Vous êtes sur la page 1sur 32

INTRODUCTION

DJEDJERO AKPA PAULIN


INTRODUCTION

La macroéconomie a pour objet l’analyse et


l’interprétation de l’évolution des principales
variables économiques agrégées
Elle définit un cadre théorique pour la politique
économique mise en place par l’Etat pour réguler le
niveau de l’activité
Ainsi, la préparation des décisions, la
compréhension et l’anticipation des phénomenes
économiques et de leurs impacts sur l’activité
économique et sociale conduisent à la construction
et l’utilisation de modèles macroéconomiques
INTRODUCTION

Le modèle des budgets économiques est un modèle


macroéconomique quasi-comptable de type input-
output, basé sur l'approche structurelle de l'économie
développée par Wassily Leontief dans les années
trente et qui lui a valu le prix Nobel de l'économie en
1973

Cette approche suppose la constance de la structure


de production et de consommation à court terme

C'est un modèle multisectoriel qui comporte un grand


nombre de variables exogènes et d'équations
comptables
INTRODUCTION

Les fichiers de base du modèle sont issus des travaux


de comptabilité nationale de l’Institut National de la
Statistique.

Les comptes nationaux initialement construits selon


le Système de Comptabilité Nationale (SCN) de 1968,
sont maintenant élaborés en année de base 1996,
suivant le SCN de 1993

Le modèle Budget Eco fait partie de la famille des


modèles quasi comptables très utilisés dans les pays
en développement pour la modélisation du cadre
macroéconomique à des fins de prévisions.
CHAPITRE I: FONDEMENTS
THEORIQUES DES MODELES
QUASI-COMPTABLES (MQC)
CENTRES SUR LE TABLEAU
ENTRÉE-SORTIE

DJEDJERO AKPA PAULIN


PLAN DE PRESENTATION
1.1- Cadre comptable des MQC

1.1.1- Système de Comptabilité nationale SCN 93

1.1.2. Cadre macroéconomique ivoirien et


innovations du SCN 93

1.1.3- Tableau Ressource Emploi (TRE) et Tableau


Entrée-Sortie (TES) et Tableau Economique
d’Ensemble (TEE)

APPLICATION 1
Comptabilité Nationale : Définition

Mode de représentation et d’enregistrement de


l’activité économique d’un pays
Description et quantification des opérations
économiques accomplies par des agents (ou
groupes d’agents) ayant des intérêts communs
dans un espace économique déterminé, au cours
d’une période donnée
Comptabilité Nationale : Utilité
Cadre de synthèse et de cohérence des
statistiques nationales
Cadre de prévision
Instrument de connaissance du passé et de
comparaisons internationales
Systèmes de Comptabilité Nationale:
Historique

1947 : rapport des Nations Unies « Mesure du


revenu national et établissement d’une
comptabilité nationale » définissant les grands
principes et proposant un ensemble de tableaux
1953 : parution du « SCN et tableaux
connexes » par l’ONU, qui met l’accent sur la
définition de normes internationales (SCN 1953)
1968 : ONU publie le SCN 1968, incluant
notamment une désagrégation sectorielle et des
comptes à prix constants
1993 : SCN 1993, produits de la coopération
entre ONU, Eurostat, FMI, OCDE, Banque
Mondiale
Systèmes de Comptabilité Nationale (SCN) :
Intérêts

Ensemble de concepts, définitions,


nomenclatures et règles de comptabilisation
approuvés au plan international

Série cohérente de comptes


macroéconomiques, de comptes de patrimoines
et de tableaux coordonnés

Cadre comptable intégré qui permet d’exploiter


les données économiques aux fins de l’analyse
économique et de la définition des politiques
Opérations

