabilité/Déclarations fiscales/Déclaration de TVA


147
Déclaration de TVA – TVA sur les encaissements
 Précisions sur la TVA sur encaissements
 Les particularités relatives à la gestion de la TVA sur encaissements appellent les précisions suivantes :

 Principes de détermination des montants à déclarer


 Un groupe de lettrage est un triplet [compte collectif, tiers, lettre]. Il peut donc concerner plusieurs règlements et
plusieurs factures.

 parcours des groupes de lettrage dont la date de lettrage est comprise dans les bornes demandées et parcours de
toutes les pièces constitutives du groupe,
 recherche, dans chaque groupe de lettrage des pièces déclenchantes dont la date d'échéance est < ou = à la
date d'échéance saisie,
 détermination du montant du règlement = somme des montants associés au compte de tiers (ou compte lettrable)
des pièces déclenchantes du groupe de lettrage,
 détermination des bases TTC et TVA
 recherche sur toutes les pièces du groupe de lettrage (quelque soit le type de pièce), des lignes imputées
sur un compte autre que "non soumis",
 ayant un code taxe 'sur encaissement',
 cumul par code taxe.
 détermination de la TVA à déclarer = Montants de base déterminés,
 limités au montant du règlement
 minorés des montants de TVA déjà déclarés (zone AMTVAT de la ligne d'écriture) et de la TVA sur les
débits à payer

 Si le montant de TVA sur encaissements à déclarer est inférieur au montant de TVA sur encaissements du groupe
de lettrage (cas des règlements partiels), les montants à déclarer sont affectés proportionnellement à chaque
écriture du groupe associée à un code taxe TVA/encaissements.

Comptabilité/Déclarations fiscales/Déclaration de TVA


148
Déclaration de TVA – Calcul de la TVA – TVA sur les encaissements
NON FIN
Fichier des écritures Type de pièce
(GACCENTRY et GACCENTRYD) TVA/encaissements ?
Groupe de lettrage
NON
Compte collectif + (Tiers) + Lettre OUI

Antérieure ou égale à la
Date de lettrage Date d’échéance date échéance maxi ?

OUI
Comprise entre les OUI
bornes début/fin de
lettrage ?
Détermination du montant du règlement =
somme des montants comptabilisés sur le
NON compte de tiers (ou compte normal lettrable)
Bases TTC : comptes ‘Compte d’acompte’
pour les pièces déclenchantes du groupe
Bases HT : comptes ‘Soumis’
Montants TVA : comptes ‘Compte de TVA’

Totalité des pièces du


OUI groupe de lettrage

FIN Taux taxe ligne


NON  Encaissement ?

Comptabilité/Déclarations fiscales/Déclaration de TVA


149
Déclaration de TVA – Calcul de la TVA – TVA sur les encaissements
 Que la déclaration soit
générée en réel ou en
La déclaration ne simulation, à l’issue du
peut être lancée pour traitement, possibilité d’éditer
un site donné qu’en l’état DCLVATENC1
mode simulation ‘Déclaration
TVA/encaissements’
Bornes de date de
lettrage et  Attribution automatique d’un
d’échéance des numéro de requête à chaque
groupes de lettrage édition de DCLVATENC1, et
et donc des pièces à ce pour en permettre la ré-
parcourir édition
 Compteur du numéro
Permet de ne traiter de requête défini
que les groupes de depuis la table
lettrage portant sur d’affectation des
des comptes tiers compteurs
 Compteur DVP en
Lancement standard
TVA/encaissements  Réédition possible via
non coché par défaut l’état DCLVATENC2
si DCLVATPAY à non ‘Réimp déclaration
 société ne gérant TVA/encaiss.’ avec
pas la impression ou non du
TVA/encaissements détail des groupes de
lettrage

Comptabilité/Déclarations fiscales/Déclaration de TVA


150
Sommaire

Déclaration de TVA
Principes
Paramétrages
Calcul de la TVA
Impressions
Contrôles
Etats de contrôle

