Vous êtes sur la page 1sur 72

emprunts obligataires

Emprunts obligataires
I. Étude préalable des emprunts obligataires
1. Cadre juridique de l’emprunt obligataire
2. Aspect financier de l’emprunt obligataire
3. Les risques rattachés aux obligations

II. Traitements comptables des emprunts obligataires


1. Traitement comptable du prix d’émission des obligations
2. Traitement comptable des primes de remboursement des
obligations
3. Traitement comptable de l’amortissement des primes de
remboursement
4. Traitement comptable des frais des emprunts obligataires

III. Étude de cas des emprunts obligataires


Etude préalable des emprunts
obligataires
Etude préalable des emprunts obligataires

1- Cadre juridique de l’emprunt


obligataire
Etude préalable des emprunts obligataires
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.1. Définition des obligations : (article 292 de la
loi sur la SA)
• Les obligations sont des titres négociables qui,
dans une même émission, confèrent les mêmes
droits de créance pour une même valeur nominale.

• Minimum du nominal des obligations :


- Sociétés dont les titres sont cotées à la
bourse : 10 dhs
- Sociétés dont les titres ne sont pas cotées à
la bourse : 50 dhs
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.2. Sociétés pouvant émettre des obligations
: (article 293 de la loi sur la SA)

• Sociétés remplissant les conditions


suivantes :
- Sociétés anonymes SA
- SA ayant deux années d'existence
- SA ayant clôturé deux exercices successifs
- SA ayant approuvé les états de synthèse
des deux exercices
- SA ayant un capital social intégralement
libéré
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.3. Opérations d’émission non concernées :
(article 293 de la loi sur la SA)

Les obligations suivantes ne sont pas concernées


par les conditions citées ci-dessus (point 1.2) :

• Obligations bénéficiant de la garantie de l'Etat, ou des


autres personnes morales autorisées par l'Etat à donner
cette garantie ;

• Obligations gagées par des titres de créances sur l'Etat


ou sur les autres personnes morales sous réserve de
garantie par l'Etat de leurs créances.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.4. Organe compétent pour autoriser l'émission
des obligations : (article 294 de la loi sur la SA)

• L'assemblée générale ordinaire AGO des


actionnaires est seule habilitée pour décider
ou autoriser l'émission d'obligations.

• L’AGO est seule habilitée à autoriser la


constitution de sûretés en vue de garantir le
remboursement de l'emprunt obligataire.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.4. Organe compétent pour l'émission des
obligations : (article 294 - loi sur SA)

• L’AGO peut déléguer au conseil d'administration


ou au directoire les pouvoirs pour procéder, dans 5
ans, à des émissions d'obligations et en arrêter les
modalités.

• Pour les sociétés à objet principal l’émission


d’emprunts obligataires destinés au financement
des prêts qu'elles consentent, le conseil
d'administration, ou le directoire est habilité de
plein droit à ces émissions, sauf disposition
statutaire contraire.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.5. Garanties des obligations : (article
295 & 296 de la loi sur la SA)

• La société ne peut constituer un gage


quelconque sur ses propres obligations.

• L'emprunt obligataire ne peut être


garanti que par :
- Une sûreté réelle ;
- l'engagement soit de l'Etat soit d'une personne
morale autorisée par l'Etat.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.6. Conditions préalables à l'émission d'obligations
par appel public à l'épargne: (article 295 & 296 de la
loi sur la SA)

• Avant d’émettre des obligations par


appel public à l'épargne, la société
émettrice doit établir la note d'information
destinée à informer le public sur les
modalités de l’émission desdites
obligations (loi n° 1-93-212 du
21/09/1993).
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.7. Rachat des obligations :
(article 312 de la loi sur la SA)
• Les obligations rachetées ainsi que celles sorties au
tirage et remboursées par la société émettrice, sont
annulées et ne peuvent être remises en circulation.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.8. Remboursement anticipé des obligations :
(article 313 de la loi sur la SA)

