Vous êtes sur la page 1sur 37

Chapitre 5: Les générateurs

et les récepteurs
GENERATEURS
Définition
• Les piles, les accumulateurs, les dynamos et les alternateurs sont les
principaux générateurs électriques. Tous transforment de l’énergie en
énergie électrique.
Caractéristique u=f(i)
• I et UPN sont fléchées dans le même sens.

Conventionnellement, le courant
électrique circule du pôle + vers
le pôle –
à l’extérieur du générateur.

La puissance a pour expression soit


P=UI si U et I sont fléchées en sens
Inverses;
P= - UI si U et I sont fléchées dans le
même sens.
• On fait débiter le générateur sur une résistance réglable. Pour chaque
valeur de l’intensité du courant débité I on relève celle de UPN
• La courbe représentative de la fonction UPN=f(I) est une droite
d’équation UPN = E –rI où toutes les grandeurs sont positives.
E est la tension à vide ou
force-électromotrice du
générateur (E en V)
r est la résistance interne du
générateur (r en W)
UPN = E -rI
• La tension UPN aux bornes du générateur est égale à E lorsque le
générateur ne débite pas. Dès que le générateur débite un courant, la
tension diminue à cause de la résistance interne du générateur.
• Dans le cas d’une dynamo, E n’est constante que si la fréquence de
rotation est constante.
• Nous pourrions continuer à utiliser des grandeurs arithmétiques si
nous ne traitions que des problèmes simples en continu. Pour
résoudre des problèmes plus complexes en continu et surtout en
régime variable, notamment en régime sinusoïdal, il faut algébriser
les grandeurs
Loi d’Ohm algébrisée
Convention :
• I, E et U sont des réels
• E et I sont fléchées dans le même sens
Cas 1 : E et I sont positifs
Cas 2 : E et I sont négatifs
Bilan énergétique
• Si U et I sont fléchées dans le même sens
• La puissance échangée entre le générateur et le reste du circuit est
• P = - UI
• U = E - rI
• P = - UI = -(E – rI)I = -EI + rI²
• P = - EI + rI² les termes s’expriment en W
• En multipliant par la durée de passage du courant on obtient :
• Pt = -EIt + rI²t tous les termes s’expriment en J
• EIt + Pt – rI²t =0 Cette relation traduit la conservation de l’énergie
• Le produit EI est positif et P est < 0
• Si U et I sont fléchées en sens contraires
• La puissance échangée entre le générateur et le reste du circuit est
• P = UI
• P= (- E+ rI) I= -EI +r I²
• Le produit EI est positif P<0
• EIt = -Pt + rI²t EIt + Pt – rI²t =0
Rendement
• Le rendement énergétique du générateur
Générateur parfait
• Le générateur parfait n’aurait pas de résistance interne : U=E

Le rendement d’un générateur parfait serait égal à 1.


• ASSOCIATION DE GENERATEURS
Association en série
• Cas où les générateurs ont des caractéristiques différentes
• L’ensemble des générateurs en série est équivalent à un générateur
unique de force électromotrice Eeq et de résistance interne req.
• U= E1-r1I+E2-r2I+E3-r3I U=Eeq-reqI
• l’équivalence implique que l’intensité débitée et la tension aient les
mêmes valeurs
• dans les deux schémas.
• Eeq=E1+E2+E3
• req=r1+r2+r3
• On peut généraliser à une association de n générateurs :
• Cas où les générateurs ont des caractéristiques identiques
• Si les n générateurs sont identiques et ont pour force électromotrice E
et pour
• résistance interne r
• Eeq = nE req = nr
• Le montage a pour intérêt d’obtenir une grande force électromotrice
mais la résistance équivalente est la somme des résistances.
Association en parallèle de générateurs
identiques
• Chaque générateur a pour force électromotrice e et pour résistance
interne r
• Chaque générateur débite un courant d’intensité I / n
• La tension est la même aux bornes de chaque générateur.
Ce montage ne permet pas d’augmenter la fem mais permet d’avoir une intensité d’autant plus
élevée que le nombre de générateurs est plus grand.
Montage mixte
• Si l’on veut un générateur de force électromotrice élevée, pouvant
débiter un courant d’intensité élevée, il faudra utiliser le compromis
du montage mixte.
• On réalise l’association en parallèle de P ensembles comprenant
chacun n générateurs identiques en série

