Vous êtes sur la page 1sur 52

1

REPUBLIQUE TUNISIENNE
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de
la Recherche Scientifique
***

PROJET DE FIN D’ETUDES


Pour l’obtention du Diplôme National d’Ingénieur

CONSTRUCTION D’UN ENSEMBLE IMMOBILIER


SOCIÉTÉ TUNISIE PORCELAINE & SOCIÉTÉ
IDÉAL SANITAIRE
LES JARDIN DU LAC

Réalisé par : Encadré par:

Khawla LABIDI M. Lamine Tawfik ZGUEB

Date: Juin 2016


Plan de l’exPosé
Introduction

Présentation du projet

Conception structurale

Données Techniques

Etude de la superstructure

Etude de l’infrastructure
Métré et estimation des prix
Conclusion
3
INTRODUCTION

4
Introduction

Offrir les meilleurs possibilité


pour atteindre un objectif

Résoudre un problème
Stage technologique réel

Etude de la conception du
projet / l’élaboration du plan
coffrage et suivi de
construction

5
PRÉSENTATION DU
PROJET

6
Présentation du projet

Gouvernorat de la goulette
Jardin du Lac

Le projet

- LaConstruction du bâtiment est située au jardin du lac


- Implanté sur un terrain ayant une surface de 2532 m²
7
Présentation du projet

 Un Sous sol est destiné à être un parking sous-terrain


 Un RDC est exploitée comme trois grandes salles : l’une est de fêtes et les deux
autres d’expositions
 Quatre étages sont à usages de bureaux

8
Présentation du projet

Maître d’ouvrage
Idéal Sanitaire &
Tunisie Porcelaine

Bureau de
contrôle Architecte
EXCEL Projet Zin Architecture
Immobilière
Idéal Sanitaire
& Tunisie
Porcelaine
Entreprise Génie Bureaux d’études
civil AMA EPM
GEOSMAR
North Africa
Bureau d’études de
l’entreprise
Concept
Ingénierie

9
CONCEPTION
STRUCTURALE

10
Conception Structurale

Les contraintes rencontrées lors de l’étude de conception


 Les exigences esthétiques imposées par l’architecte
 Les retombés des poutres
 Le risque de soulèvement dans les poutres continues
 Les forces concentrées sur les poutres
 L’implantation des poteaux au niveau
du parking au sous-sol

11
Conception Structurale
Choix de la conception

 Choix du type de plancher

12
Conception Structurale

 Choix du système poutres-poteaux

13
Conception Structurale

 Le choix de types de fondation


Dans le projet de construction d’un immeuble commercial au Jardin du Lac, le bureau
d’ingénieurs-conseils en géotechnique « GEOCONSEIL » identifie la nature du terrain et
détermine le niveau du bon sol, cette couche porteuse servira pour la fondation.

Dans ce projet, la fondation sur un radier générale en plancher dalle a été prévue.

14
DONNÉES TECHNIQUES

15
Données Techniques

Caractéristiques des matériaux

Béton Acier

 Dosage en ciment :  Des aciers à hautes adhérences à


-Le béton de propreté est dosé à 150 nuance Fe400 HA
kg /m3 de ciment CEMI et CEMII 42.5  La limite d’élasticité garantie :
- Le gros béton est dosé à 250 kg/m3 Fe= 400 MPa/ Fe= 500 MPa
de ciment HRS  ϒs = 1,15
- 400 kg de ciment HRS par m3  η=1
Pour la fondation, ciment de haute  Ψ = 1,5
résistance aux sulfates (HRS).  La limite d’élasticité garantie : 235MPa
pour le RL

16
Données Techniques
Hypothèses de calcul

Superstructure :
 L’enrobage : 2,5 cm
 La fissuration : FPP , avec reprise de bétonnage

L’infrastructure :
 L’enrobage : 4 cm
 La fissuration : FP

Les coefficients de pondération des charges :