• En l'absence de dispositions spéciales du


contrat d'émission, la société ne peut imposer
aux obligataires le remboursement anticipé
des obligations.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.9. Remboursement anticipé des obligations en cas de
dissolution anticipée de la société : (article 314 de la loi sur la SA)

En cas de dissolution anticipée de la


société, non provoquée par une fusion
ou une scission, l'assemblée générale
des obligataires peut exiger le
remboursement des obligations.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.10. Obligations convertibles en actions : (article 316
de la loi sur la SA)

• L'émission d'obligations convertibles en actions ne


s'étend pas aux sociétés dans lesquelles l'Etat détient
plus de 50% du capital.

• L'assemblée générale extraordinaire AGE des


actionnaires doit donner son autorisation
préalablement à l'émission.

• Le droit de souscrire à des obligations convertibles en


cations appartient aux actionnaires dans les conditions
prévues pour la souscription des actions nouvelles.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.10. Obligations convertibles en actions : (article 316 de la
loi sur la SA)

• La conversion ne peut avoir lieu qu'au gré des porteurs


d’obligations et uniquement dans les conditions et sur les
bases de conversion fixées par le contrat d'émission.

• Ce contrat indique soit que la conversion aura lieu pendant


une ou des périodes d'option déterminées, soit qu'elle aura
lieu à tout moment.

• Le prix de l'émission des obligations convertibles ne peut


être inférieur à la valeur nominale des actions que les
obligataires recevront en cas d'option pour la conversion.
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.11. Rapport spécial du commissaire
aux comptes : (article 319 de la loi sur la
SA)

Le commissaire aux comptes CAC présente à


l'assemblée générale des actionnaires un
rapport spécial sur les propositions qui lui
sont soumises, en cas de conversion
d’obligations en actions, en ce qui concerne
les bases de conversion (Il s’agit d’une
intervention connexe du CAC à sa mission
générale).
1- Cadre juridique de l’emprunt obligataire
1.12. Sanctions en cas d'infractions aux règles relatives aux obligations
:(articles 412 à 418 de la loi sur la SA)

• Des sanctions sont prévues par la loi sur la SA en cas d’infraction aux
d’émission des obligations ou courant la période de l’emprunt obligataire

• Les sanctions prévues par la loi sur la SA concernent également les


obligations convertibles en actions

• Les sanctions prévues sont de différentes nature :


- Sanctions pouvant annuler les décisions précises par la société
émettrice ;
- Sanctions d‘emprisonnement à l’encontre de différentes
personnes ;
- Sanctions d'amendes à l’encontre des administrateurs, membres
de direction ou de gestion de la société émettrice
2- Aspect financier de l’emprunt
obligataire
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.1. Présentation de l’emprunt obligataire :

• Les obligations sont émises à l’occasion de l'emprunt


obligataire.

• L’emprunt obligataire est composé de plusieurs titres


négociables (obligations) qui confèrent les mêmes droits de
créance pour une même valeur nominale.

• La société émettrice divise sa dette en plusieurs coupures


attribuées à chaque souscripteur proportionnellement au
montant qu’il a apporté.

• La société émettrice reconnaît au souscripteur une créance


généralement égale à la valeur nominale, le cas échéant,
majorée d’une prime d’émission.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.1. Présentation de l’emprunt obligataire :

• L'emprunt obligataire est généralement


composé :
- du montant des prix d’émission des obligations ;
-du montant des primes de remboursement.

• Le prix d’émission des obligations


correspond au montant réellement payé par
le souscripteur pour l’achat des obligations
émises.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.1. Présentation de l’emprunt obligataire :

• La prime d’émission est le montant supporté par la


société émettrice pour intéresser les souscripteur. C’est
la différence entre la montant de remboursement et le
prix d’émission.

• La prime d’émission est la différence entre la valeur


de remboursement des obligations et leur prix
d’émission.