Dans le cas de figure : p= 2 et n=3


• On montre facilement en utilisant les résultats précédents que :
- chaque branche est équivalente à un générateur unique de force
électromotrice nE et de résistance interne nr
- l’ensemble de l’association mixte est équivalent à un générateur de
force électromotrice nE et de résistance interne req = nr / P
• RECEPTEURS
Définition
• Les moteurs et électrolyseurs sont, comme les conducteurs
ohmiques, des récepteurs mais ils transforment l’énergie électrique
reçue en d’autres formes d’énergie que chaleur et rayonnement.
Caractéristique U=f(I)
• I et U sont fléchées en sens contraires.
• A l’aide d’un générateur fournissant une tension réglable, on alimente
le récepteur. Pour chaque valeur de UAB on note la valeur de I
correspondante.
• La courbe représentative de la fonction UAB=f(I) est une droite
d’équation UAB = E’ +r’ I où toutes les grandeurs sont positives.
E’ est la force contre-électromotrice du récepteur (E’ en V)
r’ est la résistance interne du générateur (r’ en W)
UAB = E’ + r’I

Dans le cas d’un moteur, E’ n’est constante que si la fréquence de rotation ne varie pas.
De même que pour les générateurs, il est nécessaire d’algébriser les grandeurs
Loi d’Ohm algébrisée
• Conventions :
• I, E’ et U sont des réels
• E’ et I sont fléchées dans le même sens
Cas 1 : E’ > 0 et I <0
Cas 2 : E’ <0 et I >0
Bilan énergétique
• si U est fléchée dans le même sens que I
• La puissance échangée entre le récepteur et le reste du circuit est
• P = - UI
• -UI = -E’I + r’I² tous les termes sont des puissances
• Pt + E’It – r’I²t = 0 tous les termes sont des énergies.
• Pt + E’It – r’I²t = 0 Cette relation traduit la conservation de
l’énergie
• E’I est < 0 P >0
• si U est fléchée en sens contraire de I
• La puissance échangée entre le récepteur et le reste du circuit est
• P = UI
• P= ( -E’ +r’I) I= -E’I +r’I²
• E’I est < 0 P >0
• Pt + E’It – r’I²t = 0
Rendement
• Le rendement énergétique est :
GENERALISATION DE LA LOI D’OHM AUX
GENERATEURS ET RECEPTEURS
• On peut donner l’expression générale de la tension aux bornes d’un
dipôle, quelle que soit sa nature, à condition qu’il ait une
caractéristique U=f(I) qui soit une droite et que les conventions
suivantes soient respectées.
• Convention :
• I, E, E’ et U sont des réels
• E et E’ sont fléchées dans
le même sens que I
• GENERATEUR : E I > 0 P < 0
• RECEPTEUR E’ I < 0 P >0
Cas d’un générateur
• EI >0 P<0
• Si E >0 I >0 EI >0 P < 0 si rI² < EI si le dipôle fonctionne
en générateur.
• Si E <0 I <0 EI >0 P < 0 si rI² < EI si le dipôle fonctionne
en générateur.
Cas d’un récepteur (moteur ou électrolyseur)
• E’I<0 P>0
• Si E’ >0 I <0 EI <0 P= - E’I + r I² P >0
• Si E’ <0 I >0 EI <0 P= - E’I + r I² P> 0

• Cas d’un conducteur ohmique.


Si U et I sont fléchés dans le même sens U = - RI que I soit >0, <0
ou=0
Si U et I sont fléchés en sens contraires, U = RI que I soit >0, <0 ou=0