Vous êtes sur la page 1sur 27

Département : Génie Urbain et Environnement

Filière : Génie Civil ( 2ème année)/ BR

-Réalisé par : IHSSANE Mouslim -Encadré par : Mr SAFFI


BOUKHARI Faiçal

Année universitaire : 2007/2008


PLAN:

I - INTRODUCTION:
II- CATEGORIES DE CONDUITE
EXISTANTES :
III-PROCEDES DE FABRICATION
IV-DIMENSIONNEMENT DU TUBES
INTRODUCTION :

Il y a une assez grande diversité de canalisations utilisées en


assainissement ; celles-ci coexistent malgré les différences qu’elles
présentent en terme de qualité. Le choix d’un type de canalisation doit être
basé sur la connaissance approfondie de ses qualités ainsi que son
aptitude à résister aux différentes agressions (mécaniques,
chimiques………….)
CATEGORIES DE CONDUITE EXISTANTES :

 On va distinguer deux familles de conduites :

*Conduites préfabriquées circulaires.

*Conduite coulées sur place(circulaire ou ovoïdes pour


les grands diamètre) .
Type de conduite

Conduite Conduite coulées


préfabriquées circulaire sur place

en béton comprimé En amiante de En polychlorure


En béton armé
Ou vibré(BC-BV) ciment De vinyle(PVC)

En béton vibré armé En béton centrifugé


(BVA) Armé ordinaire(CAO)
a- Conduites en béton comprimé ou vibré(BC-BV) :
Ce type de conduite est parmi les plus anciens produits réalisés
en béton.

Quoique d’un usage en moins courant en tant qu’élément


constitutif de collecteurs , ce type de conduites trouve surtout un
usage pour les branchements de diamètre 200 et 300 pour les
raccordements des bouches d’égouts.
Charge de rupture par metre (kn\m)

DIAMETRE NOMINAL DIAMETRE INTERIEUR SERIE SERIE SERIE


DN (°) DE FABRICATION(mm) 30B 60B 90B

100 100 15 18,50 25,50


150 150 15 19 26,50
200 200 15 20 28
250 250 15 21 30
300 300 15 22 32
400 400 15 24 36
500 500 15 30 45
600 600 18 36 54
700 700 21 42 63
800 800 24 48 72

CHARGES DE RUPTURE MINIMALES DES CONDUITES EN BETON NON ARME


Procédés de fabrication du béton
comprimé:
Dans ce procédés ,le moule est placés
verticalement. on introduit dans le moule un cylindre
dont le diamètre extérieur correspond au diamètre
intérieur de la conduite.
le béton ensuite déversé par la partie haute du
moule qui est mis en rotation.
Pour le béton vibré c’est le même procédé sauf
que le cylindre est Équipé d’une source vibrante
qui permet d’obtenir un Béton bien compacté.
b- Conduites en béton armé :

Les tuyaux en béton armé sont fabriqués


mécaniquement par un procédé assurant une
compacité élevée du béton (centrifugation,
compression radiale, vibration).

Pour pouvoir être dit « arme »un tuyau en béton doit comporter
simultanément deux séries d’armatures

Ces armatures doivent être assemblés entre eux par soudures ou


ligatures de manière à assurer une rigidité suffisante de la cage
d’armature.Le nombre, le diamètre et la disposition des spires et des
génératrices sont laissés au choix du fabricant.
-Conduites en béton vibré armé(VBA) :

Dans ce cas ,le béton est coulé dans un moule


muni d’une source vibrante . Les éléments fabriquées
ont une longueur de 2,5m et correspondant à deux
classes de résistance : 90A et 135A.

-Procédés de fabrication:

le procédé de fabrication est similaire à celui du béton


vibré à l’exception des armatures qui doivent être placées
avant L’introduction du cylindre dans le moule et le
déversement du béton.
-Conduites en béton centrifugé armé ordinaire(VBA)

Dans ce procédé, le moule est mis en rotation


afin de permettre une régularisation de mis en
place du béton et d’augmenter sa compacité.