151
Calcul de TVA : TVA/encaissements : Algorithme
Déclaration de TVA – Impressions
A l'issu du traitement, les éditions suivantes sont générées :

 fichier trace des pièces non prises en compte par le traitement sur les encaissements ex. :
règlements non échus, règlements non lettrés, …
 états préparatoires à la déclaration de la TVA :
 DCLVATENC1 : TVA sur encaissements
 DCLVATDEB1 : TVA sur les débits
Ces états sont identifiés par le numéro de requête (compteurs DLV et DVP).

Le renouvellement du lancement du traitement de déclaration de TVA avec les mêmes critères n'est
pas assimilé à une demande de réimpression de l'état mais permet de traiter les lettrages ou
enregistrements réalisés postérieurement à une première génération mais sur la même période.

Pour réimprimer les états, il est nécessaire de passer par le menu "Impression/Impression
groupe/Comptabilité/TVA", et d'exécuter les états DCLVATDEB2 et DCLVATENC2. Il est alors
nécessaire d'indiquer le numéro de la requête à réimprimer.

Comptabilité/Déclarations fiscales/Déclaration de TVA


152
Sommaire

Déclaration de TVA
Principes
Paramétrages
Calcul de la TVA
Impressions
Contrôles
Etats de contrôle

153
Déclaration de TVA – Contrôles
 Contrôles divers
 Message d’avertissement TVA/débits
– En saisie de pièce, affichage du message ‘Attention, les écritures enregistrées sur ce
type de pièce ne seront pas prises en compte dans la déclaration de TVA’
Apparition du message si la valeur paramètre CONTVAPCE est activée et dès lors
qu’un taux de taxe ‘Débit’ est utilisé sur un type de pièce non déclenchant pour les
débits
 Messages d’avertissement TVA/débits et TVA/encaissements
– En saisie de pièce, la modification d ’une écriture comportant de la TVA déclarée
déclenche un message d ’avertissement ‘ Cette pièce comporte de la TVA déclarée’
– Dans la fonction de paramétrage des types de pièces, si on décoche un des flags
‘TVA/débits’ ou ‘TVA/encaissements’, affichage du message ‘Attention ce type de pièce
comporte de la TVA déclarée’ dès lors qu’il y a au moins une pièce associée à ce type
qui comporte de la TVA déclarée
 Impossibilité de supprimer une écriture si un montant de TVA a été déclaré

 Corrections
 L’utilitaire TVA déclarée permet de sélectionner un ensemble de ligne d’écritures sur des
comptes ‘Soumis’ et ‘Compte de TVA’ et de modifier le seul montant de TVA déclarée
([F:DAE]AMTVAT) (<Comptabilité/Utilitaires/Divers/TVA déclarée>)

154
Sommaire

Déclaration de TVA
Principes
Paramétrages
Calcul de la TVA
Impressions
Contrôles
Etats de contrôle

155
Déclaration de TVA – Etats de Contrôle
 Etat CONTVAPCE
 État permettant d’effectuer un contrôle de cohérence des informations de TVA :
– correspondance entre le montant représentant la base HT (compte ‘Soumis’) et le
montant de TVA comptabilisé (compte ‘Compte de TVA) en recalculant la TVA par rapport
au taux de TVA,
– cohérence du type d’imputation taxe (‘Collectée ventes’, ‘Déductible achats’, …) du
compte portant la base et du compte portant le montant TVA
 Donne la liste de toutes les pièces pour lesquelles il y a un écart entre la TVA recalculée et la
TVA effectivement comptabilisée. Sachant qu’il est possible d’indiquer un seuil en dessous
duquel la différence (écart stricte en montant et en devise de saisie) est considérée comme
non significative
 Nécessité d’éditer CONTVAPCE avant toute déclaration de TVA afin d’éliminer d’éventuelles
erreurs de saisie.