Sur biens et services : opérations par lesquelles


sont assurées la création, la transformation, la
circulation ou l’utilisation d’un bien ou un service
(production, consommation, formation brut du capital,
exportations et importations)
De répartition : opérations analysant la
distribution primaire des revenus, ainsi que toutes les
formes de redistribution (rémunération des salariés,
impôts, subventions, revenus de la propriété, cotisation
et prestations de services, transfert)
Financières : opérations relatives à la création et à
la circulation des moyens de paiement indispensables
dans une économie et se traduisant par des variations
de créances et de dettes. Ce sont les contreparties des
opérations sur biens et services et des opérations de
répartition
Comptes économiques intégrés

Le principal objectif du SCN est de fournir un


cadre théorique et comptable complet
permettant de créer une base de données
macroéconomiques pour l’analyse et l’évaluation
des performances d’une économie
Son cadre central correspond à une
présentation intégrée de l’économie nationale
Le tableau des comptes économiques intégrés
qui regroupe l’ensemble des sous comptes des
différents secteurs institutionnels, y compris
leurs comptes de patrimoines y occupe une
position centrale
1.1- CADRE COMPTABLE DES MQC

1.1.2-CADRE MACROECONOMIQUE IVOIRIEN ET


INNOVATIONS DU SCN 93

Découpage de l’économie des branches


d’activités en trois principaux secteurs:
Le secteur dit moteur
Le secteur entrainé
L’administration

Découpage en secteurs institutionnels:


Les Sociétés et Quasi Sociétés non Financières (SQS)
Les Institutions Financières (IF)
Les ménages
L’Etat
Le reste du monde
CADRE MACROECONOMIQUE IVOIRIEN
Secteur dit moteur :
agriculture, sylviculture, mines, élevage et pêche
Les mines et le pétrole
Industries de transformations de produits des branches ci-dessus
citées (agroalimentaire, énergie, produits pétroliers, etc.)

Prévisions de ce secteur de façon exogène


indépendamment de la demande

Secteur dit entraîné:


Industries hors agroalimentaire, énergie et produits pétroliers
Bâtiments et Travaux Publics
Services marchands

Prévisions de ce secteur par rapport à


l’évolution de la demande
CADRE MACROECONOMIQUE IVOIRIEN

Administration (publique et privée)


Rôle important dans la demande intérieure
Compte de l’Administration retracé dans le budget de l’Etat
Prévisions de l’évolution de ses paramètres de
façon exogène indépendamment de la demande

Reste du monde
Haut degré d’ouverture sur l’extérieur
Hypothèse de petit pays: le pays joue un rôle suffisamment
faible pour influencer les prix des biens et services échangeables
quelque soit la quantité échangée (price taker); les prix sont des
données

Paramètres économiques de l’extérieur


supposés exogènes
INNOVATIONS DU SCN 93
Nomenclature des comptes

Comptes nationaux produits par le ERETES suivant 44


branches au lieu de 33 initialement
Au niveau du modèle, passage de 20 branches à 26 branches:

Critere d’agrégation:
Contribution à la production ou à la valeur ajoutée (VA): au
moins 2% de la VA
Activités jugées proches en respectant le principe
d’homogénéité des produits et des activités
Spécificités de certaines branches comme l’extraction minière
et pétrolière et les télécommunications
INNOVATIONS DU SCN 93
Consommation fixe de l’administration (CCF)
Le SCN1993 recommande l'évaluation de la CCF du stock
d'actifs détenus par l'administration dans l'élaboration de son
compte de production
Dépréciation subie par le stock d'actifs fixes détenus et utilisés
par un producteur au cours de la période considérée par suite
d’usure normale ou d’obsolescence prévisible
Estimation de la CCF en utilisant l'amortissement linéaire, en
divisant le prix d'achat d'un actif neuf par le nombre d'années
d'utilisation.