•A l’ELU :
 G  1.35 et  Q  1.5
•A l’ELS :
 G  1.00 et  Q  1.00

17
Données Techniques
Evaluation des charges

 Charges permanentes
Plancher en corps creux 16+5
Plancher intermédiaire Plancher terrasse
6,05 KN/m² 6,26 KN/m²

Plancher en corps creux 19+6


Plancher intermédiaire Plancher terrasse
6,25 KN/m² 6,72 KN/m²

Plancher dalle pleine


Plancher intermédiaire
8,22 KN/m²

18
Données Techniques
 Charges d’exploitation

Plancher Charges (daN/m²)


Planchers terrasses (inaccessibles) 150
Habitation 150
Planchers terrasses (accessibles) 150
Escalier 250
Salle d’exposition 350
Salle des fêtes 400
Balcon 400

19
Données Techniques

1,35 G 1,5 Q

Etat
Limite
Ultime G Q
Etat
Limite
de
Service

20
ETUDE DE LA
SUPERSTRUCTURE

21
Etude de la superstructure
Etude d’une dalle pleine

Dimensionnement de la dalle

l x 5.11
   0.91  0.4
l y 5.60
La dalle porte dans le deux sens.
 La dalle porte dans les deux sens.
Position de panneau dalle

Pour une dalle continue  h0  12.77 cm.  Donc on prend h = 20 cm.

22
Etude de la superstructure
Etude d’une dalle pleine
 Evaluation des charges
-Charge au m2 du plancher
G = 8,22 KN/m2.  Pu  1.35G  1.5Q  15,52 KN / m 2

 Pser  G  Q  11, 22 KN / m
2
Q = 2,5 KN/m2.

 Calcul des sollicitations

23
Etude de la superstructure
Etude d’une dalle pleine
 Tableau récapitulatif des sections d’aciers

As (cm²/ml) En travée Sur appuis


As(réel) As (min) Aciers As(réel) Aciers
Suivant x 2,19 1,98 5HA10 1,45 5HA8
Suivant Y 1,50 1,98 5HA10 1,45 5HA8

 détail ferraillage de la dalle pleine

24
Etude de la superstructure
Etude d’une nervure
 Section
 Schéma mécanique

 Calcul des sollicitations

 Vérification de condition de domaine de validité de la méthode forfaitaire :

q =1,50 KN/m ≤ 2×g = 11.3KN/m².


La fissuration est peu préjudiciable
Les éléments de plancher ont une même inertie dans les différentes travées
Conditions vérifiées
𝑙 3.98 𝑙 3.98 la méthode forfaitaire
0.8≤ 𝑙−𝑖 = 3.81
= 1.04 ≤ 1.25 𝑒𝑡 0.8 ≤ 𝑙+𝑖 = 3.72 = 1.06 ≤ 1.25
25
Etude de la superstructure
Etude d’une nervure
 Diagramme des moments
 À l’ELU:

26
Etude de la superstructure
Etude d’une nervure
 Diagramme des moments

 À l’ELS:

27
Etude de la superstructure
Etude d’une nervure
A calculée ( cm²) A retenue ( cm²) Choix d’acier

0.938 1,13 1HA12

28m
Etude de la superstructure
Etude d’une poutre continue

 Calcul des sollicitations

Méthode de calcul

 Q = 0.5 T < 2 x G et Q < 0,5 T => Condition vérifiée


 Les moments d’inertie => Condition vérifiée
 La fissuration : (FPP). => Condition vérifiée
 Le rapport des portées successives est entre 0.8 et 1.25 => Condition non vérifiée
 CAQUOT minoré

29
Etude de la superstructure
Etude d’une poutre continue

 Le calcul se fait par la méthode de Caquot minorée.