Trois classes de résistances sont préconisées


par la norme marocaine NM100F040 pour les
conduites en béton armé y compris le CAO (60A
, 90 A , 135A )
C- Conduites en amiante –ciment
(CAO)

• Ce sont des conduites fabriquées a base


d’amiante et de ciment. Elles sont destinées
à la réalisation de canalisation d’assainissement à écoulement gravitaire
pour eaux usées et pluviales , elles peuvent également être utilisées
comme fourreaux enterrés de câbles.
-Conduites en polychlorure de vinyle
( PVC)

La matière de base est une poudre de


résine additionnée de certains adjuvants .
le tout est chauffé dans un cylindre approprié.
une fois confectionné ,le tube est refroidi puis
coupé. Les tuyaux en pvc sont présent dans
une gamme de diamètre allant
de 110mm à 710mm.
Procédés de fabrication:

-Mélange de la résine avec des lubrifiants ,des


stabilisants et des charges. ce mélange est
Chauffé afin d’homogénéiser l’ensemble et
donner La matière sous sa forme définitive qui
est ensuite Refroidie est stockés en silo.

-Alimentation du cylindre ou la matière est


Chauffée à 110 c et brassée par une vis
D’archiméde qui alimente une filière par laquelle
Sort le tube
Dimensionnement des tubes

Transmission des charges:

Les charges verticales Q se


composent
- de l’action des terres au-dessus
du tube Qt
- des surcharges dues aux
véhicules circulant sur la
chaussée Qs
Q= Qt + Qs
• Le poids des terres situées au-dessus du tube par unité de longueur de tube est:

Avec
H: la hauteur des terres au dessus du tube en m.
D: le diamètre du tube en m
• Diverses études ont montré que l’action des terres à une profondeur H est égale à

• Avec est un coefficient qui dépend de H/D et de la nature du sol, il est en


général inférieur à 1
On obtient donc

Le coefficient C sans dimension dépend de H/D et de la nature du sol


Calcule des surcharges dues aux véhicules circulant sur la chaussée Qs

Le calcule de l’action des surcharges peut se déduire de la formule de


Boussinesq qui assimile le sol à un milieu élastique homogène et
isotrope:
À la profondeur H la contrainte Qs résultant d’une surcharge Ps est:

Avec est un coefficient sans dimension dépendant de H/D .


Actions horizontales du sol
Pour les réactions horizontales , on considère que le sol a un
comportement élastique analogue à un ressort:

Avec : allongement du diamètre horizontale en m.


K: coefficient analogue à un module d’élasticité en pa
Z: action horizontale
Le coefficient K dépend de la nature du sol et du diamètre du tube.
Répartition des pressions sur le contour du tube

La répartition des pressions est donnée par le schéma de G.Dreyfus


qui,en négligeant les action tangentielles simplifié le calcul des
déformations et contraintes dans le tube:
Dans le cas d’un tuyau de un mètre de diamètre , on obtient les valeurs
suivantes :

- f=7.5MP/m pour un sol argileux compact,

- f=6.6 MP/m pour un sol sableux à une profondeur de 1 m

- f=13.3MP/m pour un sol sableux à une profondeur de 2 m


Calcul des déformations est des contraintes

Si on désigne par :
e l’épaisseur du tube ,E le module d’élasticité du matériau constituant le
tube,on obtient les résultats suivant:
-Allongement diamètre horizontal

(1)

Qui est pratiquement égal aux raccourcissement du diamètre verticale


Le raccourcissement vertical
Dimensionnement du tube
Si on fixe l’allongement maximum admissible D en prenant un coefficient
de sécurité de 1.5 qui tient compte des effets à long terme et on calcule
d’autre part le coefficient E/f.D et la charge Q.
On peut alors calculer par la formule (1) le rapport e/D et par la suite
déduire l’épaisseur e du tube .