1 N FBCFT  p * pT  p
CCFT 
N

p 1 pT
où CCFT désigne la consommation de capital fixe à la période T,
FBCFP la formation brute de capitale fixe de l'année p en volume,
pT l'indice des prix de l'année T et N désigne la durée
d'amortissement de l'actif
INNOVATIONS DU SCN 93
Loyers imputés des ménages
Evaluation des loyers des ménages qui habitent dans
leur propres habitations
Partie non marchande de la production des services de
logement
Les chefs de ménage occupant leur propre logement
sont considérés comme des entrepreneurs qui produisent
des services de logement consommés par eux mêmes

Impôts et taxes
Le SCN 1993 recommande l’enregistrement de la production
au prix de base et des emplois aux prix d'acquisition
Prise en compte dans le PIB au prix du marché de
l’ensemble des impôts et taxes : droits et taxes à
l’importation et à l’exportation ainsi que la TVA
Affinement de la prévision des recettes fiscales à partir de
cette nouvelle présentation
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)

Le TRE est une matrice par branche d’activité et par


produit qui décrit de façon très détaillée les activités
de production intérieure et les opérations sur produit
de l’économie nationale
la structure des coûts de production et le revenu
généré par les activités de production
les flux de biens et de services produits au sein de
l’économie nationale
les flux de biens et de services avec le reste du
monde
Les TRE couvrent l’ensemble des flux enregistrés dans
les comptes suivants:
compte de biens et services
compte d’exploitation
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)
Un tableau des ressources ventile les ressources de
biens et de services par produit et par origine, faisant
la distinction entre la production intérieure et les
importations
Un tableau des emplois détaille les emplois de biens
et de services par produit et par type; les différents
types d’emplois distingués sont la consommation
intermédiaire (par branche d’activité), la
consommation finale, la formation brute de capital et
les exportations.
Ce tableau ventile par ailleurs la valeur ajoutée entre
ses différentes composantes: rémunération des
salariés, autres impôts moins subventions sur la
production, revenu mixte net, excédent net
d’exploitation et consommation de capital fixe
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)
METHODES PRODUIT PAR PRODUIT

Les TES découlent des TRE, mais représentent un


premier pas les éloignant de la description pour les
rapprocher de la modélisation
Outil pour la planification, pour la politique et pour
toute activité nécessitant une analyse poussée que
celle qui est obtenue par simple comptabilité
L’élaboration d’un TES implique que les tableaux
des ressources et des emplois soient fusionnés en un
seul tableau, en utilisant la méthode « produit par
produit »
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)
Le TES représente très globalement l’équilibre des
opérations sur produits
Mais optique différente : s’appuie sur des branches («
ensembles techniquement homogènes ») dont il recense
les diverses consommations intermédiaires
Met en évidence les relations inter-industrielles : la
dépendance dans laquelle chaque branche se trouve, pour
ses approvisionnements comme ses débouchés

Un TES est une matrice produit x produit ou branche x


branche décrivant dans le détail les activités de production
intérieures et les opérations sur produits de l’économie
nationale
Construire un tableau entrées-sorties symétrique
consiste à rassembler en un seul tableau à la fois les
ressources et les emplois
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)

La construction du TES
Le TES résulte de la juxtaposition de 5 tableaux

Tableau des Tableau des entrées intermédiaires


(TEI) Tableau des
ressources
-Produits en ligne emplois finals
en produits
(TEF)
(TRP) -Branches en colonne

Compte de production
et d’exploitation des branches

Passage de la P des branches


à la P des produits
22
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)
Le cœur du TES
Décrit les interdépendances entre les branches, les
relations techniques entre les différentes fabrications
Tableau « carré » (autant de lignes que de colonnes)
à double entrée
Chaque colonne j retrace les achats intermédiaires
effectués par la branche j dans les différents produits.
Chaque ligne i retrace les ventes intermédiaires par
produit i auprès de chaque branche
Donc, en bas de chaque colonne, on trouve les CI de
la branche j
A la fin de chaque ligne, on trouve le total de
consommations intermédiaires d’un produit i
Différence fondamentale entre un TRE et un TES:
le TRE lie les produits aux branches, tandis que le TES
est du type produit x produit ou branche x branche
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)
Le TRE et le TES peuvent servir à calculer:
les effets des variations des prix ou des taux d’imposition
sur les valeurs des ressources et des emplois
les effets des variations en volume sur les valeurs des
ressources et des emplois
les effet des variations des prix des ressources sur le
volume des emplois
les effets des variations du volume des emplois sur le
volume des ressources
les effets des variations du volume des ressources sur le
volume des emplois.
Ainsi: le TES peut être utilisé à la fois comme instrument
de description des relations structurelles au sein de
l’appareil productif et comme instrument de prévision
macroéconomique
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)
TEE
Description et synthèse des opérations des différents
secteurs institutionnels
Avantage de rassembler dans un même tableau, les
comptes de secteurs institutionnels en portant les
secteurs en colonne et les opérations en ligne