1 5.82 2 7.95 3

 La poutre est de section rectangulaire(22 × 65 cm²)

Plancher haut RDC 30


Etude de la superstructure
Etude d’une poutre continue
 Tableau récapitulatif des moments en travées

A AB B BC C

Mmax ELU 0 104.67 -294.56 50.48 0


(KNm) ELS 0 74.59 -212.67 38.56 0

 Tableau récapitulatif des moments sur appuis

Appui A B C
- 185.01 195.68
Vu (KN)
-101.51 -195.69 -

31
Etude de la superstructure
Etude d’une poutre continue
Schéma de ferraillage
Résultats de calcul manuel et calcul Arche

Calcul manuel

Calcul Arche

32
Etude de superstructure
Etude d’un poteau

Evaluation des charges


Gpot= 81,194 T
Q pot= 24,495 T
Nu = 1.35G+1.5Q = 146,354 T = 1.46 MN
Ns = G+Q =105,698 T = 1,056 MN

Dimensionnement:
Elancement de la section

C= => C= 0.23 m

=> a =0.32

Zone d’influene 33
Etude de superstructure
Etude d’un poteau
On a:

β= 1+0.2( = 1.10

Vérification de la section réduite du béton

Br.Fbu f
K . .Nu   .  A 's . e Br = 0.1 m2
0.9 s
b = 0.4

 La section du poteau 32 x 40 est bien vérifiée

34
Etude de superstructure
Etude d’un poteau

récapitulation de section des poteaux

35
Etude de superstructure
Escalier

 l’escalier à étudier relie le rez-de-chaussée avec


La mezzanine
1,4 2,7 1,4
 Un escalier se montera sans fatigue lorsqu’il vérifie la
relation de Blondel :
60 cm ≤ 2h+g ≤ 64cm
g 30
h 17

 Charges permanentes sur paillasse : 8.65 KN/m

Plancher haut Rez-de-chaussée


36
Etude de superstructure
Escalier
D’après RDM 6, on obtient les sollicitations suivantes :

Calcul des sollicitations à L’ELU


Diagramme de moment fléchissant Diagramme de l’effort tranchant

37
Etude de superstructure
Escalier
Calcul des sollicitations à L’ELS
Diagramme de moment fléchissant Diagramme de l’effort tranchant

38
Etude de superstructure
Escalier
Calcul de ferraillage
Armatures longitudinales
Mu 62.6 10 3
As    10.1cm² { un lit de 7HA14}= 10,77cm²
β  d  f ed 0.89  0.16  435

Condition de non fragilité

Amin  A  La condition de non fragilité est vérifiée.


Vérification à l’ELS

 bc 
Mser  y
 11,43 MPa   bc  13,2 MPa
Ih
 Les contraintes sont bien vérifiées

39
Etude de superstructure
Escalier
Calcul de ferraillage
Armatures de répartition
A 10,77
Ar    2,69 cm² { un lit de 4HA10}= 3,14cm²
4 4

Armatures de chapeau

Aa  0.2  A  0.2  10.77  2,15cm² { un lit de 3HA10}= 2,35cm²

Vérification de la contrainte transversale

u0
.2
7MP
au
1.1
6MP
a

40
Etude de superstructure
Escalier
Schéma de ferraillage

41
ETUDE DE
L’INFRASTRUCTURE

42
Etude de l’infrastructure
Etude géotechnique et fondation

Tassement
élastique 3,5 cm

Taux de sulfates A2
Terrain argileux
ciment type HRS

Exécution de
la compagne
géotechnique

Radier d’épaisseur
0,6 m

Un radier est une dalle pleine, constituant l'ensemble des fondations d’un bâtiment. Il s'étend sur toute la
surface de l'ouvrage.

43
Etude de l’infrastructure
Etude géotechnique et fondation
Radier en plancher-dalles
Les données

44
Etude de l’infrastructure
Etude géotechnique et fondation
Les résultats obtenus
Résultats des efforts

Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm
Nappe Inf HA20/15 cm Nappe Inf HA20/15 cm Nappe Inf HA20/15 cm Nappe Inf HA20/15 cm

Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm


Nappe Inf HA14/20 cm Nappe Inf HA14/20 cm
Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm
Nappe Inf HA20/10 cm Nappe Inf HA20/10 cm

Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm Nappe Sup HA14/20 cm
Nappe Inf HA20/15 cm Nappe Inf HA20/15 cm Nappe Inf HA20/15 cm Nappe Inf HA20/15 cm