156
Contrôles : Éditio
Déclaration de TVA – Etats de Contrôle
 Etat CONTVAENC
 Édition permettant de justifier le solde des comptes de TVA sur encaissements
– Donne la liste des écritures des ‘Comptes de TVA’ pour lesquelles le taux de taxe à la
ligne est de type ‘Encaissements’
– Lignes extraites des comptes clients, fournisseurs ou autres
 Normalement, correspondance entre le cumul fin d’édition et le solde du compte de
TVA/encaissements

 Etat MTCGRP
 Édition du détail constitutif des groupes de lettrage ayant concouru au calcul d’une
déclaration de TVA/encaissements
 Possibilité d’exécuter l’état par rapport à un numéro de requête correspondant à une édition
DCLVATENC1, une borne de collectif/tiers/code lettrage

 Etat GLVATGEN
 Édition permettant d’obtenir un récapitulatif par compte normal (‘Soumis’, ‘Compte de TVA’ et
‘Compte d’acompte’) des lignes d’écritures alimentant un taux taxe donné
 Critères de sélection disponible : taux de taxe, compte, écritures lettrées
 En fin d’édition, récapitulatif des lignes par taux puis par site et par taux

157
Sommaire

 Structure multi-référentiel
 Données de base
 Paramétrages de base
 Opérations courantes
 Déclaration de TVA
 Traitements arrêtés

158
Sommaire

Traitements d’arrêtés
Factures à recevoir
Avoirs à recevoir
Factures à émettre
CCA/PCA
Ecarts de conversion
Fin d’exercice

159
Traitements d’arrêtés – Factures à recevoir
 Traitement permettant de générer les écritures de factures à recevoir au titre :
 des bons de réception fournisseurs non comptabilisés (i.e. sans FAR), non facturés ou
facturés partiellement,
 des bons de réception fournisseurs comptabilisés non facturés dont la date d’extourne
de la FAR associée est inférieure à la date de nouvelle génération
 les critères d’exécution permettant par ailleurs de traiter séparément les articles gérés
en stock de ceux non gérés en stock
 Caractéristiques des écritures générées :
 en simulation ou en réel
 en regroupant sur une même pièce les bons de réception d’un même fournisseur, d’un
même site de réception, d’une même société, de commandes d’une même devise
ou en générant une FAR par réception
 en générant, en mode réel :
– l’écriture de FAR et son écriture d’extourne,
– un désengagement à la date FAR et son ré- engagement à la date d’extourne (dès
lors que le BR porte sur une commande et que le suivi des engagements est actif)

 Se base toujours sur la pièce automatique PTH

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Factures à recevoir


160
Traitements d’arrêtés – Facture à recevoir

Critères de sélection des bons


de réception fournisseur et
lignes de BR à parcourir et à
traiter

Caractéristiques des
écritures de FAR à générer

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Factures à recevoir


161
Sommaire

Traitements d’arrêtés
Factures à recevoir
Avoirs à recevoir
Factures à émettre
CCA/PCA
Ecarts de conversion
Fin d’exercice

162
Traitements d’arrêtés – Avoirs à recevoir
 Traitement permettant de générer les écritures d’avoirs à recevoir au titre :
 des lignes de retours fournisseurs non comptabilisées (i.e. sans AAR), non facturées
ou facturées partiellement,
 des retours fournisseurs comptabilisés non facturés dont la date d’extourne de l’AAR
associé est inférieure à la date de nouvelle génération
 les critères d’exécution permettant par ailleurs de traiter séparément les articles gérés
en stock de ceux non gérés en stock
 Caractéristiques des écritures générées :
 en simulation ou en réel
 en regroupant sur une même pièce les retours d’un même fournisseur, d’un même site
de réception, d’une même société, de commandes d’une même devise
ou en générant un AAR par retour
 en générant, en mode réel :
– l’écriture d’AAR et son écriture d’extourne,
– un engagement à la date AAR et son désengagement à la date d’extourne (dès lors
que le retour est issu d’une réception liée à une commande et que le suivi des engagements est
actif)