En plus des secteurs institutionnels résidents en


colonne, on y place le reste du monde, une colonne
totale et une colonne biens et services qui assure
l’équilibre des ressources et des emplois et
l’articulation entre le TEE et le TES
1.1.3-TABLEAU RESSOURCES EMPLOIS (TRE) ET
TABLEAU ECONOMIQUE D’ENSEMBLE (TEE)

Présentation synoptique de l’ensemble des comptes


de flux et d’encours:
Compte courant
Compte d’accumulation (capital et financier)
Compte de patrimoine (éléments de variations et
patrimoines de clôture)

Juxtaposition dans la partie gauche de toutes les


colonnes emplois des comptes courants, des variations
d’actifs des comptes d’acccumulation et les actifs du
patrimoine
Juxtaposition dans la partie droite du TEE de toutes
les colonnes ressources des comptes courants, des
variations de passifs des comptes d’accumulation et
des passifs du compte de patrimoine
APPLICATION 1

On considère l’ économie d’un pays dont les secteurs


d’activité se composent de 3 principales branches
(agriculture, fabrication et services)

On suppose également que le pays produit 4 grands


produits

On vous demande de réaliser le passage du TRE de


cette économie au TES
APPLICATION 1

Tableau des Ressources de l’Economie

Importations Impots Ressources


Biens et moins totales en
Produits de la branche Services Subvention produits

Produits Agriculture Fabrication Service


Agriculture
19 2 0 15 4 40
vivriere
Fabrication 12 56 11 30 10 119
Agriculture 0 25 0 3 4 32
d'exportation
Service 0 0 46 10 2 58
Ressources en 31 83 57 58 20 246
produits A -D
APPLICATION 1

Tableau des Emplois de l’Economie


Exportations Total
Consommation intermédiaires Consommation Biens et Emplois en
de la branche finale Investissement Services pr oduits

Produits Agriculture Fabrication Service Ménages APU


Agriculture
vivriere
5 14 6 6 5 4 0 40
Fabrication 7 22 14 21 12 11 32 119
Agriculture
d'exportation
3 9 12 3 4 0 1 32
Service 5 8 2 10 5 23 5 58
Ressources en
produits A -D
20 53 34 40 26 38 38 249
Valeur
Ajoutee par 11 30 23
Branche
Ressources
par branches
31 83 57
METHODES PRODUIT PAR PRODUIT

INDICATION
En regardant le tableau des ressources, on
remarque que certaines branches produisent plus
d’un type de produit. On les interprète comme des
signes de production mixte ou composée
Ceci entraine que deux activités différentes sont
associées dans la branche
Le tableau des emplois montre également les
emplois conjointement utilisés pour les deux
activités
METHODES PRODUIT PAR PRODUIT

INDICATION
La formule à appliquer est :

A=U*V-1
A : Matrice recherchée des entrées des unités de
productions homogènes
U: Matrice des Consommations intermédiaires
V Partie produit de la matrice des ressources
METHODES PRODUIT PAR PRODUIT
INDICATION
La nouvelle structure d’entrées C est obtenue par la formule:
C=A*Q
Avec Q désignant une matrice diagonale pour laquelle le total
d’un groupe de produit occupe chaque fois l’une des cases de la
diagonale
La méthode nécessite que les matrices de ressources et
d’emplois soient carrées dans ce sens que le nombre de groupe
de produits égal au nombre de branches distinguées
L’égalité des regroupements est alors réalisée par agrégation
sur les (groupes de) produits