Les moments Mx Les moments My


45
Etude de l’infrastructure
Etude géotechnique et fondation

Métré du radier Coût du radier

Coût du radier en plancher-dalles


Métré Prix
Total acier (Kg) 180376 unitaire Prix total
Matériaux Quantité (DT) (DT)
Total béton (m3) 1608.744 Acier kg 180,376 1,600 290405,320
Béton m3 1603,342 118,86 190566,71
Coffrage perdu
(Ascenseur) m² 6413,368 20,000 6413,370
Incidence main
d'œuvre (grue, mise en
œuvre… ) 1603,340 20,000 32066,840
Total travaux 641306,23
Utile d’entreprise 25% 100 160326,56
Imprévue 1. 20 1. 32065,31
Coût du radier 1. 833698,10

46
MÉTRÉ ET ESTIMATION
DES PRIX

47
Métré et estimation des prix

le métré
C’est l’ensemble des
N. opérations permettant
DESIGNATIONl’évaluation
DES et le mesurage d’ouvrage
QTE et des quantitésQUANTITES
d’ouvrage
Uté
Article
élémentaires que comporte un projet. OUVRAGES PREVUE Antérieure Du Mois TOTAL
GROS œuvres
Il constitue une
A comptabilité particulière, à la fois matière et argent permettant l’estimation préalable.
TERRASSEMENT
A.1 Fouille en pleine masse m3 7 800,00 9317,760 0,000 9317,760
 doit suivre
A.2
l’ordre chronologique des travaux.
Fouille en puit m3 140,00 266,640 0,000 266,640
Le métré
 doit suivre la localisation des travaux.
B BETON NON ARME
B.2 Béton de Propreté m3 50,00 253,200 0,000 253,200
C BETON ARME
C.2 Béton Armé en Fondation m3 1 130,00 0,000 1603,342 1603,342
Béton Armé pour Voiles
C.3 m3 250,00 0,000 185,909 185,909
Périphériques du sous-sol
Bèton Armé en Elévation (Béton
C.4 m3 830,00 0,000 303,017 303,017
B25)
Bèton Armé pour Dalles Pleines
C.5 m3 1 380,00 0,000 433,624 433,624
(Béton B25, Acie Fe=400 Mpa)

48
Métré et estimation des prix

Coût
les prix de béton prêt a l’emploi en m3 y compris le transport.
Le m3 béton
N. CPA 350 kg/ m3 = 110 DNT PRIX
DESIGNATION Uté QUANTITE TOTAL
Article UNIT
Le m3 béton HRS 350 kg/ m3 = 120 DNT
A TERRASSEMENT
A.1 Fouille en pleine masse m3 9 317,760 15,000 139 766,400
A.2 Fouille en puits m3 266,640 18,500 4 932,837
B BETON NON ARME
B.2 Béton de propreté m3 253,200 150,000 37 980,000
C BETON ARME
C.2 Béton armé en fondation m3 1 603,342 520,000 833 737,757
C.3 Béton Armé pour Voiles Périphériques du m3 185,909 550,000 102 250,019
sous-sol
C.4 m3 303,017 660,000 199 990,936
Bèton Armé en Elévation (Béton B25)
C.5 m3 433,624 680,000 294 864,439
Bèton Armé pour Dalles Pleines (Béton
B25, Acie Fe=400 Mpa) 49
CONCLUSION

50
Conclusion

La phase de conception est la phase prépondérante de tout projet, dont le projet m’a permis :

 D’enrichir mes connaissances théoriques par des considérations d’ordre


pratiques liés à la spécificité de ce genre de projet
 Une opportunité pour se familiariser avec certain logiciels de calcul et de
dimensionnement des structures(Autocad, Arche..)

Et malgré les difficultés rencontrées lors de l’élaboration de ce travail, on a pu appliquer


rigoureusement les théories acquises durant la formation à l’Université Arabe Privée des
Sciences.

Le travail élaboré n’est qu’une étape primaire pour une carrière professionnelle et qui sera
complétée et enrichie ultérieurement.

51
52