• Le montant des primes de remboursement des


obligations est un complément du montant de
l’emprunt obligataire .
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.2. Les modalités de l’emprunt obligatoire :

Les emprunts peuvent être émis comme suit :


• Emprunt sans prime :
Le versement du souscripteur est alors égal à la valeur nominale sur
laquelle sont calculés les intérêts et le remboursement (on parle
d’emprunt au pair).

• Emprunt avec une prime :


- Il y a une prime d’émission si le montant versé ou prix d’émission
est inférieur à la valeur nominale.
- Il y a une prime de remboursement si la valeur de
remboursement de l’obligation émise au pair est supérieure à la
valeur nominale.
- Il y a une double prime si la valeur de remboursement est
supérieure à la valeur nominale elle-même supérieur au prix
d’émission
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.3. Le remboursement de l'emprunt obligataire :

• Le remboursement de l'emprunt obligataire (ou


amortissement de l'emprunt) s’effectue
graduellement par des remboursements partiels,
le plus souvent annuels.

• La somme consacrée chaque année au service de


l'emprunt, à savoir l'annuité, comprend, deux
parties :
- Le remboursement de la tranche
d'obligations ;
- Le paiement des intérêts.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.3. Le remboursement de l'emprunt obligataire :

• Le tableau d'amortissement porté à la connaissance


des souscripteurs détaille les modalités de
remboursement et prévoit généralement :

-Soit des annuités constantes, dont la fraction de


remboursement des obligations augmente et les
intérêts annuels servis aux souscripteurs diminuent
avec le temps ;

- Soit des annuités dégressives, où la fraction de


remboursement des obligations reste constante, tandis
que les intérêts annuels servis aux
souscripteurs diminuent avec le temps.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les obligations sont dites convertibles en
actions :

• Les obligations sont dites convertibles en actions


si le contrat de l’emprunt obligataire prévoit que le
souscripteur aura la possibilité pendant des
périodes déterminées, de transformer sa créance
en une part d'actions.

• Les conditions de l'échange des obligations en


actions sont précisées dans le
contrat d’emprunt obligataire.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt obligatoire : Contrat
d’émission

Le contrat d’émission prévoit


généralement les éléments suivants :
• Le prix d’émission ;
• La durée ;
• Le taux d’intérêt servi ;
• Les modalités de remboursement ;
• Les garanties de l’émission.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt obligatoire : Contrat
d’émission

Le prix d’émission et de remboursement :

• Le prix d’émission est celui effectivement payé par le


souscripteur. Il doit en principe correspondre à la valeur
nominale de l’obligation (le pair) qui résulte d’une division
entre le montant total de l’emprunt et le nombre de titres
émis.

• En pratique, afin d’attirer les souscripteurs, l’émission peut


être réalisée en dessous de la valeur nominale avec une prime
d’émission (la prime d’émission correspond à la différence
entre le prix d’émission et la valeur nominale de l’obligation).
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt
obligatoire : Contrat d’émission

Le prix d’émission et de remboursement :

En outre, certains emprunts obligataires sont


remboursés à un prix supérieur à leur valeur
nominale avec une prime de remboursement (la
prime de remboursement correspond à la
différence entre le prix de remboursement et
le prix d’émission).
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt obligatoire :
Contrat d’émission :

La durée de l’emprunt et sa date de jouissance :

• La durée d’un emprunt est la période qui sépare


son émission de son remboursement.

• La date de jouissance est la date à partir de


laquelle les intérêts commencent à courir.
Elle peut coïncider avec la date de règlement qui
est la date où les prêteurs versent les fonds
prêtés.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt obligatoire :
Contrat d’émission :

Le taux d’intérêt nominal :


• C’est le taux d’intérêt de l’emprunt fixé au
moment de l’émission, dans le contrat d’émission
d’emprunt.