 Se base toujours sur la pièce automatique PNH

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Avoirs à recevoir


163
Traitements d’arrêtés – Avoirs à recevoir

Critères de sélection des


bons de retour fournisseur et
lignes de retour à parcourir
et à traiter

Caractéristiques des
écritures d’AAR à générer

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Avoirs à recevoir


164
Sommaire

Traitements d’arrêtés
Factures à recevoir
Avoirs à recevoir
Factures à émettre
CCA/PCA
Ecarts de conversion
Fin d’exercice

165
Traitements d’arrêtés – Factures à émettre
 Traitement permettant de générer les écritures de factures à émettre au titre :
 des livraisons clients non comptabilisées (i.e. sans FAE), non facturées ou facturées
partiellement,
 des livraisons clients comptabilisées non facturées dont la date d’extourne de la FAE
associée est inférieure à la date de nouvelle génération
 Ne sont pas pris en compte les livraisons inter-sites, de sous-traitance et les livraisons de
prêt dont la date de retour n’est pas dépassée et les livraisons totalement retournées
 Les FAE tiennent compte des éléments de facturation portés par les commandes et les
bons de livraison
 Caractéristiques des écritures générées :
 en simulation ou en réel
 en générant, en mode réel :
– l’écriture de FAE,
– son écriture d’extourne

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Factures à émettre


166
Traitements d’arrêtés – Factures à émettre
 Les livraisons sont regroupées sur l’écriture de FAE selon les mêmes règles de
regroupement des livraisons sur les factures sauf exceptions :
 1 fac/BL ou Fac manuelle
=> une FAE est créée pour chaque livraison
 1 fac/cde soldé ou 1 fac/cde
=> une seule FAE est créée pour chaque commande quel que soit son état (soldée
ou non)
 1 fac/cli livré
=> une FAE est créée pour toutes les livraisons d’un même client livré
 1 fac/période
=> une FAE est créée et regroupe les livraisons ayant les informations suivantes
identiques :
site de vente – client facturé – mode facturation – devise – type de prix – code
affaire – tiers payeur – régime de taxe – client groupe – condition paiement –
1ière ligne du nom du client facturé – 1ière ligne de l’adresse de facturation –
code postal de l’adresse de facturation – ville de l’adresse de facturation – état
de l’adresse de facturation
=> Et ce quelle que soit la périodicité de facturation du client. La périodicité
appliquée est alors une FAE par période comptable (i.e., pour une situation semestrielle,
génération d’une pièce FAE représentant les livraisons de chacune des périodes comptables
antérieures à la date d’exécution du traitement)

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Factures à émettre


167
Traitements d’arrêtés – Factures à émettre

Se rapporte à la date de livraison ou


à la date d’expédition suivant la
valeur du paramètre INVREFDAT

Caractéristiques des
écritures de FAE à générer

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Factures à émettre


168
Sommaire

Traitements d’arrêtés
Factures à recevoir
Avoirs à recevoir
Factures à émettre
CCA/PCA
Ecarts de conversion
Fin d’exercice

169
Traitements d’arrêtés – CCA/PCA
 Généralités
 Notion de CCA/PCA repose sur le principe d’indépendance des exercices, à savoir :
‘il faut mettre en regard des produits les charges qui ont contribué à leur réalisation
dans le but d’analyser le résultat’

 Or dans la pratique, la période couverte par une facture est souvent différente de
l’exercice/période comptable
Le cas échéant, cela nécessite de constater une CCA/PCA pour la période couverte
par la facture mais non comprise dans l’exercice ou la période de référence
Les CCA et PCA sont générées pour leur montant HT
 Constatation des CCA/PCA à la clôture de l’exercice, ou lors de tout arrêté
comptable

