Vous êtes sur la page 1sur 1

République Algérienne Démocratique et Populaire

Université Mohamed Boudiaf M’sila


Faculté de Technologie
Département d’hydraulique

Etudiants : - LAICHI Amar


Option : 2éme Année Master Ouvrages Hydraulique Dirigé par : Mr. A.Berghout

Introduction Objectif
- L'objectif principal de cette étude est de quantifier les pertes en sol
L'érosion des sols est un processus naturel qui est sans doute largement responsable de la géomorphologie
pour les différentes échelles annuelle, saisonnière et mensuelle.
actuelle. Le terme érosion des sols ne peut être utilisé dans un contexte de menace ou de risque que s'il s'agit
- Déterminer et cartographier les facteurs permanents de l'érosion
d'une érosion accélérée, au-delà des taux modérés, suite à des facteurs anthropiques, qui causeront la perte
hydrique (lithologie, pente...) et les facteurs dynamiques (climat,
d'une ou de plusieurs fonctions du sol. La détection des zones érodées, ainsi que l'évaluation des facteurs qui
hydrologie, utilisation des sols...)
contrôlent l'érosion et leur caractéristique, sont des tâches complexes mais pouvant être résolus avec l'intégration
. - Intégrer le modèle empirique EPM dans un Système d'Information
de plusieurs sources de données (données spatiales, mesures et enquêtes sur le terrain et images satellitaires)
Géographique et appliquer des techniques d'analyse spatiale dans le but
dans des systèmes de traitement géo-spatiale tels que les systèmes d'information géographique. Plusieurs
d'évaluer l'importance des différents facteurs.
modèles d'érosion des sols existent avec différents degrés de complexité. Même si une grande variété de modèles
- Etablir la carte du taux d'érosion où seront délimitées les zones
est disponible pour l’estimation du risque d'érosion, la plupart demande tellement de données-sources que leur
prioritaires qui nécessitent des interventions urgentes pour freiner
application à l'échelle régionale devient un problème. Le modèle EPM « Erosion Potential Method » ou l'équation
l'érosion et diminuer le taux d'envasement dans la retenue du barrage
de Gavrilovic (1972) a été utilisée dans notre cas ; il tient compte de la pente, de la couverture végétale, de la
Soubella.
nature du sol, des précipitations et de la température. Il s'applique pour la quantification des pertes en sol par
- Mettre à la disposition des aménageurs un document de base pour
érosion en nappe et en rigole. Le modèle est une fonction multiplicative des six facteurs qui contrôlent l'érosion
l'aide à la décision dans les projets d'aménagement du bassin versant
hydrique. Cette étude, a pour objectif d'estimer l'érosion annuel dans le bassin versant de l'oued Soubella.
de l'oued Soubella.

Présentation de la zone d’étude


Le bassin versant de l’Oued Soubella est situé à environ 100 km au Sud de la
Méditerranée, à la limite de la zone semi-aride du Sud de l'Algérie. Il draine une partie
méridionale des Monts du Hodna, s’écoule vers le Sud et se dissipe dans la plaine de
Magra et la dépression lacustre du Chott El Hodna.
Le sous bassin versant d’Oued Soubella est situé au Nord- Est du bassin versant du Chott
El Hodna, il est limité au Nord par le bassin versant de Soummam et au Sud par Chott El
Hodna . Le sous bassin versant d’Oued Soubella est situé entre les coordonnées
géographiques:4°80' et 5°30' Est et entre 35°20' et 35°75' Nord.

Les principales Caractéristiques physiographiques du bassin Oued Soubella


Caractéristiques valeur donnée
Surface de BV 177 km²
Périmètre de BV 76,18km
Longueur du talweg principal 34,45km
Longueur du rectangle équivalent 32,5
Largueur du rectangle équivalent 5,64km
Indice de compacité 1.33
Altitude maximale 1886m
Altitude moyenne 1318,2 m
Altitude minimale 720 m
Altitude correspondante à 5 % de surface du BV 1550m
Altitude correspondante à 50% de surface du BV 1160m
Altitude correspondante à 95% de surface du BV 970m
Pente moyenne de l'Oued 18,14%
Indice de pente globale 1,96%
Temps de concentration 6 heures
Densité de drainage 2,3 km/km²
Vitesse de ruissellement 6,36 km/h
Vitesse de propagation de la crue 5,5 km/h localisation de sous bassin versant d’Oued Soubella (N° 11)

Méthodologie
Le volume annuel moyen des sédiments érodés désigné par la lettre (W) est déterminé de la manière
suivante : 𝑊=𝑇∗𝐻∗𝜋∗√𝑍3
 W : volume annuel moyen des sédiments érodés (m3/km2/an)
 T : Coefficient de la température 𝑇=√𝑡0/10+0.1
Avec :
 𝑡0 : Température moyenne annuelle en (C°)
 H : Précipitation moyenne annuelle en (mm)
 Z : Coefficient d’érosion 𝑍=𝑋𝑎∗𝑌∗(𝜑+√𝐽𝑎 )
Carte d’occupation du sol des bassins versant Oued soubella Carte des pentes des bassins versant Oued soubella
• 𝑋𝑎 : Coefficient de protection du sol du bassin versant, se rapportant à la protection des
sols par la couverture végétale, des influences des phénomènes atmosphériques des
forces érosives liées aux conditions naturelles.
• Y : Coefficient d’érodibilité du sol, indique la sensibilité des sols à l'érosion dépend de la
géologie du bassin versant
• 𝜑 : Coefficient de type et d’étendue de l'érosion équivalant numérique des processus
visibles et nettement prononcés dans le bassin versant
• 𝐽𝑎 : Pente moyenne de la zone d'étude en (%)

Carte des précipitation annuelle des bassins versant Oued soubella Le facteur de la température ‘T’ du bassins versant Oued soubella

L’organigramme du modèle Gavrilovic « EPM »


La valeurs du NDVI générée a partir de la trn de l’image satellite La température moyenne dans le bassins versant Oued soubella

perspective
validation du modèle ( annuelle; mensuelle ) :
• variation spacial de l’érosion dans le bassin versant
outils de descision par ordre de priorité
• variation temporelle de l’érosion dans le bassin versant
outils de descision pour la gestion du barrage

Carte des valeurs moyenne du (Xa) Carte lithologique des bassins versant Oued soubella