• Ce taux est appliqué à la valeur nominale de


l’obligation pour déterminer le montant des
intérêts annuels (coupons) que l’emprunteur doit
verser au porteur de l’obligation.
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt obligatoire : Contrat
d’émission :

Le taux d’intérêt nominal :

• Ce taux d’intérêt peut être fixe, ou variable en


fonction de l’évolution d’un indice de référence pris le
plus souvent sur un marché de taux d’intérêt.

• Le taux est qualifié de variable lorsque le montant du


coupon n’est connu qu’à chaque date d’échéance de son
versement en prenant la moyenne du taux de référence
sur la période séparant deux échéances (coupons post
déterminés).
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.4. Les modalités de l’emprunt obligatoire : Contrat d’émission :

Les modalités de remboursement :

• Le remboursement in fine : le remboursement de l’emprunt intervient en


une seule fois à sa date d’échéance. Le paiement des intérêts intervient
tous les ans.

• Le remboursement par annuités constantes : une annuité comprend à la


fois le versement des intérêts de la dette et une part du principal. La
somme des intérêts versés et du principal est identique chaque année. Au
fur et à mesure des remboursements, le montant des intérêts versés
diminue au profit du remboursement du principal.

• Le remboursement par amortissement constant : le principal est


remboursé tous les ans d'un montant identique (mécanisme inverse du
précédent).
2- Aspect financier de l’emprunt obligataire
2.5. Les commissions et le frais bancaires
liés à l’emprunt obligatoire :

• À l’occasion de chaque emprunt


obligataire, la société émettrice supporte
des commissions et des frais bancaires

• Généralement, ces frais bancaires sont


calculés sur la base des encaissements
réalisés par la société émettrice.
3- les risques liés aux obligations
3- les risques liés aux obligations
Les principaux risques rattachés
aux obligations et leur prix sont :
• Le risque de marché ou risque de taux d'intérêt ;
• Le risque de défaillance (risque de défaut ou de
crédit) ;
• Le risque d'inflation ;
• Le risque de liquidité ;
• Le risque politique ou juridique ;
• Le risque de force majeure.
3- les risques liés aux obligations
3.1. Le risque de marché ou risque de taux d'intérêt :

• Le risque le plus significatif auquel les porteurs


d'obligations sont confrontés est le risque de marché.

• Les obligations à taux fixe sont particulièrement sensibles à


l'évolution des taux d'intérêt. Les cours de ces obligations
évoluent à l'inverse des taux d'intérêt. La hausse de ces
derniers entraîne la baisse du cours d'une obligation cotée.
Leur baisse, a contrario, provoque une hausse des cours.

• Cela n'a pas d'importance si l’obligation est conservée


jusqu'à son échéance puisqu’elle sera remboursée à sa valeur
nominale. En revanche, si elle est vendue avant son échéance,
une baisse de son prix se traduira par une perte de capital.
3- les risques liés aux obligations
3.2. Le risque de défaillance (risque de défaut ou
de crédit) :

• Le risque de défaillance est le risque qu'un


émetteur d'obligations manque à ses
engagements, c'est-à-dire qu'il soit incapable de
payer des intérêts en temps voulu, ou de
rembourser le principal à l’échéance.

• La valeur des obligations diminue lorsque le


risque de défaillance de l’émetteur augmente.
Inversement, le prix augmente si le risque de
défaillance de l’émetteur baisse.
3- les risques liés aux obligations
3.3. Le risque d'inflation :

• L’inflation a un impact négatif sur le


rendement d’un titre. En cas de forte
inflation, les revenus perçus dans le cadre
d’une émission à taux fixe ainsi que le
remboursement du nominal à l’échéance
risquent de se déprécier au cours du temps.

• Pour se couvrir contre le risque d’inflation,


il est possible d’investir dans des titres
obligataires indexés sur un indice des prix.
3- les risques liés aux obligations
3.4. Le risque de liquidité :

• La liquidité représente la facilité avec laquelle il est possible


d’acheter ou vendre un instrument financier au comptant
sans causer de changement significatif dans son prix.