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/CCA/PCA
170
Traitements d’arrêtés – CCA/PCA
 Mode opératoire
 En saisie d’en-tête de facture, nécessitée d’indiquer la période couverte par la
prestation
 zone Période prestation
 présente dans les factures achats, ventes et tiers

 Exécution du traitement de génération des écritures de CCA/PCA


 Paramètres liés :

TYPGNRSVC (chapitre CPT) : Type génération CCA et PCA


(Une pièce par tiers - Une pièce par facture)
VCRTYPSVC (chapitre CPT) : Type pièce CCA et PCA
GAUCCA (chapitre CPT) : Pièce charges const. avance
GAUPCA (chapitre CPT) : Pièce produits const. avance
SCVCLOPER (chapitre CPT) : Cont CCA/PCA en clôt. période
(Non bloquant – Bloquant)
TYPACC (chapitre TC) : Type pièce simulation

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/CCA/PCA
171
Traitements d’arrêtés – CCA/PCA
• Exécution du
traitement
avec prise en
compte des seules
factures validées
ayant une période
de prestation
Date de référence par définie
rapport à laquelle les
dates début/fin de • Caractéristiques
période de prestation sont des pièces
comparées pour définir générées
s’il y a ou non CCA/PCA • Génération
d’une pièce
CCA/PCA par
société (sur
Suivant le type de le site
génération Réelle ou principal de
Simulation, alimentée par la société) et
VCRTYPSVC ou TYPACC par devise
• Sur option,
génération
d’une pièce
par tiers ou
par facture

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/CCA/PCA
172
Traitements d’arrêtés – CCA/PCA

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/CCA/PCA
173
Traitements d’arrêtés – CCA/PCA
 Exemple PCA

 Caractéristiques de la facture
– Date comptable facture 27/09/04
– Montant HT 12.000€ HT
– Date début prestation DDP 01/09/04
– Date fin prestation DFP 31/08/05
 Génération des écritures de PCA
– Date référence DR 30/09/04
– DFP-DR [31/08/05]-[30/09/04] = 335 jours
– DFP-DDP+1 [31/08/05]-[01/09/04]+1= 365 jours
– Soit [12.000x335]/365=11.013,70€

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/CCA/PCA
174
Sommaire

Traitements d’arrêtés
Factures à recevoir
Avoirs à recevoir
Factures à émettre
CCA/PCA
Ecarts de conversion
Fin d’exercice

175
Traitements d’arrêtés – Ecarts de conversion
 Fonction permettant de générer les écritures de régularisation constatant un risque
potentiel ou réel de gain/perte de change

 Risque lié à l’utilisation de devises de transaction différentes de la devise société

 Deux types d’écart sont distingués :


 écart de conversion dit de type ‘Bilan’
Revalorisation des créances clients/dettes fournisseurs en devises qui ne sont pas
lettrées ou lettrées partiellement
– Montant de la revalorisation = écart entre le solde de la pièce ou du groupe de
lettrage minuscule valorisé en devise société au cours transaction et ce même
solde valorisé en devise société au cours indiqué
– Comptes mouvementés pour constater l’écart : comptes 4* d’où le type ‘Bilan’
– Parcours des seules créances/dettes passées sur des comptes collectifs
paramétrés avec un type d’écart ‘Bilan’ ([F:GAC]DIF=2)
– Parcours des écritures comptables (et pas des factures)

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Ecarts de conversion


176
Traitements d’arrêtés – Ecarts de conversion
 écart de change dit de type ‘Résultat’
Revalorisation des comptes tenus en devise, comme les comptes de trésorerie par
exemple
– Montant de la revalorisation = écart entre le solde du compte valorisé en devise
société au cours transaction et ce même solde valorisé en devise société au cours
indiqué
– Comptes mouvementés : comptes 6*/7* d’où le type ‘Résultat’
– Parcours des seules lignes d’écriture passées sur des comptes normaux paramétrés
avec un type d’écart ‘Résultat’ ([F:GAC]DIF=3)

