Vous êtes sur la page 1sur 12

ANTIGONE, JEAN

ANOUILH, 1944
Fiche de lecture
Jean anouilh
Jean Anouilh, né le 23 juin
1910 à Bordeaux et mort le 3
octobre 1987 à Lausanne, est
un écrivain français, auteur
de nombreuses pièces de
théâtre, dont la plus célèbre
est Antigone, relecture
moderne de la pièce de
Fiche de lecture
 Titre de l’œuvre : Antigone
 Auteur et siècle : Jean Anouilh, le 20ème siècle
 Date d’écriture et de présentation: Pièce écrite en 1942 et
présentée en 1944
 Genre : Tragédie moderne
 Personnages principaux : Antigone, Ismène, Créon, Hémon
 Époque de l’action: Antiquité grecque
 Lieu de l’action : Palais de Thèbes dans la cité de
Thèbes(Grèce)
 Registre de langue (niveau de langue): Langage courant,
parfois familier Langue familière : La nourrice, les gardes…
• Registre ou tonalité de la pièce: Registre tragique
• Type de texte : L’ensemble du texte est globalement
argumentatif
• Indications temporelles :
Quatre heures du matin (première tentative
d’Antigone d’enterrer le cadavre de son frère)
Midi (deuxième tentative d’Antigone)
Cinq heures (fin de la pièce)
• Dénouement Tragique : mort d’Antigone, d’Hémon et
d’Eurydice
Rapport des personnages avec la loi:
Antigone : Respect de la loi divine
Créon : Respect de la loi humaine.

Liens entre les personnages:


Antigone : fille d’Œdipe et nièce de Créon
Ismène : sœur d’Antigone
Créon : oncle d’Antigone (roi de Thèbes)

Histoire de la pièce : Suite du mythe d’Œdipe : Antigone décide


d’enterrer son frère et se dresser contre Créon, le roi, qui a
interdit de donner les devoirs funèbres à Polynice, considéré
comme un traître.
 Arguments d’Antigone :
Polynice est son frère.
Il a le droit au repos.
Son devoir est de l’enterrer.
 Arguments de Créon:
Les exigences de métier de roi
L’absurdité des rites funèbres
Un geste orgueilleux
Etéocle n’étaient qu’un voyou
 Temps des verbes : Temps dominant : le présent.
 Emploi du conditionnel : scène Antigone et Hémon.
L’histoire
1- L’exposition : Le Prologue s’avance vers le public et lui
présente tous les personnages. Il les montre et lui parle de
leurs caractères et leurs rôles.

2- Antigone et sa nourrice: La nourrice surprend Antigone,


qui rentre de l’extérieur sur la pointe des pieds. Elle a été,
dit-elle, se promener dans la campagne.

3- Antigone et Ismène: Ismène dissuade sa sœur


d’enfreindre l’ordre de Créon et d’ensevelir le corps de
Polynice. Elle exhorte sa sœur à la prudence. Antigone
refuse ses conseils. Elle n’entend pas devenir raisonnable.
4- Antigone et Hémon : Une scène pleine d’émotion. La
jeune fille veut d’abord s’assurer de l’amour d’Hémon. Elle
aurait été heureuse d’être sa femme. Mais avant de lui dire
pourquoi, elle lui fait jurer de ne pas la questionner. Il le fait,
et frappé de stupeur, il entend : « parce que jamais, jamais,
je ne pourrai t’épouser ». À Ismène, revenue, qui essaye
de la raisonner, Antigone lui apprend la vérité : elle est
allée enterrer son frère pendant la nuit.
5- Arrestation d’Antigone: C’est le moment de la « crise ».
Le Chœur en profite pour entrer, et, s’adressant au public,
explique sa conception de la tragédie. C’est le moment où
la jeune fille entre en scène, poussée par les gardes.
Antigone était revenue sur les lieux en plein jour.
6- Antigone et Créon : Scène capitale où on touche le
sens de la pièce. Créon espère étouffer l’affaire en
faisant disparaître les trois gardes. Antigone lui
annonce qu’elle recommencera. Il use d’autres
arguments mais en vain. Poussé à bout, Créon
appelle ses gardes. Malgré les supplications d’Hémon,
Créon avoue qu’il n’a rien pu faire pour sauver
Antigone et qu’elle voulait mourir. Hémon sort comme
un fou.

7- Antigone et le garde: Antigone reste seule avec le garde.


Cette scène nous montre l’isolement d’Antigone à
l’heure de sa mort. Le garde parle de ses petits problèmes
et apprend à Antigone qu’elle va être enterrée vivante.
Tragédie moderne et tragédie classique

La pièce de Jean Anouilh se démarque de la tragédie


classique car elle ne respecte pas certaines règles :

Tragédie classique Tragédie de Jean Anouilh


Division en 3 ou 5 actes Aucun acte
Ecrite en vers Ecrite en prose
Personnages nobles Personnages
nobles + gardes et
nourrice
Unité de ton Mélange des genres
Niveau de langue soutenu, Niveau de langue:
courant et familier
Par ailleurs certaines règles classiques ont bien été
respectées:
Respect de la règle des trois unités (lieu, temps, action)
Respect de la règle de bienséance (pas de mort sur
scène)