• Si l’obligation est conservée jusqu'à son échéance, le risque


de liquidité est nul. En revanche, si l’investisseur souhaite la
vendre avant son échéance, une bonne liquidité du marché
permet de réaliser l’opération dans des conditions favorables.

• Les entreprises ont intérêt à ce que leurs titres se traitent


sur un marché suffisamment liquide pour que, d’une part, les
conditions qui leurs sont consenties à l’émission soient
intéressantes (taux d’intérêt) et, d’autre part, que les
investisseurs aient intérêt à souscrire à d’autres émissions.
3- les risques liés aux obligations
3.5. Le risque politique ou juridique :
Il s'agit du risque qu'un
gouvernement (ou toute autre
autorité compétente) impose de
nouvelles restrictions fiscales ou
juridiques sur des titres déjà
acquis.
3- les risques liés aux obligations
3.6. Le risque de force majeure :
Il s'agit de catastrophes naturelles ou
industrielles, ou de changements majeurs
dans la structure d'une entreprise :
- Rachat ;
- Restructuration, etc.
Traitement comptable des
emprunts obligataires
1- Traitement comptable du prix d’émission des obligations :

Le prix d’émission des obligations est comptabilisé au passif


du bilan dans les dettes de financement en compte "emprunt
obligataire" en contrepartie du compte de trésorerie.

• Ce compte est crédit au fur et à mesure des


remboursements effectués des obligations.

• Ce compte sera soldé lorsque toutes les obligations seront


remboursées (soit à la fin de la période d’emprunt
obligataire).
2.Traitement comptable des primes de remboursement des
obligations :

• Le montant des primes de remboursement des


obligations est comptabilisé en "emprunt
obligataire" en contrepartie du compte "primes de
remboursement des obligations".

• Le compte des "primes de remboursement des


obligations" figure à l'actif du bilan sous un poste
distinct des immobilisations en non valeur.

• Ce compte sera soldé lorsque toutes les


obligations seront remboursées (soit à la fin de la
période d’emprunt obligataire).
3. . Traitement comptable de l’amortissement des primes de
remboursement obligations :

L’amortissement des primes de remboursement des


obligations peut prendre l’une des formes suivantes :
1. Amortissement des primes sur la durée d’emprunt
2. Amortissement des primes au prorata des intérêts courus

• Amortissement au prorata des intérêts courus pour


des annuités constantes

• Amortissement au prorata des intérêts courus pour un


amortissement constant
4. Traitement comptable des frais des
emprunts obligataires :

• Les frais supportés à l’occasion de l’emprunt


obligataire sont à étaler sur la durée de
l’emprunt correspondant.

• Ces frais revêtent le caractère de charges


susceptibles d’être étalées sur plusieurs
exercices, du fait de l’important de leur
montant
Etudes de cas
Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE
Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


La société anonyme DEVE a émis le 01/01/2011 un emprunt
obligataire dont les caractéristiques sont les suivantes :

• 2 500 obligations de nominal 2 000 DH au taux de 10%


• Prix d’émission 1 950 DH
• Prix de remboursement 2 200 DH
• Durée 5 ans

Toutes les obligations ont été souscrites.


Les commissions prélevées par la banque sont de 1,5%.
La Sté DEVE décide de répartir les frais d’émission de l’emprunt et
les primes de remboursement des obligations sur l’amortissement
constant des obligations (au prorata des intérêts servis).
Travail à faire : Passer les écritures comptables
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé:

Préliminaires :
• Montant des primes :
2 500 obligations souscrites x (2200-1950) = 625 000 DH

• Montant des encaissements :


2 500 obligations souscrites x 1 950 = 4 875 000 DH

• Montant des emprunts :