 Caractéristiques communes des écritures générées quel que soit le type d’écart :
 en simulation ou en réel
 en générant, en mode réel, l’écriture d’extourne correspondante
 en se basant sur les valeurs paramètres CNV* pour déterminer les comptes et type de
pièce à imputer

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Ecarts de conversion


177
Traitements d’arrêtés – Ecarts de conversion
 Particularités de génération :
 type ‘Bilan’
– regroupement dans une même pièce des écarts concernant un même compte
collectif, un même site financier
– pièce pouvant contenir différents tiers, une ligne tiers représentant alors
l’ensemble des écarts constatés sur ce tiers pour le ‘collectif pièce’, quelle que
soit la devise concernée par la revalorisation
– fonction à exécuter avec en borne de début la date début de chacune des
sociétés
– possibilité de générer les écritures en les identifiant comme devant être
extournées à une date donnée
(utilisation du traitement COMPTABILITE/Traitements fréquents/Extournes)
– fichier trace indiquant le détail constitutif de chaque pièce

 type ‘Résultat’
– regroupement dans une même pièce des écarts concernant un même site quels
que soient les comptes objet de la revalorisation
– ne peut pas être exécuté en indiquant des bornes de dates à cheval sur plusieurs
exercices

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Ecarts de conversion


178
Traitements d’arrêtés – Ecarts de conversion

Critères de sélection des


écritures à analyser pour
générer les pièces d’écart de
conversion ‘Bilan’ et ‘Résultat’

Identification du cours servant


de base de comparaison pour la
revalorisation

Critères de génération des


écritures

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Ecarts de conversion


179
Sommaire

Traitements d’arrêtés
Factures à recevoir
Avoirs à recevoir
Factures à émettre
CCA/PCA
Ecarts de conversion
Fin d’exercice

180
Clôture de
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice – Clôture de périodes
 Fonction de clôture de périodes accessible depuis la fonction de gestion des périodes,
bouton Clôture

 Possibilité de clôturer plusieurs périodes en même temps

 La gestion des périodes analytiques et comptables est indépendante :


 période comptable non ouverte  période analytique non ouverte
 période comptable ouverte  période analytique ouverte
 période comptable fermée  période analytique fermée/ouverte
Ce qui se traduit au niveau de la clôture de périodes par les possibilités suivantes :
 Clôture de période : comptabilité générale OUI + comptabilité analytique OUI
 Clôture de période : comptabilité générale OUI + comptabilité analytique NON
 Clôture de période : comptabilité générale fermée + comptabilité analytique OUI
La clôture de la comptabilité générale précède donc toujours la clôture de la
comptabilité analytique
 Impact au niveau de la fin d’exercice
 Possibilité de dissocier la clôture analytique de la clôture générale

Données de base/Tables comptables/Périodes


181
Clôture de
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice – Clôture de périodes
 Pour clôturer une période :
 la période précédente doit être clôturée à périmètre équivalent
(i.e. si on clôture la seule comptabilité générale de P, la comptabilité générale de P-1 doit être
clôturée, mais pas nécessairement la comptabilité analytique)
 la période suivante doit être ouverte
 la date dossier (datesyst) doit être supérieure à la date de fin de la période
 un certain nombre de pré-requis doivent être remplis :
– validation comptable de tous les éléments de la période
factures (Ventes, Achats, Tiers) - règlements - lots d'écritures - abonnements
– génération des écritures de F.A.R. (suivant valeur paramètre FARCLOPER)
– aucune écriture de comptabilité générale ou analytique ne doit être en
provisoire ou en simulation
– simple message d’avertissement si le sens du solde d’un compte, sur la période
considérée, ne correspond pas à celui prévu dans sa fiche

