Vous êtes sur la page 1sur 22

P.

Cagniant

Le contrôle de gestion

Alain Burlaud
Claude J. Simon
Introduction

« Il n’est de richesses que


d’hommes » Jean Bodin, La
République
1ère partie : définition du contrôle de gestion

1) La définition positive du contrôle de gestion

- Un système de régulation des comportements de l’homme


- Un contrôle est finalisé
- Un ensemble de techniques.
- Un langage qui exerce un pouvoir sur ceux qui l’utilisent.
1ère partie : définition du contrôle de gestion

2) Mise en perspective historique du contrôle de gestion


a) Critère organisationnel et technique

Evolution de la structure de Evolution des méthodes de


l’organisation production

Evolution de la relation entre l’autorité de


l’organisation et les acteurs :

-Délégation
- Abandon de la planification et mise en place d’une stratégie
1ère partie : définition du contrôle de gestion

2) Mise en perspective historique du contrôle de gestion


b) Critère linguistique

Période 1920-1960 Années 1960 Années 1980 Années 1990 - ...

Concepts clés du Standard Marketing Concurrence Performance


contrôle de gestion

Gestion de la Mesure des coûts Mesure de la qualité Mesure de la


Outils spécifiques production partiels, de la rentabilité et mise sous
contribution, de la tension des services
marge administratifs
1ère partie : définition du contrôle de gestion

3) Les autres formes de contrôle


Caractéristiques Avantages Relation avec le contrôle de
gestion
Le contrôle par la Pilotage direct L’incertitude objective est Le contrôle de gestion allège les
hiérarchie remplacée par la certitude contrôles a priori
subjective
Le contrôle par le Pilotage mécanique - Il objective le jugement Ce type de contrôle ne porte pas
règlement et les - Il permet la capitalisation du sur l’action elle-même mais sur la
procédures savoir-faire procédure de mise en oeuvre

L’audit Contrôle par le règlement et Il peut se décliner et varier de Le contrôle de gestion peut faire
activité d’évaluation par rapport l’audit total à l’audit d’un service l’objet d’un audit
à des objectifs ou d’un processus

Le contrôle par le L’organisation est découpée en - Mise sous tension du personnel Il ne peut traduire à long terme une
marché entités autonomes qui peuvent - Flexibilité maximale stratégie intégrant plusieurs années
vendre librement à l’intérieur du de déficit en vue d’un avantage
groupe ou sur le marché ultérieur
Le contrôle par la Ensemble de valeurs communes Création d’un langage commun
culture au personnel de l’organisation pour accompagner le changement
d’entreprise
Le contrôle Contrôle par des valeurs Permet de pallier la
clanique extérieures à l’organisation qui méconnaissance des processus et la
s’imposent à elle difficulté de mesurer les résultats
1ère partie : définition du contrôle de gestion

4) Les hypothèses implicites du modèle


a) Hypothèses relatives au modèle de prise de décision

-La stratégie et les objectifs sont explicités.


-L’entreprise est un système dans lequel le contrôle de gestion procède par ajustements
successifs selon une démarche en boucles (prévision, comparaison des résultats aux
prévisions, mesures correctrices).
-L’entreprise est une somme de contrats passés entre ses différentes entités dans une
relation clients-fournisseurs.
-Le modèle suppose que les facteurs du succès peuvent être décliner à long, moyen et
court termes.
1ère partie : définition du contrôle de gestion

4) Les hypothèses implicites du modèle


b) Hypothèses relatives à la structure de l’organisation

Centres de
Centres de dépenses Centres de Centres de Centres
coûts discrétionnaires recettes profit d’investissement

Maîtrise des Maîtrise du Maîtrise des coûts, du CA


coûts chiffre
d’affaires
Maîtrise des investissements
Les outils classiques du contrôle
de gestion
= outils actuellement mis en œuvre, de façon
explicite, dans la plupart des organisations
 Les outils d’information de la hiérarchie

 Les outils de contrôle des opérationnels

 Les outils de contrôle des comportements

 La relation entre la structure et les outils


Les outils d’information de la
hiérarchie
Le cas d’un environnement stable
 Entreprise : « boîte noire »
- La méthode des coefficients
- La méthode GP
Les inconvénients de cette méthode

Demande et marché
Production

Demande et marché
Production
Les rouages de la boîte noire
Charges par nature

Charges indirectes Charges directes

Ensemble des centres

Coûts complets
Les outils de contrôle des
opérationnels
 Les standards, le taylorisme et le fordisme
 Les plans, les budgets, le reporting et
l’analyse des écarts
 Plan stratégique
 Plan opérationnel
 Budget
 Reporting
Les outils de contrôle des comportements

 Le découpage en centres de responsabilité


 Les centres de coûts
 Les centres de soutien
 Les centres de chiffre d’affaire
 Les centres de profits
 Les centres de rentabilité
 La création d’un marché interne
 La mise en concurrence élargie par
l’externalisation
La relation entre la structure et les
outils
 Boîte à outils très fournie
 L’entreprise unifiée

 L’entreprise stabilisée

 L’entreprise planifiée

 L’entreprise éclatée
Les limites techniques du modèle

Le modèle sous-jacent du contrôle de gestion

Achats stocks production stocks ventes


4e partie : Les développements
récents du contrôle de gestion

1) Les 3 éléments perturbateurs du contrôle de gestion classique

Apports de la sociologie
des organisations

Réflexion sur les structures et


la stratégie des Réflexion sur les outils de gestion
organisations

Contrôle de
gestion classique
4e partie : Les développements récents
du contrôle de gestion

2) L’intelligence organisationnelle au cœur du nouveau


contrôle de gestion

Contrôle de gestion

(objectifs)

Intelligence
organisationnelle

Capacité de Capacité Capacité à faire Capacité à faire


création d’apprentissage et face aux grands évoluer les modes
d’accumulation de changements d’exercice de
l’expérience l’autorité
4e partie : Les développements
récents du contrôle de gestion

3) Modalités du dépassement
a) Le contrôle de gestion des projets

Définition : toute activité orientée vers la production d’un ou plusieurs biens ou services mobilisant
sur une longue période un ensemble de ressources, dont la gestion peut être considérée comme sans
interférence forte avec celle du reste de l’entreprise.

b) Le contrôle des activités

Hypothèse : la meilleure façon de contrôler les activités est de gérer la cause des coûts et non les
coûts eux-mêmes.

2 procédés : - la réduction des échelons dans la hiérarchie


- la constitution d’équipes polyvalentes
4e partie : Les développements
récents du contrôle de gestion
3) Modalités du dépassement

c) Le contrôle de gestion et le management


socioéconomique
Qualité

Coûts Délais

Triangle d’or QCD


4e partie : Les développements
récents du contrôle de gestion

3) Modalités du dépassement
d) La gestion des entreprises en réseau

Firme pivot
Fournisseurs Sous-traitants

Distributeurs

Flux d’informations
Conclusion

D’un modèle simple et direct …à un modèle intermédié


de l’autorité et du contrôle, d’exercice d’une influence ou
on passe… d’un métacontrôle.

Décision Décision

Outil
Action
Action