2 500 obligations souscrites x 2 200 = 5 500 000 DH

• Commissions bancaires :
4 875 000 x 1,5 % = 73 125 DH
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé:
Tableau de calcul de l’amortissement de l’emprunt obligataire
:
Année Capital en début Nombre Montant Intérêts Montant de
d’année d’obligations Remboursé servis l’annuité
remboursées en capital
2011 2.500 x 2.000 = 500 1.100.000 500.000 1.600.000
5.000.000
2012 2.000 x 2.000 = 500 1.100.000 400.000 1.500.000
4.000.000
2013 1.500 x 2.000 = 500 1.100.000 300.000 1.400.000
3.000.000
2014 1.000 x 2.000 = 500 1.100.000 200.000 1.300.000
2.000.000 500
2015 500 x 2.000 = 500 1.100.000 100.000 1.200.000
1.000.000 500
2.500 5.500.000 1.500.000 7.000.000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé:
• Tableau de calcul de l’amortissement des primes de
remboursement des obligations :

Année Calcul du montant de Montant de


l’amortissement l’amortissement
2011 625.000x500.000/1.500.000 208.333
2012 625.000x400.000/1.500.000 166.666
2013 625.000x300.000/1.500.000 125.000
2014 625.000x200.000/1.500.000 83.333
2015 625.000x100.000/1.500.000 41.668
625.000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Tableau de calcul de l’amortissement des frais bancaires
d’emprunt obligataire ::

Année Calcul du montant de Montant de


l’amortissement l’amortissement
2011 73.125 x 500.000 / 1.500.000 24.375
2012 73.125 x 400.000 / 1.500.000 19.500
2013 73.125 x 300.000 / 1.500.000 14.625
2014 73.125 x 200.000 / 1.500.000 9.750
2015 73.125 x 100.000 / 1.500.000 4.875
73.125
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 01/01/2011 (réalisation de l’émission)

2130 Primes de remboursement des obligations 625 000


65147 Frais bancaires d’émission d’emprunt 73 125
141 Banque 4 801 875
1410 Emprunts obligataires 5 500
000

2125 Frais bancaires d’émission d’emprunt 73 125


7197 Transferts de charges 73 125
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 208 333


2813 Amortissement Prime rembours. obligation 20 333

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 24 375


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 24 375

1410 Emprunts obligataires 1 100 000


5141 Banque 1 100 000

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 500 000


5141 Banque 500 000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 166 666


2813 Amortissement Prime rembours. obligation 166 666

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 19 500


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 19 500

1410 Emprunts obligataires 1 100 000


5141 Banque 1 100 000

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 400 000


5141 Banque 400 000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 125 000


2813 Amortissement Prime rembours. obligation 125 000

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 14 500


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 14 500

1410 Emprunts obligataires 1 100 000


5141 Banque 1 100 000

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 300 000


5141 Banque 300 000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 83 333


2813 Amortissement Prime rembours. obligation 83 333

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 9 750


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 9 750

1410 Emprunts obligataires 1 100 000


5141 Banque 1 100 000

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 200 000


5141 Banque 200 000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 41 668


2813 Amortissement Prime rembours. obligation 41 668

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 4 875


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 4 875

1410 Emprunts obligataires 1 100 000


5141 Banque 1 100 000

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 100 000


5141 Banque 100 000
Etudes de cas

Cas 1 d’emprunt obligataire de la Sté DEVE :


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

2813 Amortissement Prime rembours. obligation 625 000 625 000


2130 Primes remboursement obligation

2812 Amortissement Frais d’émission d’emprunt 73 125 73 125


2125 Frais bancaires d’émission d’emprunt
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


La société anonyme BAHA émet le 15/12/2010 un emprunt
obligataire dont les caractéristiques
sont les suivantes :
• 10 000 obligations de nominal 1 000 DH au taux de 11,5%
• Prix d’émission 980 DH
• Prix de remboursement 1 030 DH
• Durée 5 ans
A la clôture de la souscription le 01/01/2011, 9 900 obligations
sont souscrites et libérées et la banque transfère les fonds à la
société après prélèvement d’une commission égale à 1% des
sommes encaissées.
La Sté BAHA décide de répartir les primes de remboursements des
obligations et des frais d’émission de l’emprunt sur la durée d’emprunt. Le
remboursement des obligations sera effectué par amortissement constant.
Travail à faire : Passer les écritures comptables
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Calculs préliminaires :