 Édition préparatoire CLOPER permettant d’obtenir la liste des anomalies en cas de


clôture d’une ou plusieurs périodes

Données de base/Tables comptables/Périodes 182


Clôture de p
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice – Clôture de périodes
 Cas particulier : la clôture de la dernière période d’un exercice
 simple message d’avertissement
 contrôles supplémentaires :
– vérification de l’équilibre de la balance
– vérification de l’égalité de la balance et du grand-livre
– vérification de l’existence des comptes et sections imputés dans les lignes
d’écritures,
– vérification de la génération des écritures de CCA/PCA (suivant valeur
paramètre SVCCLOPER)
 A noter l’existence d’un utilitaire de réouverture de périodes et de fermeture de périodes

Données de base/Tables comptables/Périodes 183


Clôture de p
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice – Clôture de périodes

Données de base/Tables comptables/Périodes 184


Clôture de p
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice – Fermeture période

 Cette fonction est un utilitaire qui permet


de refermer des périodes comptables. Elle
permet simplement de refermer une
période sur laquelle aucun mouvement n'a
été passé. Aucun mouvement ni aucune
pièce comptable n'est donc déclenché par
le biais de cette fonction, à l'inverse de la
clôture de période (qui effectue également
des vérifications de cohérence sur les
pièces saisies).

Comptabilité/Utilitaires/Clôtures/Fermeture période 185


Clôture de p
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Fin d’exercice 186


Clôture de p
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Fin d’exercice 187


Fin d’exercice : Comptabilité
Traitements d’arrêtés – Fin générale
d’exercice
 Synthèse
Clôture - FIYCL Balance d’ouverture - FIYEN Résultat - FIYRE

Classe 1 X X Classe 1 X X Compte ANOUVOS


Classe 2 X X Classe 2 X X Compte de Résultat RT
Classe 3 X X Classe 3 X X
Classe 4 X Classe 4 X
Classe 5 X X Classe 5 X X
Classe 5 X X
Compte ANOUVO S
Classe 5 X X

SOLDE 0 SOLDE 0 SOLDE 0

FIYITA = Oui 1 pièce par compte 1 pièce par compte


1 pièce par compte

FIYITA = Non 1 pièce unique 1 pièce unique 1 pièce unique

FIYENDENT = 1 pièce par couple site/devise 1 pièce par couple site/devise 1 pièce par site
Site

FIYENDENT = Société 1 pièce par devise 1 pièce par devise 1 pièce par société

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Fin d’exercice 188


Fin d’exercice : Comptabilité analytique
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice

 Pas de génération d’écriture : simple calcul du report à nouveaux et mise à jour de la


balance analytique (indice 0)
 Possibilité d’inclure ou non ces à-nouveaux en consultation/édition

 Pour un axe donné, le calcul du report à nouveaux est conditionné par la valeur
paramètre FRWAX(0…9)
 Si ce flag est à Non, pas de report pour aucune des sections de l’axe
 Si ce flag est à Oui, possibilité au cas par cas de définir si une section doit donner
lieu à un report
(case Report à nouveaux accessible au niveau de la fiche section)

Comptabilité/Traitements d’arrêtés/Fin d’exercice


189
Traitements d’arrêtés – Fin d’exercice
 Rajout d’un utilitaire permettant la ré-ouverture d’un exercice clôturé
Ce qui implique :
 Que les pièces aient été générées en provisoire (FIYCL/FIYEN/FIYRE) et ne soient
pas en attente de validation
 Que la tâche comptable doit être active
 De remettre à jour les compteurs des types de pièce clôture et à-nouveaux
 De relancer la reconstitution des à-nouveaux s’il est prévu qu’ils soient calculés en
temps réel (FRWGAC à Oui)

Ce qui se traduit :
 Par la suppression des pièces de clôture (FIYCL), d’ouverture (FIYEN) et de résultat
(FIYRE)
 Par la mise à jour du statut de l’exercice de Fermé à Ouvert

Comptabilité/Utilitaires/Clôtures/Ré-ouverture exercice 190


Fin de la présentation
Merci de votre attention

191