• Montant des primes :


9 900 obligations souscrites x (1030-980) = 495 000 DH

• Montant des encaissements :


9 900 obligations souscrites x 980 = 9 702 000 DH

• Montant de l’emprunt :
9 900 obligations souscrites x 1030 = 10 197 000 DH

• Commissions bancaires :
9 702 000 x 1 % = 97 020 DH
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Tableau de calcul de l’amortissement de l’emprunt obligataire
:
Année Capital en début Nombre Montant Intérêts Montant de
d’année d’obligatio Remboursé servis l’annuité
ns en capital
remboursé
es
2011 9 900 x 1 000 = 1 980 2 039 400 1 138 500 3 177 900
9 900 000
2012 7 920 x 1 000 = 1 980 2 039 400 910 800 2 950 200
7.920 000
2013 5 940 x 1 000 = 1 980 2.039.400 683 100 2 722 500
5 940 000
2014 3 960 x 1 000 = 1 980 2 039 400 455 400 2 494 800
3 960 000
2015 1 980 x 1 000 = 1 980 227 700 227 700 2 267 100
1 980 000
9 900 10 197 000 3415 500 13 612 500
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
•Tableau de calcul de l’amortissement des primes et des frais bancaires
d’emprunt obligataire :

Année Calcul du montant de Montant de


l’amortissement l’amortissement
2011 99 000 19 404

2012 99 000 19 404

2013 99 000 19 404

2014 99 000 19 404

2015 99 000 19 404

TOTAL 495 000 97 020

Amortissement des primes : 97 020 / 5 ans = 19 404


Amortissement des frais d’émission : 495 000 / 5 ans =
99 000
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 01/01/2011 (réalisation de l’émission)

2130 Primes de remboursement des obligations 495 000


6147 Frais bancaires d’émission d’emprunt 97 020
5141 Banque 9 604 980
1410 Emprunts obligataires 10 197 000

2125 Frais bancaires d’émission d’emprunt 97 020


7197 Transferts de charges 97 020
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2011

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 99 000 99 000


2813 Amortissement Prime rembours. obligation

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 19 404 19 404


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812

1410 Emprunts obligataires 2 039 400


5141 Banque 2 039 400

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 1 138 500 1 138 500


5141 Banque
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2012

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 99 000 99 000


2813 Amortissement Prime rembours. obligation

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 19 404 19 404


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812

1410 Emprunts obligataires 2 039 400


5141 Banque 2 039 400

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 1 138 500 1 138 500


5141 Banque
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2013

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 99 000


Amortissement Prime rembours. obligation 99 000
2813

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 19 404


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 19 404

1410 Emprunts obligataires 2 039 400


5141 Banque 2 039 400

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 683 100


683 100
5141 Banque
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2014

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 99 000


Amortissement Prime rembours. obligation 99 000
2813

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 19 404


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 19 404

1410 Emprunts obligataires 2 039 400


5141 Banque 2 039 400

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 455 400


5141 Banque 455 400
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2015

6391 Dotation amortis. Prime de remboursement obligations 99 000


Amortissement Prime rembours. obligation 99 000
2813

6191 Dotation amortis. Frais bancaires d’émission d’emprunt 19 404


Amortissement Frais d’émission d’emprunt
2812 19 404

1410 Emprunts obligataires 2 039 400


5141 Banque 2 039 400

6311 Intérêts sur Emprunt obligataire 227 700


227 700
5141 Banque
Etudes de cas

Cas 2 d’emprunt obligataire de la Sté BAHA


Corrigé
Écritures comptables : 31/12/2015

2813 Amortissement Prime rembours. obligation 495 000


495 000
2130 Primes remboursement obligation

2812 Amortissement Frais d’émission d’emprunt 97 020


97 020
2125 Frais bancaires d’émission d’emprunt